orientation sexuelle

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
arius
Passionné
Messages : 360
Enregistré le : jeudi 29 juin 2017 à 13:32
Localisation : Alsace

Re: orientation sexuelle

#511 Message par arius » mercredi 23 août 2017 à 23:43

Calme a écrit :
Bloat a écrit :
Calme a écrit :Les êtres vivants ne sont pas des trucs qu'on essaye, c'est tout.
Les êtres vivants, non, les pratiques sexuelles entre adultes consentants, pourquoi pas.
Pour sûr. J'avais tiqué sur l'emploi du mot « truc » pour illustrer le propos. J'ai eu confirmation qu'il ne s'agissait pas que d'une maladresse. Tout va bien.
Si tu pouvais être plus clair dans tes propos, ça serait pas mal. Je sens le gros sous entendu, mais je le vois pas.
CRA 02/10/2017 -> pas Asperger

06/06/2018 -> TDAH


Hqi

Avatar du membre
Bloat
Forcené
Messages : 502
Enregistré le : vendredi 7 juillet 2017 à 16:38

Re: orientation sexuelle

#512 Message par Bloat » jeudi 24 août 2017 à 0:01

arius a écrit :Et je vais sortir une phrase qui va faire hurler tout le monde : "Comment pouvez vous savoir, sans avoir essayé?", désolé... Mais pour moi ça reste une vrai question...
Pour revenir à ta question, c'est instinctif : on est attiré par tel ou tel genre, par tel ou tel sexe, un ou plusieurs ou aucun ou c'est sans importance, en même temps ou en alternance, je ne sais pas "comment" mais on le sait d'instinct. L'origine de cet instinct n'est pas une question à laquelle la science sait répondre ; les religions disent que c'est la volonté divine.
arius a écrit :N'avez vous jamais eu un truc qui vous rebutait, jusqu'a ce que vous essayez, et vous vous rendez compte que c'est cool?
Le rimming ? Je sors :arrow:
diagnostiqué « trouble du spectre de l'autisme sans déficit intellectuel [...] associé à un profil cognitif haut potentiel »

thiloup
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : mardi 18 juillet 2017 à 23:04
Localisation : Paris
Contact :

Re: orientation sexuelle

#513 Message par thiloup » jeudi 24 août 2017 à 0:48

Bloat a écrit :L'origine de cet instinct n'est pas une question à laquelle la science sait répondre ; les religions disent que c'est la volonté divine.
Ah bon? Tu ne connais pas les recherches sur le comportement? Il y a beaucoup de choses à ce sujet. http://www.lgbtscience.org/;
Ethologie, neurobiologie, génétique, psychologie, épigénétique comportement animal... L'instinct d'ailleurs n'est plus un terme très scientifique. On parle de sentiments. La sexualité a une définition en psychologie comportementale très bien définie... L'origine est multifactoriel avec une partie biologique, neurologique, éducative... Voire même des origines évolutives.


Modération (Tugdual) : Correction de balises (citation).
03/10/17 : Diagnostiqué Autiste (TSA) en libéral ainsi que dys (langage, coordination).

Avatar du membre
Bloat
Forcené
Messages : 502
Enregistré le : vendredi 7 juillet 2017 à 16:38

Re: orientation sexuelle

#514 Message par Bloat » jeudi 24 août 2017 à 1:05

Bon OK, je me suis mal exprimé. Aujourd'hui la science a plusieurs théories mais pas de réponse précise qui fasse l'unanimité.
diagnostiqué « trouble du spectre de l'autisme sans déficit intellectuel [...] associé à un profil cognitif haut potentiel »

arius
Passionné
Messages : 360
Enregistré le : jeudi 29 juin 2017 à 13:32
Localisation : Alsace

Re: orientation sexuelle

#515 Message par arius » jeudi 24 août 2017 à 6:31

C'est moi ou on me prête des propos que je n'ai pas eu ?
CRA 02/10/2017 -> pas Asperger

06/06/2018 -> TDAH


Hqi

Avatar du membre
Asriel
Modérateur
Messages : 1598
Enregistré le : lundi 21 décembre 2015 à 18:54
Localisation : WEST, GMT+0 (heure de Londres).

