[Film] Elle s'appelle Sabine (Sandrine Bonnaire)

Livres, publications, films en rapport avec l'autisme : donnez ici votre avis.
Message
Auteur
Georges Huard
Occasionnel
Messages : 24
Enregistré le : dimanche 23 octobre 2005 à 3:08
Contact :

[Film] Elle s'appelle Sabine (Sandrine Bonnaire)

#1 Message par Georges Huard » jeudi 18 octobre 2007 à 15:03

Bonjour à tous,

Hier, j'ai eu le privilège d'assister à la première du film "Elle s'appelle Sabine".
Cette première fût suivi d'un petit discours de la réalitrice du film Sandrine Bonnaire. Pour une fois, c'est au Québec que ce film débute en salle, et c'est pour le 2 novembre. La première fût par invitation seulement.

Ce film est touchant, car en voyant Sabine, la soeur autiste de Sandrine Bonnaire, je vois mon frère, elle a les mêmes comportements, et sa façon de parler est
similaire à celle de mon frère. Les vècus sont très semblables, car comme mon frère, elle à passé de longues années en psychiatrie, et en sortant, elle à pris du poids, et elle à perdu des habilités.

Ce film montre Sabine, dans un milieu de vie dans le Poitou-Charentes, et les progrès qu'elle fait, et le rattrappage qu'elle a à faire pour retrouver ses habilités d'avant l'internement.

C'est surtout une critique de système psychiatrique et faut pas manquer ça. Selon Sandrine, ce film sort en janvier en France, et le 2 novembre en salle au Québec.


A bientôt

Georges

PS: Lien vers France 3, où on parle du film

http://programmes.france3.fr/elle-s-appelle-sabine/index.php?numsite=135&page=article&id_article=298&id_rubrique=153

Avatar du membre
Lila
Passionné
Messages : 404
Enregistré le : dimanche 23 octobre 2005 à 17:32
Localisation : Finistère

#2 Message par Lila » jeudi 18 octobre 2007 à 15:48

Salut Georges ! :wink:

Nous connaissons ce film car il a eu pas mal de pub chez nous, avant sa diffusion à la télévision (il était passé au festival de Cannes).
Le problème, c'est que ce film a beaucoup déçu les associations de parents.
Les gens qui ne connaissent pas l'autisme se trouvent sensibilisés en le regardant et sont émus. De ce point de vue, c'est vrai que c'est un bon film.
Mais on n'y parle pas du tout des prises en charges dont l'efficacité a été prouvée et qui ont encore tant de mal à se faire connaître en France. Sans parler de l'explication de l'autisme donnée dans le film...
Il faut aussi savoir que chez nous, à la TV, il y a eu un débat juste après le film, qui était impressionnant de médiocrité... Un beau film donc, mais qui n'a pas été à la hauteur des attentes de beaucoup.

Voici les deux sujets déjà créés là-dessus ici :
http://forum.asperansa.org/viewtopic.php?t=305

http://forum.asperansa.org/viewtopic.php?t=292
Bonnes excuses pour échapper à Hadopi : http://www.pcinpact.com/actu/news/58194 ... itime-.htm
"Promis, je laisserai plus mon chat télécharger son mon ordi ... sale bête va !"
Accessoirement, Aspie née en 1983.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19338
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

synthèse réactions

#3 Message par Jean » jeudi 18 octobre 2007 à 19:21

Voir aussi la page sur le site d'Autisme et Nature :
[url=http://www.autisme.biz/article.php3?id_article=319]Les synthèses du forum autisme@yahoogroupes.fr : spéciale film de Sandrine Bonnaire
Réactions au film de Sandrine Bonnaire sur le forum autisme@yahoogroupes.fr
[/url]

Avatar du membre
Sue
Fidèle
Messages : 162
Enregistré le : mercredi 14 février 2007 à 21:13
Localisation : yvelines

