Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#1 Message par Family Man » lundi 29 avril 2019 à 11:18

Bonjour à tous,

grâce à ce forum, j'avance à grand pas sur l'accompagnement du TSA de mon fils aîné (encore merci à tous ! :bravo: )

mais déjà 2 nouveaux sujets se présentent :
Précocité Intellectuelle chez le cadet et TDA-H chez la benjamine :crazy: (j'ai mis ma signature à jour !)

pour le TDA-H : je comprends le diagnostic :
j'ai trouvé des infos claires et ma fille n'ayant que 8 ans, je botte en touche jusqu'à sa rentrée en CE2.

pour la "Précocité Intellectuelle", je pars de zéro :
d'abord, j'ai besoin d'aide pour clarifier ce terme par rapport à "HQ, HP, douance, etc ..."
ensuite, j'ignore s'il faut confirmer le diagnostic de la neuropsychologue (conclusion ci-dessous) par des tests complémentaires
enfin, si le diagnostic est confirmé, je vais avoir besoin d'idées pour accompagner un garçon de 12 ans qui s'ennuie à l'école (bien qu'il ait sauté le CM1), qui s'ennuie à la maison (bien qu'il ait beaucoup d'amis et fasse du handball en compétition) et qui semble gérer difficilement ses émotions (affecté par la souffrance des autres, parfois angoissé sans raisons apparentes, souvent incapable d'accepter l'échec et les conseils, ...) et du somnambulisme jusqu'à ses 10 ans (debout, yeux ouverts, nous parlant mais en vivant toujours son rêve).

"XXX possède des aptitudes intellectuelles se situant autour de la moyenne très supérieure pour la plupart des scores du WISC-V. Ses différentes performances obtenues aux cinq domaines évalués se révèlent homogènes, permettant de calculer et d’interpréter le Quotient Intellectuel Total (QIT). Chez XXX, il n’existe pas d’écart significatif entre les indices. Par conséquent, la validité du QIT (137/160) comme indicateur global du niveau de fonctionnement intellectuel est représentative du niveau global et des aptitudes intellectuelles générales du jeune garçon."

"Cette évaluation ne révèle pas de point fort particulier ni de point faible. XXX présente un excellent niveau langagier et d’excellentes capacités en mémoire de travail et en raisonnement fluide. De plus, sa vitesse de traitement et de réalisation est très rapide pour son âge. Enfin, XXX sait utiliser et mettre en pratique ses habiletés visuo-spatiales et constructives. Ces excellentes performances témoignent de capacités cognitives (mnésiques, attentionnelles et exécutives) totalement efficientes et mises en place."

" Au regard de ces performances, l’analyse clinique du profil intellectuel de XXX plaide en faveur d’une authentique précocité intellectuelle."

" Au vu de ses capacités et compétences, il serait pertinent de ne pas laisser XXX face à des tâches qui le motivent peu, en lui donnant des activités supplémentaires pour lesquelles il pourrait trouver un intérêt afin de cultiver sa motivation et sa curiosité d’apprendre et éviter qu’il ne s’ennuie."
"De plus, il est important de limiter le temps d’écran et de jeux vidéo afin que XXX ne freine pas ses habiletés intellectuelles et qu’il soutienne les relations sociales directes."
"Enfin, si l’anxiété de XXX persiste et l’envahit, il sera nécessaire de l’accompagner par le biais d’une thérapie afin de diminuer les effets néfastes de l’anxiété. Je reste à votre disposition pour toutes questions ou renseignements complément."


