Traitements médicamenteux

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19702
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Traitements médicamenteux

#1 Message par Jean » mardi 27 juillet 2010 à 21:12

Nouvelles psychiatrique 16 juillet 2010
Tome 45 Numéro 14 Page 20
© American Psychiatric Association
Autism Drug Choice Usually Matter of Trial and Error
Le choix des médicaments pour l’autisme, matière habituellement d'essais et erreurs

Yan Jun (traduction Asperansa)
http://pn.psychiatryonline.org/content/ ... hort?rss=1

Les médicaments peuvent aider à soulager certains symptômes comportementaux chez les patients autistes , mais les données de recherche sont peu développées, et les médecins doivent souvent essayer diverses stratégies de traitement pour en trouver une qui fonctionne.

Avec seulement deux médicaments approuvés pour le traitement de seulement une petite partie des symptômes associés à un trouble du spectre autistiques (TSA ), de nombreux cliniciens ont du mal à trouver des méthodes efficaces pour gérer les symptômes perturbateurs et épineux tels que l'agression, l’agitation, les troubles du sommeil et de l'humeur et les comportements répétitifs.

Au Congrès annuel 2010 de l'APA à la Nouvelle-Orléans en mai, Chris McDougle , MD, a fait une présentation animée à une audience complète de participants sur les options pour le traitement pharmaco-thérapeutique des patients enfants et adultes atteints d'un TED.

McDougle est le professeur « Albert Eugène Sterne » de Psychiatrie Clinique, président du Département de psychiatrie, et directeur de la Section de psychiatrie des enfants et des adolescents à l'école de médecine de l'Université de l'Indiana.

Seuls la rispéridone et l'aripiprazole sont approuvés par la Food and Drug Administration pour l'irritabilité associée au TSA chez les enfants âgés de 6 ans ou plus. Aucun autre médicament n’a été approuvé pour le traitement d’un aspect des TSA.

Parmi les nombreux symptômes observés chez les patients autistes, certains peuvent être contrôlés et gérés par des interventions pharmacologiques . Ces symptômes comprennent l'hyperactivité motrice et l'inattention; un comportement ritualisé importun ; l'agression , l'automutilation , et la destruction de biens ; et les troubles de l'humeur et du sommeil . "Il n'y a pas à minimiser l'importance des traitements non médicamenteux par tout moyen », dit McDougle.

Pour l’hyperactivité motrice et l'inattention , McDougle a suggéré d’utiliser d'abord avec les agonistes alpha2, à savoir la guanfacine et la clonidine, pour leur profil favorable d’efficacité et d'innocuité . Ces médicaments peuvent provoquer une sédation et de l'hypotension, cependant, et les patients doivent être étroitement surveillés . L'atomoxétine est une autre option qui pourrait être utile.

Les stimulants, en revanche, qui sont communément utilisés pour traiter le trouble de l’hyperactivité/déficit de l'attention, peuvent aggraver ces symptômes et tics chez de nombreux patients autistes . Ainsi, les stimulants doivent être démarrés avec prudence . "Le but [de l'utilisation de ces médicaments] est principalement de réduire l'hyperactivité », a déclaré McDougle. « Ces médicaments par eux-mêmes ne sont pas très efficaces dans le traitement de l'agression ou de l'automutilation. "

Le Rispéridone et l'aripiprazole ont le plus de preuves à l'appui de leur utilisation pour le traitement de l'irritabilité associée aux TSA chez les enfants et les adolescents atteints d'autisme, a noté McDougle . Dans ce cas l'irritabilité se réfère à l'agression , l'automutilation, les crises graves, ou des sautes d'humeur graves associées aux TSA . D’autres antipsychotiques de première et de deuxième génération peuvent également soulager l’irritabilité avec une efficacité variable et des profils de sécurité, avec des préoccupations importantes au sujet de la prise de poids, des troubles métaboliques, des symptômes extrapyramidaux et des effets secondaires cardiaques chez les enfants et les adolescents.

Les agonistes Alpha2 comme la guanfacine et de la clonidine peuvent avoir ainsi certains avantages sur l'irritabilité, mais peu ou pas de données soutiennent l'utilisation des stabilisateurs de l'humeur, des anticonvulsivants , ou de la naltrexone.

A suivre.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19702
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Traitements médicamenteux

#2 Message par Jean » mardi 27 juillet 2010 à 21:26

Suite de la traduction :
Traitement des comportements ritualisés

Les comportements ritualisés, répétitifs , incluant le battement de mains (flapping), le balancement, et les choses mises en ligne, sont des symptômes marquants de TSA et varient souvent suivant le patient. " Souvent, les patients le font pour se sentir mieux et ... réduire l'anxiété et l'irritabilité » , dit McDougle.