#4 Message par Sue » jeudi 18 octobre 2007 à 20:10

:D
Bonjour!!
Pour une fois je dois te contredire (juste un peu) Lila! Comme toi George j'ai eté touché, j'ai vue mon fils!! et je pense que tu as raison Lila que le debat est plus que mediocre, et la prise en charge pas de tout efficce (d'ailleurs j'ai ecrit a Mme Bonnaire dans ce sens)
Mais quand je disait que "la personnalité" ou les "aspects" de Loic sont venues tardivement, je ne comprenais pas pourquoi (d'autres non plus d'ailleurs!!) maintenant j'ai compris, et cela renforce mes idées, mes recherches, mes convictions. Les sejours en psy avec camisole chimique augmente les aspects, les angoisses, les obsessions. Les neuroleptiques sont nefastes, et pour ceux (ou celles) avec une "personnalité" autiste toutes les neuroleptiques, anxiolytiques, antidepresseurs ont un effet contraire, ou les effets secondaires deviennent primaires!!!
Et Mme Bonnaire dit que la medication de Sabine est encore "trop lourd"
Juste pour info: les 3 medocs mentionnés ont comme effet secondaire prise de poids! Bizarre Sabine, comme Loic (et comme 6 autres de ma connaissance proche) ont pris 30kilos (chiffre toujours le meme) Il faut savoir que le Risperdal ralentit le metabolisme (donc calme les angoisses) mais qui dit ralentir dit prise de poids!! En calmant les angoisses il augmente les psychoses, donc on prends un psychotrope!! qui ralentit les obsessions mais augmente la deprime. Donc anti depresseur, qui augmente le mentale et ramene les angoisses donc Risperdal (un peu plus fort) qui amene........
Cercle vicieux qui joue avec le mentale (nos enfants n'ont pas besoin de ca!!) et le metabolisme et ...... va savoir quoi d'autre!!!
J'ai toujours envier les parents qui disent ne jamais donner ls medocs a leurs enfants (coucou Emma quel chance!!) mais je sais qu'il arrive un jour quand on est tout en bas, et on a confiance en le medecin en face de nous, et on ne veut que le bien de nos enfants..............
Mea Culpa!!!
Bisous Sue
c'est toujours la vieille qui blatere

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19338
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

médicaments

#5 Message par Jean » jeudi 18 octobre 2007 à 23:11

Ce sont des choses de ce type qui ont été dites à la fin de la journée scientifique sur les adultes avec autisme, à partir de la question posée sur un adulte qui "s'échappait" :
- vérifier la médicamentation : elle peut avoir un effet d'agitation;
- par expérience, les autistes sont en général trop médicamentés (tant en dose qu'en durée de prescription).
Les médicaments peuvent être utiles dans certains cas, mais il faut bien limiter l'utilisation et ne pas les utiliser en permanence.

Avatar du membre
Sue
Fidèle
Messages : 162
Enregistré le : mercredi 14 février 2007 à 21:13
Localisation : yvelines

#6 Message par Sue » vendredi 19 octobre 2007 à 0:13

Malheureusement Jean, une fois que les medicaments sont mise en place, avec une rapidité et une aisance eblouissante par le corps medical, ce n'est pas facile de les arreter. On ne peut arreter aucun brusquement, une baisse trés lente est conseillé, et la on parle des gens "normaux"
Loic, pendant son hospitalisation a eu 8mg (minimum) de Risperdal par jour! Et on lui laisser une plaquette "a prendre en cas d'angoisse car ca fait dormir" Maintenant (en bon Asperger) il croit que si il n'a pas sa "dose" il ne peut pas dormir!!! Je connais des enfants de 4/5 ans qui connaissent le couleur (different pour chaque dosage) et compte les gouttes (en forme liquide)
J'ai reussie a baisser a 1mg par jour de Risper mais en introduisant des medocs aux plantes "qui fait mieux dormir que le Risper" mais je ne te raconte pas le temps et patience qu'il me fallait pour lui persuader!!!
Qui verifie les reactions? son med generaliste? son psychologue? son psychiatre? ils n'ont jamais entendues parler d'Asperger!!! Autisme "ah oui! un peu mais je ne me connais pas beaucoup"
C'est par ms soins et une aide precieuse a la Pharmacie que j'ai pu tracer ses medocs, le debut qui correspond avec ses difficultés, sa prise de poids, et que j'ai compris qu'il fallait arreter ca!!
Le med generaliste me suit, c'est deja ca!!! Le Risperdal ne sert a rien (je veut bien ressortir la texte le concernant) en plus ne devrait pas depasser 12 semaines de prise!!! Loic est a plus de 3 ans!!!!!!!!
Pourtant il n'etait pas vraiment agité! ni avant ni maintenant!!
Quand je dit Mea Culpa, c'est que je me deteste pour avoir laisser ca si longtemps, sans me renseigner, et je sais que des fois je suis extremmement lourde a repeter sans arret" ne le prenez pas, trouvez une autre solution" et a proposer les soins alternatives, mais je n'aimerais pas que ca continue!!
Je t'ai deja parler de net meeting, et tout en sachant que ce sera payant, ca aidera beaucoup de parents de pouvoir assister a ce genre de conference. Souvent ce n'est pas le prix pour assister qui est genant, c'est juste "a qui confiait mon fils"
Bisous sue
c'est toujours la vieille qui blatere

