[Série] The Good Doctor

Livres, publications, films en rapport avec l'autisme : donnez ici votre avis.
Message
Auteur
Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 2851
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: [Série] The Good Doctor

#31 Message par TiZ » jeudi 30 août 2018 à 7:31

J'ai regardé hier soir les 2 premiers épisodes en replay.
J'ai apprécié, même s'il est vrai qu'encore une fois, exposer un autiste "savant" peut rapidement faire dire aux personnes qui ne connaissent pas les nuances du spectre autistique "mais non, tu n'es pas autiste, tu n'as pas de capacités exceptionnelles". Mais je trouve que dans des séries, ce côté "personnage cliché" est moins choquant que dans un film, peut-être parce que l'on a le temps de voir plusieurs facettes de sa personnalité. Les incrustations d'images (veines des bras, organes) donnent un côté un peu surnaturel, ce qui fait, à mon avis, que l'on a plus (+) conscience d'être dans la fiction.
Cette série me fait un peu penser à la série Touch, pour ceux qui l'ont vue.
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

bézèdach44
Forcené
Messages : 1244
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: [Série] The Good Doctor

#32 Message par bézèdach44 » jeudi 30 août 2018 à 7:38

TiZ a écrit :
jeudi 30 août 2018 à 7:31
peut rapidement faire dire aux personnes qui ne connaissent pas les nuances du spectre autistique "mais non, tu n'es pas autiste, tu n'as pas de capacités exceptionnelles".
Personnellement j'entends plus souvent l'inverse "mais non, tu n'es pas autiste, tu as de bonnes capacités, tu n'es pas débile, tu es autonome (lol) et tu ne te tapes pas la tête contre les murs"

Mais je te rejoins en tout point sur le reste !
Autiste.

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3031
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: [Série] The Good Doctor

#33 Message par Lilas » jeudi 30 août 2018 à 8:13

Personnellement, ses capacités exceptionnelles ne me dérangent pas.
Parce que c'est un héros de série télévisée, et que c'est quand même sur ce principe que beaucoup sont basées, autisme ou pas.
En fait, le seul truc qui m'ai vraiment dérangé dans la représentation de l'autisme qu'il vehiculait c'est sa façon de parler (J'ai regardé en Français, donc le doublage est peut-être être aussi fautif). J'ai l'impression que tous les acteurs qui jouent des autistes ont suivi le même cours et nous ressortent toujours la même façon de parler.
C'est un peu bizarre aussi que, parfois, il soit capable de très bien s' exprimer (comme à la cafet) et d'autres fois pas du tout (comme à l'aéroport où à l'arrivée à l'hôpital).
Mais c'est sûr que pour l'intensité dramatique du scénario, c'est plus intéressant que l'inverse.
Donc finalement, avec un peu plus de recul, je le vois plutôt positivement.
Mon sentiment négatif venait surtout du parallèle que je faisais avec ma propre situation professionnel, et je crois que sur ce point là ils ont fait mouche.
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

bézèdach44
Forcené
Messages : 1244
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: [Série] The Good Doctor

#34 Message par bézèdach44 » jeudi 30 août 2018 à 12:17

Lilas a écrit :
jeudi 30 août 2018 à 8:13
En fait, le seul truc qui m'ai vraiment dérangé dans la représentation de l'autisme qu'il vehiculait c'est sa façon de parler (J'ai regardé en Français, donc le doublage est peut-être être aussi fautif). J'ai l'impression que tous les acteurs qui jouent des autistes ont suivi le même cours et nous ressortent toujours la même façon de parler.
Oula alors la oui la version française est absolument horrible et pas travaillée. La VO est super, Freddie Highmore ne parle pas de manière monotone, met de l'intonation etc. Mais la VF est vraiment terriblement nulle, je ne comprends même pas qu'on puisse sortir quelque chose comme ça... parce que pour le coup ouais ça fait vraiment cliché là pour le coup.
Autiste.

