[Revue] Le bulletin scientifique de l'ARAPI

Livres, publications, films en rapport avec l'autisme : donnez ici votre avis.
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

[Revue] Le bulletin scientifique de l'ARAPI

#1 Message par Jean » jeudi 18 décembre 2008 à 20:42

badimage : http://pagesperso-orange.fr/arapi/Images/08Rouen.gif
L’enfant autiste et l’école : une étape qui se prépare
7 mars 2008 à Rouen - 4ème Journée Régionale de l'arapi

Pr. Bernadette Rogé (Université de Toulouse Le Mirail).
Diagnostic et intervention précoces en autisme : les enjeux pour la scolarisation (pp.7-10)

Mme Sylvie Gérard (Éducation Nationale, Le Havre) :
S’approprier les nouvelles règlementations pour une meilleure scolarisation des enfants avec autisme.(pp.11-18 )

Pr. Christine Philip (INS-HEA, Suresnes).
Scolariser en maternelle de jeunes élèves avec autisme : quelles adaptations et aides ? (pp.19-24)

Chrystalla Yanni-Coudurier,. René Pry (Université de Montpellier III) et Amaria Baghdadli.
Inclusion des jeunes enfants avec autisme et caractéristiques cliniques. (pp.25-28 )

Pr. Ghislain Magerotte (vice-président du Comité Scientifique de l’arapi)
Comment les équipes scolaires pourraient-elles évaluer le processus
de scolarisation en cours dans leur établissement ? (pp.29-39)

Mme Karine Bret Mérine (CRAHN, Centre hospitalier du Rouvray), Pascaline Gaudray, Philippe Brun
Un exemple de méthodologie d’accompagnement scolaire pour enfants atteints d’autisme, familles et professionnels (pp.40-44).

Editorial de Carole Tardif
Autisme, la fin d'une idéologie ? (Bernadette Rogé) pp.5-6
L'évolution des politiques d'aide aux enfants autistes au Québec (Carole Sénéchal - pp.45-50)
Echos de colloques, rencontres (Virginie Schaefer - pp.51-56) : Des pommes, des pores ... et des scoubidous (Alain Verloes à Chartres) - Du jeu dans les boutons-pression ? (Catherine Barthélémy à Puzzle) - Plus on connaît, moins on sait (Peter Tanguay à Tours).
Résumés de thèses :
Christiane Philip : L'autisme : entre Histoire et histoires de vie (pp.57-61)
Séverine Recordon-Gaboriaud : L'évaluation des troubles du comportement chez les adultes avec autisme sévère (pp.62-67)

Numéro précédent : voir sur le forum

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#2 Message par Jean » dimanche 21 décembre 2008 à 21:32


Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Québec

#3 Message par Jean » samedi 27 décembre 2008 à 17:51

L'évolution des politiques d'aide aux enfants autistes au Québec (Carole Sénéchal - professeur de la faculté d'Education de l'Université d'Ottawa pp.45-50)

Quelques éléments tirés de cet article :
- "Depuis 1976, la politique d'intégration des enfants en difficulté [...] a donc lentement glissé d'un droit quasi-absolu à un droit conditionnel et finalement vers un privilège puisque l'enfant doit faire la preuve que l'intégration à une classe ordinaire va faciliter son intégration sociale et ses apprentissages. De plus [...] cette intégration ne devra pas constituer une contrainte excessive au système scolaire ni nuire aux droits des autres élèves."
- L'effet de ce glissement : seulement 16% des élèves autistes sont intégrés dans des classes ordinaires (statistiques publiées en 1997)
- dans les zones urbaines comme Montréal et Québec ou en périphérie, 29 classes TEACCH ont été mises en place.
- "les lenteurs du dépistage relèvent du manque de marqueurs objectifs de l'autisme. Les organismes de santé n'implantent en effet pas un service de dépistage sans test et si les traitements ne sont pas démontrés scientifiquement efficaces."
- "Les approches thérapeutiques québécoises des enfants autistes en bas âge sont assez limitées parce que les institutions font preuve de prudence dans l'établissement d'un diagnostic définitif à cet âge et dans le recours à des techniques intrusives." En 2003, le gouvernement du Québec a adopté l'ABA pour les enfants atteints d'un TED de 2 à 6 ans.
- L'approche québécoise n'assure pas de continuité entre l'intervention précoce et le système scolaire.
- Il n'y a toujours pas de véritable concertation entre le Ministère de la Santé et celui de l'Education.