Zoelo
Occasionnel
Messages : 17
Enregistré le : lundi 15 octobre 2007 à 11:22
Localisation : île de France

#7 Message par Zoelo » dimanche 21 octobre 2007 à 11:10

J'ai vu aussi ce documentaire témoignage.

Je trouve égalment dans le portrait de Sabinel'énergie hors du commun, les centres d'intérêts(la mesure du tempsect..), le vocabulaire et les tournures de phrases de mon fils de (7 ans).

Le scénario depuis 40 ans est le même: les parents se débrouillent jusqu'à l'adolescence de l'enfant où à un moment donné cela devient invivable.
La psychiatrie prend le relais sans autre échapatoire: l'impasse en famille ou l'impasse en psychiatrie.

Sandrine Bonnaire à fait avec les informations qu'elle à eu.
S'il manque un documentaire pour rétablir l'équilibre entre la toute puissance de l'influence psychanalytique et les réalités éducatives aidantes, à nous de brancher des réalisateurs pour sortir de l'ornière.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19338
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Sandrine Bonnaire filme sa soeur autiste pour la sauver

#8 Message par Jean » mardi 29 janvier 2008 à 22:49

Un documentaire beau et émouvant qui va au-delà de la dénonciation de l'internement

De ce film intime et dérangeant, consacré par l'actrice Sandrine Bonnaire à sa soeur autiste, il faut retenir l'idée de la beauté. Parce que la révélation de ce secret si longtemps scellé explique sans doute quelque chose de la beauté de Sandrine Bonnaire, de la mélancolique et sauvage gravité qui en fait le prix. Cette beauté, qui émane d'une certaine disposition morale, explique à son tour celle de son film, la justesse et la délicatesse de son regard.

L'histoire est celle d'une jeune femme nommée Sabine, cadette d'un an de Sandrine, que l'évolution de sa maladie et les faiblesses de sa prise en charge vont en l'espace de quelques années transformer jusqu'à la rendre méconnaissable. Le film, qui se veut à la fois un portrait sensible et un document dénonçant le manque de structures de soin spécialisées, fait de ce contraste entre l'avant et l'après la mesure - d'une terrible efficacité - de son propos. Le montage parallèle en est, par excellence, la figure de style.

Des images de Sabine avant son internement, prises en vidéo par Sandrine, témoignent ainsi de la grande beauté, du pouvoir de séduction, de la joie de vivre et du réel talent de pianiste d'une jeune femme qui n'est pas comme toutes les autres, mais qui parvient à vivre parmi les siens. A l'inverse, les prises de vues au présent, réalisées après un internement de cinq années dans un hôpital psychiatrique, révèlent une personne à ce point dégradée qu'on ne la reconnaît qu'à peine, et qui semble devenue définitivement étrangère au monde et à elle-même.

