[Animé] Frozen - La reine des Neiges (Chris Buck, Jennifer Lee)

Livres, publications, films en rapport avec l'autisme : donnez ici votre avis.
Message
Auteur
Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4577
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#16 Message par Ixy » samedi 21 novembre 2015 à 15:22

T'as tort il y a des chansons magnifiques dans Disney :D
Etudiant en doctorat maths&info, 26ans. Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10472
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#17 Message par Lilette » samedi 21 novembre 2015 à 15:23

had a écrit :(et ça chante pas ! à chaque fois qu'il y a une chanson dans un disney, je perds une poignée de neurones :mryellow: )
Vive le bouton "mute" de la télécommande :mryellow:
TSA.

Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 2891
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#18 Message par TiZ » samedi 21 novembre 2015 à 15:37

Je viens de regarder le film (j'ai regardé assez peu de Disney, et j'aime moins ces nouveaux personnages en "3D"), et je suis d'accord avec Ixy.
Évidemment qu'il y'a des métaphores, m'enfin de là à sortir des comparaisons pareilles, faut pas pousser mémé dans les orties.
Personnellement, cette interprétation ne me pose pas de problème. J'ai été habituée à avoir ce genre de réflexions à propos de spectacles/films vus, c'est peut-être pour ça.
Et sur le net on trouve tout et n'importe quoi, c'est pas nouveau, et ce n'est pas parce que c'est écrit sur internet que c'est vrai :mryellow:
Ce sont des interprétations personnelles, donc il n'y a pas de vrai ou faux, chacun à sa propre perception des choses...
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

Avatar du membre
Meddio
Passionné
Messages : 418
Enregistré le : jeudi 29 mars 2018 à 7:16
Localisation : PACA

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#19 Message par Meddio » samedi 7 avril 2018 à 10:57

Bonjour,

Je ne suis pas le seul a avoir vu dans Frozen une allégorie du SA. Comme j'ai en ce moment tendance à voir du SA partout (chez les gens que je vois dans la rue, chez mes élèves, dans les personnes de mon "univers mental" ex : les héros de Stendhal, Apollinaire, Brassens, Barbara), je me demandais si c'était une "lubie". Mais ça me semble pertinent pour plusieurs raisons :


- Un pouvoir très négatif mais aussi très positif à contrôler (gift or curse ?)
- Sa perte de contrôle lorsque saisie par l'émotion ou sous la pression des situations sociales
- L'enfermement (d'abord dans sa chambre, les gants, puis le château de glace : plus aucun "symptôme" une fois seule dans sa chambre)
- Le besoin d'isolation dans son "propre univers" (elle apparaît réellement telle qu'elle est, tenue, coiffure, donne vie à des éléments de son imaginaire tels qu'Olaf)
- Puis l'envie de l'assumer (on passe du "conceal don't feel don't let them know" à "let it go")
- Tout l'imaginaire de la glace (le froid, comme on dit de quelqu'un "il est froid")
- Le dessin animé est un peu l'histoire de son acceptation et du fait qu'elle finisse par assumer son "gift"


PS : La chanson "Let it go" est, il me semble, encore plus pertinente à analyser en anglais du point de vue du SA


[J'avais envoyé ce message sur un autre fil, mais je l'y ai supprimé et l'ai remis ici car il était plus pertinent ici]
Diagnostiqué SA et HPI

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10472
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#20 Message par Lilette » samedi 7 avril 2018 à 11:17

Il faudrait arrêter de vouloir à tous prix diagnostiquer des personnages de fiction, qui au cas où je le rappelle, n'existent pas ...
Et je suis toujours épatée de voir que des personnes autistes, ou qui se prétendent autistes etc, arrivent à trouver de tels sens cachés dans des fictions ou autres, quand ça n'est même pas explicitement dit par l'équipe de tournage du film.
Ça me sidère.
TSA.

