Câlins qui débordent...

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
Tuttiquanti
Occasionnel
Messages : 24
Enregistré le : dimanche 23 septembre 2018 à 12:52

Câlins qui débordent...

#1 Message par Tuttiquanti » vendredi 29 mars 2019 à 23:07

Bonjour les parents,

Mon petit garçon est en PS de maternelle. Il a depuis plusieurs mois une façon particulière d’entrer en contact avec les autres, notamment une petite fille qu’il griffe violemment au visage, chaque semaine de la même façon.
Cela se passe toujours sur le temps périscolaire, encadré par les animatrices et non en classe. Jusqu’ici c’était le mercredi après-midi, je l’ai donc désinscrit du centre de loisirs. Mais voilà, il retrouve cette petite fille aussi le vendredi pendant 1h30 car ils regroupent les enfants et mélangent les classes.
Aujourd’hui ça n’a pas loupé, j’ai vu la petite fille, griffée jusqu’au sang. C’est comme s’il lui arrachait le visage chaque semaine. Je suis mortifiée.

Mon fils n’est pas agressif, c’est tout l’inverse, il fait beaucoup de câlins, parfois trop... Il y a quelque chose de sensoriel dans son comportement avec cette petite. Je sais qu’il ne veut pas lui faire mal, d’ailleurs il ne se rend pas compte qu’il lui fait mal. C’est comme un câlin qui déborde car il aime beaucoup cette petite.

Il est très difficile d’expliquer aux animatrices ce qui se joue dans cette attitude. J’en ai parlé avec la responsable à plusieurs reprises mais elles ne communiquent pas entre elles apparemment. Je ne comprends pas qu’elles ne soient pas plus attentives. L’idéal serait qu’ils ne soient pas mis ensemble même si cela ne réglerait pas le fond du problème.

Je ne sais plus quoi faire. J’ai beaucoup de peine pour cette petite fille. Je n’imagine même pas l’état dans lequel doivent se trouver ses parents. Son visage commence à être sérieusement marqué.

Avez-vous vécu une expérience similaire avec vos enfants ? Existe-t-il des stratégies pour aider mon fils à manifester son affection d’une façon moins radicale ? Que puis-je faire à mon niveau ? Auriez-vous des conseils sur la conduite à tenir vis à vis de l’école ? (Exiger qu’il soit mis à l’écart pendant les regroupements ? Apprendre le Krav-Maga à la petite ?)

Merci d’avance pour vos lumières et vos bons conseils 🙏🏻
Maman d’un petit garçon de 4 ans, diagnostiqué TSA en avril 2019.
(Et en plein questionnement sur mes propres bizarreries...)

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3079
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Câlins qui débordent...

#2 Message par lulamae » samedi 30 mars 2019 à 11:43

Je ne peux pas t'aider pour ce comportement de ton fils, n'étant dans le cadre d'un diagnostic ni pour moi, ni pour mes filles. Je peux simplement te dire que ma fille cadette, pour qui la question du diag se pose, au CMP où elle est suivie, mordait quand elle avait entre un an et deux ans. Elle me mordait moi ou sa sœur, et une fois une autre personne. On la grondait pour lui montrer que ça faisait mal (ce qui n'était sûrement pas la bonne réaction). Je comprenais ça à l'époque comme de la jalousie, mais je pense maintenant que c'était davantage une frustration à comprendre et exprimer ses émotions. Il arrive qu'elle fasse encore des crises de colère, quand je l'aide pour un travail, et que je n'arrive pas à comprendre ce qu'elle m'explique - auquel cas, elle perce un trou dans la feuille de son devoir et gribouille tout. Elle a 14 ans, et souffre dans l'expression de ce qu'elle ressent (pour les idées c'est plus fluide).
Ma sœur, qui présente selon moi des traits autistiques largement aussi développés que moi, et à qui ma fille ressemble beaucoup, griffait également au visage et mordait ses meilleurs copains.