Re: orientation sexuelle

#516 Message par Asriel » jeudi 24 août 2017 à 10:51

@Mitzon : Je ne trouve pas ça fondamentalement irrespectueux d'utiliser transsexuel. Le problème étant que ceci existe : http://www.cnrtl.fr/definition/transsexuelle mais pas ceci http://www.cnrtl.fr/definition/transgenre.
Ayant un intérêt restreint sur le fait d'utiliser une construction sémantique correcte de mes phrases en français, j'ai du mal à utiliser ton autre mot qui n'est pas tout-à-fait reconnu par le dictionnaire. Ceci revient entièrement à mes troubles autistiques.
Tout comme l'utilisation du langage neutre ; je ne peux pas le faire. C'est inconcevable pour moi et dans certaines de mes obsessions et manies.

Pour ce que tu dis plus haut sinon, je suis d'accord qu'il y a des ponts, mais moi je ne me sens pas concerné quand même.
C'est un choix personnel, par temps, par le fait que je trouve ça différent en soi, cela ne m'empêche pas de soutenir dans le sens où je ne fais rien contre les droits T, et que quand j'ai l'occasion d'en discuter avec ma famille — qui, pour le coup, est très transphobe —, je le fais. :mrgreen: .
Mais ça ne va pas plus loin.
Il n'y a qu'une seule vérité !
Aspie de 19 ans. 1型糖尿病。
Je suis un Dahu, étudiant en 2A à Sciences-Po.

Lien vers le serveur Discord Asperansa : https://discord.gg/Up8x9nU.
J'étais anciennement Castiel.

Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 910
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: orientation sexuelle

#517 Message par Mizton » jeudi 24 août 2017 à 12:29

Moi j'ai du mal avec
1) les définitions qui reprennent des textes pas plus récent que 1988.... à ce niveau, autant parler de nègres, de bougnouls, de youpins, de mongols, d'invertis ou de sodomites, etc... Si tu as un besoin d'utiliser une sémantique correcte, alors utiliser le terme transsexuel est une aberration sémantique, vu qu'en terme de sens il est totalement inapproprié et incorrect... :
Être trans n'a rien à voir avec le sexe ou la sexualité (et encore moins avec une orientation sexuelle), comme le laisse entendre le mot qui est construit comme bisexuel, homosexuel, hétérosexuel, asexuel etc.

2) La croyance selon laquelle le fait qu'un mot figure dans le dictionnaire soit une preuve d'"existence" du dit mot, de "validité" ou de "légitimité" à l'employer plutôt qu'un autre. Surtout quand on connait le retard de l'académie française en terme d'évolutions linguistiques, sociales etc... Je pense que tu sais parfaitement qu'une langue vivante est justement ela : vivante, et donc évolutive, et qu'à partir du moment où un mot est employé et que son utilisation se développe, il existe.
Le terme transgenre est employé très largement, par les personnes concernées tout d'abord, mais également par les sociologues, les textes officiels, et de plus en plus par les médias et les médecins...
Je te rappelle au passage qu'on est dans un contexte ou la transitude est pathologisée mondialement. Que les médecins ont la main mise sur la façon dont on parle des personnes trans, et que cette main mise n'a aucune légitimité sur la façon de nommer, de définir et de considérer la transitude. Pour info, le terme transgenre existe depuis 1918...
PS : C'est drôle, "transphobe" n'est pas non plus reconnu dans ton dictionnaire là. Pourtant ça ne te pose aucun soucis de l'utiliser...

