Conseils et ressources pour l'emploi

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19667
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils et ressources pour l'emploi

#781 Message par Jean » vendredi 22 décembre 2017 à 10:41

Autisme Europe
AE coopère avec le Conseil de l’UE pour sensibiliser à l’autisme et l’emploi
http://www.autismeurope.org/fr/blog/201 ... t-lemploi/
Last modification: 04/12/2017

Le Conseil de l’Union européenne a tenu un événement interne destiné à sensibiliser les membres du personnel des institutions européennes aux capacités des personnes autistes sur le lieu de travail et la façon intégrer moyennant des aménagements raisonnables.

Cet événement a été co-organisé par Autisme-Europe le 4 décembre de façon à coïncider avec la Journée européenne des personnes handicapées. Il visait spécifiquement à sensibiliser le personnel sur la façon dont le Conseil lui-même pouvait s’ouvrir davantage à la neurodiversité et mettre à profit les compétences des travailleurs autistes.

L’ événement a été organisé de façon à coïncider avec les Journées européennes des personnes handicapées. Il visait spécifiquement à sensibiliser le personnel sur la façon dont le Conseil lui-même pouvait s’ouvrir davantage à la neurodiversité et mettre à profit les compétences des travailleurs autistes.

Des présentations ont été données par Kristýna Rungeová, responsable du programme « Autisme et travail » chez SAP et Johan Cappaert, autiste, expert en TIC, en travaillant au Parlement européen à Bruxelles.

Dans son exposé, Rungeovà a donné des exemples concrets illustrant l’approche adoptée par SAP dans le processus de recrutement et le soutien à l’emploi des travailleurs autistes en vue d’optimiser leur inclusion. SAP est un grand fabricant de logiciels, implanté dans plus de 130 pays et qui se donne pour objectif d’employer des personnes autistes à hauteur de 1% de sa main d’œuvre.

Selon Rungeovà, SAP ne considère pas l’emploi des personnes autistes comme une responsabiltié sociale. Créer une atmosphère où les personnes autistes peuvent être elles-mêmes et bénéficier du soutien nécessaire pour mettre à profit leurs talents a du sens d’un point de vue commercial. SAP est désireuse de partager son expérience avec d’autres entreprises.

Johan Cappaert a expliqué précisément ce que cela signifi pour lui que d’être un employé autiste, avec tous les défis mais aussi les talents spécifiques que lui confère l’autisme dans sa fonction particulière au sein du Parlement européen.

Avant le début de l’événement, le personnel d’Autisme-Europe, Rungeovà, ainsi que des membres du personnel du Conseil, ont rencontré le chef d’Unité « Egalité et diversité » à l’Office européen de sélection du personnel (EPSO) afin de discuter de la manière de rendre les procédures de recrutement pour les postes au sein des institutions européennes plus accessibles pour les personnes autistes.

A l’occasion de cette rencontre, les participants ont découvert les mesures déjà mises en place par EPSO afin d’améliorer l’accessibilité de ses centres d’examens ainsi que d’autres phases du processus de sélection. EPSO collabore avec le Forum Européen des Personnes Handicapées (FEPH) pour la création d’un plan de communication visant à inciter davantage de candidats handicapés talentueux à poser leur candidature pour un emploi au sein des institutions européennes.

Il a été convenu qu’Autisme-Europe et SAP collaboreront avec l’EPSO afin de l’aider à répondreaux besoins spécifiques des candidats autistes.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4246
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Conseils et ressources pour l'emploi

#782 Message par Flower » mardi 9 janvier 2018 à 10:45

Excellent. :) Je pense que le milieu européen peut être une bonne opportunité pour des personnes autistes. Le fait d'être dans un environnement très multiculturel permet de gommer un certain nombre de difficultés, car si elles sont perçues, elles seront mises sur le dos de la différence culturelle et le fait de communiquer dans une langue étrangère - et souvent, elles ne sont même pas perçues.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19667
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils et ressources pour l'emploi

#783 Message par Jean » dimanche 4 février 2018 à 0:21

Témoignages de jeunes autistes en entreprise

Publié le 03/02/2018

Parents, encadrants et jeunes autistes sont venus raconter leur expérience de stage en entreprise, jeudi soir, à l’initiative du club rotarien de Niort Sèvre, à la Chambre de commerce et d’industrie.
© Photo NR

Avec autant d’humour que de sérieux, trois jeunes autistes accompagnés de leurs référents ont raconté, jeudi soir, leur expérience en entreprise. Bluffant.