Pour le centre, je ne saurais trop te conseiller d'écrire un courrier pour exposer les démarches que tu as entreprises, avec accusé de réception (en conservant un double du courrier), et peut-être demander à y rencontrer les parents de la petite. Si jamais ils portent plainte, il serait mieux que tu puisses montrer que tu as agi pour empêcher les violences envers cette petite fille, et tu te sentiras mieux par rapport à elle, moins démunie.
Bon courage, je trouve positif que tu ne sois pas dans le jugement, et que tu essaies de comprendre ton enfant. Ma mère, qui était aussi l'instit de ma sœur à la maternelle, avait honte, et sa "super" réponse était de faire la même chose à ma sœur !
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Tuttiquanti
Occasionnel
Messages : 24
Enregistré le : dimanche 23 septembre 2018 à 12:52

Re: Câlins qui débordent...

#3 Message par Tuttiquanti » samedi 30 mars 2019 à 22:03

Merci Lulamae d’avoir pris le temps de me répondre.
lulamae a écrit :
samedi 30 mars 2019 à 11:43
Si jamais ils portent plainte, il serait mieux que tu puisses montrer que tu as agi pour empêcher les violences envers cette petite fille, et tu te sentiras mieux par rapport à elle, moins démunie.
Je n’avais pas du tout pensé à ça. Ils pourraient porter plainte contre l’école ou contre moi ? Je veux dire ça existe des dépôts de plainte contre des enfants ? (Panique)
lulamae a écrit :
samedi 30 mars 2019 à 11:43
Ma sœur, qui présente selon moi des traits autistiques largement aussi développés que moi, et à qui ma fille ressemble beaucoup, griffait également au visage et mordait ses meilleurs copains.
Quel âge avait-elle ? Est-ce que ça a duré longtemps ?
lulamae a écrit :
samedi 30 mars 2019 à 11:43
Bon courage, je trouve positif que tu ne sois pas dans le jugement, et que tu essaies de comprendre ton enfant. Ma mère, qui était aussi l'instit de ma sœur à la maternelle, avait honte, et sa "super" réponse était de faire la même chose à ma sœur !
Merci, j’avoue que j’ai mis du temps à comprendre... jusqu’à ce que je le vois faire.
Et c’est effectivement dirigé uniquement vers les personnes qu’il apprécie...
Maman d’un petit garçon de 4 ans, diagnostiqué TSA en avril 2019.
(Et en plein questionnement sur mes propres bizarreries...)

Morenga
Nouveau
Messages : 9
Enregistré le : mardi 19 mars 2019 à 2:49

Re: Câlins qui débordent...

#4 Message par Morenga » samedi 30 mars 2019 à 23:10

Bonsoir,

L'utilisation de supports visuels, illustrant différentes manières d'exprimer son affection ainsi que ce qui est interdit, pourrait peut-être l'aider ?
Maman d'une petite belette extra ordinaire... 💜

Dépistage : "à risque"
Intervention précoce... et progression!

Georges-André
Passionné
Messages : 460
Enregistré le : samedi 8 août 2015 à 3:17

Re: Câlins qui débordent...

#5 Message par Georges-André » samedi 30 mars 2019 à 23:24

Petite réflexion peut-être stupide: pourquoi ne pas lui couper les ongles à ras ?
diag SA avril 2013

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3079
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Câlins qui débordent...

#6 Message par lulamae » samedi 30 mars 2019 à 23:39

Je ne pense pas que des parents porteraient directement plainte (pas contre l'enfant, mais contre les parents) sans chercher à rencontrer les parents du gamin. Et puis, tous n'ont pas cette tournure d'esprit !
Je pense juste qu'il est bon de laisser une trace de tes démarches. Ils pourraient aussi se plaindre contre le Centre, et ceux-ci renvoyer aux parents.
Si tu dis qu'ils communiquent mal entre eux, il vaut mieux récapituler les efforts que vous avez faits, notamment pour les faire séparer.
Pour ma sœur, cela se passait entre 3 et 5 ans environ. Elle a toujours eu un caractère… affirmé.