VOYAGE AUX ETATS-UNIS

Ce perpétuel va-et-vient entre passé et présent, avec le choc réitéré qu'il déclenche à chaque raccord, se suffit en quelque sorte à lui-même pour dresser un acte d'accusation contre l'inadéquation de la prise en charge de l'autisme dans un cadre traditionnel. Mais le film de Sandrine Bonnaire se veut moins une oeuvre à charge qu'un témoignage sur ce qui peut, et plus encore sur ce qui doit, être sauvé. C'est d'ailleurs, avec sa voix off qui en ponctue la narration, ce qui rend son film si émouvant.

Tournées dans une institution spécialisée qui a accueilli Sabine depuis sa sortie de l'hôpital psychiatrique, les scènes contemporaines du film veulent et réussissent à montrer à quel point, à travers le filtre déformant de la maladie mentale, subsiste chez ceux qui en sont atteints quelque chose qui les rattache de plein droit à l'humaine condition. L'attention portée aux autres pensionnaires de l'institution, la relation entre les soeurs, et jusqu'à cette scène de très haute intensité émotionnelle au cours de laquelle Sandrine montre à Sabine, qui s'y reconnaît, les images de leur voyage commun aux Etats-Unis, tout cela relève, jusque dans la cruauté qui nous frappe, d'une admirable leçon d'humanisme et de cinéma.

Jacques Mandelbaum
Le Monde 30 janvier 2008
Elle s'appelle Sabine -de Sandrine Bonnaire - Film documentaire français. (1 h 25.)
Image

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#9 Message par maho » jeudi 31 janvier 2008 à 23:01

Parce que la révélation de ce secret si longtemps scellé explique sans doute quelque chose de la beauté de Sandrine Bonnaire, de la mélancolique et sauvage gravité qui en fait le prix. Cette beauté, qui émane d'une certaine disposition morale, explique à son tour celle de son film, la justesse et la délicatesse de son regard.

Dois je comprendre que pour avoir une beauté telle que Sandrine Bonnaire il faut avoir une autiste comme Sabine comme soeur?

Je n'aime pas trop cette intro, surtout le secret scellé, ce n'est pas un secret c'est un desinteressement de la grand publique!!! Mais ca on a l'habitude!!!
Merci Jean, j'ai suvie les interviews (MarcO Fagiel, et 2 debats RTL) car je ne comprenais pas trop pourquoi le film etait passé a la télé avant s sortie en salle, mais je pense que ca fait parler deux fois de ce film et j'en suis contente!!
De la a faire comprendre qu'il ya une probleme chimique au niveaux des medications, il y a des années lumieres.
Je suis allé a semaine derniere a une colloque (eh oui je recommence a me deplacer, donc attention a Brest!!!) a Poitiers. Je ne suis resté que le matin pour ecouter une directrice d'une MAS formidable, impliqué, comprehensive, eloquente et trés belle de surcroit. Elle avait un discours hors normes, sur ses methodes, ses implications, son equipe (dream team!!!) et sur le medication. Elle a expliqué qu'un des patients a eté obligé d'etre "interner" en HP pendant une courte sejour, et elle l'a recuperer comme une zombie (mot que j'utilise pour Loic) une legume!! Tout etait a recommencer!!
Ensuite j'ai ecouté un monsieur qui proposé une systeme en milieu ordinaire mise en place dans le Mayenne, j'etais epaté, eblouie!!
Ca me redonne du courage, je sais que vous en Bretagne vous avez une chance enorme, mais nous les pauvres Parisiennes on se bats tous les jours!!!
Demain je pars a Orleans, et j'espere venr au moins jusqu' St Malo en fevrier (j'essaye de marchander pour Brest!!!!)
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#10 Message par jakesbian » samedi 2 février 2008 à 17:05

- pour la beauté de sandrine baunaire, je pense que son vécu :( lui donne un certain charisme, une aisance naturelle et légitime, qui fait qu'elle parait naturellement belle, sans maquillage et apparat; le courage et l'humilité se lit sur son visage.
- pour les médicaments, tu m'as rappellé une copine de lycée; elle était dernière de la famille, née longtemps aprés les autres et elle a toujours connu sa mère malade et dépréssive :? ; autant dire, c'était la fille qui veillait sur sa mère; lorsque sa mère allait trés mal, elle allait quelqus jours en HP et elle revenait en zombi :cry: ...
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19338
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Film très émouvant : "Elle s'appelle Sabine"