La réussite est là, palpable, assumée, symbolisée par l’ouverture prochaine d’une succursale en Chine. « Et pourtant, il est clair que j’ai des traits d’autisme » lance, à la fois serein et provocateur, ce papa d’un grand garçon porteur de troubles du spectre autistique (TSA). Un temps de silence dans la salle, l’envie d’en savoir plus, de mieux comprendre les propos de ce père réfractaire à la scolarité, rivé à son ordinateur pendant des mois et inventeur d’un logiciel aujourd’hui mondialement reconnu. Lucas, son fils, raconte avec autant d’élan, son expérience professionnelle dans une grande société de logistique, son parcours jusqu’à son CAP d’opérateur, presque bavard, un brin agité, mais heureux de communiquer avec l’assistance.

“ Ébloui ” par ses talents de dessinateur C’était jeudi soir dans l’amphithéâtre de la Chambre de commerce, partenaire, comme le Medef, de ce moment de rencontre initié par le Rotary club de Niort Sèvre qui, depuis deux ans, a fait de l’aide aux autistes l’une de ses causes.

D’autres ont témoigné. Armel, plus réservé, presque timide mais un sourire éclatant, une feuille à la main pour lire, a raconté son stage au lycée horticole puis en cuisine, à la CAF. Un vrai déclic et un statut d’agent polyvalent de la restauration à la clé. « Moi, j’ai été ébloui par Julien » déclare d’emblée et sans aucune flatterie Jeff, professionnel de la création graphique, pour évoquer le talent de ce jeune dessinateur en devenir désormais porté par un projet de bande dessinée ayant pour cadre le Marais poitevin.

Trois témoignages pour montrer que la barrière entre le possible d’aujourd’hui et l’inconcevable d’hier est tombée. Un stage en entreprise, de quelques heures, d’une journée voire un peu plus « ne relève plus du fantasme » comme le soulignait Pierre, le papa d’Armel qui, il y a peu encore, n’imaginait pas un instant que son fils puisse trouver sa voie dans le monde de l’entreprise.

Tout n’est pas gagné mais Sylvaine Salaün, présidente du club rotarien, Didier Moinet, cheville ouvrière de cette soirée de rencontre, souhaitaient faire passer un message, sensibiliser les chefs d’entreprise à l’idée que les clichés n’ont pas toujours la vie dure et que de belles expériences sont à mener aussi avec des jeunes en situation de handicap.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19667
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils et ressources pour l'emploi

#784 Message par Jean » mardi 6 février 2018 à 19:35

Entreprise Andros

https://emploi.handicap.fr/art-autisme- ... 9-9988.php

Reportage TF1
https://www.tf1.fr/tf1/sept-a-huit/vide ... usine.html

Eure-et-Loir : comment Andros a intégré 7 jeunes autistes dans son usine 25 mn 22 sec

Sept jeunes autistes travaillent aujourd’hui dans l’usine d’Eure-et-Loir du groupe Andros. Ils vivent ensemble, juste à côté, dans une structure spécialisée. Une initiative exceptionnelle qui s’explique par l’implication du patron de l’entreprise, dont le fils est lui-même autiste.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

sylvainm
Fidèle
Messages : 174
Enregistré le : mercredi 12 octobre 2016 à 21:54
Localisation : Rouen (76)
Contact :

TF1 : 7 à 8

#785 Message par sylvainm » mercredi 7 février 2018 à 0:00

Je regarde le 7 à 8 sur les employés autistes de l'usine Andros.

https://www.lci.fr/replay/sept-a-huit-d ... 77812.html

Je suis content de voir comment à été présenté (notamment en disant bien que c'est pas une maladie mais un trouble du développement du cerveau dès le départ).