Il me vient à l'idée que s'il apprécie cette petite, c'est peut-être un élément de stabilité pour lui ?
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26741
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Câlins qui débordent...

#7 Message par freeshost » dimanche 31 mars 2019 à 18:52

Il fait ça seulement avec elle ?
Spoiler : S'il savait déjà parler. : 
Il ne se coupe pas assez les ongles ? :mrgreen: [Ce n'est pas une raison pour se les ronger. :lol: ]

A-t-il expliqué (lui avez-vous demandé) pourquoi il faisait cela ? Quels sont ses ressentis ? Quelles sont ses intentions ?

Il fait mal seulement avec ses "griffes" (comme les chats :lol: ) ? Ou aussi en serrant trop forts ?

Il est vrai que des personnes spectro-autistes n'aiment pas les effleurements mais aiment les câlins forts. :mrgreen:

Faudrait lui montrer comment faire (ne pas sortir les crocs et les griffes :lol: ). Puisque les griffures causent des dommages à autrui (ou à soi). C'est quelque chose de nécessaire à corriger. [Contrairement au contact oculaire, dont l'absence ne met en danger aucune vie.]

Il me semble qu'il devrait aussi apprendre à demander le consentement de l'autre personne. [Hmmm... je ne vais pas aller dans la rue et faire câlin à une personne que je ne connais pas, qui ne me connaît pas, et sans prévenir, sans m'assurer du consentement de toutes les parties concernées. :lol: ]

Il fait des câlins avec des peluches ? :mrgreen:

Il lui communique verbalement (ou avec des images, s'il est moins verbal, s'il ne trouve pas les mots*) ?

* On peut aussi lui proposer diverses phrases (ou images), chercher celles qui sont composées des mots (noms, adjectifs, verbes, adverbes, etc.) qui traduisent le plus fidèlement possible ses ressentis non verbaux.
Hmmm... j'espère que les personnes animatrices resteront attentives et interviendront pour éviter que des griffures ne se reproduisent.

Ou, quand il s'approche de la fille, corriger les gestes (retirer les griffes, par exemple :mrgreen: ).

[J'ai l'habitude d'expliquer avec des mots. Je n'ai pas l'habitude de communiquer avec des enfants/personnes qui ne savent pas encore parler.]

Une petite séance câlins ? :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Tuttiquanti
Occasionnel
Messages : 24
Enregistré le : dimanche 23 septembre 2018 à 12:52

Re: Câlins qui débordent...

#8 Message par Tuttiquanti » dimanche 31 mars 2019 à 23:59

lulamae a écrit :
samedi 30 mars 2019 à 23:39
Je ne pense pas que des parents porteraient directement plainte (pas contre l'enfant, mais contre les parents) sans chercher à rencontrer les parents du gamin. Et puis, tous n'ont pas cette tournure d'esprit !
Je pense juste qu'il est bon de laisser une trace de tes démarches. Ils pourraient aussi se plaindre contre le Centre, et ceux-ci renvoyer aux parents.
Si tu dis qu'ils communiquent mal entre eux, il vaut mieux récapituler les efforts que vous avez faits, notamment pour les faire séparer.
Pour ma sœur, cela se passait entre 3 et 5 ans environ. Elle a toujours eu un caractère… affirmé.