Bien que de tels comportements peuvent déranger les parents du patient, il a suggéré que les cliniciens devraient déterminer s’ils étaient utiles comme forme de soulagement pour le patient plutôt que de chercher à supprimer automatiquement ou à éliminer ces comportements , sauf s'ils perturbent d'autres aspects importants du fonctionnement du patient.

Les comportements répétitifs chez les patients les plus autistes sont différents des symptômes du trouble obsessionnel compulsif (TOC) , a-t-il souligné , notant que des études ont produit des données contradictoires sur l'efficacité des inhibiteurs sélectifs du recapture de la sérotonine (ISRS) dans la du comportement répétitif. Le Citalopram, par exemple , a été jugé pas différent d’un placebo dans une large étude contrôlée de patients enfants et adolescents. McDougle et ses collègues ont trouvé que la fluvoxamine peut être utile chez l'adulte mais pas chez les enfants. Néanmoins , certains patients peuvent répondre cliniquement à un ISRS, fait-il remarquer.

En outre, la rispéridone et l'aripiprazole sont plus efficaces qu’un placebo dans la réduction des comportements stéréotypés dans des études cliniques larges et contrôlées, selon McDougle. " Au-delà, le domaine n'a pas de grandes idées » , dit-il .
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19702
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Traitements médicamenteux

#3 Message par Jean » mardi 27 juillet 2010 à 21:38

fin :
Peu de recherches faites sur les troubles de l'humeur

Les troubles de l'humeur ne sont pas rares chez les patients atteints d'un TED ou d’une déficience intellectuelle , mais ils sont souvent non diagnostiqués en raison des difficultés de communication entre le patient et le clinicien, et jusqu'à présent ils n'ont pas été étudiés par les chercheurs, selon McDougle . Lorsque les ISRS ou les antiépileptiques sont lancés chez des patients plus jeunes, a-t-il averti , les cliniciens doivent être attentifs pour surveiller les idées suicidaires, même si le patient peut ne pas être en mesure de l'exprimer.

En outre, la perturbation du sommeil est fréquente chez les patients autistes, et McDougle a recommandé la mélatonine , la clonidine, ou la trazodone comme options de traitement de première intention. Les cliniciens prescrivant la trazodone doivent être attentifs au risque de priapisme, a-t-il conseillé.

Les comportements sexuels inappropriés chez les patients autistes post-pubères peuvent être troublants et très difficiles à gérer. McDougle a mis l’accent sur le fait que l'autisme n'est pas une maladie de l'enfant, même si elle est souvent perçue ainsi. Beaucoup de patients adultes ont "une fonction sexuelle mature avec un jugement sexuel immature » , dit-il. Les traitements hormonaux et les ISRS à forte dose sont essayés pour certains patients mais fonctionnent rarement bien. " En général je n'ai pas eu de succès avec des approches pharmacologiques " à des problèmes de comportement sexuel chez les patients autistes, a-t-il reconnu.

Il a également déclaré que les interventions comportementales peuvent être utiles pour certains patients, mais que le défi reste à les utiliser efficacement.

Malheureusement, le symptôme majeur des TSA , l’altération du fonctionnement social, reste pharmacologiquement incurable à ce moment, a-t-il noté. Les chercheurs, cependant, poursuivent un certain nombre d'approches pharmaceutiques et comportementales prometteuses qui peuvent offrir de l'espoir pour les patients et les familles dans un proche avenir .
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19702
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Traitements médicamenteux

#4 Message par Jean » mercredi 29 septembre 2010 à 21:40

père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Traitements médicamenteux

#5 Message par Jonquille57 » mercredi 22 décembre 2010 à 14:44

Il y a quelques temps, j'ai mentionné au foyer où est mon filston le burinex. La directrice m'a répondu qu'elle préférait se passer de médicaments pour Mysterio et qu'il était préférable de le faire avancer par l'éducation. Soit...

Pour son séjour de Noël, j'ai reçu l'ordonnance pour son traitement actuel : en plus de la mélatonine ( là, pas de problème ), il prend du dépakote ( 750 mg/jour )et du citalopram (50 mg/jour )... et en cas de problème, du rispéridone ( 0,5 mg ).

Je ne sais plus quoi penser.... :hotcry:

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Traitements médicamenteux

#6 Message par Jonquille57 » mercredi 22 décembre 2010 à 16:20

Personne ne connaît ces médicaments ? :?