Voir sujet sur le même thème

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

[Revue] Le bulletin scientifique de l'ARAPI

#4 Message par Jean » vendredi 3 juillet 2009 à 0:04

Le dernier numéro vient de paraître.

Dossier de 55 pages sur les "particularités sensorielles"

12 pages et 3 articles sur le syndrome d'Asperger.

100 pages bourrées d'articles intéressants.Image
Modifié en dernier par Jean le dimanche 5 juillet 2009 à 21:10, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

sommaire

#5 Message par Jean » vendredi 3 juillet 2009 à 21:59

le Bulletin scientifique de 1'arapi -numéro 23 -printemps 2009 - sommaire

Editorial 3
Dossier « Particularités sensorielles »
Le cerveau sensoriel - André Nieoullon.5
Les aspects sensoriels et moteurs dans l'autisme - Regis Brunod. -p.11
Témoignages de parents concernant les particularités sensorielles de leur enfant - Bernadette Salmon, Hedwige et Jean-Jacques Taillandiec Josiane Scicard, Sophie Biette – p.18
Les particularités sensorielles décrites et analysées par des personnes ayant un trouble du spectre autistique - Gabriel Bernot (témoignage recueilli par Dominique Donnet-Kamel) Marc, Camille et sa mère (témoignages recueillis par Jacqueline Mansourian-Robert) ..p.24
Physiopathologie de l'autisme. - Les insuffisances modulatrices cérébrales - Gilbert Lelord p. 30
Particularités de traitement des informations sensorielles dynamiques chez les personnes présentant des désordres du spectre autistique - Carole Tardif et Bruno Gepner p.38
Réflexions sur les qualités sensorielles nécessaires à un habitat adapté pour les personnes avec autisme vivant en internat - Séverine Recordon-Gaboriaud p.46
Sensorialité tactile et eau. : Un outil thérapeutique pour les personnes avec autisme ? - René Tuffreau.. p.51
Les troubles sensoriels : impact sur les troubles alimentaires - Emmanuelle Prudhon Havard, Marjorie Carreau et René Tuffreau p.55

Dossier « Syndrome d'Asperger »
Le Syndrome d'Asperger :atouts et particularités - Gaël Dufrêne, Emmanuelle Chambres et Patrick Chambres – p.59
Laissons entrer le soleil, compte-rendu d'une conférence de Georges Huard - Virginie Schaefer p.66
Ben X, ou la vie au quotidien d'un adolescent présentant un syndrome d'Asperger :un film à voir ! - Carole Tardif p.69

Résumés de thèses
La perception des visages dans la pathologie autistique : étude en suivi du regard - Nadia Hernandez – p.71
Désordres d'intégration visuelle et auditive des informations sociales chez les personnes autistes :ralentir les stimuli environnementaux pour améliorer la communication - France Lainé p. 81
Les comportements répétés et restreints dans l'autisme : construction et validation d'une échelle d'évaluation - Yannig Bourreau p.85
Influence du contexte lors d'interactions dyadiques entre personnes avec autisme et leurs partenaires adultes
Etude de l'impact du style interactif sur l'engagement social de personnes avec autisme - Martine Lacaze p. 89

Echos de colloques.. .
L'olfaction - Notes sur le colloque « Olfaction » à Paris, janvier 2009
Emmanuelle Prudhon Havard p. 94

Notes de lecture
Praticiens en éducation spécialisée et chercheurs : deux mondes qui s'ignorent ? - Note de lecture sur le livre de David Mitchell
« What really works in special and inclusive education. Using evidence-based teaching strategies. » - Ghislain Magerotte .p. 96
Les minutes nécessaires de Monsieur Jean-Louis Fournier - Note de lecture à deux plumes , sur le livre de Jean-Louis Fournier « Ou on va, papa ? » - Virginie Schaefer et Carole Tardif .p.98

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#6 Message par Jean » vendredi 3 juillet 2009 à 22:10

Les particularités sensorielles

Sensorialité tactile et eau.
Un outil thérapeutique pour les personnes avec autisme ?