Il me vient à l'idée que s'il apprécie cette petite, c'est peut-être un élément de stabilité pour lui ?
J’ai croisé la mère de la petite une seule fois, nous n’avons pas les mêmes horaires. Elle était en pleurs et a refusé de m’adresser la parole ni même de me regarder quand j’ai tenté de lui expliquer et de lui présenter mes excuses. C’était il y a 3 mois déjà. Je doute qu’elle soit dans de meilleures dispositions aujourd’hui. Effectivement, garder une trace écrite, c’est une bonne idée, merci. Et en espérant que ça se passe comme avec ta sœur, il ne me reste plus qu’un an à tirer ;-) Pour la stabilité, ce n’est pas impossible, c’est une piste à explorer...
Georges-André a écrit :
samedi 30 mars 2019 à 23:24
Petite réflexion peut-être stupide: pourquoi ne pas lui couper les ongles à ras ?
C’est loin d’être stupide et c’est la 1ère chose que j’ai faite. Je suis devenue maniaco-manucure ;-) Ça illustre bien l’aspect sensoriel en tous cas, car même avec les ongles ras il parvient à lui faire mal.
Morenga a écrit :
samedi 30 mars 2019 à 23:10
Bonsoir,

L'utilisation de supports visuels, illustrant différentes manières d'exprimer son affection ainsi que ce qui est interdit, pourrait peut-être l'aider ?
Merci Morengo, oui je cherche effectivement ce genre de supports, je n’ai pas encore trouvé mon bonheur, je vais sans doute bricoler quelque chose moi-même...

Merci pour vos réponses 🙏🏻
Maman d’un petit garçon de 4 ans, diagnostiqué TSA en avril 2019.
(Et en plein questionnement sur mes propres bizarreries...)

Tuttiquanti
Occasionnel
Messages : 24
Enregistré le : dimanche 23 septembre 2018 à 12:52

Re: Câlins qui débordent...

#9 Message par Tuttiquanti » lundi 1 avril 2019 à 0:37

freeshost a écrit :
dimanche 31 mars 2019 à 18:52
Il fait ça seulement avec elle ?
En ce moment oui. Mais il peut le faire à d’autres, c’est par période. Disons qu’il est très fidèle à cette petite en tous cas...
freeshost a écrit :
dimanche 31 mars 2019 à 18:52
A-t-il expliqué (lui avez-vous demandé) pourquoi il faisait cela ? Quels sont ses ressentis ? Quelles sont ses intentions ?
Il fait mal seulement avec ses "griffes" (comme les chats :lol: ) ? Ou aussi en serrant trop forts ?
Il commence à parler depuis le mois de janvier donc il ne sait pas encore m’expliquer le pourquoi de ses sentiments ou de ses intentions malheureusement. J’ai compris qu’il aimait bien cette petite fille, et qu’elle était gentille.
Il sert fort. Il lui prend le visage à pleines mains. Puis, il rigole quand elle pleure, apparemment...
freeshost a écrit :
dimanche 31 mars 2019 à 18:52
Faudrait lui montrer comment faire (ne pas sortir les crocs et les griffes :lol: ). Puisque les griffures causent des dommages à autrui (ou à soi). C'est quelque chose de nécessaire à corriger. [Contrairement au contact oculaire, dont l'absence ne met en danger aucune vie.]
J’ai essayé beaucoup de choses : expliquer 1 million de fois que ça fait mal de toutes les façons possibles, lui montrer comment faire, le punir, le récompenser quand il ne griffe pas. Rien ne fonctionne. Les fois où il ne griffe pas, c’est qu’il n’a pas vu la petite.
freeshost a écrit :
dimanche 31 mars 2019 à 18:52
Il me semble qu'il devrait aussi apprendre à demander le consentement de l'autre personne. [Hmmm... je ne vais pas aller dans la rue et faire câlin à une personne que je ne connais pas, qui ne me connaît pas, et sans prévenir, sans m'assurer du consentement de toutes les parties concernées. :lol: ]
Oui, c’est une bonne piste l’histoire du consentement. J’ai déjà essayé de lui expliquer mais c’était pas assez clair, je pense...
freeshost a écrit :
dimanche 31 mars 2019 à 18:52
Il fait des câlins avec des peluches ? :mrgreen:
Non, dommage ça m’arrangerait qu’il griffe son mouton plutôt que ses copains...
freeshost a écrit :
dimanche 31 mars 2019 à 18:52
Il lui communique verbalement (ou avec des images, s'il est moins verbal, s'il ne trouve pas les mots*) ?
* On peut aussi lui proposer diverses phrases (ou images), chercher celles qui sont composées des mots (noms, adjectifs, verbes, adverbes, etc.) qui traduisent le plus fidèlement possible ses ressentis non verbaux.
D’après ce que j’ai compris, il ne verbalise pas encore avec les autres enfants. En fait, c’est très difficile de savoir comment se passe ses journées, je n’ai jamais les mêmes sons de cloches en fonction des interlocuteurs.
freeshost a écrit :
dimanche 31 mars 2019 à 18:52
Hmmm... j'espère que les personnes animatrices resteront attentives et interviendront pour éviter que des griffures ne se reproduisent.
Ou, quand il s'approche de la fille, corriger les gestes (retirer les griffes, par exemple :mrgreen: ).
Je sens que les animatrices sont débordées, elles sont parfois 2 ou 3 pour plus de 40 enfants et clairement elles ne veulent/peuvent pas gérer cette histoire. Et puis, ce sont jamais les mêmes, ça change toutes les semaines presque. Je pense que la solution doit venir de nous.
freeshost a écrit :
dimanche 31 mars 2019 à 18:52
Une petite séance câlins ? :mrgreen:
Oui, mais ne pas oublier de porter un casque ;-)

