[Art] Pour les artistes : mise en garde !

Livres, publications, films en rapport avec l'autisme : donnez ici votre avis.
Répondre
Message
Auteur
mag2
Habitué
Messages : 91
Enregistré le : jeudi 21 octobre 2010 à 16:09

[Art] Pour les artistes : mise en garde !

#1 Message par mag2 » mercredi 27 juin 2012 à 20:52

Bonjour

Je viens d'apprendre que les psychanalystes de l'Ecole de la Cause Freudienne sont entrain de chercher des artistes autistes pour exposer leurs oeuvres lors de leur prochaines journées de l'autisme à Paris les 6-7 octobre.

Voila ici le communiqué à propos de ces journées de l'autisme, assez édifiant.
http://acfmp.wordpress.com/agenda/42eme ... chanalyse/

Ces psychanalystes sont ceux qui ont fait un procès à Sophie Robert, la réalisatrice du film "le mur; la psychanalyse à l'épreuve de l'autisme", ceci dans le but de le censurer.
Je rappelle qu'actuellement en France la grande majorité de la prise en charge des personnes autistes est d'orientation psychanalytique. Les parents veulent pouvoir choisir le type de prises en charge pour leur enfant. Mais les psychanalystes sont décidés à garder ce monopole.

Objectif probable de cet exposition :
L'un des buts de cette exposition est de pouvoir dire ensuite aux parents et à tous ceux qui s'opposent à eux : "vous voyez, nous on oeuvre pour les autistes, ils nous soutiennent. " Une photo d'eux-mêmes en compagnie d'artistes autistes serait du plus bel effet dans les medias.

La raison de ce message est de mettre en garde les artistes sollicités sur les raisons de cette exposition.

Voila ici un communiqué de leur dernière journée ce 23 juin à Aubervilliers
http://blogs.lexpress.fr/the-autist/fil ... LIERS3.pdf

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

Re: Pour les artistes : mise en garde

#2 Message par maho » mercredi 27 juin 2012 à 21:35

Je suis d'accord que c'est trés delicat, j'ai suivie autant que possible le saga "Le Mur" et je suis (en etant Brittanique et donc non Psy) completement contre leurs methodes.

Ceci dit, je crois qu'il faut etre "tolerante" certains parents sont persuadés que leurs enfants progressent grace a telle ou telle methode, quand je vois Francis Perrin a la TV je me dis que ca a marché pour son fils mais pour le mien Pffff, jamais de la vie (pourtant.....)

Maintenant il faut comprendre la personne concerné a faire connaitre son travail, et je suis d'accord qu'il faut se mefier, mais sans influencer l'autiste impliqué. Si l'artiste a une bonne acompagnement qui peut faire la difference entre Psykk et progrés dans son travail, je pense qu'il ne faut pas trop perturber. Et que cette accompagnement peut palier a toute intrusion "media" alors c'est a l'artiste de decider en sachant que son accompagnement est a 100% avec.

Je suis , comme toi trés inquiete que des artistes autistes peuvent se faire avaler, il ne faut pas non plus les empecher de decider d'eux memes.

Je suis pour mon fils un filet de securité, la quand il faut, discret quand il veut se lancer. Si il ne se lance jamais, il n'apprendera jamais non plus, donc c'est le conseil que je donnerais a tous les autiste artiste qui veulent participer a cette expo.
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19618
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Pour les artistes : mise en garde

#3 Message par Jean » mercredi 27 juin 2012 à 22:39

Je ne crois pas qu'un artiste autiste puisse se faire avoir dans ce contexte.

Par contre, pourquoi ne pas en profiter pour se faire connaître et vendre sa production ?
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

mag2
Habitué
Messages : 91
Enregistré le : jeudi 21 octobre 2010 à 16:09

Re: Pour les artistes : mise en garde

#4 Message par mag2 » jeudi 28 juin 2012 à 10:57

Oui je comprends Maho

Personnellement, si ça se passe bien pour leur enfant pris en charge par une therapie psychanalytique, et bien tant mieux, je ne vois pas pourquoi l'empecher.
Je voudrais simplement que les parents qui n'en sont pas satisfaits puissent avoir une autre alternative.

Sachant que la majorité des formations sur l'autisme est psychanalytique, qu'il n'y a presque aucune formation autre ( sauf lille, toulouse, paris ), que l'essentiel des places en insitituts sont d'orientation psychanalytique, que les CMP, CMPP, hop de jour ont cette orientation..

Et bien sur, un artiste peut en profiter pour se faire connaitre, et vendre, mais apres il faut assumer le fait que ce soient des psychanalystes qui parlent de lui, d'avoir des articles sur lui dans le site "lacan quotidien".

mais bon, si on est prevenu je pense qu'on peut faire attention aux possibles dérives.

Avatar du membre
manu
Forcené
Messages : 1794
Enregistré le : mercredi 27 janvier 2010 à 13:44
Localisation : montceau les mines

Re: Pour les artistes : mise en garde

#5 Message par manu » jeudi 28 juin 2012 à 19:42

La dérive c'est dès qu'on s'exprime "à la place de".
Dès qu'on confond interprétation subjective et réalité de l'autre.

C'est valable autant pour les psy que pour les non psy, même pour les proches.

Après tout tend que c'est permettre l'expression c'est très bien.
Tous les regards doivent juste être braqué sur l'espace qui sépare ce qui est est perçu de ce qui est.