3) les personnes non concernées qui se permettent de juger si un mot est "fondamentalement irrespectueux" ou pas. Tu ne vois pas le problème, soit, je ne te jette pas la pierre. Mais moi je te dis qu'il y en a un, et pas des moindres. Ce terme est problématique, irrespectueux, pathologisant et avilissant. Qu'une personne concernée l'utilise pour se définir lui appartient. Que ce terme soit employé de manière générale pour parler des personnes trans ne l'est pas. Exactement comme si tu te permettais de dire sur le forum que parler des femmes en disant "les bobonnes" ou "les gonzesses" ça ne te paraissait pas fondamentalement irrespectueux et que donc tu continuais à le faire sans te soucier des conséquences.
Tu es modérateur je te rappelle... Quand quelqu'un de concerné te dit qu'un terme dont tu n'as aucune conscience de l'impact est problématique, juste ne te justifie pas stp, tu peux demander en quoi, si tu veux savoir et éviter de le réutiliser mais pas te réfugier derrière un "je le trouve ok donc je l'utiliserai quand même"...

4) J'entends que c'est lié à tes obsessions/manies/troubles autistiques (comme tu les qualifies), et j'entends que ça puisse être compliqué de passer outre. Cela dit, le fait d'être autiste et d'avoir des difficultés à te faire violence sur ce genre de chose ne te donne pas un passe-droit pour utiliser des termes discriminants en fait. Je sais pas comment dire ça autrement :/
Le terme transgenre est sémantiquement plus correct, il est plus respectueux, il est utilisé largement en France comme à l'étranger, il a été créé AVANT le terme "transsexuel-le".... Au pire tu parles de "personnes trans" et point barre....


Sérieux je suis un peu exaspéré là, d'avoir à pondre un pavé comme ça juste pour faire comprendre (à un modo...!) que bah juste nan en fait, le terme transsexuel est aussi pourri que les termes "nègre", "bougnoul", "youpin", "pédale", "salope", "pute", "mongol" et j'en passe, donc on est prié de ne pas l'utiliser en fait si on veut respecter la charte du forum de ne pas tenir de propos discriminants etc... :crazy:
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :) -> HPI confirmé
Et Annihilator assumé :p

Avatar du membre
Asriel
Modérateur
Messages : 1598
Enregistré le : lundi 21 décembre 2015 à 18:54
Localisation : WEST, GMT+0 (heure de Londres).

Re: orientation sexuelle

#518 Message par Asriel » jeudi 24 août 2017 à 13:26

Bonjour Mizton,

J’aimerais te rappeler, toujours en tant qu’utilisateur, que nous sommes sur un forum d’autisme. Les expressions sont sujettes aux maladresses, aux incompréhensions mutuelles, à une expression moins socialement acceptable et parfois plus tranchées, plus rigides.
Je comprends donc les raisons pour lesquelles tu as réagi aussi vivement quant à ce que j’ai dit. De ce que j’ai compris, cela te touche personnellement, et vu que nous en avons déjà discuté toi et moi, j’utiliserai bel et bien le terme transgenre quand je m’adresse à toi, parce que l’autre terme t’offense.

Cependant, à moins de tenir des propos validistes, tu ne peux pas attendre de moi, a fortiori sur un espace dédié à l’autisme — à mon avis —, de devoir surmonter mes obsessions/manies/troubles autistiques afin de satisfaire des questions qui relèvent de l’émotionnel. Je vais te joindre une capture d’écran du message que je suis en train de rédiger sur mon bloc de texte, pour que tu visualises bien le problème du mot transgenre et pourquoi je ne supporte pas de l’utiliser depuis quelques temps.

Je ne te demande pas de comprendre, je te demande simplement de respecter le fait que sur Asperansa, dans un espace dédié à l’autisme, je ne souhaite pas qu’on me dise ce que j’ai le droit d’écrire ou non dans la mesure où ce que j’écris n’enfreint pas la charte, n’engage que moi, réponds à mes troubles autistiques, se trouve être non-consensuel dans la société.
Tu as engagé, notamment, ma responsabilité en tant que modérateur. Ceci était inapproprié puisque je ne me suis jamais exprimé comme tel. :) .

