Un EEG peut-il montrer un TSA?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Geogaddi
Fidèle
Messages : 108
Enregistré le : lundi 5 novembre 2018 à 1:42

Un EEG peut-il montrer un TSA?

#1 Message par Geogaddi » dimanche 16 décembre 2018 à 21:15

Bonjour,

Je suis en cours de bilan. Avec ma mère nous avons retrouvé un EEG fait il y a quelques années montrant des pics d’activité dans l’hémisphere gauche, en d’autres termes, l’hemisphere gauche domine sur le droit.

Je me demandais si cela avait un potentiel lien avec le TSA, puisque j’ai lu beaucoup de gens passer des EEG dans le cadre d’un diag.

Je précise que je ne suis pas épileptique du tout.

Merci d’avance
Femme, 24 ans, IDF. Diagnostiquée autiste en février 2019.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Un EEG peut-il montrer un TSA?

#2 Message par Benoit » dimanche 16 décembre 2018 à 21:46

Plutôt non, sauf cas très spécifique (contrairement à un IRMf, mais qui n'est pas "reconnu" comme diag).
Il n'y a pas de profil EEG caractéristique de l'autisme. D'aucuns pensent que les enfants épileptiques du spectre, particulièrement s'ils ont un déficit mental ou s'ils ont subi une régression du langage, sont probablement susceptibles d'avoir des EEG épileptiformes. Cependant, il y a aussi certains enfants sans épilepsie ni régression qui, pour une raison inconnue, montrent des EEG épileptiformes ou anormaux.

Les réponses évoquées du cortex auditif sont généralement normales, à moins que l'enfant ait une surdité ou une malformation cérébrale telle que dans le syndrome de Möbius. La négativité auditive discordante, qu'on pense provenir d'une voie auditive cortico-thalamique montrant une discrimination auditive automatique, semble être normale chez l'enfant autiste. Klein et Coll. ont trouvé qu'au moins quelques autistes adultes avec des antécédents de détérioration sévère du langage réceptif ont des ondes N1 retardées des potentiels liés à un événement cortical précoce. À l'opposé des contrôles normaux dans lesquels le pic de N1 se produisait plus tôt dans l'hémisphère gauche que dans l'hémisphère droit lors d'une fonction de discrimination phonémique, la symétrie était inversée chez les sujets autistes avec un langage pauvre, et les différences dans N1 étaient reliées au niveau du vocabulaire réceptif et de la longueur moyenne de l'expression. Le composant N4, qui est normal chez les adultes et les enfants, est sensible à l'incongruité sémantique dans un contexte linguistique, et fortement diminué à la fois chez les autistes adultes et enfants. Ces résultats électrophysiologiques soulignent le traitement anormal du langage dans l'autisme, lequel peut être spécifique au conduit auditif.

Les études de potentiels évoqués (ERP) dans l'autisme sont polarisées sur les composants qui sont corrélés avec l'orientation vers la nouveauté, l'attention soutenue et sélective et l'habileté au changement d'attention. Les composants ERP négatifs précoces associés à une attention soutenue et sélective sont absents ou petits à la fois dans les modalités visuelles et auditives. Les ondes négatives liées à l'attention ne sont pas modulées par la difficulté de la tâche comme chez les sujets normaux. Les composants positifs tardifs (P3) pour cibler les stimuli auditifs sont réduits en amplitude même chez les enfants et adolescents autistes de haut niveau de fonctionnement, beaucoup plus que dans la dyslexie, le trouble de l'attention et le syndrome de Down. En revanche, la détection normale de cible visuelle obtient des réponses normales ou proches de la normale, appuyant le rôle prééminent du traitement auditif atypique dans l'autisme.
source : FQA, http://www.autisme.qc.ca/
Je me demandais si cela avait un potentiel lien avec le TSA, puisque j’ai lu beaucoup de gens passer des EEG dans le cadre d’un diag.
Ah bon ? C'est une nouveauté dans ce cas.
Les études que je connais (et auxquelles des autistes ont participé) n'ont rien montré.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Geogaddi
Fidèle
Messages : 108
Enregistré le : lundi 5 novembre 2018 à 1:42

Re: Un EEG peut-il montrer un TSA?

#3 Message par Geogaddi » dimanche 16 décembre 2018 à 22:10

J'ai vu le sujet revenir plusieurs fois sur le forum, mais c'était peut-être dans le cadre d'un diagnostic différentiel alors, je ne sais pas.
Femme, 24 ans, IDF. Diagnostiquée autiste en février 2019.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Un EEG peut-il montrer un TSA?

#4 Message par Benoit » dimanche 16 décembre 2018 à 22:23

J'ai du rater ça quand ça a été évoqué.