René Tuffreau

Préambule

Bien que nous fassions partie de ceux qui pensent que le (( traitement )) de l'autisme repose sur des techniques éducatives adaptées, nous savons aussi d'expérience que des outils (( thérapeutiques )) sont indispensables dans l'accompagnement des personnes avec autisme. En effet, la diversité et la complexité des processus en cours dans cette pathologie invalidante nous confrontent à des situations où le (( temps éducatif)) ne peut répondre de façon suffisamment rapide ou efficace pour soulager la personne atteinte.

La pratique que nous vous présentons ici est issue, de façon empirique, d'une longue expérience en établissement d'accueil. Elle n'a en commun avec le « packing », qui soulève actuellement des débats passionnés, que l'enveloppement humide. Tout le reste est différent, tant dans la technique, la conduite du travail que dans les références théoriques mobilisées.

Pour bien accompagner une personne avec autisme, il faut trois conditions :
  • - considérer tous les aspects de la personnalité de cette personne dans son environnement propre et dans sa chronologie spécifique ;
    - posséder et enrichir un socle de connaissances sur l'autisme suffisamment actualisé pour comprendre au mieux la logique des comportements et conduites de cette personne ;
    - conduire l'application de procédures structurées et régulièrement évaluées tout en restant ouvert et disponible pour repérer le moment favorable de l'introduction ou de la fin d'une action ou tenter des variations qui répondraient mieux à la disponibilité de la personne. Une méthode doit rester un outil et ne jamais devenir dogme.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#7 Message par Jean » vendredi 3 juillet 2009 à 22:27

Le Syndrome d'Asperger : atouts et particularités
Gaël Dufrêne - 1 - , Emmanuelle Chambres- 2 - et Patrick Chambres -3

Préambule

Les membres du bureau de l'arapi ont reçu récemment des journaux écrits à la main par Gaël, une personne avec syndrome d'Asperger (SA). Depuis juillet 2004, Gaël écrit un bulletin qu'il a nommé DLG (( Dernières Nouvelles du Galou )) (Gaël Dufrêne, DNG Publications, premier numéro en juillet 2004, la publication continue).
Ce journal est mensuel, et Gaël y relate des évènements le concernant lui et sa famille, des actualités mondiales, et dans certains bulletins un article sur les mathématiques, la physique, ou encore la mécanique. Certains de ces bulletins sont illustrés de planches de dessins. Ces journaux sont tirés en plusieurs exemplaires, et sont destinés à être lus par les membres de sa famille.

Publier tous ces journaux dans le Bulletin scientifique de l'arapi serait vraiment trop long. Nous avons plutôt choisi de saisir l'occasion de cet envoi pour redéfinir le syndrome d'Asperger, et d'utiliser les journaux de Gaël pour en illustrer différents points.

1 - Personne avec syndrome d'Asperger, rédacteur du bulletin « DMG », pour le contacter, écrire au Bulletin scientifique de l'arapi.
2 - Psychologue
3 -- Professeur de Psychologie Cognitive, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive, LAPSCO, UMR CNRS 6024, PRES Clermont Université
Image
Modifié en dernier par Jean le dimanche 5 juillet 2009 à 21:11, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#8 Message par Jean » vendredi 3 juillet 2009 à 22:30

Le Syndrome d'Asperger

Georges Huard
, Québecois atteint du syndrome d'Asperger, est technicien informatique à l'université du Québec à Montréal. Le compte-rendu d'une intervention qu'il a fait à Tours lors d'un récent voyage en France (ici on le voit dans le TGV) est rédigé par Virginie Schaefec secrétaire assistante de l'arapi.

Laissons entrer le soleil

Georges Huard, « ambassadeur» du monde Asperger, intervient assez souvent auprès d'associations ou dans les établissements pour expliquer ce syndrome en décrivant à la première personne ce que vivent les personnes atteintes. En novembre on a pu écouter son exposé, illustré de photos, de dessins et d'anecdotes sur ses expériences. Il y présente de façon animée et concrète une perception et une compréhension différentes de l'environnement et des autres et esquisse des pistes pour mieux vivre ensemble.
L'intervention de Georges fait l'objet d'un excellent résumé en 3 pages : Georges était précédemment intervenu au congrès d'Autisme Franc et à la table ronde d'Asperansa sur l'emploi

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#9 Message par bernard » vendredi 3 juillet 2009 à 23:34

Peut-on l'acheter si on n'est pas membre de l'ARAPI ?
Si oui, où ?
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#10 Message par Jean » vendredi 3 juillet 2009 à 23:51