Cardamome
Forcené
Messages : 670
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: [Série] The Good Doctor

#35 Message par Cardamome » jeudi 30 août 2018 à 14:46

A plusieurs reprises le doublage est très mauvais. Certains parlent sans ouvrir la bouche sur 2 ,3 secondes ... Je ne voyais plus que ça avant d'arriver me détacher de leurs mouvements de lèvres. :oops:
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Re: [Série] The Good Doctor

#36 Message par Mélimélo5 » jeudi 30 août 2018 à 20:27

Lilas a écrit :
jeudi 30 août 2018 à 8:13
Personnellement, ses capacités exceptionnelles ne me dérangent pas.
Parce que c'est un héros de série télévisée, et que c'est quand même sur ce principe que beaucoup sont basées, autisme ou pas.
En fait, le seul truc qui m'ai vraiment dérangé dans la représentation de l'autisme qu'il vehiculait c'est sa façon de parler (J'ai regardé en Français, donc le doublage est peut-être être aussi fautif). J'ai l'impression que tous les acteurs qui jouent des autistes ont suivi le même cours et nous ressortent toujours la même façon de parler.
C'est un peu bizarre aussi que, parfois, il soit capable de très bien s' exprimer (comme à la cafet) et d'autres fois pas du tout (comme à l'aéroport où à l'arrivée à l'hôpital).
Mais c'est sûr que pour l'intensité dramatique du scénario, c'est plus intéressant que l'inverse.
Donc finalement, avec un peu plus de recul, je le vois plutôt positivement.
Mon sentiment négatif venait surtout du parallèle que je faisais avec ma propre situation professionnel, et je crois que sur ce point là ils ont fait mouche.
Ha perso cela ne m'a pas gêné qu'à des moments il ne trouve pas ses mots et à d'autres il arrive à s'exprimer très clairement.
Je n'ai pas encore de diagnostic officiel. En tout cas pour ma part ça m'arrive aussi de ne plus trouver mes mots, sous le coup de l'émotion ou du stress ou du fait d'être trop concentrée sur autre chose.

Par contre comme cela a été dit, je trouve qu'il a un côté trop enfantin, il revient trop sur son enfance. Pour un jeune médecin, j'aurais aimé voir un personnage plus mature, et normalement qui comprend mieux l'ironie, qui a commencé sa vie d'adulte.

Alors que là le personnage revient tout le temps sur les failles de son passé.. à 26ans il devrait être passé à autre chose.
Mais je le trouve tout de même attachant, je m'identifie sur les autres aspects: la persévérance et le manque de tact bien que chez lui encore, c'est trop marqué pour un adulte...

Dans mon entourage, les gens en parle en bien de cette série.
Ça peut permettre d'ouvrir un peu les esprits des gens. Surtout avec le succès des premiers épisodes.
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19658
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: [Série] The Good Doctor

#37 Message par Jean » dimanche 2 septembre 2018 à 0:33

Nous avons discuté de la série lors du café-rencontre d'Asperansa.

Tous ceux qui l'ont vue l'ont apprécié.

Un médecin a expliqué que l'aspect médical était plus réaliste que dans la série "Dr House".

Nous savons tous que les miracles médicaux font partie du plaisir de suivre une série.

La série explique bien pourquoi il y a des oppositions à l'embauche de personnes autistes. Cela a été le cas pour ma fille Lila, il y a plus de 10 ans, quand le responsable du CRA a voulu l'embaucher comme documentaliste (elle venait d'avoir son master de documentation).
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 2882
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: [Série] The Good Doctor

#38 Message par hazufel » dimanche 2 septembre 2018 à 9:06

Mélimélo5 a écrit :
jeudi 30 août 2018 à 20:27
Par contre comme cela a été dit, je trouve qu'il a un côté trop enfantin, il revient trop sur son enfance. Pour un jeune médecin, j'aurais aimé voir un personnage plus mature, et normalement qui comprend mieux l'ironie, qui a commencé sa vie d'adulte.
pour un autiste comprendre mieux l’ironie n’est absolument pas une question d’age. Ça peut ne jamais arriver.
Je le trouve au contraire très mature, et ce, depuis son enfance.
Mélimélo5 a écrit :
jeudi 30 août 2018 à 20:27
Alors que là le personnage revient tout le temps sur les failles de son passé.. à 26ans il devrait être passé à autre chose.
Avoir perdu dramatiquement les deux seuls êtres qu’il aimait et qui l’aimaient, je ne pense pas qu’il l’oublie un jour ni que ça devienne plus facile à vivre.
Mélimélo5 a écrit :
jeudi 30 août 2018 à 20:27
[...]le manque de tact bien que chez lui encore, c'est trop marqué pour un adulte...
Encore une fois, pour un autiste le manque de tact fait plus souvent partie du quotidien que la compréhension de ne pas agir ainsi... il ne s’agit pas d’une question d’âge...