L'Asperger doit se sentir un peu seul je trouve quand même, mais vraiment bravo au directeur de se lancer la dedans.


Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (message unique).
25 ans, TSA diagnostiqué Janvier 2019 après bilans psy de 2001 évoquant un TED-NS
frère HQI + surdité congénitale, TDA?
soeur HQI?

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19667
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils et ressources pour l'emploi

#786 Message par Jean » jeudi 22 février 2018 à 1:11

https://theconversation.com/integration ... rise-91592

Intégration des personnes autistes : un atout pour l’entreprise

avec cette vidéo

père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19667
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils et ressources pour l'emploi

#787 Message par Jean » lundi 19 mars 2018 à 18:20

Sur le site de Passwerk : https://passwerk.be/fr/sur-le-lieu-de-travail

Sur le lieu de travail

De petites adaptations font une grande différence ! Il n'est pas toujours nécessaire d'apporter des adaptations spécifiques, mais voici quelques exemples concrets :
  • Des cloisons et des oreillettes permettent d'être moins dérangé ;
    Un soutien visuel : planning, captures d'écran, agenda, organigrammes... pour assurer un maximum de clarté ;
    Éloigner les téléphones pour éviter les imprévus ;
    Prendre la pause du midi sur le lieu de travail pour éviter l'agitation ;
    Prévoir des tâches de réserve pour meubler les moments plus calmes ;
    Assurer un retour clair et correct pour éviter les malentendus ;
    Annoncer les alertes incendie ;
    Prévoir une personne de confiance comme point de contact facilite la communication ;
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19667
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils et ressources pour l'emploi

#788 Message par Jean » mercredi 4 avril 2018 à 0:46

père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4142
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Conseils et ressources pour l'emploi

#789 Message par misty » jeudi 13 septembre 2018 à 20:51

https://www.handimooc.fr/

"Le 1er outil gratuit en ligne, dédié à la recherche d’emploi pour les personnes handicapées."
Sont abordés les sujets de la compensation, de la mention RQTH ou pas sur CV, de la communication sur le handicap (lors de l'entretien notamment)...

Je ne sais pas ce que ça vaut, certains ici le connaissent peut-être voire l'ont utilisé?
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Conseils et ressources pour l'emploi

#790 Message par Benoit » jeudi 13 septembre 2018 à 22:01

Si le but est d'aider les personnes "à se vendre" comme écrit sur cette page du Figaro, ils se mettent le doigt dans l'oeil jusqu'à l'homoplate.
(Ce qui est crédible vu que les suspects usuels de Pole Emploi et Cap Emploi sont à la baguette, le chomage étant évidemment la faute exclusive des chomeurs, surtout pour les personnes en situation de handicap)

http://www.lefigaro.fr/decideurs/emploi ... en-eux.php
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19667
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils et ressources pour l'emploi

#791 Message par Jean » lundi 24 septembre 2018 à 11:36

Jean a écrit :
dimanche 26 février 2017 à 12:18
Ploërdut. Autiste, Camille apprend son métier à la ferme
Publié le 24/02/2017 - Ouest-France - Morbihan
chez cet agriculteur autiste, les stagiaires sont également autistes ou en situation de handicap – actu.fr
Franck Baudouin

David Guillemet est autiste Asperger. Agriculteur installé à Ploërdut (Morbihan), il accueille des stagiaires des lycées agricoles, eux aussi autistes ou en situation de handicap.


Publié le 21 Juil 17 à 9:15 |Modifié le 21 Juil 17 à 9:03
Image
Camille est en stage chez David Guillemet, à Ploërdut, pour une durée d’un mois. (Pontivy Journal)

Camille est autiste Asperger. Elle vient de terminer sa première année de BTS Production animal au lycée agricole du Nivot, à Lospérec (Finistère). À la rentrée, la jeune femme de 18 ans passera en 2e année. « Je voudrais devenir soigneur en parc zoologique. » C’est son rêve depuis qu’elle a visité le zoo de Doué-la-Fontaine quand elle était en classe de première. « On m’a conseillé un bac S, puis ce BTS car on effectue des stages en exploitation agricole où on apprend aussi à manipuler les animaux. »

Depuis deux semaines, Camille est en stage chez David Guillemet, agriculteur à Ploërdut (Morbihan). Lui-même autiste Asperger, il a pris l’initiative d’accueillir dans sa ferme des stagiaires également autistes ou en situation de handicap. C’est la troisième fois que l’étudiante vient à la ferme du Runasquer. Une exploitation de 114 hectares et un troupeau de 43 vaches Salers, élevées en bio.