Les 2 premiers accompagnements sont en place depuis longtemps et sans attendre un diagnostic :
- on a levé un peu le pied sur les activités extra-scolaires (signes de fatigues)
- on tient bon sur le contingentement du temps d'écran mais c'est dur (smartphone + console)

... mais pour le 3ème accompagnement, je n'ai aucun point de départ :
vous me conseilleriez de mettre quoi en place pour "diminuer les effets néfastes de l'anxiété" :?
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3223
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#2 Message par hazufel » lundi 29 avril 2019 à 11:37

Family Man a écrit :
lundi 29 avril 2019 à 11:18
Ensuite, j'ignore s'il faut confirmer le diagnostic de la neuropsychologue (conclusion ci-dessous) par des tests complémentaires
enfin, si le diagnostic est confirmé, je vais avoir besoin d'idées pour accompagner un garçon de 12 ans qui s'ennuie à l'école (bien qu'il ait sauté le CM1), qui s'ennuie à la maison (bien qu'il ait beaucoup d'amis et fasse du handball en compétition) et qui semble gérer difficilement ses émotions (affecté par la souffrance des autres, parfois angoissé sans raisons apparentes, souvent incapable d'accepter l'échec et les conseils, ...) et du somnambulisme jusqu'à ses 10 ans (debout, yeux ouverts, nous parlant mais en vivant toujours son rêve).
Le haut potentiel n'est pas un diagnostic, c'est un résultat à un test psychométrique. Il n'induit ni difficultés (dans la majorité des cas) ni de suivis la plupart du temps, hormis une adaptation des apprentissages pour alimenter la soif de connaissances.
Ce qui est à suivre en revanche, ce sont les comorbidités potentiellement associées, comme l'anxiété, qui semble être le cas pour ton fils. Dans ce cas, voir un professionnel qui connait bien ce genre de profil. Sinon, voir ce que vous pouvez faire au quotidien. Cherchez les sources de ses angoisses, le rassurer, l'accompagner dans ses ressentis, etc.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#3 Message par Family Man » lundi 29 avril 2019 à 11:53

Bonjour et merci Hazufel,

donc Précoce = Haut Potentiel = fonctionnement et développement neurotypique => accompagnement scolaire classique

... mais vers quel spécialiste ou discipline me conseilles-tu de me tourner pour sa gestion de l'angoisse ?
je vais te paraître bête mais ça fait 50 ans que je gère la mienne tout seul (et sans doute très mal)
du coup, j'ignore tout des accompagnements possibles : psychanalyse ? homéopathie ? hypnose ? anxiolytique ? ... :innocent:
Modifié en dernier par Family Man le lundi 29 avril 2019 à 16:43, modifié 1 fois.
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3223
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#4 Message par hazufel » lundi 29 avril 2019 à 12:10

Family Man a écrit :
lundi 29 avril 2019 à 11:53
Bonjour et merci Hazufel,

donc Précoce = Haut Potentiel = fonctionnement et développement neurotypique => accompagnement scolaire classique

... mais vers quelle spécialiste ou discipline me conseilles-tu de me tourner pour sa gestion de l'angoisse ?
je vais te paraître bête mais ça fait 50 ans que je gère la mienne tout seul (et sans doute très mal)
et je suis incapable de choisir entre psychanalyse, homéopathie, hypnose, anxiolytique ... :innocent:
C'est un accompagnement scolaire classique sauf si ton fils ne s'y sent pas bien du tout. Il y a quand même des adaptations possibles si les instits sont à l'écoute : Précocité EN.
Le document est davantage axé pour le collège, car il peut y avoir des référents EIP dans certains grands établissements, mais ce n'est pas toujours le cas.
Les écoles spécifiques aux hauts potentiels, c'est vous qui voyez, sachant qu'il s'agit d'établissements très chers, et où atterrissent aussi pas mal d'élèves avec des problèmes de comportements (ce qui n'est pas contradictoire au HPI).