J’ai beaucoup aimé la série, merci de vos commentaires qui m’ont incitée à regarder (en vo).
Je trouve très intéressant que soient abordés des thèmes qu’on ne voit pas souvent comme :
- la thématique de la responsabilité du système immunitaire dans les réactions inflammatoires du métabolisme chez les personnes autistes.
- on peut sembler être des parents aimants mais ne pas croire au potentiel d’un enfant parce qu’il est autiste, et répondre à sa place en bridant sa volonté qui peut être tout autre.
- que les réponses aux comorbidités de l’autisme peuvent être aller puisées dans les médecines alternatives et qu’elles peuvent être ultra nocives, à cause de la réponse métabolique d’une part, et de l’absence de réglementation d’une autre.
- que la rigidité cognitive dans l’autisme est très difficile à comprendre pour les personnes non autistes si bien intentionnées soient elles.
- qu’il est facile de rejeter l’autre sur des préjugés plutôt que de l’accepter par ses compétences.
Il faut attendre le 7e épisode pour que ça change un peu, laissant derrière beaucoup de souffrance et de persévérance.

Je suis d’accord avec les trois notions données par Lilas concernant la perception générale de l’autisme...
Diagnostiquée TSA SDI,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA SDI.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4135
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: [Série] The Good Doctor

#39 Message par misty » dimanche 2 septembre 2018 à 13:22

J'ai vu les 1ers épisodes de la série, mais c'était l'originale (coréenne, l'américaine est un remake). J'ai bien aimé malgré le côté parfois un peu "telenovela mexicaine" (le générique de fin me fait beaucoup rire par exemple :mrgreen: ); l'acteur gère bien je trouve... Les situations avec la hiérarchie et collègues sont bien décrites aussi, et j'y ai retrouvé les freins que je rencontre dans un contexte pro, bien que je ne bosse pas du tout dans le secteur médical.
Je regarderais sans doute la version américaine du coup, ne serait-ce que pour pouvoir comparer...
Mélimélo5 a écrit : Par contre comme cela a été dit, je trouve qu'il a un côté trop enfantin, il revient trop sur son enfance. Pour un jeune médecin, j'aurais aimé voir un personnage plus mature, et normalement qui comprend mieux l'ironie, qui a commencé sa vie d'adulte.
Je ne sais pas dans la version US, mais dans la série coréenne cette impression d'immaturité est un peu le ressort principal du scénario, car c'est avant tout ce côté enfantin qui l'empêche d'être pris au sérieux malgré ses capacités autres. Du coup tant mieux s'ils mettent le paquet là-dessus.
De manière générale, je pense que ça arrive à beaucoup d'autistes de donner l'impression qu'ils ne seront jamais adultes. Il me semble donc important de faire passer le message que ce n'est qu'une impression (et que l'immaturité émotionnelle n'empêche pas forcément d'être responsable). J'ai du mal à cause de ça aussi dans tout ce qui touche à l'emploi, je suppose que c'est fréquent d'après les retours que j'ai.
Spoiler : 
La semaine dernière au boulot, un gamin (8 ans) que je vois assez régulièrement me demande: "t'as quel âge?"
Je lui dis: "D'après toi, j'ai quel âge?"
Sa réponse: "15 ans" :mrgreen:

Ma collègue à côté était pliée de rire, mais en même temps elle sait aussi que si une personne entre pour causer du dernier Yuval Noah Harari ou en cherchant un pavé sur l'astrophysique, c'est à moi qu'elle va l'adresser. Je ne pense pas qu'elle me considèrerait comme autre chose qu'une gamine attardée si ce n'était pas le cas. Je trouve ça dommage de devoir avoir des connaissances sur des trucs pointus pour être pris un peu au sérieux de temps en temps.
C'est un peu le souci pour tous types de handicaps: être sans arrêt obligé de démontrer une sorte de "valeur ajoutée" pour pouvoir espérer prétendre à ce qui est à la portée des autres sans aucune condition.
Concernant l'ironie, je ne comprends toujours pas la majorité des blagues malgré toutes les recherches que je fais sur la (neuro)psychologie/communication + mon suivi. C'est avant tout un souci de contextualisation, et adulte ou pas ça ne change rien. Là aussi, c'est bien d'en donner une représentation concrète.
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Re: [Série] The Good Doctor

#40 Message par Mélimélo5 » dimanche 2 septembre 2018 à 14:56

J'avoue que le film a le mérite de porter un message sur l'intégration des personnes autistes asperger dans la société en disant que leur différence est une force. J'ai beaucoup aimé ce passage, le directeur de l'établissement qui se bat contre son équipe pour leur faire reconnaître qu'il a raison.