En addition, je voudrais t’informer que dans le cadre de mes études, il m’a souvent été donné d’étudier la jurisprudence du transsexualisme, ou l’évolution du concept de genre en France depuis un demi-siècle. Cela a même fait l’objet d’un concours que j’ai passé au mois d’avril, sur lequel j’avais récupéré plusieurs thèses de docteur en droits et en sciences politiques, ainsi que plusieurs cours au sein de mon université de l’époque où le mot « transsexuel » était bel et bien utilisé dans tous les cas de figure.
De fait, si je comprends que pour des questions de militantisme, tu m’expliques en quoi tu trouves ce terme indécent, je voudrais souligner que c’est pour toi avant tout, et pas pour la société entièrement.

Cependant, j’ai fait quelques recherches suite à ton message. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTe ... 0027778791.
J’ai constaté qu’effectivement, le terme transgenre est de plus en plus utilisé, même dans les milieux officiels, mais qu’il dispose de la même validité que le mot transsexuel puisque dans l’exemple ci-contre d’un texte officiel d’une directive européenne, il me semble, il est explicitement écrit que cela recouvre deux réalités différentes de la transidentité.
Ce faisant, je comprends et accepte que ce mot puisse être utilisé. Cependant, à titre personnel et parce que les deux mots sont valides en termes de légalité, le fait que je sois, de manière épidermique, frileux quant au fait de voir apparaître des traits rouges quand je rédige mes messages, j’utiliserai en conscience le mot que je veux selon le contexte en respectant le fait de ne pas utiliser transsexuel pour parler de toi.

Ce que tu fais donc passer comme ta vérité, n’est pas une vérité universelle. Le débat posé sur le langage est réel et mérite d’être mené. Pour ma part, je ne me sens pas concerné par ce débat donc je ne le ferai pas.
Cependant, tant que j’écrirai transgenre et que cela sera souligné en rouge, j’aurais du mal à utiliser le mot et j’éviterai au maximum de le faire.

Ayant en outre constaté que le mot « trans » n’est pas souligné en rouge quand je l’écris, je réfléchis pour l’utiliser en tant qu’alternative.

Pour le reste, je considère ne pas avoir manqué à mes fonctions de modérateur, de nouveau. Je pense que c’était maladroit de ta part de m’attaquer là-dessus.
Je n’ai aucune intention malfaisante de dénigrer quoi que ce soit qui concerne ta réalité et vos réalités plus généralement. En tant qu’autiste, j’ai toutefois certaines manies, et vu que comme je l’ai expliqué ci-dessus, tes qualifications du terme « transsexuel » ne sont pas consensuelles, je ne vais pas spécifiquement les changer. Je n’ai brisé la Charte en rien.

J’ai apprécié nos conversations passées Mizton et je regrette que tu aies impliqué ma fonction modératrice là-dedans. J’espère que mon message te permettra de voir plus clairement en quoi ça me pose problème, et de respecter le fait que sur un forum d’autisme, selon moi, on ne fait pas passer d’autres POV-pushing d’autres luttes quand les membres, en l’occurrence moi, ont des difficultés sur ce plan.

PS : une autre solution serait de mettre le terme en italique, c’est ce que je fais parfois pour les noms propres ou les concepts soulignés en rouge ou les mots latins. Cependant, je ne le fais pas à chaque fois, tout dépend de mon état d’esprit du moment. Il se trouve qu’en ce moment je rédige plutôt mes messages sur bloc de texte que sur le forum directement, voilà.

Addendum 1 : Par ailleurs, quand il n'existe aucune alternative verbale autre qu'une périphrase pour un mot, j'ai tendance à utiliser ce mot même s'il est souligné en rouge. Dans le cas du débat qui nous occupe, il existe bel et bien des alternatives. Voilà le pourquoi du "transphobe".
Fichiers joints
Capture d’écran 2017-08-24 à 13.26.04.png
Il n'y a qu'une seule vérité !
Aspie de 19 ans. 1型糖尿病。
Je suis un Dahu, étudiant en 2A à Sciences-Po.

Lien vers le serveur Discord Asperansa : https://discord.gg/Up8x9nU.
J'étais anciennement Castiel.

Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 910
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: orientation sexuelle

#519 Message par Mizton » jeudi 24 août 2017 à 16:49

Je suis désolé mais je ne peux pas accepter qu'on parle de réaction "émotionnelle" alors que je te parle de raison politique, éthique, et de respect. Donc je vais formuler les choses très clairement :

Le terme transsexuel n'est pas un problème "pour moi" en tant que personne. Il est un terme problématique pour la grande majorité des personnes trans, pour la très grande majorité des associations trans qui luttent je le rappelle pour que les personnes trans obtiennent des droits humains jusque là bafoués allègrement et ce à tous les niveaux.

Je te signale également que lorsqu'un mot apparait souligné en rouge dans ton traitement de texte, il existe une solution simple et efficace de palier le problème... : tu fais un clic-droit et "ajouter au dictionnaire". Ainsi, magiquement, plus de trait rouge.

Si demain tu justifies d'employer le terme "salope" pour parler des femmes par le fait que tu sois autiste, comme tu le fais là concernant les personnes trans, alors tu justifieras aussi le viol commis par des personnes autistes "parce que les pauvres tu comprends elles sont autistes c'est pas grave on peut pas attendre d'elles qu'elles agissent pas autrement" ?! Ce serait du validisme ? T'es sur un forum sur l'autisme mais tu n'es pas sans savoir qu'il y a ici des personnes autistes qui s'avèrent aussi être trans. Et il y a aussi des femmes, des personnes racisées (=qui subissent le racisme), musulmanes, juives etc.

Je trouve ça gonflé que tu juges validiste le fait de te demander de respecter les personnes trans sous prétexte que merde, un trait rouge te semble insurmontable (alors que le mot trans n'est pas souligné, et qu'ajouter un mot au dictionnaire de ton traitement de texte prend 1 demi seconde...).

Ce que je dis, c'est que t'es peut-être utilisateur mais tu es aussi modérateur, tu es la même personne à ce que je sache et si quand tu es utilisateur tu es ok avec le fait d'utiliser un terme pathologisant et stigmatisant volontairement, j'imagine que tu ne vas pas éditer ton message "en tant que modo" pour t'envoyer un rappel à l'ordre...

Il existe une littérature sans fin qui pathologise la transitude (ou transidentité) allègrement, c'est pas étonnant hein que tu aies lu ces textes, mais je pense que tu n'oserais pas légitimer l'emploi de termes racistes par le fait que d'éminentes personnalités (politiques, scientifiques et j'en passe) ont écrit pléthore d'ouvrages démontrant par A + B que la couleur de la peau était reliée aux capacités mentales, physiques, à la taille de l'âme, et j'en passe... Et encore une fois, tu es une personne non concernée qui te pose en sachante parce que tu as lu et vu des trucs pendant tes études.. Tu me fais penser à ces parents ou soit-disant expert-e-s qui parlent des personnes autistes comme si elles savaient tout et que les personnes concernées ne savaient pas vraiment de quoi elles parlent (parce que leurs réactions sont "émotionnelles"..)

Parler de transsexualisme, de personnes transsexuelles etc, c'est aussi obsolète que de parler d'hystérie. C'est une dénomination de pathologie. Donc oh oui, tu es bien libre de penser ce que tu veux. Et pourtant, tu n'as pas la liberté de dire tout et n'importe quoi.

On est dans une société ou rien n'est consensuel. Ya encore des gens qui disent que les féministes, les journalistes et les musulmans sont des homo erectus et que l'homme moderne n'est que l'homme blanc d'origine européenne... Ya encore des gens qui disent que les personnes homosexuelles sont des pédophiles et/ou atteint d'une pathologie mentale. Ya encore des gens qui disent que l'autisme est une maladie et que ça se soigne, ou que c'est de la faute de la mère.... Ya encore des gens qui disent que les filles qui se font violer l'ont bien cherché, et que les arabes sont tous des islamistes.... Donc désolé mais ton argument ne tient pas.