Le syndrome d’Asperger est une forme d’autisme sans déficience intellectuelle ni retard de langage. C’est un désordre du développement d’origine neurobiologique qui affecte essentiellement la manière dont les personnes communiquent et interagissent avec les autres.

« Les stagiaires ne sont pas là pour faire les corvées »

Ce jour-là, Camille s’est occupée des bêtes. Comptage des animaux dans les champs. Y a-t-il eu des vêlages ? Vérification des abreuvoirs… Cet après-midi, ce sera travail sur les clôtures. 60 km à entretenir… « Même s’ils vont en faire, parce que ça fait partie du métier, les stagiaires ne sont pas là pour faire les corvées », assure David Guillemet, agriculteur installé à Ploërdut depuis novembre 2014.

Avant de s’occuper de Salers, David Guillemet a eu une autre vie. Il a été directeur informatique dans un groupe important de la grande distribution, en région parisienne. Puis, il y a connu des soucis de santé, un burn-out, qui s’est soldé par un licenciement.

J’ai bien essayé de trouver un poste plus cool, mais vu mon état de santé, aucun employeur n’était prêt à prendre le risque…

« J’en ai bavé »


David Guillemet a été diagnostiqué tardivement autiste Asperger, à l’âge de 18 ans. « J’en ai bavé toute ma jeunesse. »

David s’est alors investi dans l’associatif, notamment comme délégué des parents d’élèves au lycée agricole de son fils. « J’ai siégé dans différentes commissions, dont la commission des dossiers atypiques. » Entendez, les profils à problèmes, les situations sociales particulières (étudiantes enceintes…), ou encore les élèves handicapés.

« Un jour, un représentant syndical qui siégeait dans cette commission a lancé : la filière agricole est en crise, alors si en plus il faut prendre des débiles en stage… »

La vilaine remarque a fait tilt. David, qui a toujours élevé des bovins pour son plaisir, décide alors de s’installer comme agriculteur-éleveur, avec en toile de fond, le projet de former des jeunes en situation de handicap. « J’ai toujours été partisan du nivellement par le haut et de la démonstration par l’exemple. »

« Il faut aller par paliers »

Monter un tel projet n’a pas été sans difficulté. « Tout est fait pour décourager les personnes en situation de handicap de travailler. » Après avoir trouvé des terres, les premiers animaux arrivent en mai 2015 au Runasquer. Après une année de mise en route, le premier stagiaire arrive en septembre 2016. Un garçon de 17 ans, autiste, qui en raison de son handicap, a énormément de mal à trouver un stage chez un agriculteur. « Au début, il leur faut une certaine routine, sinon, c’est un facteur perturbant. »

David a développé une méthode : « Tous les jours, on se fixe une petite marche supplémentaire à gravir. » À son premier stage, Camille restait figée au volant du tracteur. Impossible pour elle de démarrer, de passer une vitesse…

Le premier jour, on explique. Si ça ne marche pas, on n’insiste pas. On recommence le lendemain. Là, elle lâche l’embrayage. Le surlendemain, elle passe une vitesse. À la fin de la semaine, elle roule dans les champs… Chez les autistes, il faut y aller par paliers. Dès qu’on a franchi une marche, on passe du tout ou rien assez rapidement.

Depuis un an, David a déjà accueilli quatre stagiaires. Certains sont là en stage de découverte de deux semaines. D’autres, plus longtemps. « Il faut savoir comment leur parler. Comment aborder la question du handicap. Connaître leur seuil de fatigabilité… Pour moi, c’est également très formateur. Ça me permet de mieux gérer mon autisme, à moi aussi… »
« Savoir jauger ses limites »

Pour les apprenants, le stage se doit d’être bénéfique.