Le côté enfantin vient aussi de la carrure de l'acteur principal, c'est un excellent acteur d'ailleurs. Je disais juste qu'il fait très jeune. Par rapport à d'autres aspergers connus comme Julie Dachez ou Daniel Tammet qui eux font leur âge physiquement parlant.

Bref je disais ça comme ça mais sinon j'ai un coup de coeur pour la série.
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 2882
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: [Série] The Good Doctor

#41 Message par hazufel » dimanche 2 septembre 2018 à 17:30

Je trouve que Freddie Highmore joue bien la difficulté de gestion des émotions et la persévérance dans l’attitude tant que le but n’est pas atteint (convaincre un patient mais aussi trouver un tournevis, scène qui m’a beaucoup parlé...).
Pour sa carrure, je trouve surtout que les autres sont un peu des caricatures de gravures de mode / mâles dominants, etc (heureusement ça s’estompe).
Diagnostiquée TSA SDI,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA SDI.

Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 2851
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: [Série] The Good Doctor

#42 Message par TiZ » dimanche 2 septembre 2018 à 20:28

misty a écrit :
dimanche 2 septembre 2018 à 13:22
De manière générale, je pense que ça arrive à beaucoup d'autistes de donner l'impression qu'ils ne seront jamais adultes. Il me semble donc important de faire passer le message que ce n'est qu'une impression (et que l'immaturité émotionnelle n'empêche pas forcément d'être responsable). J'ai du mal à cause de ça aussi dans tout ce qui touche à l'emploi, je suppose que c'est fréquent d'après les retours que j'ai.
Oui, j'ai un peu cette impression aussi. Déjà, physiquement, il y a un bon nombre d'autistes qui font plus jeune que leur âge (j'en fais partie), ce qui renforce ce côté immaturité émotionnelle. Il y a peu par exemple, je suis allée dans un collège, et la personne à qui j'ai parlé m'a dit "ah bon, vous n'êtes pas élève ici ?". Et c'est vrai que les gens sont plutôt étonnés quand j'explique que j'ai habité seule à 17 ans.

J'aime aussi beaucoup Freddie Highmore, et je trouve que depuis Charlie et la chocolaterie, il n'a pas changé, à part la taille :D
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26022
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: [Série] The Good Doctor

#43 Message par freeshost » dimanche 2 septembre 2018 à 21:23

Spoiler : Nuisances des habitudes de confort sur la curiosité ? : 
Jean a écrit :
dimanche 2 septembre 2018 à 0:33
La série explique bien pourquoi il y a des oppositions à l'embauche de personnes autistes.
Et d'autres personnes (avec TDA/H, spectre schizophrénique, etc.).
misty a écrit :De manière générale, je pense que ça arrive à beaucoup d'autistes de donner l'impression qu'ils ne seront jamais adultes.
De nouveau ce biais qui pousse à penser que "mauvais sur la forme donc mauvais sur le fond". Les appâts rances, avez-vous dit ? :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4571
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: [Série] The Good Doctor

#44 Message par Ixy » lundi 3 septembre 2018 à 20:35

Mélimélo5 a écrit :
jeudi 30 août 2018 à 20:27

Par contre comme cela a été dit, je trouve qu'il a un côté trop enfantin, il revient trop sur son enfance. Pour un jeune médecin, j'aurais aimé voir un personnage plus mature, et normalement qui comprend mieux l'ironie, qui a commencé sa vie d'adulte.

Alors que là le personnage revient tout le temps sur les failles de son passé.. à 26ans il devrait être passé à autre chose.
Mais je le trouve tout de même attachant, je m'identifie sur les autres aspects: la persévérance et le manque de tact bien que chez lui encore, c'est trop marqué pour un adulte...
Il n'y a pas d'âge pour revenir sur son passé, ça peut même se faire plus tard encore. C'est comme cela qu'on se comprend.
Etudiant en doctorat maths&info, 26ans. Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Re: [Série] The Good Doctor

#45 Message par Mélimélo5 » lundi 3 septembre 2018 à 21:12

Ixy a écrit :
lundi 3 septembre 2018 à 20:35


Il n'y a pas d'âge pour revenir sur son passé, ça peut même se faire plus tard encore. C'est comme cela qu'on se comprend.
Je suis entièrement d'accord avec toi, c'est souvent en revenant sur son passé que l'on analyse le mieux les choses avec le recul.
Simplement des fois c'est douloureux et prendre du recul pour avancer fait aussi de bien.
Mais dans les épisodes suivants il semble qu'on le voit énormément évoluer, s'intégrer et construire sa vie. J'ai hâte de les voir. 😊
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

Répondre