Sérieusement ya pas un vrai modérateur là qui pourrait intervenir ?! Ou alors c'est ok sur ce forum d'utiliser l'autisme comme excuse pour dire tout et n'importe quoi ? (cf le topic sur la sexualité qui est tout bonnement ahurissant et absolument pas safe pour toutes les personnes concernées par le viol ou les agressions sexuelles et qui pourraient tombées dessus !)

Tu aurais pu juste dire : pardon, je vais essayer de trouver des alternatives non-oppressives pour répondre à mon besoin de texte sans soulignage rouge. Que tu continues à te justifier de la sorte exprime juste une transphobie banalisée.... et c'est pas moins grave en fait que les insultes ou les coups.
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :) -> HPI confirmé
Et Annihilator assumé :p

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2366
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: orientation sexuelle

#520 Message par olivierfh » jeudi 24 août 2017 à 17:15

Du point de vue linguistique, ni "genre" ni aucun dérivé n'a dans le TLFi le sens "caractère masculin ou féminin" en dehors du domaine grammatical; c'est donc une opinion défendable que c'est un anglicisme basé sur gender qui a pris ce sens au 20e siècle en anglais, et qu'il vaut mieux l'éviter pour s'exprimer en français courant en suivant le "bon usage" de la majorité des locuteurs.

Édité: bon il est vrai que quant au bon usage, le TLFi date quelque peu quand "autisme" y est défini par "Autisme infantile précoce. Schizophrénie infantile, ainsi nommée par Kanner, et caractérisée par un repliement sur soi tel qu'il entraîne l'altération du sens des réalités, l'enfant ne distinguant pas les êtres des choses, et l'absence totale du langage." :lol:
Modifié en dernier par olivierfh le jeudi 24 août 2017 à 17:45, modifié 1 fois.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Avatar du membre
Nova
Forcené
Messages : 2022
Enregistré le : mardi 19 novembre 2013 à 15:40

Re: orientation sexuelle

#521 Message par Nova » jeudi 24 août 2017 à 17:16

Mizton a écrit :Moi j'ai du mal avec
1) les définitions qui reprennent des textes pas plus récent que 1988.... à ce niveau, autant parler de nègres, de bougnouls, de youpins, de mongols, d'invertis ou de sodomites, etc... Si tu as un besoin d'utiliser une sémantique correcte, alors utiliser le terme transsexuel est une aberration sémantique, vu qu'en terme de sens il est totalement inapproprié et incorrect... :
Être trans n'a rien à voir avec le sexe ou la sexualité (et encore moins avec une orientation sexuelle), comme le laisse entendre le mot qui est construit comme bisexuel, homosexuel, hétérosexuel, asexuel etc.
:
Être trans à a voir avec l'identité sexuelle sinon pourquoi parler de genre? Le terme transgenre ne serait même pas évoqué si l'identité sexuelle n'était pas dans l'équation, c'est aussi simple que 1+1 = 2

Tu auras beau le nier jusqu'à la fin des temps, tu auras torts jusqu'à la fin des temps


Et pour ceux qui me sortiraient la définition du genre

Osez dire que biologiquement il n'y a aucune différence et qu'elle ne dépend uniquement que de facteurs socio-culturels
Đī@gnőstįqué

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4914
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: orientation sexuelle