Pour sa gestion de l'angoisse, non à la psychanalyse, et ni à la médication, sauf si un psychiatre évalue son niveau d'anxiété très problématique, et qu'il se met en danger. Essayez d'échanger beaucoup avec lui déjà et tenter de voir ce que vous pouvez faire au sein de votre famille, pour savoir ce qui le rassure. Ensuite la psychologue qui lui a fait passer le WISC propose peut-être des suivis d'aide à l'accompagnement de l'anxiété. Ça peut passer par les TCC, mais certains iront faire du théatre, ou courir 10 km par jour, du yoga, ça dépend vraiment des individus. :innocent:
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#5 Message par Family Man » lundi 29 avril 2019 à 12:35

je pense que c'est risqué de le changer de collège et de l'obliger à abandonner ses potes;
on va continuer de faire au mieux pour qu'il ne s'ennuie pas (anglais renforcé, sport, ...)
et lui proposer d'élever la barre au lycée s'il se sent prêt à rencontrer des profils différents
(j'ai en entendu parler d'un lycée public qui a ouvert une classe EIP, vais voir pour le coût)

d'ici là, on a 2 ans pour qu'il se détende et pour comprendre ce qui l'angoisse :
vais rechercher des post sur les thérapies comportementales et cognitives :

- Cognitive Behavioural Therapy - An Information Guide
- Cognitive Behavioural Therapy - Core Information Document,
- An Introductory to Self-Help Course in Cognitive Behaviour Therapy.
- Les thérapies comportementales et cognitives pour les nuls. :mrgreen:
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4403
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#6 Message par Flower » lundi 29 avril 2019 à 13:08

Oui, "précocité intellectuelle" est un synonyme particulièrement mal choisi des termes "haut potentiel intellectuel", "haut quotient intellectuel", "douance"... (Mal choisi puisque cela se maintiendra à l'âge adulte et alors on ne peut plus parler d'être "en avance" sur sa tranche d'âge.)

Si ton fils s'ennuie en classe, l'idéal serait d'adapter la difficulté des cours/exercices pour qu'ils représentent un défi et qu'il ne s'ennuie donc plus. Malheureusement c'est généralement très difficile à obtenir et se traduit souvent par des exercices supplémentaires que certains enfants vivent plutôt comme une punition. Je me souviens qu'il y a quelques années encore, on conseillait souvent des activités extrascolaires (apprendre le chinois, jouer aux échecs ou d'un instrument, etc.), mais tu as eu raison de freiner sur ça, parce que ça n'a aucun impact sur le temps passé à l'école finalement...

Pour l'anxiété, déjà cela pourrait être bien d'essayer d'identifier au mieux les situations anxiogènes, pour voir comment rassurer ton fils et s'il a besoin d'acquérir des compétences spécifiques pour faire face à certaines situations difficiles. Mais parfois l'anxiété des HQI est plus le résultat d'une réflexion et d'une lucidité plus approfondies, et non liée à des situations du quotidien. Dans ce cas il s'agit plutôt de rassurer et parfois de donner des clés sur comment agir contre ce qui angoisse (engagement bénévole pour certaines causes par exemple).
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#7 Message par Family Man » lundi 29 avril 2019 à 15:03

Bonjour Flower,
parfois l'anxiété des HQI est plus le résultat d'une réflexion et d'une lucidité plus approfondies, et non liée à des situations du quotidien.
en effet, pour un garçon de 12 ans, il est observateur et pertinent dans sa vision du monde, mais on dirait que la gestion des émotions a du mal à suivre : quand il constate une injustice ou un comportement malsain, dans son entourage ou dans l'actualité, il exprime son malaise auprès de nous (ce qui est déjà bien !) ... mais on dirait que nos explications d'adultes ne l'apaisent pas, qu'il est un peu inquiet ou déçu par ce qui l'entoure.
Dans ce cas il s'agit plutôt de rassurer et parfois de donner des clés sur comment agir contre ce qui angoisse (engagement bénévole pour certaines causes par exemple).
contre les angoisses "existentielles", on va essayer en effet de lui inspirer des initiatives concrètes mais aussi de l'encourager à continuer de faire le pitre comme ça lui arrive parfois en situation de crise;

par exemple, quand l'ambiance devient lourde à la maison (notamment au sujet de son frère aspie), il lui arrive de s'interposer en faisant le singe, de nous bousculer avec son humour pas fin mais au final tout le monde se met à rire et la tension retombe; on se demande souvent si sa diversion était préméditée; si c'est le cas, il est vraiment fort; mais la vraie question est de savoir si ça le soulage autant que les gens qu'il fait rire.
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

user5754
Adepte
Messages : 202
Enregistré le : vendredi 7 décembre 2018 à 22:39
Localisation : IDF

