Dépersonnalisation & déréalisation

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Dehlynah
Fidèle
Messages : 169
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: TSA et dissociation?

#76 Message par Dehlynah » mercredi 26 juin 2019 à 23:07

Melle qui
d'après le psychiatre que j'ai vu, ces états dissociatifs ne sont pas typiques TSA, mais je remarque tout de même que les personnes avec qui j'ai pu aborder la question et avaient vécu ou vivent encore cela, sont des femmes diagnostiquées, il y a peut être quelque chose à creuser donc notamment sur le lien avec le caméléonisme (je me demande même si je ne l'ai pas lu quelque part- qu'à force de faire semblant, on se perd- ce que j'avais déjà perçu intituivement vers 18 ans)
Oui Gianna
ce que tu décris c'est exactement cela (quand je dis être hors de mon corps,c'est que c'est comme si mon moi ne m'appartenait plus)- avec en fond une crise existentielle et souvent j'ai remarqué lié à un sentiment de ne pas appartenir à un groupe (famille, classe...) d'être hors jeu en quelqu sorte tout en reconnaissant la vanité, la vacuité totale des occupations auxquelles s'adonne ce groupe- voir des gens remplir un chariot de choses inutiles peut susciter cet espèce de dégoût, d'extériorisation totale, sans parler des stimulis..pour Melle qui :)
Mon psy opte pour un symptôme lié à une anxiété maximale
L'état transitoire pouvant générer l'anxiété maximale -
et hier j'ai enfin vu, compris les occurences et ce qui en ressort( pour ma part)
ces premiers états sont apparus lors de mon entrée dans un nouveau collège, vers 12 ans, en pleine adolescence est un état transitoire par excellence il me semble, puis ils sont réapparus du passage de l'adolescence à l'âge adulte, vers 23 ans- ce que je refusais- et refuse encore en quelque sorte, mais en réalité je ne me sens pas adulte-
et dernièrement, phase de séparation avec conjoint et...déménagement, rien de plus transitoire et anxiogène donc...
J'attends le compte rendu de mon ancien psychiatre vu quelques mois et suite à mon séjour HP, impossible de le joindre jusqu'alors, puis ça s'est débloqué-il me parlait souvent de
'' problèmes d'autonomie" je crois...
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Gianna
Fidèle
Messages : 131
Enregistré le : jeudi 31 août 2017 à 23:43

Re: TSA et dissociation?

#77 Message par Gianna » mercredi 26 juin 2019 à 23:57

Dehlynah a écrit :
mercredi 26 juin 2019 à 23:07
Mon psy opte pour un symptôme lié à une anxiété maximale
L'état transitoire pouvant générer l'anxiété maximale -
et hier j'ai enfin vu, compris les occurences et ce qui en ressort( pour ma part)
ces premiers états sont apparus lors de mon entrée dans un nouveau collège, vers 12 ans, en pleine adolescence est un état transitoire par excellence il me semble
Pour ma part, un texte de Temple Grandin que j'ai trouvé sur le site m'a permis de relire ma propre expérience et de mieux la comprendre. Temple relie ces états aux problèmes sensoriels, voici ce qu'elle dit :

"A la puberté, j'ai eu de graves problèmes d'anxiété, de nervosité, et de sensibilité au toucher et aux sons. L'anxiété se ressentait comme un état de trac continu, sans raison d'être. Les plus mauvais jours, je me sentais comme si j'étais traquée par un tueur à gages."

C'est peut-être en effet un sujet à creuser du côté des femmes TSA...
Diagnostiquée TSA

Avatar du membre
Kalevipoeg
Habitué
Messages : 67
Enregistré le : mardi 1 août 2017 à 7:29
Localisation : Nordiste émigrée

Re: TSA et dissociation?

#78 Message par Kalevipoeg » jeudi 27 juin 2019 à 20:17

Oui, Gianna, c'est exactement ce qu'il m'arrive d'avoir comme sensations aussi : l'impression d'être à côté des gens, à côté du monde (et à côté de mes pompes ! :D ) et que le monde autour n'est qu'un théâtre (Hmmm... Shakespeare aussi disait cela - "all the world is a stage and all the men and women merely players"...). :)

Une fois ou 2, dans un supermarché encore, j'ai eu l'impression que tous les autres clients étaient fous, qu'ils remplissaient leur caddie, faisait leurs achats de façon automatisée aussi, mais qu'ils avaient tous un problème psy...
Alors que bon... en fait... c'était moi qui faisait de la déréalisation et qui déconnait...

Il m'est aussi arrivé (lorsque j'en faisais encore pas mal) de "profiter" de cet état pour réussir à faire mes courses. J'avais l'impression de planer, d'être presque dans un high et du coup, je prêtais moins attention aux bruits, aux gens et réussir ma mission-courses était plus facile, moins stressant.
Et à partir du moment où j'ai commencé à faire ça, à ne plus en avoir peur mais presque à en profiter, et bien cela a diminué.