#522 Message par Manichéenne » jeudi 24 août 2017 à 17:52

Mizton a écrit :Sérieusement ya pas un vrai modérateur là qui pourrait intervenir ?! Ou alors c'est ok sur ce forum d'utiliser l'autisme comme excuse pour dire tout et n'importe quoi ? (cf le topic sur la sexualité qui est tout bonnement ahurissant et absolument pas safe pour toutes les personnes concernées par le viol ou les agressions sexuelles et qui pourraient tombées dessus !)
-Pour appeler la modération, n'hésitez pas à signaler un message. C'est plus simple pour nous, plus lisible. Surtout en période de vacances, si je lis parfois l'intégralité des messages du forum, je ne peux pas en ce moment et nous sommes moins disponibles.
-Merci de ne pas nous attaquer sur notre fonction de modération quand nous agissons en tant que simples utilisateurs. Vous pouvez vous adresser aux autres modérateurs si vous avez un problème avec un modérateur, ou signaler pour que ce soit visible à tous, nous pouvons en discuter entre nous. Nos avis divergent parfois ur certains sujets, en modération comme ici. Mais à la base, si un message n'est pas en vert ou explicitement signalé comme tel, nos messages sont ceux de personnes comme les autres. On essaie de bien faire, mais on a nos difficultés persos, nos vies, pour certains des TSA, et on peut aussi être fatigué, de mauvaise humeur ou avoir un avis peu consensuel sur un sujet... être modérateur ne rend pas parfait. C'est l'avantage d'être une équipe.
-Pour le sujet lui-même, on va en discuter.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Calme
Fidèle
Messages : 170
Enregistré le : samedi 5 août 2017 à 14:08

Re: orientation sexuelle

#523 Message par Calme » jeudi 24 août 2017 à 18:08

@Kallark Est-ce que cela t'ennuierais d'apporter autre chose que ta seule opinion pour envenimer la discussion ?

Débarquer au beau milieu d'un échange, que l'on prenne fait et cause pour l'un, pour l'autre, ou aucun des partis et se contenter d'un jugement qui, non-étayé, n'a pas de consistance, cela s'appelle jeter de l'huile sur le feu.
Spoiler :  : 
Et à quiconque serait tenté de considérer ma précédente intervention comme relevant du travers sus-cité, je tiens à signifier que j'estime non pertinent de devoir justifier du fait qu'un être vivant n'est pas un truc. S'il se révélait nécessaire qu'on doive argumenter à ce sujet, je le ferai avec plaisir par MP. Pour l'heure, chers non-trucs, je vous salue.
Mâle adulte de 30 ans Diag. en cours — Pistes évoquées : SED, TSA, HPI

« Là où la modération est une erreur, l'indifférence est un crime. »
G.C. Lichtenberg, in Le miroir de l'âme

Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 910
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: orientation sexuelle

#524 Message par Mizton » jeudi 24 août 2017 à 18:29

Kallark a écrit :
Mizton a écrit :Moi j'ai du mal avec
1) les définitions qui reprennent des textes pas plus récent que 1988.... à ce niveau, autant parler de nègres, de bougnouls, de youpins, de mongols, d'invertis ou de sodomites, etc... Si tu as un besoin d'utiliser une sémantique correcte, alors utiliser le terme transsexuel est une aberration sémantique, vu qu'en terme de sens il est totalement inapproprié et incorrect... :
Être trans n'a rien à voir avec le sexe ou la sexualité (et encore moins avec une orientation sexuelle), comme le laisse entendre le mot qui est construit comme bisexuel, homosexuel, hétérosexuel, asexuel etc.
:
Être trans à a voir avec l'identité sexuelle sinon pourquoi parler de genre? Le terme transgenre ne serait même pas évoqué si l'identité sexuelle n'était pas dans l'équation, c'est aussi simple que 1+1 = 2

Tu auras beau le nier jusqu'à la fin des temps, tu auras torts jusqu'à la fin des temps