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#8 Message par user5754 » mardi 30 avril 2019 à 7:22

Je vois que Flower a déjà répondu a la question de la dénomination de ces acronymes ou autres appellations. Elle ont évolué au cours du temps... Surdoué étant trop "pompeux", précoce non adapté, HQI puis plus tard HP sans doute une façon d'eviter de surclasser les HpI vos les non HPI.

Chez nous il y a un nid de HPI, TSA, TDA-H,TDA...
Mes enfants sont adultes.

Tous on un Si d'au minimum 130, comme moi. Mais il y a des différences selon les individus et les tests.

Je vais commencer pas moi, qui me semble le cas le plus simple.
Les résultats sont homogènes et élevés. Cela plaide en faveur de ce qu'elle nomme l'aspect neurotypique de la précocité de ton quoique (bien que pour moi les HPI ne soient pas neurotypiques non plus).
Souvent, les personnes atteintes d'autisme ont des tes hétérogènes. Je suppose que tu as les résultats des subtests et que tu peux le constater.
Chez les personnes présentant un TSA, il est fréquent de trouver une dysharmonie dans les tests. Je crois de mémoire que le QIT est représentatif du potentiel et le QIV de l'exploitation du potentiel. Il est fréquent que le QIV soit inférieur chez les personnes avec TSA. En ce qui me concerne, ce n'est pas le cas.
Dans ce cas, il peut y avoir un TSA qui sera moins visible car les HPI auront lune capacité plus grande pour se camoufler.
Pour l'anxiété, je pense que c'est fréquent car un enfant HPI comprendra des choses que sa maturité (je n'aime pas trop ce mot mais rien d'autre ne me vient) ne pourra absorber. Comprendre des choses de grand quand on est un enfant peu déstabiliser. Les enfants HPI on souvent un regard différent sur la société et sont plus lucides que les enfants du même âge. Il se questionnent sur la vie, la mort par exemple, ce qui peut être source d'anxiété. Du coup moi aussi je pense qu'il est important de discuter avec lui que d'aller voir un psychologue. Insister sur l'aspect médical renforcé l'impression d'etre, différent, don décalé et n'aide pas a s'adapter à la société.
En ce qui concerne les activités extra scolaires, il faut pouvoir nourrir sa soif de connaissance tout en évitant les choses étudiés a l'école, cela risquerait d'augmenter son ennui en classe.

Mon fils aîné est a peu près comme moi avec un QI plus hétérogène et est autiste et TDAH.

Mon second a un QI moins élevé, comme ton fils et homogène. Il ne présente pas d'autres trouble. Il est faignant a l'école, avec des résultats moyen, il mets un coup de collier pour atteindre la moyenne. Il dit qu'il se fiche de la note du moment que ça passe.

Le benjamin est encore différent. Il a un QI très hétérogène, ce qui fait que son QIT n'est pas mesurable. Il a un QIP de 130 environ et un QIV autour de 80. Comme lui a expliqué la psychologue qui lui a fait les tests, sont cerveau est comme un tiroir bien rempli de riches connaissances. Mais il n'a pas la clé pour l'ouvrir, en définitive pas les moyens verbaux de l'exprimer et souffre d'un TSA qui semble moins marqué que son frère et moi d'après les du spectre autistisque mais maintenant qu'il est adulte, je remets en cause cette évaluation.

Donc le HPI peut prendre différentes formes et enrienter vers une suspicion de TSA, le QIV montre les capacités a exploiter le potentiel, le V signifie verbal, code souvent déficience en cas de TSA.

En dernier lieu dans la mesure du QI on fait une différence HPI etTHPI. La mesure de THPI se situe aux alentours de 145. Souvent, en dessous des résultats les problèmes d'adaptation dans la société sont minimes alors qu'au delà cela peut présenter des difficultés importante.