Abonnement annuel (2 numéros) 30 €
http://pagesperso-orange.fr/arapi/42lebulletin.htm

Disponible dans les CRA, à coup sûr.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#11 Message par Jean » mercredi 8 juillet 2009 à 22:16


Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#12 Message par Jean » lundi 27 juillet 2009 à 22:51

Début de l'article : Le cerveau sensoriel -André Nieoullon - le Bulletin scientifique de l'arapi - numéro 23 -printemps 2009 -

Le cerveau est ouvert sur l'environnement de l'individu, qu'il analyse en permanence de façon primordiale pour produire et adapter les comportements conditionnant fondamentalement sa survie et, partant, celle de son espèce. Les informations susceptibles d'être recueillies par le cerveau sont de nature extrêmement diverses, utilisant des capteurs infiniment spécialisés (récepteurs sensoriels) pour appréhender le moindre de ces signaux avec la plus grande sensibilité et la meilleure sélectivité. La diversité des signaux ainsi captés est pour l'essentiel reconnue par tous au travers d'une terminologie simple, définissant les principales sensations que chacun expérimente quotidiennement :
voir, entendre, sentir, goûter, toucher, avec dans ce dernier cas une propension à distinguer le toucher (les sensations tactiles) de la détection du chaud et du froid (thermo-sensibilité) et de la sensation douloureuse.

A ces 5 sens les physiologistes ajoutent deux autres types de sensations, qui se caractérisent par leur caractère préférentiellement inconscient et automatique, bien qu'ils puissent faire l'objet d'analyse consciente :
la proprioception d'une part, qui est le sens de la position du corps dans l'espace et pennet entre autre de se tenir en position debout en mobilisant des capteurs sensoriels disséminés principalement dans les muscles et les articulations (dans les tendons des muscles) ;
l'implication de l'oreille interne et de ses capteurs (système vestibulaire) d'autre part, qui permettent de détecter tout mouvement de la tête afin de maintenir l'équilibre et encore la posture érigée.

Au total, le cerveau est capable de capter toute forme de signaux émis par des changements de l'environnement, dont certains sont d'une extrême sophistication (par exemple les sons de la parole ou de la musique, qui ne sont reconnus qu'après un long apprentissage) ou a contrario très simples, comme la gravitation universelle (force g).

Par ailleurs, pour être complet il est utile de mentionner que « l'homme est à l'écoute de son propre corps » et qu'ainsi certains signaux proviennent non pas de l'environnement mais constituent bien des signaux internes, correspondant à ce que l'on nomme des informations intéroceptives ; par exemple les sensations ou douleurs viscérales, les irritations cutanées, qui provoquent des réponses de type grattement susceptibles d'accroître la douleur, ou encore les douleurs musculaires.

Il n'existe pas de hiérarchie à proprement parler quant au rôle respectif de ces différentes sources d'informations sensorielles.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#13 Message par Jean » mardi 28 juillet 2009 à 22:19

La thèse présentée page 85 est intégralement en ligne :

Yannig BOURREAU - soutenue le : 22 décembre 2008

Les comportements répétés et restreints dans l’autisme : construction et validation d’une échelle d’évaluation.
THÈSE dirigée par :
Mme BARTHÉLÉMY Catherine Professeur, université François - Rabelais de Tours
THÈSE codirigée par :
Mme ROUX Sylvie Ingénieur de recherche, université François - Rabelais de Tours
RAPPORTEURS :
M. FALISSARD Bruno Professeur, université Paris 11
Mme ROGÉ Bernadette Professeur, université Toulouse 2 -Le Mirail

http://www.applis.univ-tours.fr/theses/ ... u_3039.pdf

Avatar du membre
Mars
Modératrice
Messages : 8315
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 15:02
Localisation : finistère

#14 Message par Mars » mercredi 29 juillet 2009 à 11:19

Si vous pouvez dénicher ce numéro, je vous le conseille également. Ca fait longtemps que je n'ai pas lu des article aussi intéressants (et je n'ai pas fini).
Atypique sans être aspie. Maman de 2 jeunes filles dont une aspie.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#15 Message par Jean » dimanche 30 août 2009 à 17:34

Disponible par AFD pour 20 €:
http://www.autismediffusion.com/PBSCPro ... ID=3184804

Autant s'abonner (30 €) . Le numéro suivant (n°24 - fin 2009) va être sur le congrès IRIA d'avril.

Répondre