L'empathie

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4379
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#271 Message par misty » lundi 16 novembre 2015 à 23:01

En fait, je suis extrêmement choquée et je n'allume pas la télé et je ne regarde pas de vidéos car j'ai peur de voir des images et d'entendre parler de ce qui s'est passé.

Je suis extrêmement affectée par la violence, la barbarie humaine.

Je suis comme un petit enfant qui chercherait à se protéger.
Je me reconnais bien là dedans.

En même temps, j'ai vraiment besoin de détails pour comprendre donc c'est un peu maso.
Et pour ce qui est de rationaliser, j'en ai besoin pour situer et intégrer. Pour Charlie Hebdo, c'est pareil, pour que je sois choquée il a fallu que j'ai tous les détails. On me l'a annoncé comme ça, je n'ai pas du tout réagi. Il a fallu que je regarde par où et comment les mecs étaient arrivés, comment ça s'était déroulé exactement... Des gens m'ont dit avoir été choqués par mon côté "analyse froide", toujours dans les détails.

En fait, je crois que quand je suis dans l'émotion je ne peux pas parler, donc forcément si c'est dans le cadre d'une conversation ça sera rationnel. :roll:

Et je crois que c'est aussi un problème de rationalité quand je ne comprends pas... Parce que ces évènements sont irrationnels. Et le fait que ça recommence encore et encore c'est encore plus un défi à ma logique...
Je veux dire, on est la génération qui avait une dizaine d'années lors du génocide rwandais (800000 morts en 4 mois, pour rappel): on pourrait se dire on a compris... Eh ben non... :innocent:
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4603
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#272 Message par Ixy » lundi 16 novembre 2015 à 23:05

J'ai vu des vidéos où des jeunes chantent la Marseillaise après la minute de silence....
Je sais pas si c'est la coutume, mais ça me donne la nausée.........
'... qu'un sang impur abreuve nos sillons ...... ' etc.
Il y a vraiment un problème avec cet hymne.............
Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4379
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#273 Message par misty » lundi 16 novembre 2015 à 23:15

Ca, c'est clair qu'avec un hymne pareil on pourra repasser pour la gestion sage, mesurée, intelligente et pacifiste des conflits... :roll:
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

aset
Occasionnel
Messages : 15
Enregistré le : vendredi 13 novembre 2015 à 15:49
Localisation : france

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#274 Message par aset » mardi 17 novembre 2015 à 0:47

Allan a écrit :
Ixy a écrit :
Ixy a écrit :
Tout ça pour dire qu'il est inutile de cogiter autisme ou pas autisme ?
:innocent:
Ixy a écrit :Je ne vois pas ce qui peux t'agacer.
Bah, je ne crois pas que ce soit inutile de cogiter autisme ou pas autisme, je crois que chaque personne à besoin ou non d'interroger son autisme, tout dépend où on en est de son parcours, diag, pas diag, depuis combien de temps, à quelle période de sa vie, moi actuellement je m'interroge sur mon autisme pour toute chose, parce que c'est nécessaire pour moi, je suis à mon avis obligé d'en passer par là, je ne vais pas me répandre à ce sujet sur ce fil, mais voilà, si tu peux mieux voir ce qui peut m'agacer. J'ai passé une vie à me nier pour des gens qui me regardent maintenant au mieux avec des yeux de poissons rouges, alors maintenant, je fais ce que je peux pour me comprendre au travers de tout ce que je vis dans mon isolement sans précédent dans ma vie.
Bonjour
Je suis nouvelle sur ce forum et je lisais vos échanges...
Je me permettrais de rebondir sur une partie de votre écrit: " j'ai passé une vie à me nier pour des gens qui me regardent maintenant au mieux avec des yeux de poissons rouges"
Ne vous niez surtout jamais. Si vous vous niez vous allez créer une carapace autour de vous, c'est normal, c'est un système humain de défense, à part que le jour où vous rencontrerez quelqu'un qui souhaitera aller vers vous, il lui faudra faire d'abord avec cette carapace et cela prend beaucoup de temps et d'énergie. Les gens dont vous parlez n'ont peut-être pas les outils pour mesurer ce que vous êtes ni les efforts que vous avez fait. Peut-être leur permettrez vous d'entamer cette démarche. Même avec la meilleure volonté du monde comprendre l'autre n'est possible que si l'on découvre les clés de son fonctionnement, quel voyage ( au pays des autistes ou de ceux qui ne le sont pas assez comme dirait Josef Schovanec.