Le sujet de l'EEG pour diagnostiquer l'autisme me semble encore relever du domaine de la recherche, certes parfois prometteuse, mais recherche tout de même. (il y a eu des publis cette année sur la question).
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Aeryn
Forcené
Messages : 541
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Un EEG peut-il montrer un TSA?

#5 Message par Aeryn » lundi 17 décembre 2018 à 7:14

Geogaddi a écrit :
dimanche 16 décembre 2018 à 21:15
des pics d’activité dans l’hémisphere gauche, en d’autres termes, l’hemisphere gauche domine sur le droit.
Cette affirmation est erronée. Je ne sais pas d'où tu la tires (je doute que la deuxième partie soit inscrite sur ton compte rendu), mais l'interprétation d'un EEG est un petit peu plus subtile que ça.

Pour répondre à ta question initiale : non, on ne peut pas diagnostiquer un TSA sur un EEG.

Pour ce qui est de la place de l'EEG chez les patients en cours de bilan pour un TSA, ça peut être fait de manière assez fréquente dans certains centres de diagnostic pour les enfants. Ce n'est pas pour chercher des arguments en faveur ou défaveur du diagnostic de TSA mais pour vérifier que l'enfant n'est pas épileptique (je vulgarise +++), l'épilepsie étant une comorbidité fréquente des TSA.
TSA d'intensité légère à modérée

bidouille
Forcené
Messages : 3052
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Un EEG peut-il montrer un TSA?

#6 Message par bidouille » lundi 17 décembre 2018 à 8:55

Mon fils a été diagnostiqué d'un TSA, c'est après le diagnostic suite a des signes d'appel pouvant evoquer une epilepsie qu'il a passé un EEG de sieste.
Donc je rejoinds ce que dit Aeryn, l'EGG n'est pas un examen destiner a diagnostiquer le TSA, mais est utiliser pour un diagnostic d'epilepsie qui peut etre presente chez les personnes TSA, comme chez des personnes qui ne sont pas TSA.

Mais lors du diagnostic, ton EEG peux peut etre apporter de l'information quant a une eventuelle epilepsie associée.
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 10 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

EnHans
Forcené
Messages : 1057
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Un EEG peut-il montrer un TSA?

#7 Message par EnHans » lundi 17 décembre 2018 à 9:19

Je confirme, mon fils a aussi passé un eeg vers 3-4 ans pour écarter une épilepsie... une grosse galère cet examen... Je m'en souviens, il avait pris un médicament pour le calmer mais il n'avait eu aucun effet, ça avait étonné le pédiatre.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Aeryn
Forcené
Messages : 541
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Un EEG peut-il montrer un TSA?

#8 Message par Aeryn » lundi 17 décembre 2018 à 13:11

mikkel a écrit :
lundi 17 décembre 2018 à 9:19
Je confirme, mon fils a aussi passé un eeg vers 3-4 ans pour écarter une épilepsie... une grosse galère cet examen... Je m'en souviens, il avait pris un médicament pour le calmer mais il n'avait eu aucun effet, ça avait étonné le pédiatre.
Il arrive assez souvent que la prémédication (ce qu'on donne à l'enfant avant l'examen) ne fonctionne pas ou peu chez les enfants autistes, voire ça a parfois des effets paradoxaux (l'enfant devient très agité, ce qui est l'inverse de l'effet attendu).
TSA d'intensité légère à modérée

Geogaddi
Fidèle
Messages : 108
Enregistré le : lundi 5 novembre 2018 à 1:42

Re: Un EEG peut-il montrer un TSA?

#9 Message par Geogaddi » jeudi 20 décembre 2018 à 15:32

Aeryn a écrit :
lundi 17 décembre 2018 à 7:14
Je ne sais pas d'où tu la tires (je doute que la deuxième partie soit inscrite sur ton compte rendu)

En effet, ce n'est pas écrit sur le compte-rendu, une connaissance dont la soeur est (soi-disant) spécialisée en neurologie l'a interprété comme tel, mais c'est apparemment une erreur, désolée pour la confusion.

Merci aux autres pour les réponses, j'ai compris que ça n'avait apparemment aucun lien.
Femme, 24 ans, IDF. Diagnostiquée autiste en février 2019.

Aeryn
Forcené
Messages : 541
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Un EEG peut-il montrer un TSA?

#10 Message par Aeryn » jeudi 20 décembre 2018 à 18:11

Geogaddi a écrit :
jeudi 20 décembre 2018 à 15:32
En effet, ce n'est pas écrit sur le compte-rendu, une connaissance dont la soeur est (soi-disant) spécialisée en neurologie l'a interprété comme tel, mais c'est apparemment une erreur, désolée pour la confusion.
J'espère qu'elle n'est que "soit disant" en effet. Même en faisant de la vulgarisation, ça reste incorrect ...
TSA d'intensité légère à modérée

Répondre