[Illustré] La Différence Invisible (Julie Dachez, Melle Caroline)

Livres, publications, films en rapport avec l'autisme : donnez ici votre avis.
Répondre
Message
Auteur
Pupuce
Forcené
Messages : 5331
Enregistré le : vendredi 3 janvier 2014 à 3:44

Re: [BD] "La Différence Invisible" Julie Dachez - Melle Caro

#151 Message par Pupuce » mercredi 13 septembre 2017 à 12:03

.......................
Modifié en dernier par Pupuce le dimanche 12 novembre 2017 à 16:27, modifié 1 fois.
Officiellement non-autiste

"J'aurais pas été besoin" Nikos Aliagas, philosophe grec des Lumières

budakesi
Passionné
Messages : 403
Enregistré le : samedi 7 décembre 2013 à 11:35

Re: [BD] "La Différence Invisible" Julie Dachez - Melle Caro

#152 Message par budakesi » mercredi 13 septembre 2017 à 12:59

La lucidité permet de rechercher des espaces d'action.....c'est mieux d'y voir clair que de rester dans l'obscurité.....

La lucidité, c'est ce dont dispose la minorité, pour peu qu'elle n'en soit pas éblouie, face à la majorité qui norme, se norme et se conforme, pour sa sécurité et au prix de sa liberté. La lucidité, c'est la liberté de la minorité.
HPI, diagnostiquée Asperger en janvier 2016

lili brin d'aspie
Fidèle
Messages : 110
Enregistré le : dimanche 8 novembre 2015 à 21:42

Re: [BD] "La Différence Invisible" Julie Dachez - Melle Caro

#153 Message par lili brin d'aspie » mercredi 13 septembre 2017 à 13:19

"Pourtant, la société n'est pas un être organique, elle est quelque chose que nous faisons."

si, nous pouvons penser la société de manière globale (systemique), comme un être organique susceptible d'être malade.
(en analogie avec la théorie de gaia pour notre planète.)

dans cette être organique, nous, petits cellules pouvons effectivement "faire"(avec notre libre arbitre?) mais aussi "être".
et cette existence même a un sens , une fonction, c'est comme ça que je comprend cette citation.

notre société serait donc malade de l'uniformisation des désirs, modes de vies, de consommation, de pensées ect ,ect et les personnes "déviantes" seraient là pour aider à faire exploser ce "carcan normatif" , aider à faire un pas de coté.
donc non pas besoin de "guerir" ni de "rentrer dans le moule" mais plutot de "trouver sa propre voie".

je trouve l'idée très belle, elle n'est pas nouvelle mais c'est une façon philosophique de voir la différence et le handicap.
je me pose néanmoins la question pour les personnes très handicapées (comme mon loulou), sans parler de guerison il y a quand même necessité de "s'adapter" , de "se conformer" pour pouvoir vivre avec les autres.
-diagnostiquée tsa léger (asperger) fin 2015, hpi
-maman d'un garçon autiste sévère
ou quand les deux extrêmes se rencontrent..

Avatar du membre
Zebra3
Fidèle
Messages : 138
Enregistré le : samedi 31 décembre 2016 à 18:57

Re: [BD] "La Différence Invisible" Julie Dachez - Melle Caro

#154 Message par Zebra3 » vendredi 22 septembre 2017 à 23:22

Intéressante votre discussion.

J'espère ne pas me tromper mais je crois que c'est un point de vue assez Spinozien, à savoir que l'on aurait finalement que peu de libre arbitre (voire pas du tout, l'instant présent n'étant constamment que le dernier événement d'une suite infinie d'événements), et que c'est en prenant chacun conscience de notre manque de libre arbitre qu'on réalise que c'est en mettant collectivement en place des "structures épanouissantes" (au sens d'organisation) qu'on influe en quelque sorte sur les événements.

Comme tu dis, l'être organique c'est la société, et si ses cellules - les individus - n'agissent pas de concert ou n'évoluent pas, la société est malade.

C'est peut-être aussi un moyen de survie, dû à l'évolution, qui en vient à fonctionner "trop bien" : Il y aurait une masse de neuro-typique, ils constituent la "masse uniforme" qui permet à l'espèce de subsister par le nombre, la cohérence, l'appartenance au groupe (comme des rats, des gnous...) plutôt que par des capacités spécifiques (fourmilier, castor, guépard, etc), et il y a en marge, comme les extrêmes d'une courbe de Gauss, les neuro-atypiques, les "déviants" qui sortent de la masse, qui sont les empêcheurs de tourner en rond, mais qui sont bien moins nombreux.