Ils repartent avec une critique positive qui va leur permettre de revoir, le cas échéant, le curseur de leur projet. Le plus dur dans ce métier, c’est de savoir jauger ses limites. J’ai eu un stagiaire qui se fatigue assez rapidement. Alors, au lieu de poursuivre en production animale, il va certainement s’orienter vers un BTS Acse (Analyse et conduite de système d’exploitation). Ça lui permettra d’aller, soit vers la production mécanisée, soit de faire carrière comme consultant technique ; il a une bonne capacité d’analyse.

Camille, elle, a trouvé sa voie. Elle aime le contact avec les animaux. Et les Salers de David le lui rendent bien…
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19667
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils et ressources pour l'emploi

#792 Message par Jean » vendredi 19 octobre 2018 à 18:06

Deuxième édition du Guide SIMON

« S.I.M.O.N. », un guide illustré pour accompagner les personnes avec autisme en entreprise
https://www.fondationorange.com/S-I-M-O ... autisme-en

Image
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Conseils et ressources pour l'emploi

#793 Message par Benoit » vendredi 19 octobre 2018 à 18:10

Je préférai les dessins de la version d'avant. :lol:

C'est cool qu'il soit en pdf téléchargeable facilement cette fois ci. Par contre il y aura à redire sur le coaching.

Et dommage que la page sur la suite de carrière ait sauté, au lieu d'être (par exemple) enrichie avec des volets formations, etc.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19667
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils et ressources pour l'emploi

#794 Message par Jean » vendredi 26 octobre 2018 à 17:27

Au Ministère des Armées

Anne Sophie AVÉ, DRH-MD, a signé le 19 juillet une convention pour l’intégration des autistes Asperger au sein du Ministère des Armées avec l’association AFG Autisme, représentée par M. André MASIN, et l’université de Toulouse représentée par M. le professeur Bertrand MONTHUBERT.

La convention signée par Mme AVÉ a pour but de recruter et d’intégrer des autistes Asperger au sein du ministère à l’instar des armées d’autres nations.

Il leur sera proposé d’occuper des emplois dans les métiers de l’informatique (archivage de données), du numérique, de l’exploitation de l’imagerie satellitaire, de la cyber défense, plus particulièrement. L’objectif est de réussir l’intégration de tous ces personnels.

https://www.afg-autisme.com/2-non-categ ... erger.html

Jeudi 11 octobre, s’est déroulée, au Ministère des Armées, en présence de Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées, et de Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’État auprès de la ministre des armées, une matinée consacrée à l’employabilité des personnes autistes Asperger.

http://www.fiphfp.fr/Au-service-des-emp ... s-Asperger
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2294
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Conseils et ressources pour l'emploi

#795 Message par olivierfh » jeudi 22 novembre 2018 à 16:51

Jean a écrit :
vendredi 30 juin 2017 à 9:49
https://emploi.handicap.fr/art-autisme- ... 9-9988.php
Autisme: "Faut les exploiter" ou l'inclusion par le travail
"Les exploiter", comment faut-il le comprendre? Parce que dans la description de la structure d'accueil "Maison du parc" associée à l'emploi par Andros d'autistes non verbaux:
Tous les après-midi, des activités socio-éducatives adaptées aux besoins de chacun sont programmées par les éducateurs. Celles-ci sont essentielles pour stimuler les personnes en situation d’autisme et favoriser leur expression, autonomisation, responsabilisation...
Ainsi, les journées sont rythmées par des activités de vie sociale (cuisine, ménage,etc.), physiques, manuelles, d’apprentissage ou de détente. Ils prennent également part aux tâches domestiques et s’entraînent aux habiletés sociales.
Ça fait assez hôpital psychiatrique ou institution fermée, est-ce que vraiment leur niveau d'autisme leur rend impossible d'apprendre et de devenir autonomes sans qu'à chaque instant de leur vie professionnelle et privée, tout leur soit imposé indépendamment de leurs intérêts spécifiques?
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Répondre