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4577
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#21 Message par Ixy » samedi 7 avril 2018 à 11:46

Lilette a écrit :Il faudrait arrêter de vouloir à tous prix diagnostiquer des personnages de fiction, qui au cas où je le rappelle, n'existent pas ...
On est d'accord et personne n'a fait de diagnostic d'un personnage de fiction ici car ce n'est pas ce qui est dit. On dit que le dessin animé fait des références à l'autisme ou pour être moins restrictif sur le fait d'avoir un frère ou un soeur "spéciale" (sic l'auteure de Let it go).
Et je suis toujours épatée de voir que des personnes autistes, ou qui se prétendent autistes etc, arrivent à trouver de tels sens cachés dans des fictions ou autres, quand ça n'est même pas explicitement dit par l'équipe de tournage du film.
Ça me sidère.
Mais j'ai déjà donné des références, ça a été explicité par des personnes du film justement (lire cet article au 2/3). Je vois pas ce qui te dérange absolument à ce que l'on voit quelques références dans un film, c'est quoi le problème au fait ?!!
Etudiant en doctorat maths&info, 26ans. Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
Meddio
Passionné
Messages : 418
Enregistré le : jeudi 29 mars 2018 à 7:16
Localisation : PACA

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#22 Message par Meddio » samedi 7 avril 2018 à 12:25

Lilette,

Personnellement, je repense tous les personnages de fiction (ou pas, comme George Brassens par exemple) qui m'ont marqué en me demandant si je n'y retrouvais pas certains traits du SA et si ce n'est pas pour ça qu'ils m'ont marqué.

Dans un autre message je compare Perceval à un autiste Asperger : la psychologie n'existait même pas à l'époque. Le fait de se demander s'ils sont diagnostiqués ou pas ne m'intéresse pas du tout.

Voici ce qui m'intéresse :

Est-ce que le personnage décalé, inadapté, n'est pas un moyen pour la fiction d'interroger le monde dans lequel on vit grâce à un point de vue autre ?

Ainsi, des personnages tels que Candide, Forrest Gump, Meursault, Perceval, Julien Sorel, Fabrice Del Dongo, Octave, et la liste serait trop longue, ont tous en commun d'avoir une vision non typique du monde - bien sûr ils n'ont pas le SA et ne sont pas diagnostiqués car ils n'existent pas.
Et force est de constater que leurs auteurs se sont servis de leur différence pour nous délivrer un message plein de sens, et un point de vue permettant de remettre certaines choses en perspective, là où le point de vue de la norme ne suffisait pas. Ainsi, on nous fait voir le monde à partir d'un personne atypique pour mettre en lumière certaines incohérences, ou pour passer certains messages.

D'ailleurs un des exemples les plus frappants est Benjy de The Sound and the Fury

Je constate cependant que tu as une piètre opinion de moi et j'ai du mal à ne pas prendre ton message comme une attaque personnelle car :

- Tu penses que j'ai du mal à appréhender les personnages de fiction pour ce qu'ils sont
- Tu réagis après mon post en particulier - alors que je ne suis pas le seul à proposer cette idée
- "Ou qui se prétendent autiste" est-ce une allusion à des messages sur HPI+SA ou au fil "hiérarchie du diagnostic" ?
- Ce n'est pas dit par l’équipe explicitement car ces personnages n'ont sans doute pas été pensés comme autistes bien qu'ils en présentent des traits et que ces traits ont pour utilité concrète de nous déshabituer d'un point de vue "typique" et je n'ai jamais dit qu'ils étaient annoncés comme ayant le SA.
-Cela te "sidère" : moi ce qui me sidère, c'est que ton message ressemble plus à une agression qu'à une volonté de débattre
Diagnostiqué SA et HPI

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10472
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#23 Message par Lilette » samedi 7 avril 2018 à 13:00

Meddio a écrit :Je constate cependant que tu as une piètre opinion de moi et j'ai du mal à ne pas prendre ton message comme une attaque personnelle
Je n'ai aucune opinion de toi, je ne te connais pas.

& puis flûte, penses ce que tu veux m'en fiche.
Ça a été dit plusieurs fois sur le forum, il ne sert à rien de donner des traits autistes ou autres à des persos de fiction, quand cela n'a pas été énoncé clairement par el réal. par exemple.
Après moi ce que j'en dis, m'en fiche, je n'ai pas vu ce DA & je n'en ai pas l'intention.
Et si dès que l'on n'est pas d'accord avec vous on vous agresse, il faut vous poser des questions quand même.
C'est un "vous" général.
TSA.

