Apprentissage du ski

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
mikkel
Forcené
Messages : 844
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Apprentissage du ski

#1 Message par mikkel » jeudi 21 mars 2019 à 9:00

Bonjour, j'aimerais savoir si certains d'entre vous ont déjà skié ? Quelles auront été leurs difficultés s'ils en ont eu ? Où d'autres particularités (je pense au casque, aux lunettes, aux gants, mettre les ski ou les enlever) ? Afin de préparer mon fils de 11 ans qui part dans 4 jours dans les Pyrénées en voyage scolaire et qui n'a jamais skié. Il a des gros problèmes dans les apprentissages des gestes, il met du temps à réussir à les répéter, à les reproduire... il fait les choses à l'envers (par exemple, j'ai acheté un pack de cacolac samedi, il cherchait à décapsuler ses bouteilles en mettant le décapsuleur vers l'avant (donc il voulait pousser vers l'arrière au lieu de pousser du bas vers le haut normalement)... enfin là, ça commence à rentrer, il lui aura fallu plusieurs essais (comme si pour lui il était important d'essayer autrement que les autres). Je lui ai montré des vidéos sur le tire fesse, le chasse neige, ça l'air simple... comme ça. J'ai confiance dans les moniteurs mais j'aimerais être sûr qu'il puisse s'éclater sur les pistes et pas être en galère...
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3218
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Apprentissage du ski

#2 Message par hazufel » jeudi 21 mars 2019 à 11:37

mikkel a écrit :
jeudi 21 mars 2019 à 9:00
Bonjour, j'aimerais savoir si certains d'entre vous ont déjà skié ? Quelles auront été leurs difficultés s'ils en ont eu ? Où d'autres particularités (je pense au casque, aux lunettes, aux gants, mettre les ski ou les enlever) ? Afin de préparer mon fils de 11 ans qui part dans 4 jours dans les Pyrénées en voyage scolaire et qui n'a jamais skié. Il a des gros problèmes dans les apprentissages des gestes, il met du temps à réussir à les répéter, à les reproduire... il fait les choses à l'envers (par exemple, j'ai acheté un pack de cacolac samedi, il cherchait à décapsuler ses bouteilles en mettant le décapsuleur vers l'avant (donc il voulait pousser vers l'arrière au lieu de pousser du bas vers le haut normalement)... enfin là, ça commence à rentrer, il lui aura fallu plusieurs essais (comme si pour lui il était important d'essayer autrement que les autres). Je lui ai montré des vidéos sur le tire fesse, le chasse neige, ça l'air simple... comme ça. J'ai confiance dans les moniteurs mais j'aimerais être sûr qu'il puisse s'éclater sur les pistes et pas être en galère...
J'ai fait du ski très petite, parce que je vivais en montagne et que c'était le loisir standard de l'hiver, il y a bien longtemps. J'étais totalement sans crainte du danger et fonçais sur toutes les pistes. Comme nous avions des cours durant l'école en hiver, quelques professeurs m'ont quand même canalisée et j'ai acquis les techniques très vite, mais je suis toujours restée casse cou... Un de mes fils est comme ça, le danger ne nous apparait pas (ça a changé pour moi, devenant adulte). Pour les difficultés praxiques, ce qui m'a aidée c'est de lire dans l'ouvrage de T. Grandin que pour aider au mieux une personne autiste, il ne faut pas lui montrer les gestes en miroir, mais se mettre derrière elle et lui montrer les gestes, comme on le ferait avec une marionnette. ça parait bête mais ça m'a beaucoup aidé avec mes fils, et avec moi aussi. Si on me montre quelque chose, je ne sais pas le reproduire. Il faut que je le fasse et que je trouve le geste, ou qu'on m'aide à le trouver en se plaçant dans mon sens.
Est-ce que quelqu'un accompagne ton fils spécifiquement ? Son avs vient ? Il faudrait que tu puisses briefer les profs qui vont avec lui pour qu'ils briefent le mono de ski, qui ne doit surtout pas braquer ton fils.
A mon époque on skiait sans casque, mais je n'avais pas de problème avec mes lunettes, parce que je ne supporte pas la lumière sur la neige. J'avais des moufles et pas des gants, et j'avais deux fois moins d'épaisseur de pulls que les autres parce que je ne supportais ni les sous pulls ni les chemises ni les pulls en laine. Heureusement aujourd'hui il y a la polaire...
Sinon le ski est un sport de sensation. Celle de la glisse, de l'air qui file dans le visage, mais il y a aussi les bruits différents qu'ailleurs (la sonorité sur la neige est très différente), la lumière sur la neige, la contrainte des chaussures et des combis. Ça peut vite être difficile...
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

mikkel
Forcené
Messages : 844
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Apprentissage du ski