Et, peut-être à cause du capitalisme ou de la mondialisation, cette stratégie de survie par la masse uniforme a trop bien fonctionné.
Statut : Proche d'éventuel(s) aspie(s) et/ou TDA/H. Personnellement, probable tendance TDA, doué, zébré :mryellow: éventuellement tendance aspie. Je vais peut-être faire un bilan neuropsy...

pédeuceu
Passionné
Messages : 306
Enregistré le : lundi 28 août 2017 à 10:22

Re: [BD] La Différence Invisible (Julie Dachez, Melle Caroli

#155 Message par pédeuceu » lundi 2 avril 2018 à 7:59

kjhgfdsdfghyjukil
Modifié en dernier par pédeuceu le mercredi 31 octobre 2018 à 22:15, modifié 1 fois.

Aline26
Habitué
Messages : 81
Enregistré le : lundi 14 novembre 2016 à 0:21

Re: [BD] La Différence Invisible (Julie Dachez, Melle Caroli

#156 Message par Aline26 » lundi 2 avril 2018 à 20:10

pédeuceu a écrit :Est-ce que les comportements décrits sont vraiment propres aux autistes?
Du coup, je me pose plein de questions...
Bah ça dépend. Certains comportements ne me semblent pas forcément propres aux autistes personnellement.
Par exemple, quand elle dit "bisous" à son chef, je connais un certain nombre de personnes NT à qui cela est arrivé. C'est juste que comme les gens ont souvent plus l'habitude de parler au téléphone avec des gens qu'ils connaissent, ils ont tendance à dire "bisous" à la fin. Du coup, ça arrive de se tromper par inattention.

Aussi, certaines choses comme les routines peuvent être fréquentes chez les gens anxieux, afin de gérer leur stress, sans pour autant qu'ils soient autistes.

Après, la non-compréhension des sous-entendu, c'est quand même très autiste, même si ça peut arriver à d'autres personnes dans une moindre mesure j'imagine.

Mais il y a aussi une échelle d'intensité, puis à partir d'un moment, si on cumule hyper/hypo sensibilité sensorielle, difficultés de communications, intérêts spécifiques envahissants, routines, rituels...on peut se poser la question.
Syndrigast

Les personnes les plus difficiles à aimer sont celles qui en ont le plus besoin

TOC / Cyclothymie / TSA

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4507
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: [BD] La Différence Invisible (Julie Dachez, Melle Caroli

#157 Message par Flower » mardi 3 avril 2018 à 16:14

La scène où elle dit "bisous" à la fin, le problème n'est pas tant ce mot, mais le fait qu'elle se précipite dans le bureau du chef pour s'excuser et s'embrouille totalement dans des explications inutiles. Et ça, ça me semble assez un comme comportement "d'autiste qui essaie de s'intégrer". (J'ai eu un truc un peu comparable avec un chef une fois, j'ai dit quelque chose que je voulais juste poli et il m'a demandé des explications avec lesquelles je me suis complètement enfoncée.)

Et non clairement, tous les gens ne sont pas comme ça.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

ZiaO
Occasionnel
Messages : 29
Enregistré le : lundi 7 janvier 2019 à 20:02

Re: [Illustré] La Différence Invisible (Julie Dachez, Melle Caroline)

#158 Message par ZiaO » lundi 18 février 2019 à 19:42

Merci pour cette discussion, que j'ai lue intégralement.

Cette BD est vraiment bien faite, même si j'ai été un peu déçue par le personnage de Marguerite.
J'ai eu l'impression qu'il manquait quelque chose, mais je peine à savoir quoi exactement (les intérêts spécifiques ? le stimming ?...)
Sa solitude m'a beaucoup touchée.
Il y a une réelle évolution entre le début et la fin sur le plan des amitiés, de la socialisation.
Je l'ai enviée d'avoir si bien vécu son diagnostic, de s'être ainsi libérée du carcan normatif.

Les dessins sont superbes et l'hyperacousie rendue "visible" de façon très pertinente.

Avatar du membre
Grisha
Adepte
Messages : 289
Enregistré le : lundi 13 août 2018 à 19:10
Localisation : Lyon

Re: [Illustré] La Différence Invisible (Julie Dachez, Melle Caroline)

#159 Message par Grisha » jeudi 21 février 2019 à 18:33

J’ai beaucoup aimé cette B. D. :) Le dessin exprime très justement les choses.
Et je suis d’accord pour dire qu’elle est très utile dans une petite présentation de l’autisme !
Pas de diagnostic.
25/03 : entretien d’anamnèse.
10/05 : évaluation de l’efficience intellectuelle.
27/05 : restitution du bilan psy → H. P. I. et « ensemble d’éléments indiquant la présence associée d’un possible T. S. A. ».

Répondre