Et pour ceux qui me sortiraient la définition du genre

Osez dire que biologiquement il n'y a aucune différence et qu'elle ne dépend uniquement que de facteurs socio-culturels
Le sexe, parce que tu parles de biologie, est une donnée purement culturelle.. et oui. J'ose le dire... Renseigne-toi, informe toi sur l'intersexuation notamment, et pas en lisant des bouquins d'anatomie des années 40, mais en écoutant la parole des personnes concernées qui restent mutilées et maltraitées toute leur vie par le milieu médical, en 2017. Je suis pas là pour t'éduquer et là j'en ai ni l'envie ni la patience, mais l'info existe. Suffit de chercher, mais surtout de garder l'esprit ouvert et de pas partir en pensant que ce qu'on t'a inculqué toute ta vie est forcément de fait, la vérité.
Les différences biologiques ne donnent aucune information sur le genre de quelqu'un. D'ailleurs la plupart ne se voient pas et n'ont pas de conséquences visibles directement... Tu connais ton taux d'oestro et ton taux de testo ? Tu as déjà eu un caryotype (que tu as pu voir de tes yeux ? Car les médecins aiment bien les garder pour eux...) Tu as déjà fait une radio pour voir quels étaient tes organes internes ? Tu sais, des testicules internes, des ovaires atrophiés, ce genre de choses...
ça me tue de voir autant de violence ici vis à vis de minorités (pas au sens de minoritaire en nombre, mais en droits et privilèges) qui vous sont étrangères, alors que vous-même faites partie pour la plupart d'une minorité qui s'en prend aussi pas mal dans la gueule... Je sais que ça ne rend pas ouvert d'esprit d'appartenir à une minorité mais quand même... ça me rend triste.. (merci aux autres en tout cas)

Tu parles d'identité sexuelle, mais les termes construits comme "transsexuel-le" ne parlent pas de ça. d'où le non-sens de l'utiliser pour parler des personnes trans... Le nom c'est d'ailleurs "transsexualité", donc ça parle bien de sexualité... pas d'identité (c'est pourquoi les termes transidentités ou transitude sont appropriés)
D'ailleurs, tu parles d'identité sexuelle, mais sais-tu que le code pénal parle désormais d'identité de genre ? Et oui, parce qu'ils ont enfin compris que le sexe et le genre sont deux choses bien distinctes...
L'OMS est censé prochainement intégrer le terme transgenre dans sa prochaine révision, ainsi que dépathologiser la transitude (on touche du bois, c'est censé être pour 2018)...

Oh et pour info : le terme transgenre a été inventé par un allemand en 1918.
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :) -> HPI confirmé
Et Annihilator assumé :p

Avatar du membre
Bloat
Forcené
Messages : 502
Enregistré le : vendredi 7 juillet 2017 à 16:38

Re: orientation sexuelle

#525 Message par Bloat » jeudi 24 août 2017 à 18:39

olivierfh a écrit :c'est donc une opinion défendable que c'est un anglicisme
Allez hop, un peu d'histoire de la langue :geek:
Homosexuel aussi est un anglicisme : anglicisme introduit en français en même temps que les luttes pour les droits des diversités sexuelles. Horrible anglicisme au passage qui mélange racines grecque et latine (habituel en anglais, en principe interdit en français). Techniquement le terme correct est le terme qui existait précédemment et est encore utilisé dans certains pays : homophile, mais personne ne l'utilise plus en France.

Historiquement, dans les années 60-70, homosexuel prend la place d'homophile dans une revendication des différences et un militantisme de la fierté qui s'inscrivent dans le contexte de la libération sexuelle. C'est donc un terme introduit et répandu à la place du terme existant avant tout par les personnes s'en réclamant. Mais la présence de -sexuel dans le mot a probablement freiné l'acceptation par la société :
  • désigner et réduire l'attirance sentimentale à la sexualité amène à percevoir les homosexuels comme des obsédés
  • la sexualité homosexuelle est depuis longtemps perçue comme une pratique déviante perverse et les homosexuels sont du coup perçus comme des déviants pervers
  • avec l'explosion du sida en Occident, la sexualité différente des homosexuels est montrée du doigt comme la cause de l'épidémie et l'on devient dangereux.
Bref, les homophiles des 70's qui commençaient à devenir « simplement » des hommes qui aiment les hommes ou des femmes qui aiment les femmes, deviennent rapidement dans les 80's des homosexuels obsédés pervers déviants et dangereux.
Pas top pour se faire accepter et vingt ans de perdus :mrgreen:
Modifié en dernier par Bloat le jeudi 24 août 2017 à 19:01, modifié 3 fois.
diagnostiqué « trouble du spectre de l'autisme sans déficit intellectuel [...] associé à un profil cognitif haut potentiel »

Répondre