#11 Message par Jean » vendredi 13 novembre 2009 à 21:58

Une interview de Sandrine Bonnaire dans la Tribune de Genève du 6 novembre 2009

Dans l'interview, on voit qu'elle ne se doute pas qu'elle va rencontrer Ole :)

La bande-annonce du film

le début
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Film très émouvant : "Elle s'appelle Sabine"

#12 Message par Jonquille57 » samedi 14 novembre 2009 à 5:44

Voici une version plus longue sur Dailymotion :


Avatar du membre
Ole Ferme l'oeil
Forcené
Messages : 2083
Enregistré le : samedi 26 septembre 2009 à 22:48
Localisation : Genève (Suisse)
Contact :

Re: Film très émouvant : "Elle s'appelle Sabine"

#13 Message par Ole Ferme l'oeil » samedi 14 novembre 2009 à 12:40

Bon je transmets ici la discussion qui a eu lieu sur mon topic de présentation:

Ole Ferme l'oeil
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Dim 01 Nov 2009 22:27

Forcené

(...)

Vendredi, dans le cadre d'une soirée sur l'autisme...
Sandrine Bonnaire vient en personne, pour présenter (évidemment, mais je le précise pour ceux qui ne suivraient pas) son documentaire "Elle s'appelle Sabine", et sans doutes participer à la rencontre-débat qui suivra... Je ferai tout pour y être (de toutes façons il parait que c'est "entrée libre"), je ne sais pas si j'arriverai à la rencontrer mais si oui, je lui demanderai de transmettre mes salutations sincères à Sabine!

:D :D :D :D

Au fait je me demande pourquoi il n'y'a pas de topic sur "Elle s'appelle sabine" dans la rubrique "Arts et littérature" du forum, ce film à pourtant bel et bien été évoqué sur le forum dans un autre cadre!
(...)

(...)


Jean
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Dim 01 Nov 2009 23:03

Forcené

Ole Ferme l'oeil a écrit:
Au fait je me demande pourquoi il n'y'a pas de topic sur "Elle s'appelle sabine" dans la rubrique "Arts et littérature" du forum, ce film à pourtant bel et bien été évoqué sur le forum dans un autre cadre!


C'est parce que cette section a été créée depuis.

(...)

(...)

maho
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Lun 02 Nov 2009 6:59

Forcené

(...)

Ole si tu as la chance de rencontrer Sandrine Bonnaire, felicite la de ma part pour son film, je lui ai ecrit a l'epoque, mais j'ai eu encore moins de chance que toi pour les reponses :cry:
On a du en parler sur le forum quelque part, il suffit de chercher :lol:

_________________
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 28 ans

(...)

Ole Ferme l'oeil
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Jeu 05 Nov 2009 23:58

Forcené

Demain... je rencontre peut-être Sandrine Bonnaire... pourvu que tout se passe pour le mieux!


Jonquille57
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Ven 06 Nov 2009 0:07

Forcené

Je compte sur toi pour nous faire un compte-rendu digne de ce nom, comme tu en as l'habitude ! :mryellow:
( en tout cas, tu as une sacrée veine ! :wink: )

maho
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Ven 06 Nov 2009 6:31

Forcené

Oui tu as une sacré veine Ole!!
Tu as deja vu le film? Je l'ai gardé sur le DD, il m'a beaucoup touché ce film, ca ressemble beaucoup au parcours de mon fils, des difficultés certes avant le HP, et une zombie aprés. Heureuesement il a beaucoup progressé depuis.