#3 Message par mikkel » jeudi 21 mars 2019 à 12:53

Il y aura une avs mais pas que pour lui en fait. Intéressante ta remarque de se placer dans son sens pour montrer le geste, je vais passer cette info à sa prof qui j'espère transmettra au mono... ça doit être possible de skier derrière lui en plaçant ses skis de chaque côté des siens ?! Reste à voir s'ils font des séances individualisées. Tout ce que je sais, c'est qu'ils seront en groupe de 7 par mono. Ce que je redoute le plus, c'est le tire fesses, ce n'est pas facile surtout au départ où ça part d'un coup sec... et ça, personne ne pourra le prendre à sa place ! On l'a prévenu en tout cas de ne pas resté accrocher vaille que vaille. T'es retournée skier depuis ton enfance ?
Papa d'un garçon autiste

Cardamome
Forcené
Messages : 730
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Apprentissage du ski

#4 Message par Cardamome » jeudi 21 mars 2019 à 12:59

les toutes premières fois au ski, le moniteur se plaçait à coté de mon fils, en tendant le bâton devant lui pour qu'il s'y accroche et faisait donc les mouvements à ses cotés...
(il avait 6 ans je ne sais pas si ça se pratique avec les plus grands?)
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3218
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Apprentissage du ski

#5 Message par hazufel » jeudi 21 mars 2019 à 13:05

Je trouve que prendre le tire fesses est moins difficile que le lâcher. Savoir quand, comment...
Comme il est grand débutant les monos devraient être cools mais il faut quand même insister auprès la prof.
Oui un mono peut se mettre derrière et mettre tes skis dans les siens pour montrer le geste.
ça m'est arrivé quand ma sœur et moi, ados avons été prises dans une (mini) avalanche. Ma sœur a été roulée boulée dans la neige, pas moi mais je suis restée prostrée, incapable de bouger. Alors que nous descendions des pistes noires à l'époque. Un mono qui est venu voir qui était là dedans, m'a redescendue comme ça. J'étais "dans ses skis". J'avais deux ans de plus que ton fils.
J'ai eu un accident en saut de haies en seconde et me suis sectionnée les ligaments croisés antérieurs du genou gauche. J'ai été opérée mais après ça je n'ai pratiquement plus skié, je craignais pour mon genou.
Depuis je suis loin de la montagne et aller dans les stations lors des vacances scolaires, c'est juste pas possible.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

mikkel
Forcené
Messages : 844
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Apprentissage du ski

#6 Message par mikkel » jeudi 21 mars 2019 à 13:46

On va simuler le tire fesses avec un balai brosse quand son pied ira mieux (il a une foulure)... J'espère qu'il tombera sur un bon mono, c'est un peu la loterie aussi ça...
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26492
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Apprentissage du ski

#7 Message par freeshost » jeudi 21 mars 2019 à 14:24

Quand j'étais petit, on avait essayé de me faire apprendre le ski et le vélo. Mais les difficultés d'équilibre et de coordination des mouvements ont eu raison de leur motivation. Et je ne voyais pas à quoi ça servait. :lol:

Depuis, je n'ai plus essayé, notamment parce que... ce n'est pas donné, question finances. Et un vélo est facilement volé.

Pourtant, je commence à trouver plein d'arguments pour pratiquer le vélo : moins cher qu'une voiture, moins polluant, activité physique, moins sujet aux bouchons, plus rapide que la marche et la course, plus facilement réparable qu'une voiture, etc.