Le premier qui franchis cette espace et proclame le réel au nom de l'autre ... bah je sais pas, on l'entartre par exemple. :mryellow:
Reconnu humain à la naissance.
Aucun diagnostique plus pertinent depuis!


"L'homme qui sait ne parle pas, L'homme qui parle ne sait pas." (Lao Tseu) ... J'arrête pas d'le dire!

Avatar du membre
manu
Forcené
Messages : 1794
Enregistré le : mercredi 27 janvier 2010 à 13:44
Localisation : montceau les mines

Re: Pour les artistes : mise en garde

#6 Message par manu » jeudi 28 juin 2012 à 20:37

C'est exactement ce sujet qui est traité ici (autour de la 37ième minute).
Quant l'autre n’émet plus, l'empathie n'existe plus.

C'est aussi ce qui se passe, autrement, dans l'autisme. Les émissions ne sont pas fonctionnelles.

Et plutôt que de croire que l'empathie ne fonctionne plus, on comble les lacunes de perception en créant l'univers de l'autre.
On torture l'autre, différent pour bien se rassurer que ça fait rien a soit.
C'est pas psychanalytique ça, c'est humain, malheureusement humain, et toutes les périodes les plus sombre de notre histoire sont gorgées de ce mécanisme.


Le méchant dans l'histoire c'est le fantasme de la capacité à percevoir l'autre, et non pas ce qui de l'autre est émis, c'est lui qu'il faut surveiller, et quant il apparaît détruire.
Reconnu humain à la naissance.
Aucun diagnostique plus pertinent depuis!


"L'homme qui sait ne parle pas, L'homme qui parle ne sait pas." (Lao Tseu) ... J'arrête pas d'le dire!

Avatar du membre
Madu
Forcené
Messages : 1461
Enregistré le : mardi 5 juin 2012 à 22:50
Localisation : Nantes

Re: Pour les artistes : mise en garde

#7 Message par Madu » jeudi 28 juin 2012 à 23:15

Dans la salle d'attente du pédopsy de mon fils, l'invitation à la journée de la cause freudienne était affichée. Voir le texte ici :
http://www.causefreudienne.net/agenda/e ... 6b00430b93

Nous l'avons lu et mais on n'a pas vraiment compris de quoi ça parle !!! ( :lol: en fait on a bien rigolés :lol: )
Si mon petit peut parfois passer pour un extra-terrestre, la cause freudienne, elle, se balade dans un univers parallèle :crazy:
Les autistes nous enseignent qu’il existe un statut primitif de la langue où le signifiant est un Un tout seul, relié à aucun autre signifiant, un Un ne se rapportant pas à l’Autre. Disjointe alors de ses effets de sens, la langue – lalangue – ne produit aucun effet sujet. Cet insensé n’en est pas moins ordonné par l’ordre obscène et féroce du surmoi que Lacan reconnaissait dès le Séminaire I comme le trognon de la parole, à partir de quoi un sujet pourra se construire. Passer de lalangue au langage suppose un consentement. Un des premiers effets de cette insondable décision de l’être est de nouer ensemble le corps et la langue, car les traces laissées par les signifiants sur le corps en dessinent les bords et l’unifient. Dès lors, il est possible de dire que l’autisme est le statut premier de l’être parlant. Mais la question reste posée de savoir comment sortir de l’autisme et à quelles conditions.
Il est donc surprenant de voir l’autisme utilisé pour attaquer encore la psychanalyse alors que c’est elle qui l’a reconnu et théorisé – c’est d’ailleurs Bleuler qui en a forgé le terme en hommage à Freud.
Et vous vous comprenez ce que ca veut dire ?
Maman d'un seul petit gars né en 2005, autiste.
"By giving away what we want most (love, money, gratitude), we create a greater abundance of the very commodity we seek. What goes around comes around." ~ Barry Neil Kaufman

moicemoi
Occasionnel
Messages : 17
Enregistré le : lundi 4 mars 2019 à 21:28

Re: Pour les artistes : mise en garde

#8 Message par moicemoi » mardi 5 mars 2019 à 0:22

Les autistes nous enseignent qu’il existe un statut primitif de la langue où le signifiant est un Un tout seul, relié à aucun autre signifiant, un Un ne se rapportant pas à l’Autre. Disjointe alors de ses effets de sens, la langue – lalangue – ne produit aucun effet sujet. Cet insensé n’en est pas moins ordonné par l’ordre obscène et féroce du surmoi que Lacan reconnaissait dès le Séminaire I comme le trognon de la parole, à partir de quoi un sujet pourra se construire. Passer de lalangue au langage suppose un consentement. Un des premiers effets de cette insondable décision de l’être est de nouer ensemble le corps et la langue, car les traces laissées par les signifiants sur le corps en dessinent les bords et l’unifient. Dès lors, il est possible de dire que l’autisme est le statut premier de l’être parlant. Mais la question reste posée de savoir comment sortir de l’autisme et à quelles conditions.
Il est donc surprenant de voir l’autisme utilisé pour attaquer encore la psychanalyse alors que c’est elle qui l’a reconnu et théorisé – c’est d’ailleurs Bleuler qui en a forgé le terme en hommage à Freud.
J'ai bien ri, merci... 'faut surtout pas qu'ils changent de fournisseur de moquette, c'est de la bonne, et ils ont l'air d'en fumer un max. Ce Lacan, quel bout-en-train..! avec ce cher Sigmund, quoi de mieux que de le citer dans cette prose from outer space... si avec ça on ne croit pas à la quatrième dimension et à la matière strange..!
SA HPI diagnostiqué

Répondre