Peut-on avoir des intérêts restreints sans être aspi ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10860
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Peut-on avoir des intérêts restreints sans être aspi ?

#46 Message par Lilette » dimanche 16 décembre 2018 à 19:55

Parce que le lien dans la citation que tu reprenais donnait sur des photos de bodmods.
Souvent prises par les pros après l'acte.
Et qui song donc postées après sur internet.
TSA.

Kibou
Nouveau
Messages : 8
Enregistré le : mardi 10 mars 2020 à 22:48

Re: Peut-on avoir des intérêts restreints sans être aspi ?

#47 Message par Kibou » mercredi 1 avril 2020 à 14:36

Je relance ce sujet car je me demandais si un intérêt restreint pouvait être plus abstrait que concret. En fait, depuis mon enfance, j'ai toujours été attiré par deux choses : la philosophie et l'écriture. Ce sont deux passions qui ne m'ont jamais quitté, même si elles ont pris des formes plus ou moins variées avec le temps. L'écriture, d'une manière ou d'une autre a toujours été au centre de ma vie. J'ai pu consacrer des journées entières à celle-ci, notamment lors une période de chômage qui fut pour moi une des plus belles périodes de ma vie quoique j'en ai également souffert au bout du compte (ce moment où l'on constate que ce but n'a abouti à rien et par là même que notre propre vie n'a plus vraiment de sens...)

Aujourd'hui, j'ai une tout autre situation : j'ai un travail et des enfants. De fait, j'ai énormément moins de temps pour me consacrer à mes passions et j'en souffre beaucoup. Cela m'amène souvent à des grandes crises de rage quand je me sens excessivement empêché. Je le vis en effet par moment comme une pure privation de liberté... quand la frustration me grise complètement.

Ainsi, je me demandais si l'on pouvait qualifier ces passions d'intérêts restreints. Je ne lis que des ouvrages documentaires et ai également ce penchant pour la collection (selon les périodes) mais je suis loin d'avoir une connaissance encyclopédique pour autant ou de concentrer mon domaine de recherche sur tel ou tel objet particulier (objet au sens matériel).

Je pose aussi cette question car dans mon cas il s'agit d'une passion dévorante : avec le temps je gère mieux, mais par le passé cela me happait tellement que tout partait en vrille autour de moi : mes relations sociales (réduites à peau de chagrin), mon travail, ... jusqu'à la simple gestion de mon quotidien qui devenait secondaire... C'est ce qui a d'ailleurs été le plus difficile : comprendre que mes intérêts ou mes "buts" devaient être subordonnés à mon existence et non l'inverse !
Non-diagnostiqué, interrogations

Répondre