_________________
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 28 ans

Ole Ferme l'oeil
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Ven 06 Nov 2009 9:56

Forcené

J'avais vu le film quand il est passé à la télévision!
Je l'avais enregistré sur disque... du coup j'ai pas acheté le DVD... je vais avoir l'air malin devant Sandrine...enfin si je peux lui parler je vais peut-être lui promettre de l'acheter quand même (promesse que je me débrouillerai pour tenir, évidemment)
Dans ce cas j'essaierai aussi de lui parler de toi Maho, et aussi d'Asperansa.

Je me fais un peu de soucis parce que ma mère m'a dit que l'association principale soutenant la soirée est fondée par une dame très gentille mais qui a des idées très personnelles et assez particulières sur l'autisme et l'hyperactivité ainsi que leurs causes.
Je ne sais pas du tout à quoi ressemblera le débat qui suivra la projection d'"Elle s'appelle Sabine" et de l'autre documentaire qui suivra, fait par une photographe qui après avoir rencontré les sœurs Bonnaire a fait une série de portrait de 30 autistes, ce film là à aussi l'air très intéressant!

voilà!...

jakesbian

Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Ven 06 Nov 2009 10:56

Forcené

ne te sens pas obligé de racheter le DVD.

moi, j'ai toujours eu une bonne excuse dans ce genre de situation... je suis une fauchée permanente :mryellow: .

en tout cas, je trouve aussi que tu as beaucoup de chance de rencontrer sandrine bonnaire; tu étudies dans le milieu du cinéma comme elle, et elle est apparement super sympa comme toi... çà devrait suffire;

enfin, comme dit jakesbian, avis personnel :mryellow: .

il me plait bien, celui là: :mryellow: ; merci à celui qui l'a mis.

_________________
petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout.

Ole Ferme l'oeil
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Ven 06 Nov 2009 14:08

Forcené

Je pars, je ne sais pas si je serai de retour avant la fameuse soirée... j'espère que le débat ne sera pas énervant, et que je pourrai parler à "la sœur de Sabine" :?

Murielle

Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Ven 06 Nov 2009 16:32

Forcené

Si tu n'es pas encore parti Ole, si tu rencontres en vrai Sandrine Bonnaire, propose-lui d'être la marraine d'Asperansa si elle veut bien.!!! :bravo: :mryellow:

_________________
Murielle, Maman de Pauline 14 ans et Léo (asperger) 10 ans .

Ole Ferme l'oeil
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Ven 06 Nov 2009 18:13

Forcené

J'envisageais déjà, si je la rencontre, de lui parler d'Asperansa, pour lui demander si elle veut en être la marraine ce sera peut-être un peu tôt... mais si elle visite le site et tombe sur ton message...(Mr Green imaginaire!)

Pour l'instant je stresse, je ne sais pas du tout autour de quoi le débat va tourner... je ne m'inquiète pas trop des propos que tiendra Sandrine... mais les autres intervenants on ne sait jamais! :?

Et vais-je parler à Sandrine?

:?: :?: :?: :?:

bon au revoir, il faut que j'y aille!

Ole Ferme l'oeil
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Sam 07 Nov 2009 0:35

Forcené

J'ai pas le temps de vous raconter la soirée, ma mère veut absolument que j'éteigne l'ordinateur et que j'aille me coucher!


Luna
MessagePublié: Sam 07 Nov 2009 0:54

Elle a raison, ta mum, va te coucher, Olé. :mrgreen:

_________________
Béa ---} Luna, 37 ans et demi, Aspi(e)rine effervescente...
"L'autisme traité par des psys, c'est comme si Luna demandait un plat végétalien chez le boucher." By Bernard

Jonquille57
MessagePublié: Sam 07 Nov 2009 3:03

Ah, les mères ! :roll: :mryellow:

jakesbian
MessagePublié: Sam 07 Nov 2009 10:56

c'est sûr qu'à poster à 3h03... tu es prise en flagrant délit de ne pas être au lit :lol: ;

nicolas a une heure théorique: 23h... sauf, qu'il faut bien finir ce qu'il a commencé... et qu'il a, paraît-il besoin d'une tisane ensuite pour dormir :roll: ...
... et que çà lui arrive d'oublier l'heure :o .