Avatar du membre
Mars
Modératrice
Messages : 8315
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 15:02
Localisation : finistère

Re: Traitements médicamenteux

#7 Message par Mars » mercredi 22 décembre 2010 à 17:15

Aïe, en effet, c'est étonnant :
Le citalopram est un antidépresseur, le dosage de 20 mg est le moins fort, 60 mg le plus fort.
Le dépakote est indiqué pour les troubles bipolaires;
Le risperidone est un équivalent du risperdal, donc pour le TDAH....
Ils ratissent large, dis donc, et ils ne veulent pas entendre parler du burinex ?
Atypique sans être aspie. Maman de 2 jeunes filles dont une aspie.

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Traitements médicamenteux

#8 Message par Jonquille57 » mercredi 22 décembre 2010 à 18:41

Si j'étais Olé, je crierais ma colère... mais cela ne servirait à rien, malheureusement. Je croyais être sortie de l'enfer des médicaments... :roll: :evil: :evil: :evil:

Avatar du membre
claudie
Forcené
Messages : 957
Enregistré le : lundi 10 mai 2010 à 22:08

Re: Traitements médicamenteux

#9 Message par claudie » vendredi 24 décembre 2010 à 14:03

Tu n'était pas au courant de ce qu'il prend comme medicament ?? c'est vrai qu'il est majeur ..
Il faudrait peut-être leur fournir (au centre) une etude sur le burinex ...
Maintenant avec son diabète , c'est peut-être plus compliqué à mettre en place

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Traitements médicamenteux

#10 Message par Jonquille57 » dimanche 26 décembre 2010 à 22:05

Non, je n'étais pas au courant.
Pour le diabète, c'est une vraie catastrophe... Mysterio a encore perdu 3 kgs
Pour le traitement, je vais encore en parler, mais tout ce qui est médical n'est pas top et ils ne m'écoutent pas vraiment. Heureusement que le reste est vraiment super... Mais je ne vais pas lâcher tout de même...

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Traitements médicamenteux

#11 Message par Jonquille57 » mardi 11 janvier 2011 à 12:16

Il y a des moments, où j'aimerais bien aller vivre chez les Papous.....

Aujourd'hui, j'ai reçu un courrier du psy " quelque part dans le Limousin " J'avais en effet, et ceci à plusieurs reprises, parler du Burinex pour Mysterio afin de pouvoir remplacer, voire diminuer son traitement actuel...

Bref,paraîtrait-il que le Burinex n'est à ce jour pas commercialisé dans une indication psychotrope. De plus, ce médicament pourrait engendrer des dérèglements dans les glycémies.

Donc, encore une piste qui se ferme. Mysterio continuera donc à prendre un traitement dont je ne connais pas les conséquences à long terme, et si je l'ai mis dans cette structure, c'était aussi pour me débarrasser de ce genre de médicaments. Quant au diabète, n'en parlons même pas... :hotcry:

Je vais, de ce pas, chercher l'adresse des Papous....

Avatar du membre
claudie
Forcené
Messages : 957
Enregistré le : lundi 10 mai 2010 à 22:08

Re: Traitements médicamenteux

#12 Message par claudie » mardi 11 janvier 2011 à 12:30

oui comme le burinex est un diuretique ça doit pas être si simple de mettre en place un traitement pour un diabetique , quelle barbe!!!

tu me la donneras l'adresse hein??
des papous il y a des fois j'en aurai egalement besoin :mryellow:

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

Re: Traitements médicamenteux

#13 Message par Murielle » mardi 11 janvier 2011 à 12:38

Pour le Burinex, comme le protocole de recherche n'est pas tout à fait abouti, c'est peut-être compliqué, mais qui sait, une fois les résultats connus officiellement?
Arhg, oui, je te comprends Jonquille...dur.!
Et Mystério, il en pense quoi de ces médicaments? :roll:
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

Re: Traitements médicamenteux

#14 Message par Murielle » mardi 11 janvier 2011 à 12:39

La perte de poids est directement liée à une mauvaise gestion de son diabète?
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Traitements médicamenteux

#15 Message par Jonquille57 » mardi 11 janvier 2011 à 13:44

Je ne sais pas ce qu'en penses Mysterio. Et la perte de poids est loin d'être la conséquence la plus grave du mauvais suivi de son diabète.

Pour en revenir au Burinex, cela prouve une fois de plus que l'information ne suffit pas pour se battre : encore faudrait-il que tout le monde soit logé à la même enseigne...

Répondre