Avatar du membre
Allan
Forcené
Messages : 1298
Enregistré le : mardi 23 juin 2015 à 23:14

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#275 Message par Allan » mardi 17 novembre 2015 à 1:48

aset a écrit : Bonjour
Je suis nouvelle sur ce forum et je lisais vos échanges...
Je me permettrais de rebondir sur une partie de votre écrit: " j'ai passé une vie à me nier pour des gens qui me regardent maintenant au mieux avec des yeux de poissons rouges"
Ne vous niez surtout jamais. Si vous vous niez vous allez créer une carapace autour de vous, c'est normal, c'est un système humain de défense, à part que le jour où vous rencontrerez quelqu'un qui souhaitera aller vers vous, il lui faudra faire d'abord avec cette carapace et cela prend beaucoup de temps et d'énergie. Les gens dont vous parlez n'ont peut-être pas les outils pour mesurer ce que vous êtes ni les efforts que vous avez fait. Peut-être leur permettrez vous d'entamer cette démarche. Même avec la meilleure volonté du monde comprendre l'autre n'est possible que si l'on découvre les clés de son fonctionnement, quel voyage ( au pays des autistes ou de ceux qui ne le sont pas assez comme dirait Josef Schovanec.
Oui c'est ce qui s'est passé en effet.
ted/asperger/dysexécutif sévère

Avatar du membre
Sapphir
Passionné
Messages : 336
Enregistré le : mardi 15 septembre 2015 à 15:32

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#276 Message par Sapphir » mardi 17 novembre 2015 à 2:18

Ce sujet tombe parfaitement. J'en ai un peu marre des réseaux sociaux avec ces petits drapeaux partout..il y a pleins de fausses infos, et des photos insoutenables etc..
Sur le coup ça me rappel mon enfance, quand j'ai cru que j'étais insensible, car n'arrivant pas à pleurer ou a ressentir quelque chose. Maintenant je sais que je ressent , mais différemment. Alors oui je suis triste, mais surtout en colère et je ne peux m’empêcher de réfléchir d'analyser, et de m’énerver. J'ai du mal à comprendre tout ça, en plus il y a des catastrophes partout, mais en fait les pays occidentaux ne s'y intéresse que 'parce que ça pourrait être eux", il se sentent menacer et du coup ça entraîne un sentiment de cohésion. Moi je le ressent cette crainte, surtout que j'habite ne région parisienne et que j'ai peur pour mes proches, ça m'angoisse quand même vu que certains étaient à coté de soir la. Mais je n'arrive pas à passer de ce sentiment d'effroi à celui de "on est tous ensemble vive la France". J'ai plus l'impression de voir les sentiments des autres, et le méchanisme que de le ressentir. Du coup je vais attendre que ca passe.. je vais pas en parler, je ne sais pas quoi dire de toute façon. Je pense que je pourrais penser aux personnes qui y etais, mais j'ai peur d'etre submergé, déja que je n'arrive pas gerer tout ca, du coup je garde une certains distance.. je ne sais pas trop comment réagir, je culpabilise un peu, je me sens insensible et en même temps trop fragile.
Ce qui est ironique, c'est qu'au final les autres peuvent reprendre une vie normal, alors que moi j'aurai cette colére et ce sentiment d'injustice encore longtemps, je me dis juste que le monde est pourri et ca me encore plus la distance entre moi et les autres/l'humanité, j'ai juste envie d'aller chercher une grotte et de m'y enfermer.
Bref, j'étais venu dire que je ne pleure pas non plus, si ce n'est de fatigue, d'inquiétude et de "trop plein de tout".
Par contre, je pense que les personnes qui pleurent sont en majorité sincère, j'en ai eu dans mon entourage, vraiment bouleversé et qui sont aller manifester et qui partage des message "d'espoir" et des photos sur facebook etc..
Aprés il y en a qui sont encore tombé dans les fausses infos, la haine et la bétises, je ne sais même plus quoi dire à ceux là :roll:

Ah oui j'ai oublié, en fait j'ai beau ne pas aimer et eviter le sujet. j'essaye de me renseigner un minimum. Ex la dernière fois il y avait des prises d'otages, c'est bien de savoir avant de sortir. Mais dans les journaux ou les article "timeline", il y a baucoup d'info superflu, genre les EU rendent hommages, madonna à chanté ci ou ca, et ca ne m’intéresse pas du tout... Mais alors la ca me saoule presque.. en fait j'aurai prefére savoir ou en ai l’enquête, le déplacement des terroristes ou les stratégies, dans la mesure du possible car c'est con de renseigner les terroristes en même temps. Je n'avais pas compris qu'il fallait attendre un moment avant de réfléchir.. ou du moins avant d'en parler. C'est peut être ca les 3 jours de deuil, il y a aussi des minutes de silences, ou des groupes pour s'habiller en noir ou mettre une bougie à sa fenêtre pour rendre hommage ( :?: :?: ) pour moi si on veux rendre hommage faudrait déja commencer par avoir l'esprit critique et arrêter de partager des images fausses ou des hoax.. (peut être que j'ai des contact speciaux, j'en ai une bonne 10aine..on ne choisi pas ca famille.. :crazy: )
Diag TSA 2017

*Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué*

Avatar du membre
astro
Forcené
Messages : 1036
Enregistré le : jeudi 26 mars 2015 à 7:47
Localisation : 37

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#277 Message par astro » mardi 17 novembre 2015 à 8:00

Je réponds un peu tard au fil.
Personnellement ça m'a touché oui. J'ai même eu du mal à m'endormir le 13 au soir, j'ai pleuré, et pleuré aussi le lendemain.
Mais voilà j'ai pleuré de désespoir en fait, car j'ai peur pour mes enfants et je me demande dans quel monde ils vont vivre. Pleuré pour ce que ça représentai.
(et aussi probablement car j'étais fatigué et car j'étais bloqué sur la chaine info, sans ça je pense que ça ne m'aurait rien fait)

Mais quelques jours après, c'est maintenant ma femme qui pleure parfois, quand elle voit les histoires/nom des victimes. Ca par contre, moi ça ne me touche pas.
Bilan du CRA : HPI, trouble anxieux et traits autistiques mais TSA écarté.
------------
Papa de 3 enfants dont peut-être une fille "neuroatypique" ?

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4501
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#278 Message par Flower » mardi 17 novembre 2015 à 9:28

Je dois évoluer dans un milieu un peu différent, parce que non seulement je n'ai vu personne pleurer, mais en plus, on est tout à fait déjà dans l'analyse, la réflexion sur l'impact, sur la réaction nécessaire, les risques, etc. Mais c'est peut-être mon métier qui fait ça. :innocent:
Effectivement, les deux premiers jours, prévalait un mode "gestion de crise", s'occuper des blessés, des familles des victimes, sécuriser. Mais bien sûr que maintenant, deuil ou pas, il faut aussi réfléchir et se poser les bonnes questions...

D'ailleurs outre le fait que des gens perpètrent des attentats, ce que je trouve quasi aussi horrible, ce sont les gens qui appellent à complètement fermer les frontières et renvoyer tous les réfugiés chez eux. Alors que ces gens-là pour beaucoup fuient eux aussi devant Daesh, et qu'ils sont 10000 fois plus touchés que nous par le terrorisme. Si on veut éviter les radicalisations, il faut s'occuper des gens, pas les abandonner...

@Misty: La période "faste" que tu décris, ce sont les 30 Glorieuses, c'est une période absolument exceptionnelle, liée à un rattrapage économique après la guerre, et qui n'a touché qu'une minorité de la population mondiale. Si on veut faire des comparaisons historiques, il faut remonter un peu plus loin. Au 19ème siècle en Europe, les ouvriers travaillaient 12-14 heures par jour, vivaient dans des logements étroits, froids et humides, perdaient leur travail s'ils tombaient malades ou avaient un accident et avaient du mal à nourrir correctement leurs familles...
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4379
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#279 Message par misty » mardi 17 novembre 2015 à 11:08