Merci pour tes réponses et tes conseils. Je vais effectivement creuser les pistes pour lui donner des clés visuelles ou des phrases et travailler sur la bonne attitude en fonction de ses intentions. Chouette, un nouveau mystère à résoudre...
Maman d’un petit garçon de 4 ans, diagnostiqué TSA en avril 2019.
(Et en plein questionnement sur mes propres bizarreries...)

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3079
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Câlins qui débordent...

#10 Message par lulamae » lundi 1 avril 2019 à 8:02

Il me semble qu'avec cette petite, il rigole en la serrant parce qu'il obtient un effet, sauf que ce n'est pas le bon.

Est-ce qu'il vous fait des câlins ? Il me vient une idée peut-être farfelue : établir un jeu de rôle à la maison, lors d'un câlin lui montrer les deux réactions possibles - heureux/malheureux, pour qu'il puisse faire un lien entre sa façon de serrer en faisant mal et les pleurs de l'autre, et envisager un autre mode de câlin.
Le problème étant aussi que la petite ne va peut-être plus vouloir qu'il se rapproche d'elle. Comment réagit-elle d'ailleurs ? Est-ce qu'elle l'évite ou reste avec lui malgré tout ?
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Nonolerobot
Régulier
Messages : 34
Enregistré le : jeudi 23 août 2018 à 23:32

Re: Câlins qui débordent...

#11 Message par Nonolerobot » lundi 1 avril 2019 à 8:57

Je pense qu'il est urgent de demander une AVS, y compris sur le temps périscolaire (ça peut se faire même avec un diagnstic en cours).
En attendant, pas moyen de le faire garder après la classe (famille, nounou...)?
Courage 😘
Diagnostiquée Asperger en janvier 2019.
Maman de 2 enfants dont un garçon de 10 ans diagnostiqué Asperger avant moi.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3433
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Câlins qui débordent...