"All the supermarkets are stages and all the customers merely players..." :D
Born again in Summer 2017, when God told me I was an aspie.

TSA - type Asperger

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1665
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: TSA et dissociation?

#79 Message par Siobhan » vendredi 28 juin 2019 à 9:19

Kalevipoeg a écrit :
jeudi 27 juin 2019 à 20:17
Oui, Gianna, c'est exactement ce qu'il m'arrive d'avoir comme sensations aussi : l'impression d'être à côté des gens, à côté du monde (et à côté de mes pompes ! :D ) et que le monde autour n'est qu'un théâtre (Hmmm... Shakespeare aussi disait cela - "all the world is a stage and all the men and women merely players"...). :)
(...)
Salut Kalevipoeg,

Une remarque qui n'est pas sans rapport avec le thème des dissociations, je crois : il me semble intéressant de noter que ce sont des personnages que Shakespeare a créés de toute pièce, dans des pièces de théâtre que "Will" a (aussi) créées de toute pièce, qui disent (traduction ad hoc du texte que tu rapportes : ) que "Ce monde n'est qu'une scène, et ici les hommes et femmes ne sont que des acteurs." :geek: :mrgreen:
Modifié en dernier par Siobhan le vendredi 28 juin 2019 à 13:45, modifié 2 fois.
(ex-MudBloodKnowItAll)

TSA

"(...)Please believe in gentle dreams
The sweetness of people
Whistling in their sleep(...)"

A Silver Mt. Zion - Mountains Made of Steam

Mlle-Qui
Fidèle
Messages : 199
Enregistré le : samedi 15 juin 2019 à 11:22

Re: TSA et dissociation?

#80 Message par Mlle-Qui » vendredi 28 juin 2019 à 10:26

Dehlynah a écrit :
mercredi 26 juin 2019 à 23:07
Melle qui
d'après le psychiatre que j'ai vu, ces états dissociatifs ne sont pas typiques TSA, mais je remarque tout de même que les personnes avec qui j'ai pu aborder la question et avaient vécu ou vivent encore cela, sont des femmes diagnostiquées, il y a peut être quelque chose à creuser donc notamment sur le lien avec le caméléonisme (je me demande même si je ne l'ai pas lu quelque part- qu'à force de faire semblant, on se perd- ce que j'avais déjà perçu intituivement vers 18 ans)
Du coup j'ai abordé le sujet avec ma psy qui m'a fait passer le bilan. On en a parlé qu'en fin de séance et elle a reprit son stylo en disant "ah oui ça c'est très intéressant, on en reparle à la prochaine séance" !
J'en saurai plus au prochain rdv, mais elle m'a donné le nom d'une neuropsychologue spécialisée en TSA. Pour elle dans le bilan y'a rien de flagrant quant à un éventuel TSA mais comme elle m'a dit, elle est pas spé et est peut être passée à coté de quelque chose. Elle me conseille d'aller voir la neuropsy avec mon compte rendu.

Ca me l'a fait hier tiens le "phénomène" comme je l'appelle :lol: c'était léger... mais quand ça m'arrive me force mon cerveau à reprendre le contrôle... mais je sais pas comment je fais :roll:
Profil atypique HPI
Suspicion TSA (démarche auprès de ma psy)

Dehlynah
Fidèle
Messages : 169
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: TSA et dissociation?

#81 Message par Dehlynah » vendredi 28 juin 2019 à 14:04

Ah et idem, quand le phénomène a commencé à devenir envahissant, je me pinçais, me mordais, jusqu'à avoir des idées plus extrêmes pour "réintégrer" mon corps, j'ai lu cette expression sur le fil des auto -mutilations-c'est d'ailleurs à ce moment que je me suis dit "oula ça devient craignos" (donc hyper consciente en même temps de ce qui se passe en moi)
C'était exactement ça, un besoin de réintégrer mon corps par des sensations fortes voire la douleur
Autre possibilité que je m'étais évoquée fin de l'adolescence: je me pense, je pense les autres, je pense tout, j'analyse tout (typique Tsa je crois ou / et hpi avec cogitation non stop- obligé de tout scanner pour évoluer dans le monde)
je finis par être déconnectée de mon corps

Bref: pure surcharge cérébrale
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Mlle-Qui
Fidèle
Messages : 199
Enregistré le : samedi 15 juin 2019 à 11:22

Re: TSA et dissociation?