Je suis bien d'accord Flower, seulement c'est juste que les personnes agées de "maintenant" ont vécu cette époque là, et c'est plus dur de trouver quelqu'un qui te racontera 19ème siècle... :wink:

Toutefois, je m'interroge là-dessus:
les ouvriers travaillaient 12-14 heures par jour, vivaient dans des logements étroits, froids et humides, perdaient leur travail s'ils tombaient malades ou avaient un accident et avaient du mal à nourrir correctement leurs familles...
Certes, le volume d'heures est moins important (pour certains, encore une fois... je connais pas mal de gens qui sont minimum à 10/11h quotidiennes), mais pour le reste le mal logement est encore un vrai problème qui touche beaucoup plus de monde qu'on ne le croit, nourrir sa famille ce n'est pas garanti non plus avec ce qu'on gagne dans notre pays. Ma mère est bénévole aux restos du coeur et en arrivant elle a été sidérée de voir le nombre de travailleurs qui viennent chercher de quoi manger pour eux et leur famille... :roll:
Sauf qu'on n'en parle pas. Pareil pour maladie ou accident. A la médecine du travail on m'a dit qu'accident du travail/arrêt maladie de plus de 6 mois suivi de mi-temps thérapeutique (ce que j'ai eu), dans la majorité des cas c'est l'antichambre du licenciement, de la pression à la démission (mise au placard) ou de la RC.
Donc même si ça ne s'exprime pas de la même façon (c'est plus insidieux maintenant), on vit quand même dans une société "marche ou crève": tu es productif ou tu dégages...

Même si je suis d'accord que nous vivons un peu mieux, ce n'est pas non plus la panacée. Sans compter qu'à l'époque les gens étaient beaucoup plus solidaires entre eux, on ne voyait pas des personnes agées notamment, complètement abandonnées par leurs familles. De nos jours, c'est l'individualisme qui prime :roll:
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4917
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#280 Message par Manichéenne » mardi 17 novembre 2015 à 11:14

misty a écrit :Sans compter qu'à l'époque les gens étaient beaucoup plus solidaires entre eux, on ne voyait pas des personnes agées notamment, complètement abandonnées par leurs familles. De nos jours, c'est l'individualisme qui prime :roll:
Les valeurs ont changé mais pas forcément en mal.
Les personnes âgées restaient avec leur famille, certes. Et les filles-mères ? :?
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4379
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#281 Message par misty » mardi 17 novembre 2015 à 11:24

Ca je suis d'accord Manichéenne, il vaut mieux être mère célibataire aujourd'hui qu'il y a même 40 ans... Mais je l'ai été et ce n'est pas tout rose non plus, c'est vraiment très très très dur et il y a encore beaucoup de préjugés... Sauf que désormais c'est dans le dos et pas en face :innocent:

Après, qu'on soit d'accord, mon propos n'est pas: c'était bien mieux avant... Simplement, je trouve que notre société actuelle est bien moins lisse et juste qu'il n'y paraît... quand on gratte un peu :wink:
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Avatar du membre
Allan
Forcené
Messages : 1298
Enregistré le : mardi 23 juin 2015 à 23:14

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#282 Message par Allan » mardi 17 novembre 2015 à 11:43

misty a écrit :Simplement, je trouve que notre société actuelle est bien moins lisse et juste qu'il n'y paraît... quand on gratte un peu :wink:
Cette discussion est peu tronquée, parce que Misty, tu nous fais la démonstration de ce que nous savons tous ici, qu'il y a des difficultés sociales en France, tu vas même jusqu'à dire "Sauf qu'on n'en parle pas." qu'il n'est pas dit qu'il y a des travailleurs pauvres qui vont au Resto du coeur.
Tout le monde ici essaie de t'ouvrir les yeux sur ce que pouvait être la vie des générations précédentes, parce que c'est une réalité que nous avons oublié, ce qui est normal, nous ne l'avons pas connu et personne ici n'a passé les 80 ans comme ma mère qui m'en parle encore. Et toi tu ne nous réponds qu'on connait mal la réalité du monde actuel... je trouve que tu inverses un peu les choses, en tout cas, j'ai un malaise quand je te lis, parce que tout le monde ici essaie d'éclairer ta lanterne et on se retrouve à ce que ce soit toi qui éclaire la nôtre, alors que je ne crois pas que nous ignorons ce que tu racontes sur les réalités actuelles, et c'est un peu déplacé, enfin c'est ce que je ressens en te lisant.