15 pour d'écart type (donc dessus de 100, s'apparente chez l'enfant a 1 an d'avance .
Il est compréhensible qu'un un enfant avec 4ans d'avance aura une compréhension d'un enfant plus vieux mais il reste un enfant malgré tout. C'est pareil a 130mais moins marqué.

Je file j'ai rdv a l'hôpital, mon taxi arrive dans 10mn' et je ne suis absolument pas prête.
THPI, Asperger, dépression sévère et résistante depuis 3 ans

la folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre a un résultat different
A. Einstein

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#9 Message par Family Man » mardi 30 avril 2019 à 7:58

merci pour ces explications illustrées d'exemples perso Woyim !
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3223
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#10 Message par hazufel » mardi 30 avril 2019 à 8:09

Woyim a écrit :
mardi 30 avril 2019 à 7:22
Donc le HPI peut prendre différentes formes et enrienter vers une suspicion de TSA
ou vers rien du tout quand il est homogène, hormis un HPI qui n’est pas un trouble.
le QIV montre les capacités a exploiter le potentiel, le V signifie verbal, code souvent déficience en cas de TSA.
pas dans les TSA sans déficience intellectuelle et notamment Asperger. Le verbal est justement un pic de compétence fort, au regard d’un IRP souvent moindre et d’une IMT déficitaire. Pas toujours mais ce schéma se retrouve très souvent dans les cas d’étude.

FamilyMan ton fils a un profil tout à fait homogène, c’est plutôt bon signe. Il n’y a pas que les enfants HPi qui sont angoissés et qui se posent des questions existentielles. Tentez d’accompagner ce qui lui semble anxiogène, et voyez s’il a besoin d’une aide extérieure ou pas.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2322
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#11 Message par olivierfh » mardi 30 avril 2019 à 8:21

Woyim a écrit :
mardi 30 avril 2019 à 7:22
Souvent, les personnes atteintes d'autisme ont des tes hétérogènes. Je suppose que tu as les résultats des subtests et que tu peux le constater.
Chez les personnes présentant un TSA, il est fréquent de trouver une dysharmonie dans les tests. Je crois de mémoire que le QIT est représentatif du potentiel et le QIV de l'exploitation du potentiel. Il est fréquent que le QIV soit inférieur chez les personnes avec TSA. En ce qui me concerne, ce n'est pas le cas.
D'après L. Mottron (Montréal) c'est chez les autistes "typiques"/"de Kanner"/"SOD" (speech onset delay = retard de mise en place de la parole) que le raisonnement perceptif (IRP du WAIS-IV: notamment sous-tests "matrices", "blocs") a tendance à être plus élevé que la compréhension verbale (ICV: notamment "vocabulaire", "similitudes"), tandis que c'est l'inverse chez les "Asperger"/"NoSOD".

Edité: le temps que j'écrive hazufel l'avait déjà dit. :)
hazufel a écrit :
mardi 30 avril 2019 à 8:09
pas dans les TSA sans déficience intellectuelle et notamment Asperger. Le verbal est justement un pic de compétence fort, au regard d’un IRP souvent moindre et d’une IMT déficitaire.
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4403
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#12 Message par Flower » mardi 30 avril 2019 à 11:46

J'avais d'ailleurs un tel pic de compétence en verbal, donc je confirme ce que disent hazufel et olivierfh. ;)

Au-delà de toutes les considérations métaphysiques qu'on peut faire sur le HQI, je pense que dans le cas du fils de Familyman, il y a deux points à adresser: l'anxiété et l'ennui en classe. Dans les deux cas d'ailleurs, cela peut être utile d'en parler d'abord en famille. Peut-être que ton fils a des idées sur ce qu'il faudrait faire pour qu'il s'ennuie moins? Les élèves HQI vont souvent comprendre très rapidement des explications et s'ennuient quand le prof doit répéter la même chose. Dans ce cas, lui donner déjà des exercices à faire, permettre qu'il commence les devoirs ou même qu'il fasse complètement autre chose, peut aider, il faut juste signaler quand arrive quelque chose de nouveau pour éviter un décrochage car l'élève était concentré sur autre chose. Mais ça peut aussi être lié au fait que les cours sont présentés de manière trop "simple", là c'est plus difficile.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#13 Message par Family Man » mardi 30 avril 2019 à 14:16

J'y vois plus clair grâce vous, merci ! et j'ai qques idées sur ce qu'il faut mettre en place.