Par contre, faudra voir comment me motiver pour le ski... si c'est juste pour faire "parce que tout le monde le fait", ce n'est pas ça qui va me motiver... :lol: Franchement, à quoi sert le ski ? De toute façon, il y a peu de transports publics en montagne. :lol: Et le ski et les stations de ski ne sont pas données. Puis... quand tu descends des pistes, tu fais beaucoup d'effort physique (dépenses beaucoup de kJ) ? Si c'est du ski de fond où tu bâtonnes avec tes bras, pourquoi pas. Mais... avec le ski, c'est forcément au froid, puis tu dois acheter encore tout l'équipement... money is not honey... Pour la pratique technique, je pourrais éventuellement regarder des vidéos sur YouTube et lire des pdf explicatifs... Puis, ça peut être dangereux, comme l'a vécu hazufel... doit-on forcément faire une grande préparation (force, endurance, étirements réguliers pour la souplesse, etc.) ? Au moins, pour la course à pied, il y a plein de chemins et de forêts où la pratiquer, peu d'équipement, moins de préparation. :mrgreen:

Puis... il y a du monde sur les pistes... payer beaucoup pour faire juste une ou deux descentes... Lohnt es sich ? Is it worth ? Ça vaut le coup ?

Le tire-fesse fait mal aux fesses ?
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 2890
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: Apprentissage du ski

#8 Message par TiZ » jeudi 21 mars 2019 à 15:01

Je suis partie en classe de neige en CM2, j'avais 10 ans, je n'avais jamais skié de ma vie. J'ai toujours eu du mal en sport, bien que j'aime ça, et je fais toujours mon maximum.
J'avais peur au début, d'autant plus que je ne suis pas à l'aise avec l'équilibre et tout ça, mais ça s'était bien passé (j'ai obtenu l'ourson à la fin du séjour :D ). Ce que je trouve le plus difficile (et chiant) dans le ski, c'est toute la préparation (prendre ses skis, mettre la combinaison, les chaussures, etc.) mais généralement il y a des profs pour aider.
Et puis, il y aura surement des enfants comme lui, qui n'auront jamais fait de ski ?

Depuis, je n'ai jamais refait de ski de piste, toujours du ski de fond (2 ou 3 fois) et je préfère ^^
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

mikkel
Forcené
Messages : 844
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Apprentissage du ski

#9 Message par mikkel » jeudi 21 mars 2019 à 15:23

:lol: "Franchement, à quoi sert le ski ?" C'est grisant, vraiment ! J'en ai fait que 2 fois (d'ailleurs 1 fois on était allé chez toi en Suisse
Spoiler : 
boire un vin chaud
à partir d'Avoriaz avec le forfait porte du soleil. Il y a longtemps, c'était au 20ème siècle !) et j'en garde un souvenir impérissable. Cette sensation du vent dans le visage, cette sensation de liberté ! Puis la neige (on a si peu l'occasion de la voir. Quand il neige chez nous, elle ne tient que 2 jours, ça doit être l'acidité du sol :lol: ) le bruit de la neige quand on marche dessus, les montagnes, les rivières... c'est tellement beau ! Je suis d'accord avec toi pour le prix, le coût est exorbitant surtout que nous on est pas du tout équipé ! Je connais pas un breton avec des skis chez lui, nous c'est plutôt planche à voile ou kite surf ! Quand on part au ski, il faut tout louer, le trajet est long en plus ! Là c'est une véritable aubaine, on ne paie que 260 € pour notre fils et payable en chèques vacances en + ! Ça vaut vraiment le coup !
Le tire-fesse fait mal aux fesses ?
On n'est pas sensé s'asseoir dessus normalement. D'ailleurs ils pourraient juste mettre une barre qu'on saisirait uniquement avec les mains sans la coller entre les cuisses. Je supposes que la mettre entre les jambes apporte un avantage comme d'éviter de perdre la barre trop facilement.
Et puis, il y aura surement des enfants comme lui, qui n'auront jamais fait de ski ?
il y en a que 2 dans sa classe qui en ont déjà fait (sur 28).
c'est toute la préparation (prendre ses skis, mettre la combinaison, les chaussures, etc.)
Ça va être compliqué et dur, surtout qu'il n'aime pas attendre que les autres aient fini de se préparer... mais le jeu en vaudra la chandelle, j'espère !
Modifié en dernier par mikkel le jeudi 21 mars 2019 à 16:49, modifié 1 fois.
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26492
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Apprentissage du ski

#10 Message par freeshost » jeudi 21 mars 2019 à 15:33

Si c'est juste pour les sensations, je peux me contenter de sensations musicales à la maison ou lors de concerts. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

mikkel
Forcené
Messages : 844
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Apprentissage du ski

#11 Message par mikkel » jeudi 21 mars 2019 à 15:44

freeshost a écrit :
jeudi 21 mars 2019 à 15:33
Si c'est juste pour les sensations, je peux me contenter de sensations musicales à la maison ou lors de concerts. :lol:
T'as pas tort dans un sens !
Papa d'un garçon autiste