#82 Message par Mlle-Qui » vendredi 28 juin 2019 à 21:04

Dehlynah a écrit :
vendredi 28 juin 2019 à 14:04
Ah et idem, quand le phénomène a commencé à devenir envahissant, je me pinçais, me mordais, jusqu'à avoir des idées plus extrêmes pour "réintégrer" mon corps, j'ai lu cette expression sur le fil des auto -mutilations-c'est d'ailleurs à ce moment que je me suis dit "oula ça devient craignos" (donc hyper consciente en même temps de ce qui se passe en moi)
C'était exactement ça, un besoin de réintégrer mon corps par des sensations fortes voire la douleur
Autre possibilité que je m'étais évoquée fin de l'adolescence: je me pense, je pense les autres, je pense tout, j'analyse tout (typique Tsa je crois ou / et hpi avec cogitation non stop- obligé de tout scanner pour évoluer dans le monde)
je finis par être déconnectée de mon corps

Bref: pure surcharge cérébrale
Oui c'est le terme approprié, surcharge cérébrale. C'est ce que je ressens aussi quand je me pince la jambe, j'ai besoin de réintégrer mon corps maintenant !! Heureusement pour moi ça fonctionne, mais c'est dingue d'en arriver là...
Le pire c'est quand je conduis, je conduis très souvent en pilote automatique, je me rend à un endroit sans trop savoir comment, quand je m'en rend compte je me pince la jambe aussi, il faut absolument être reconnecté à la réalité :?
Profil atypique HPI
Suspicion TSA (démarche auprès de ma psy)

Dehlynah
Fidèle
Messages : 169
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: TSA et dissociation?

#83 Message par Dehlynah » vendredi 28 juin 2019 à 22:05

ah non quand je conduis par contre je peux pas être en automatique, enfin j'y suis déjà :) - sinon je me crashe direct - non pour moi c'est horrible de conduire, j'ai eu mon permis à 40 ans, après des efforts et une motivation monstrueuse - c'est une' forme de somnambulisme - auto ambulisme alors ce que tu vis?

ah je viens de lire un passage de la thèse de Dachez, sur le coping, où il et question de "théâtre " ( p.178) et de "jeu" qui peut mener à la longue à une crise identitaire, à une fragmentation .
Sur l'intellectualisation à outrance aussi, le fait de chercher des causalités pour tout.

Tu nous diras ce qu'en pense ta psy?
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Gianna
Fidèle
Messages : 131
Enregistré le : jeudi 31 août 2017 à 23:43

Re: TSA et dissociation?

#84 Message par Gianna » samedi 29 juin 2019 à 20:13

Dehlynah a écrit :
vendredi 28 juin 2019 à 14:04
Autre possibilité que je m'étais évoquée fin de l'adolescence: je me pense, je pense les autres, je pense tout, j'analyse tout (typique Tsa je crois ou / et hpi avec cogitation non stop- obligé de tout scanner pour évoluer dans le monde)
C'est fou, ça c'est exactement moi aussi. J'ai commencé à philosopher constamment à partir de l'âge de 13 ans. Comme j'étais exclue et que je n'arrivais à m'intégrer dans aucun groupe, ma seule manière d'exister c'était de penser, penser dans ma solitude. Une sorte de "je pense donc je suis" au sens le plus littéral. :geek:

Et puis au moment le plus critique de mon adolescence, vers 15-16 ans j'ai aussi pratiqué l'automutilation et c'est allé assez loin, mais je n'avais pas conscience de me faire du mal, je n'en ai pris conscience qu'après, lorsque j'ai compris que je garderai toute ma vie les cicatrices sur ma peau....
Diagnostiquée TSA

Mlle-Qui
Fidèle
Messages : 199
Enregistré le : samedi 15 juin 2019 à 11:22

Re: TSA et dissociation?

#85 Message par Mlle-Qui » dimanche 30 juin 2019 à 8:37

C'est étrange je ne me suis jamais intégrée à un groupe étant jeune non plus, d'ailleurs adulte c'est toujours pareil :roll:
C'est pas que je veux pas, c'est que je n'y ai pas ma place et on me le fait savoir "gentiment" !! du coup je m'éloigne (et on ose me dire après "mais c'est toi qui te met en retrait"... ben voyons :x )
Profil atypique HPI
Suspicion TSA (démarche auprès de ma psy)

Dehlynah
Fidèle
Messages : 169
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: TSA et dissociation?