Avatar du membre
Meddio
Passionné
Messages : 418
Enregistré le : jeudi 29 mars 2018 à 7:16
Localisation : PACA

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#24 Message par Meddio » samedi 7 avril 2018 à 13:51

Lilette a écrit :Je n'ai aucune opinion de toi, je ne te connais pas.
Merci de le préciser.

Pour le reste, j'ai argumenté plus haut.

Si je n'étais pas visé, toute la fin de mon message précédent a donc une valeur nulle.
Diagnostiqué SA et HPI

Avatar du membre
RedMacbeth
Fidèle
Messages : 144
Enregistré le : jeudi 8 février 2018 à 20:42

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#25 Message par RedMacbeth » dimanche 8 avril 2018 à 14:02

Lilette a écrit :Il faudrait arrêter de vouloir à tous prix diagnostiquer des personnages de fiction, qui au cas où je le rappelle, n'existent pas ...
Et je suis toujours épatée de voir que des personnes autistes, ou qui se prétendent autistes etc, arrivent à trouver de tels sens cachés dans des fictions ou autres, quand ça n'est même pas explicitement dit par l'équipe de tournage du film.
Ça me sidère.
Alors je ne suis peut-être pas -diagnostiqué.e- autiste, en revanche, j'ai une licence d'arts du spectacle théâtre et un peu cinéma, et donc je connais mon sujet. En plus d'écrire depuis mon enfance.

Le plus important dans une oeuvre, ce sont les sous-entendus. Les phrases, les détails, que leurs auteurs ont mis sans expliciter, parfois parce qu'ils jugent que ce n'est pas la peine, parfois parce que ça risque de faire baisser l'audience, parfois juste parce que c'est plus beau ainsi.
La Guerre des Clans : deux chats (Nuage de Jais et Gerboise) vivent ensemble et sont très proches. Beaucoup les ont "diagnostiqués" comme couple. "Ah mais faut arrêter de voir des homos partout surtout quand c'est pas explicitement dit par les auteures". Ah. Bon. Sauf que, surprise, quelques années et interviews plus tard, les auteurs disent qu'elles voient Nuage de Jais et Gerboise comme un couple, qu'elles les ont écrit comme tels. Mais c'est jamais dit.
X-Men : First Class : Même cas. Charles Xavier et Erik Lensherr, en couple ? Nope. Jamais. Jamais ce sera dit par un seul des producteurs/réalisateurs non plus. Pourtant, les interviews des deux acteurs explicitent bien qu'ils ont joué les deux personnages comme s'ils étaient amoureux l'un de l'autre. Alors, quel est le plus important ? Les intentions, ou le fait que ce soit jamais dit ?

Le théâtre, particulièrement, fait ça. Dès que tu entres dans la filière, près du pro plus que de l'amateur (option théâtre seconde), on te demande d'analyser les pièces que tu vois, d'en comprendre les intentions et sous-entendus. Et tu serais surprise de ce qu'on peut trouver, caché au premier abord.

J'ai tourné quelques trucs, écrit quelques scénarios. Deux personnages se connaissaient et avaient été en couple. Je ne l'ai pas dit. J'ai juste montré les expressions du visage, quelques paroles codées, quelques détails... Laisser le spectateur imaginer est parfois plus beau.
Vous saviez, par exemple, que la scène où la Belle fuit à travers la forêt représente le sexe et la virginité dans le film de Cocteau ? C'est une allégorie, un symbole, mais c'est là.