Tu concèdes : "Même si je suis d'accord que nous vivons un peu mieux, ce n'est pas non plus la panacée." Tout le monde ici est convaincu que les difficultés sociales sont immenses, il n'est en aucune façon question de soutenir ici l'idée d'une panacée, mais je suis heureux que tu sois d'accord avec nous, je crois que chacun est venu vers toi pour ça, et non pas pour être éclairé sur la situation actuelle.
ted/asperger/dysexécutif sévère

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4501
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#283 Message par Flower » mardi 17 novembre 2015 à 12:04

Misty, les ouvriers du 19ème siècle étaient renvoyés quand ils étaient malades une semaine et souvent les logements ressemblaient plutôt à des taudis, un peu comme les bidonville en Amérique du Sud... Et il n'y avait pas de "Restos du cœur". Il n'y avait que la charité aléatoire des riches. Aujourd'hui il y a certes de grandes inégalités sociales, mais il y a aussi beaucoup plus d'aides etc. grâce à l'introduction de l'Etat-providence. Même les pauvres en France aujourd'hui sont mieux lotis que les pauvres au 19ème siècle. (Ce qui ne veut en aucun cas dire qu'il faut accepter la pauvreté.)
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4379
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#284 Message par misty » mardi 17 novembre 2015 à 12:11

Je suis désolée si j'ai pu paraître pédante, mais c'est juste cette phrase qui m'a dérangée:
Nous vivons actuellement l'ère la plus pacifique et la plus prospère de toute l'histoire de l'humanité.
Comme tu dis on ne peut pas se mettre à la place de nos aïeux, donc c'est difficile de comparer.
tu vas même jusqu'à dire "Sauf qu'on n'en parle pas." qu'il n'est pas dit qu'il y a des travailleurs pauvres qui vont au Resto du coeur.
Ce n'est pas contre vous, ou pour dire que vous l'ignorez, c'est juste que je trouve que non, on n'en parle pas. Pour preuve, quand je parle de ma mère (qui est assez rodée niveau social/asso), je dis que même elle, elle en a été sidérée... Parce que oui, elle avait certainement entendu qu'il y en avait, mais elle ne s'attendait pas à ce qu'il y en ai autant. :innocent:

Encore une fois je m'excuse si je semble prétentieuse, c'est juste que (pour revenir au sujet) je pense que les atrocités qui arrivent dans notre pays sont directement liées aux inégalités et à la situation sociale. Donc quelque part, ça m'énerve (et ce n'est pas vous ni votre faute) qu'on aille pleurer et allumer des bougies pour les victimes alors qu'il est prouvé que les inégalités engendrent la haine. Tout le monde le sait et j'ai l'impression que le pays se voile la face. Parce que pour moi la société française actuelle fabrique des terroristes. Et ça me choque beaucoup et me met pas mal en colère...

Mais non, je ne suis pas miss-je-sais-tout même si des fois ça y ressemble... :?

Merci en tout cas Allan, tu m'aides à comprendre certains trucs sur lesquels je peux essayer de travailler. :wink:

Flower: bien sûr je suis d'accord avec ça mais je ne peux juste pas m'empêcher de le relativiser...
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Avatar du membre
Allan
Forcené
Messages : 1298
Enregistré le : mardi 23 juin 2015 à 23:14

Re: empathie , et quand on ne montre rien?

#285 Message par Allan » mardi 17 novembre 2015 à 12:25

misty a écrit : Comme tu dis on ne peut pas se mettre à la place de nos aïeux, donc c'est difficile de comparer.
Au risque à mon tour de passer pour pédant, il se trouve qu'un de mes intérêts est la vie quotidienne de nos ancêtres au XIXè siècle à travers la généalogie, donc je suis un peu éclairé sur le sujet.
Alors, que tu évoques le fait d'être une femme et une mère, le sujet de la femme au XIXè siècle m'a particulièrement intéressé, et éclaire la situation des femmes encore aujourd'hui.

Notre sujet était l'empathie, nous surfons sur le hors sujet. :?
ted/asperger/dysexécutif sévère

Répondre