_________________
petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout.

Ole Ferme l'oeil
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Sam 07 Nov 2009 11:51
Forcené

Eh!, quand j'ai écrit mon message il n'était que 0:35 et pas encore 3:03!

Comment raconter cette soirée?...
Quand je suis arrivé, après être passé aux toilettes, en entrant dans la salle je me suis assis assez proche de l'avant de la scène mais pas trop quand même.

Le film "Elle s'appelle Sabine" est toujours aussi bouleversant (évidemment) à la deuxième vision!

Par contre, comme je le craignais le débat tournait plus sur la recherche des "causes scientifiques" de l'autisme que sur autre chose.
Je ne m'y connais pas beaucoup en science mais j'avais un peu de peine avec le fait que l'autisme soit toujours évoqué comme d'une maladie et qu'on ne parle que des problèmes et pas des points forts!

En même temps je suis assez sensible sur le sujet et comme j'ai toujours de la peine à lire les articles scientifiques sur l'autisme (parce que les termes scientifiques m'échappent un peu mais aussi parce que j'ai toujours l'impression que le but premier est d'éradiquer l'autisme!) je ne peux pas vraiment juger de la pertinence ou non des propos évoqués! :|

Je ne suis pas vraiment convaincu en tous cas, mais pour ceux qui comprennent mieux ces choses là l'association qui a organisé cette soirée s'appelle STELIOR:

http://www.stelior.com/

Sandrine a rencontré la fondatrice il y'a un an ou deux et semble convaincue.

:| Moi je ne sais pas trop quoi en penser, mais comme je l'ai dit je ne suis pas scientifique, je suis juste aspie avec mes convictions et mon intuition et mes impressions sur moi-même

Après le débat, j'ai dû patienter un moment parce qu'elle discutait avec d'autres personnes mais j'ai réussi à échanger quelques mots avec Sandrine Bonnaire, je lui ai dit que j'ai le syndrome d'Asperger, que je suis une formation de réalisateur scénariste et que donc, on ne sait jamais, je pourrais peut-être la rencontrer de nouveau un jour, que je suis venu parce que j'avais été très touché par son film, que si elle voulait elle pouvait transmettre mes salutation à Sabine.
Que Sabine m'a beaucoup ému, que je pouvais un peu me reconnaitre dans quelques-uns de ses traits de caractère ou du moins comprendre (ou plutôt deviner?) ce qu'elle pouvait ressentir dans la plupart de ses actions.
Je lui ai aussi donné un papier avec l'adresse du site d'Asperansa en lui disant que ce site m'a beaucoup apporté, j'espère qu'elle viendra y jeter un coup d'œil et que ça lui plaira!

...voilà!

Jean
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Sam 07 Nov 2009 12:29
Forcené

Merci du compte-rendu.

Le lien est (malheureusement) édifiant. Je n'ai entendu parler d'aucun des membres français du comité scientifique. En regardant leur CV, ce n'est pas étonnant, parce qu'aucun n'a travaillé "sur" l'autisme.

Si j'ai un conseil à donner : oublie cette association et ces marchands de soupe.

Et profite d'avoir chez toi Nouchine HADJIKHANI. A Brest, nous devrons attendre jusqu'à février pour l'écouter ! :cry:

Je vois que ta mère est bien renseignée.

Murielle
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Sam 07 Nov 2009 13:04
Forcené

Merci à toi Olé pour ce compte-rendu.!!!
Bravo aussi d'avoir osé t'approcher de Sandrine Bonnaire.... :bravo:
Tu te débrouilles comme un chef.! :D :mryellow:

_________________
Murielle, Maman de Pauline 14 ans et Léo (asperger) 10 ans .

jakesbian
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Sam 07 Nov 2009 15:29
Forcené

même admiration que murielle, pour toi ole :bravo: .

c'est jonquille, maman de mystério qui a posté à 3h03... "prise en flagrant délit" :mryellow: .