#12 Message par hazufel » lundi 1 avril 2019 à 10:06

Nonolerobot a écrit :
lundi 1 avril 2019 à 8:57
Je pense qu'il est urgent de demander une AVS, y compris sur le temps périscolaire (ça peut se faire même avec un diagnstic en cours).
En attendant, pas moyen de le faire garder après la classe (famille, nounou...)?
D'accord avec ça. Vous pouvez faire monter un dossier MDPH avant qu'il soit diagnostiqué, au vu de ce qui se passe. Demander une AVS en urgence.
Réduire le temps de périscolaire au minimum pour qu'il ait des moments de répit interactionnel dans la journée.
Faire des scénarios dessinés pour lui expliquer, et insister le temps qu'il reste là bas pour que quelqu’un soit près de lui, et l'entraine vers une autre activité qui lui plait quand il a ce comportement, et l'encourager dès qu'il fait bien cette autre activité. Insister pour qu'il y ait toujours quelqu'un lorsqu'il est en présence de la petite. Un comportement stéréotypé / restreint doit être proscrit lorsqu'il met soi ou quelqu'un en danger / mène à la blessure. Sans le punir, ça ne sert à rien, mais expliquer, par des dessins, des livres, des schémas, etc.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Tuttiquanti
Occasionnel
Messages : 24
Enregistré le : dimanche 23 septembre 2018 à 12:52

Re: Câlins qui débordent...

#13 Message par Tuttiquanti » lundi 1 avril 2019 à 17:31

Oui, le dossier MDPH est en cours via la plateforme de diagnostic. J’en saurais plus la semaine prochaine.
J’ai discuté ce matin avec la directrice qui m’expliquait qu’il avait des réactions imprévisibles. Il va dans la cour de récréation depuis quelques semaines seulement, avant ça il restait seul dans le couloir devant les portes vitrées. Je pense que c’est beaucoup de sensations nouvelles à gérer pour lui. Elle me disait qu’il court dans tous les sens et d’un coup va se jeter sur la petite fille pour lui agripper le visage. J’ai appris ce matin qu’il la voyait donc en récréation, je ne le savais pas.
Dans l’immédiat, je vais également le retirer du temps périscolaire le mardi et le vendredi (en plus du mercredi), le temps de trouver des solutions comportementales et afin de laisser un peu de répit à cette petite fille.
Nonolerobot a écrit :
lundi 1 avril 2019 à 8:57
Je pense qu'il est urgent de demander une AVS, y compris sur le temps périscolaire (ça peut se faire même avec un diagnstic en cours).
En attendant, pas moyen de le faire garder après la classe (famille, nounou...)?
Courage 😘
C’est déjà le cas, il ne reste pas au delà de 16h30, mercredi 11h30 et le mardi/vendredi ce sera 15h du coup... 🙄
lulamae a écrit :
lundi 1 avril 2019 à 8:02
Il me semble qu'avec cette petite, il rigole en la serrant parce qu'il obtient un effet, sauf que ce n'est pas le bon.
Est-ce qu'il vous fait des câlins ? Il me vient une idée peut-être farfelue : établir un jeu de rôle à la maison, lors d'un câlin lui montrer les deux réactions possibles - heureux/malheureux, pour qu'il puisse faire un lien entre sa façon de serrer en faisant mal et les pleurs de l'autre, et envisager un autre mode de câlin.
Le problème étant aussi que la petite ne va peut-être plus vouloir qu'il se rapproche d'elle. Comment réagit-elle d'ailleurs ? Est-ce qu'elle l'évite ou reste avec lui malgré tout ?
Oui, il est très câlin avec moi et ses proches, depuis quelques jours il prononce le mot câlin donc il sait ce que c’est. Tu as raison sur l’effet qu’il obtient et qui n’est pas le bon, c’est peut-être pour attirer l’attention de cette petite en attendant d’être plus assuré pour verbaliser. Je ne sais pas du tout comment elle réagit, malheureusement. Je pense qu’il arrive à ses limites au niveau des interactions sociales du fait qu’il ne parle pas bien encore. Le décalage entre lui et les autres enfants commencent vraiment à se creuser. Très bonne idée le jeu de rôle 👍🏻
hazufel a écrit :
lundi 1 avril 2019 à 10:06
Faire des scénarios dessinés pour lui expliquer, et insister le temps qu'il reste là bas pour que quelqu’un soit près de lui, et l'entraine vers une autre activité qui lui plait quand il a ce comportement, et l'encourager dès qu'il fait bien cette autre activité. Insister pour qu'il y ait toujours quelqu'un lorsqu'il est en présence de la petite. Un comportement stéréotypé / restreint doit être proscrit lorsqu'il met soi ou quelqu'un en danger / mène à la blessure. Sans le punir, ça ne sert à rien, mais expliquer, par des dessins, des livres, des schémas, etc.
Merci Hazufel, je songeais justement à rédiger une sorte de mode d’emploi pour toutes les personnes de l’école en interaction avec lui, en attendant d’avoir un AVS. Visiblement, il commence aussi à s’en prendre aux enfants de sa classe, il les pince ou les pousse dès qu’ils s’approchent trop près de lui ou du jouet qu’il manipule.