Pour le cas d'Elsa, c'est plus ou moins pareil. Non, elle n'est pas officiellement autiste. Mais d'un autre côté, est-ce qu'on sait même ce qu'est l'autisme à Ariendel ?
Elsa a peut-être été écrite avec des caractéristiques autistiques. Ou alors la chanson a juste été volontairement écrite pour être ambiguë et montrer les différences. Ou pas, d'ailleurs.
Ce qui est important, c'est que les personnes puissent s'identifier, puissent interpréter et s'y retrouver. Alors oui, c'est important de chercher et d'imaginer.
Officiellement diagnostiquée avec un Trouble du Spectre Autistique.
Trouble Anxieux
Soupçon de dyspraxie.

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10472
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#26 Message par Lilette » dimanche 8 avril 2018 à 14:28

.... :roll:
bref.
TSA.

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4577
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#27 Message par Ixy » dimanche 8 avril 2018 à 19:23

Pas mieux RedMacbeth, et voici ce que dit Jennifer Lee :

We know what we made. But at the same time I feel like once we hand the film over, it belongs to the world, so I don't like to say anything, and let the fans talk. I think it's up to them.
Il y a toujours un mystère en tout cas c'est clair que le film a une signification particulière pour les réalisateurs du film.
Etudiant en doctorat maths&info, 26ans. Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 2891
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#28 Message par TiZ » dimanche 8 avril 2018 à 20:25

Je suis d'accord avec RedMacBeth, notamment sur cette partie, parce que je l'ai vécue :
[quote="RedMacbeth"]Le théâtre, particulièrement, fait ça. Dès que tu entres dans la filière, près du pro plus que de l'amateur (option théâtre seconde), on te demande d'analyser les pièces que tu vois, d'en comprendre les intentions et sous-entendus. Et tu serais surprise de ce qu'on peut trouver, caché au premier abord. [/quote

Maintenant, je pourrais même dire que l'analyse de spectacles est une chose dans laquelle j'ai "du talent", d'après les retours que j'ai eus. Et autant j'ai beaucoup de mal à analyser un texte écrit , autant l'analyse de spectacle ne me pose pas de problème, je "vois", je "sens" des choses, qui, lorsque l'on assiste par exemple aux bords de scène avec les metteurs en scène, s'avèrent juste.
Ça ne s'est pas fait du jour au lendemain, mais au fur et à mesure des spectacles, j'ai appris à comprendre certains codes, certains "messages". Et, bien sûr, il est aussi possible que ce que je pense ne soit pas la véritable intention du metteur en scène.
Mais oui, je pense qu'un autiste peut tout à fait analyser des œuvres (écrites ou jouées), et même exceller dans ce domaine.
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

Avatar du membre
Meddio
Passionné
Messages : 418
Enregistré le : jeudi 29 mars 2018 à 7:16
Localisation : PACA

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#29 Message par Meddio » dimanche 8 avril 2018 à 20:35

TiZ a écrit : Mais oui, je pense qu'un autiste peut tout à fait analyser des œuvres (écrites ou jouées)
Je confirme.
Diagnostiqué SA et HPI

Avatar du membre
Pruny
Nouveau
Messages : 6
Enregistré le : jeudi 17 décembre 2015 à 22:45

Re: [Film] Frozen - La reine des Neiges

#30 Message par Pruny » jeudi 14 juin 2018 à 16:47

Je déterre un peu le sujet =)
Je crois qu'Elsa est considéré comme un symbole LGBTQI+ par cette communauté, qui fait le parallèle entre le secret des pouvoirs magiques d'Elsa et le secret de certaines personnes homosexuelles qui cachent leur préférences sexuelles à leur entourage. "Libérée, délivrée, je ne mentirais plus jamais", ça leur parle à eux aussi. Peut être que la question que soulève le personnage d'Elsa (que j'adore à titre personnel), c'est la question du faux-self (je crois, si ce mot désigne bien une personnalité apparente éloignée de soi, mais sa définition semble variée selon les écoles de psychologie qui l'emploient).
Dans ce cas je crois que plusieurs communautés, dont les LGBTIQ+, les autistes, mais peut être d'autres peuvent se reconnaître, parce qu'ils ont ce point commun avec Elsa de "jouer un role". Sans parler de diagnostic, on peut parler d'une communauté d'expérience. Qu'en pensez vous ?
Pruny
Diag HPI, Diag TSA en cours en libéral

Répondre