Hokusai
Occasionnel
Messages : 20
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Apprentissage du ski

#12 Message par Hokusai » jeudi 21 mars 2019 à 17:01

Pour le ski, il peut y avoir certaines peurs qui surgissent :
-la peur de la pente, surtout sur une piste raide, avec l'anticipation de la chute
-la peur des remontées mécaniques, suspendu au dessus du vide

Il y a aussi les problèmes liés à la motricité et à la coordination, qui varient pas mal selon les personnes avec autisme d'ailleurs.
Le mieux est de toute manière de commencer sur des pistes courtes et à faible pente, mais ça c'est valable pour tous les apprentis skieurs.
Diagnostiqué Asperger en 2007

mikkel
Forcené
Messages : 844
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Apprentissage du ski

#13 Message par mikkel » jeudi 21 mars 2019 à 18:21

-la peur de la pente, surtout sur une piste raide, avec l'anticipation de la chute
-la peur des remontées mécaniques, suspendu au dessus du vide
ah oui, j'avais pas pensé à ça. J'espère qu'il y aura toujours un adulte avec eux pour les remontées mécaniques... J'ai vraiment peur qu'il perde tous ses moyens si la pente est trop raide. En même temps, ça ne peut être que formateur pour lui qu'il soit seul à gérer sans un parent à côté de lui. Je trouve ça bien, stressant mais bien... à condition que tout se passe bien. Je vais le briefer à ce sujet pour éviter les (trop grosses) surprises !
Papa d'un garçon autiste

Evie
Habitué
Messages : 89
Enregistré le : dimanche 17 mars 2019 à 12:54
Localisation : Aveyron

Re: Apprentissage du ski

#14 Message par Evie » jeudi 21 mars 2019 à 19:24

J'ai essayé de faire du ski à plusieurs reprises étant enfant, en sortie scolaire.
J'ai toujours été nulle en sport, je n'arrivais à rien faire (peut-être des problèmes psychomoteurs, aucune idée) mais c'était obligatoire donc bon. C'était du ski de fond donc ça allait, il s'agissait juste d'avancer en trainant les pieds ce qui n'avait pas grand intérêt pour moi sur le moment, surtout que les routes étaient pratiquables (les parents accompagnateurs avaient des bottes). Donc à part marcher bizarrement dans le froid avec des trucs qui serrent les jambes, je n'ai pas vraiment vu l'intérêt.

Une autre fois, c'était pour du ski de piste en Suisse et ce souvenir m'a marqué plus que l'autre. L'équipement pourtant à ma taille m'avait serré les pieds vraiment douloureusement et je m'étais sentie comme amputée avec deux poteaux rigides à la place des jambes. Je ne comprenais plus comment avancer, quoi faire, j'étais perdue donc je me débrouillais pour marcher en essayant d'oublier que j'avais des articulations (c'est carrément pas instinctif comme truc, je n'ai jamais compris).
Le pire a été le tire-fesses, là encore je n'ai rien compris du tout malgré les explications. Je regardais les autres faire, je retenais les instructions, je saisis la perche et au moment de me laisser aller, paf, je me vautre. Honte, malaise, envie d'être six pieds sous terre. Je me relève, enlève les skis et j'opte pour simplement gravir la pente jusqu'au chalet en marchant.
Après, je regardais les autres faire de jolis sillons incurvés dans la neige, ils s'amusaient, c'était très bien pour eux et j'aurais vraiment adoré être ailleurs.

Bon après je ne suis pas en train de dire 'oulà faut pas faire ça', c'est juste que suivant les enfants, ça peut vite tourner à l'humiliation dans la tête même si ça ne se voit pas, même quand personne ne rit ou ne se moque, rien que le fait de tomber ou de rater quelque chose, ça peut être horrible à vivre intérieurement du simple fait que d'autres y parviennent et nous non.
Mais ça dépend vraiment des individus.
Non diagnostiquée. En questionnement, suspicions.
Choses sur lesquelles les psychiatres sont d'accord: phobie sociale, personnalité évitante.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26492
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Apprentissage du ski

#15 Message par freeshost » jeudi 21 mars 2019 à 20:51

Ouais, je n'ai pas envie de me casser des os, des muscles, des ligaments, etc. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Répondre