Merci pour vos réponses, je me sens moins démunie grâce à vos précieux conseils, la directrice est d’accord pour me faire remonter d’avantage les infos (quel enfant est griffé, à quel moment etc...) afin que je puisse travailler à la maison avec lui sur les déclencheurs de ces attitudes. La rentrée a été très difficile pour lui a plein de niveaux, depuis janvier il y a beaucoup de progrès, il a bien intégré les règles de vie de la classe, la maîtresse est très contente car il participe de plus en plus. J’espère vraiment pouvoir aider mon fils à mieux comprendre les subtilités sociales.
Maman d’un petit garçon de 4 ans, diagnostiqué TSA en avril 2019.
(Et en plein questionnement sur mes propres bizarreries...)

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3433
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Câlins qui débordent...

#14 Message par hazufel » lundi 1 avril 2019 à 18:52

Vous avez raison de réduire son temps d’interactions, c’est énorme tout ce qu’il a à gérer depuis l’entrée à l’école. Il va apprendre petit à petit, mais là, je pense qu’il est submergé et sa seule action est de partir dans tous les sens / vers la petite fille qu’il aime bien.
Vous pouvez transmettre le guide de scolarisation à l’école et l’adapter à votre fils en annexe : guide de scolarisation
Pour un enfant autiste, la récréation sans but, c’est un peu l’horreur : il ne sait pas quoi faire, comment il doit faire, et avec qui. Ça peut le pousser à se mettre en danger / agresser les autres. Ça a été le cas d’un de mes fils qui s’est blessé ainsi de nombreuses fois dont une très sérieuse.
Un pas après l’autre, et avec de petits buts à atteindre : que quelqu’un soit avec lui pendant la récré pour le guider vers une activité et y rester pour l’encourager. Le faire tout seul est très difficile.
Ensuite aménager son temps avec du repos sensoriel / interactionnel. C’est essentiel.
Courage.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2372
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Câlins qui débordent...

#15 Message par olivierfh » lundi 1 avril 2019 à 21:43

Tuttiquanti a écrit :
lundi 1 avril 2019 à 0:37
Il commence à parler depuis le mois de janvier donc il ne sait pas encore m’expliquer le pourquoi de ses sentiments ou de ses intentions malheureusement. J’ai compris qu’il aimait bien cette petite fille, et qu’elle était gentille.
Il sert fort. Il lui prend le visage à pleines mains. Puis, il rigole quand elle pleure, apparemment...
Griffer me fait penser à un sujet du forum sur les stéréotypies, plusieurs personnes en avaient qui utilisaient le bout des doigts ou les ongles qui sont une zone sensible: peut-être que simplement il aime ce ressenti associé à quelqu'un qu'il aime bien et il ne sait pas que si elle pleure c'est qu'elle n'aime pas ça? Parce que sinon c'est plus problématique s'il fait exprès de faire ce qu'elle n'aime pas (comportement considéré sadique) parce qu'il ne sait pas faire autrement pour interagir ou attirer son attention.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Répondre