- anecdote sur l'ennui : il ne lit plus depuis 2 ans (que des mangas) depuis qu'il a eu son téléphone portable (= réseaux sociaux et youtubeurs)
mais comme cet accessoire est interdit dans son collège (même dans la cours de récré), l'ennui est devenu d'autant plus fort à l'école !
donc, en début d'année, il a gravé "je me fais chier"... sur la couverture en plastique transparent de son cahier de liaison !
sachant que ce cahier passe entre les mains de tous les professeurs, je lui ai demandé si c'était une provocation, un geste suicidaire ?
il prétend que non, soit disant qu'il pensait que ça passerait inaperçu avec la transparence (une façon de narguer les profs)

- anecdote sur ... on sait pas : ennui ? angoisse ? les 2 ?
il fait du hand en compétition et revient souvent avec des écorchures lorsqu'il se "rappe" sur le sol du gymnase
mais il y a 3 mois, nous avons remarqué que le dessus de ses 2 avant bras avait une cicatrice d'environ 5x5 cm au même endroit !
après des sueurs froides, une enquête sur le harcèlement, sur les défis débiles (genre "le jeu du foulard"), on lui a mis la pression
et il a avoué s'être lui même scarifié pour voir jusqu'où il pouvait aller sans avoir mal :shock:
vu l'angle des blessures, le cutter qu'il a utilisé (désolé : on dirait un mauvais polar !), on dirait qu"il s'est vraiment fait ça tout seul
quand aux motivations, il évoque un défi personnel, le besoin d'être fort, de surmonter sa peur, de se prouver qque chose
il nous dit l'avoir regretté quand il a vu les dégâts que ça fait après plusieurs séances de "rappe" avec le plat de la lame

... c'est suite à ça que nous avons consulté, testé, questionné : pour aller au delà de son apparence de garçon doué et joyeux.
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#14 Message par Family Man » mardi 30 avril 2019 à 14:24

c'est vrai que nous consacrons beaucoup d'énergie à son frère aspie depuis 8 mois et qu"il a pu se sentir délaissé.
mais depuis le coup des cicatrices, nous passons de nouveau du temps avec lui et sa soeur pour rétablir l'équilibre.
et nous organisons des trucs spécifiques, en phase avec ses passions, ses centres d'intérêt (sport, mangas, sorties ...)
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#15 Message par Family Man » mardi 30 avril 2019 à 20:49

j'ai un grand débat avec mon épouse : elle craint que nos enfants étudient et comparent leurs tests

de mon côté, je me sens capable de rédiger une version "enfant/ado" compréhensible par eux,
(avec beaucoup de travail et de lecture sur ce forum car je suis un "débutant" bien sûr :oops: )
- pour leur montrer que chacun a un profil unique (et éviter rivalités et jalousie)
- leur faire prendre conscience de leurs forces respectives (et encourager la confiance)
- leur expliquer d'où viennent leurs difficultés particulières
... et qu'ils peuvent compter sur nous pour les accompagner.

WISCV de l'ainé ( 14 ans ) : ICV: 142, IVS: 129, IRF: 131, IMT: 107, IVT: 105 > QIT hétérogène / TSA (aspie)
WISCV du cadet (12 ans) : ICV 130, IVS 122, IRF 131, IMT 130, IVT 126 > QIT homogène / HPI
WISCV tite soeur ( 8 ans) : ICV: 136, IVS: 114, IRF: 106, IMT: 100, IVT: 103 > QIT hétérogène / TDA-H
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Répondre