_________________
petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout.

Ole Ferme l'oeil
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Sam 07 Nov 2009 17:58
Forcené

Murielle a écrit:
Bravo aussi d'avoir osé t'approcher de Sandrine Bonnaire.... :bravo:
Tu te débrouilles comme un chef.! :D :mryellow:


C'est vrai qu'il n'y'a pas longtemps je n'aurai pas osé, j'ai appris à faire ce qui est important pour moi pour ne pas passer le reste de ma vie à regretter tout ce que je n'ai pas osé faire.
D'ailleurs en repensant à l'histoire de l'Actrice des chapiteaux turbulents, je me dis que le choix que j'ai fait pour en arriver jusque-là (en parler à ma mère puis aller jusque au bout pour rencontrer cette actrice sur laquelle je ne savais que très peu de choses, dans un contexte dont je n'étais pas sûr etc... juste parce que j'étais convaincu que c'était une personne qu'il valait la peine de rencontrer) ben je pense que y'a bien des NT qui n'auraient jamais osé! et vraiment je ne le regrette pas!

bernard
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Sam 07 Nov 2009 21:47
Forcené

Merci Olé pour le compte-rendu.
Tu as beaucoup de qualités et c'est cela qu'il faut mettre en avant quand tu leur parles de SA; sinon les personnes ne voient que les points faibles et continuent d'avoir une vision moyenâgeuse de l'autisme (et pour le SA, elles ne connaissent souvent pas).

_________________
Bernard (48 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Mars
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Sam 07 Nov 2009 22:06
Forcené

Tu peux être très fier Ole d'avoir vaincu tes peurs ! Bravo !

_________________
2 jeunes filles dont une aspie

zabou
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Sam 07 Nov 2009 22:49
Fidèle

Merci ole :bravo: super que tu aies osé t'approcher de sandrine bonnaire :kiss:
J'aurai aimé être là... mais... enfin tu sais :hotcry:

Ole Ferme l'oeil
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Sam 07 Nov 2009 23:00
Forcené

...Je sais! :(
Peut-être qu'une autre occasion se présentera un jour! :?
De toutes façons je ne sais pas comment tu te serais sentie pendant le débat!
... bon ben sinon, moi je suis rencontrable (et pas loin en plus!) alors peut-être à bientôt (en vrai!) :wink:

(au fait bravo pour ton 111ème message!)


zabou
Sujet du message: Re: Et à présent, pour la première fois sur ASPERANSA...
MessagePublié: Dim 08 Nov 2009 1:15
Fidèle

:love: Quand tu veux :kiss:
Oui le débat...
Merci pour le 111message qui va piano va solo :wink:

Fin de la retransmission!
(mon 550ème message!)
Rêvez, Vivez, Soyez!
"Pourquoi lorsqu'ils disent d'un adulte qu'il a une "âme d'enfant", on l'enferme? Alors que les enfants ont le droit de courir librement dans les rues!"
"Garfield" Jim Davis trad.Jeannine Daubannay

Avatar du membre
Ole Ferme l'oeil
Forcené
Messages : 2083
Enregistré le : samedi 26 septembre 2009 à 22:48
Localisation : Genève (Suisse)
Contact :

Re: Film très émouvant : "Elle s'appelle Sabine"

#14 Message par Ole Ferme l'oeil » vendredi 27 novembre 2009 à 13:22

Je viens de faire une rapide recherche sur le diagnostique final de Sabine.
"Psycho-infantile avec des comportements autistiques", il semble que c'est ce que je craignais ça fait partie de ces diagnostiques existant seulement en France et en Suisse (romande), qui posent quelques problèmes apparemment. enfin si j'ai bien compris...
Quelqu'un pourrait-il m'éclairer sur le sujet?

Avatar du membre
Ole Ferme l'oeil
Forcené
Messages : 2083
Enregistré le : samedi 26 septembre 2009 à 22:48
Localisation : Genève (Suisse)
Contact :

Re: Film très émouvant : "Elle s'appelle Sabine"

#15 Message par Ole Ferme l'oeil » lundi 11 janvier 2010 à 23:18

Oui c'est bien ça, ça veut dire que finalement, en fait Sabine n'a toujours pas eu un diagnostique valable!

Répondre