#86 Message par Dehlynah » dimanche 30 juin 2019 à 22:20

Melle Qui : je crois pas que ce soit trop étrange ici de pas pouvoir s'intégrer à un groupe :)
ou bien Gianna c'est parce qu'on est trop dans notre intériorité justement, qu'on arrive pas à être en groupe...
Mais bon, on est pas "obligé" d'être en groupe non plus...
Cela dit vers 18 ans, je me suis plus ou moins intégrée ( pour un temps plus que court d'ailleurs) à un groupe ( mais c'était à l'étranger, du coup en tant que française et étrangère j'étais mieux, voire plus acceptée- on revenait d'un festival de musique dans la campagne -c 'était eux aussi des musiciens, j'assistais à leurs répèts- on était dans une voiture bondée, ça fumait des joints, ça riait, et je me suis nettement fait la réflexion, comme spectatrice ( tiens encore) , quasi extatique : "ça y est j'appartiens à un groupe de jeunes !!" bon après j'ai gaffé ( je crois, encore un mystère de plus), et la fille avec laquelle j'avais sympathisé m'a snobée...
Mais pour revenir à la dissociation, vous voyez, cet état - être en groupe - ne m'était tellement pas familier, et peut être étranger, que j'ai eu ce besoin de m'extérioriser de la réalité pour nommer le phénomène auquel j'assistais finalement comme spectatrice, donc ne faisant pas partie intégrante de ce moment, de cette réalité.
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Elemi
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : mardi 12 février 2019 à 16:37

Re: TSA et dissociation?

#87 Message par Elemi » dimanche 30 juin 2019 à 22:43

Alors, ça m’arrivait très souvent autrefois ; cela pouvait durer plusieurs jours et dans ces cas là c’était assez angoissant. L’acupuncture fonctionnait bien sur moi pour me sortir de cet état et me permettre de me réintégrer.
J’ai depuis développé d’autres stratégies, notamment le sport et la méditation, que je pratique dès que je sens cet état s’installer et que je ne le souhaite pas. Parfois aussi, je trouve ça pratique, je le vois comme un super pouvoir qui me permet de supporter la réalité extérieure ( à condition que je puisse le maîtriser, ce que je fais de mieux en mieux).
Deux remarques : je n’ai pas de diagnostic officiel de TSA ; j’ai toujours mis cette capacité à dissocier sur le compte des traumas ( lourdes opérations chirurgicales suivies de longues immobilisations, abus sexuels) subis dans l’enfance.
«  Sans doute à la limite d’Asperger » lors du rv de pré diagnostic ( pour l’instant je ne passe pas les tests). Suspicion de SED écartée.

Dehlynah
Fidèle
Messages : 169
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: TSA et dissociation?

#88 Message par Dehlynah » lundi 1 juillet 2019 à 16:59

oui pour le coup ici c'est plus de la dissociation post traumatique, mais au final avec une anxiété élevée, lors d'une surcharge émotionnelle, les réactions peuvent être les mêmes, un journée stressante et remplie de négatif peut être traumatisante pour quelqu'un avec des TSA, étant donné que tout est amplifié

compliqué quand on a un lourd vécu ( a t-il entraîné des comportements qui rapprochent des TSA, ou bien a-t-on un lourd vécu PARCE qu'on a des TSA ? ou les deux? - les personnes avec TSA étant beaucoup plus exposées par ex. au risques d'abus, sexuels notamment)
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Elemi
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : mardi 12 février 2019 à 16:37

Re: TSA et dissociation?

#89 Message par Elemi » jeudi 4 juillet 2019 à 16:37

Dehlynah a écrit :
lundi 1 juillet 2019 à 16:59

compliqué quand on a un lourd vécu ( a t-il entraîné des comportements qui rapprochent des TSA, ou bien a-t-on un lourd vécu PARCE qu'on a des TSA ? ou les deux? - les personnes avec TSA étant beaucoup plus exposées par ex. au risques d'abus, sexuels notamment)
C’est vraiment la question que je me pose, en effet, et qui n’aura sûrement jamais de réponse... J’essaie de mettre cette question en stand-by et de me concentrer plutôt sur celle-là : comment faire pour aller mieux, et notamment pour en finir avec les angoisses qui me gachent quand même un peu la vie ( et celle de mes proches)? Pour l’instant je ne reprends pas la thérapie analytique ( qui m’avait permis de mettre au jour les abus sexuels et de dénouer quelques noeuds familiaux), et je me tourne vers la TCC, avec beaucoup d’espoir. Et peut-être aussi la danse, avec une prof par ailleurs psychologue, qui pratique l’art-thérapie.
«  Sans doute à la limite d’Asperger » lors du rv de pré diagnostic ( pour l’instant je ne passe pas les tests). Suspicion de SED écartée.

Dehlynah
Fidèle
Messages : 169
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: TSA et dissociation?

#90 Message par Dehlynah » jeudi 4 juillet 2019 à 16:40

oui, de toute manière l'être humain est trop complexe, on ne peut faire un tri clair net et définitif, tout est imbriqué, donc en effet la seule question qui reste au bout d'un moment: je fais quoi de tout ça ? et je cherche des solutions pour aller mieux...
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Répondre