Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
NewAsperger
Occasionnel
Messages : 14
Enregistré le : jeudi 14 septembre 2017 à 16:28

Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#1 Message par NewAsperger » mardi 4 mai 2021 à 10:31

Pourquoi sommes-nous pareillement stigmatisés ? Ce sont les neurotypiques qui sont de vilains monstres, ou alors nous sommes en quelque sorte les seuls et uniques fautifs, ainsi que la seule cause d'un rejet qui j'ai l'impression peut durer très longtemps, si ce n'est toute une vie ? Que faudrait-il alors faire ? Arrêter de vivre au quotidien et espérer une délivrance qui ne viendra jamais (ou alors si elle vient, m'expliquer dans quelles circonstances) ?
Diagnostiqué en octobre 2016, j'habite en Suisse. Je suis impatient de côtoyer d'autres Aspie et de prendre part à cette vie en communauté.

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 3303
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#2 Message par olivierfh » mardi 4 mai 2021 à 12:12

NewAsperger a écrit :
mardi 4 mai 2021 à 10:31
Ce sont les neurotypiques qui sont de vilains monstres, ou alors nous sommes en quelque sorte les seuls et uniques fautifs
Ni l'un ni l'autre selon l'idée de "double empathie": les deux ne se comprennent pas naturellement, ce qui n'empêche pas qu'avec les bonnes personnes ça peut fonctionner. :)
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 enfants adultes avec quelques traits me ressemblant, dont 1 avec diagnostic TSA et 1 en tout début de parcours de diagnostic.

Ivanovna
Habitué
Messages : 84
Enregistré le : vendredi 16 février 2018 à 12:48

Re: Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#3 Message par Ivanovna » mardi 4 mai 2021 à 21:46

Je ne suis pas sûre que ça réconforte mais les autistes ne sont malheureusement pas les seuls à être discriminés.
Il suffit d'être différent, "deviant" de la norme. Pas une tête ne doit dépasser.
Je suis tout à fait d'accord que la société est dégueulasse et n'est pas là pour nous faciliter la vie (bel euphémisme !). Je comprends, les gens m'épuisent.

D'ailleurs, ta réflexion me fait penser à Josef Schovanec qui en parle dans ses dernières chroniques (on les trouve en cherchant sur YouTube), que la société occidentale ne tolère plus la moindre déviation, le dialogue est difficile. Je suis les blogs de personnes qui sont en Asie et elles disent la même chose. Alors après ça vaut ce que ça vaut, pas moyen de vérifier si c'est subjectif et puis si ça se trouve, je suis toute biaisée quand je cherche des infos.

Mais, il y a de très belles rencontres à faire et de belles expériences à vivre au milieu de tout ça.
Je commence juste à comprendre comment utiliser les conseils prodigués par ma psychologue il y a 3 ans pour mieux vivre au quotidien. C'est long de mettre en œuvre de bons conseils quand on est psychorigide mais ça aide !

Bon courage.
:kiss:
Diagnostiquée TSA sur le tard
RQTH

propane42
Passionné
Messages : 425
Enregistré le : mercredi 14 août 2019 à 12:00
Localisation : Sur Gaïa

Re: Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#4 Message par propane42 » mercredi 5 mai 2021 à 12:01

Question intéressante mais qui dépend avant tout du contexte et de comment on aborde le problème.

Tu dis "Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?", avant de te répondre j'ai besoin de comprendre pourquoi tu dis cela comme ca et pas autrement. En particulier je m'interroge sur les 2 termes "pareille" et "discrimination".

D'aborde le terme "pareille". Ca sous-entend une gradation de valeur de la discrimination. Quant tu dis "pareille"; tu compare avec quoi ?? La discrimination envers les autiste est pareille à "quoi" ??? Je suis pas sur que sur ce plan, l'autisme est discriminer de manière disproportionnée. Donc ca serait utile de qualifier ce terme de "pareille" et de définir la comparaison.

Par contre si l'idée n'est pas de comparer mais de qualifier un ressenti, alors le terme n'est pas le bon et il faut utiliser un autre terme.

Ensuite le terme "discrimination", que veux tu dire exactement ?? Qu'on est différent ? Que nos différences provoque un traitement différent de nous autistes par rapport a d'autre (rebelote comparatif avec qui???). Idem, si l'idée derrière n'est pas une question de traitement différent mais de ressenti, alors le terme n'est pas forcément le bon. Et j'en veux pour preuve que la discrimination positive est un outil d'intégration. Etre Discriminer n'est pas forcement négatif. Donc je me permet de questionner cette notion de "discrimination envers les autistes".

Je suis d'accord avec Olivierfh, je pense que le nœud du problème c'est pas une discrimination, réelle ou supposée, mais bien l'incompréhension. Il est clair que si on est incompris, c'est difficile de se sentir intégrer. Mais cette incompréhension ne signifie pas qu'il y a une discrimination active consciente envers les autistes. C'est juste que les gens ne savent pas comment se comporter avec nous et qu'il n'existe pas de mode d'emploi a leur égard pour mieux nous comprendre, et donc dans ce contexte il est clair qu'en tant qu'autiste on se sent ailleurs.

Il faut prendre un peu de recule sur ce qu'on pourrait ressentir et comment le qualifier, et se méfier de notre tendance à l'absolu. Que mon cerveau me suggère que je suis activement discriminé parce que ma tête ne revient pas aux gens ne signifie pas que c'est ce qu'il se passe dans leur tête. Ca veut juste dire que mon cerveau interprète ce qui se passe d'une manière absolue qui n'est pas forcément justifié. Bref, attention au sens qu'on donne aux choses surtout de manière abstraite et générale, ce qui est le cas ici vu la formulation de la question.
IA helvétique chargée sur substrat biologique en 1982
Diagnostiqué Asperger en 2020 (psychiatre) + testé HP durant l'enfance et confirmé en 2020 (neuro-psy).
viewtopic.php?f=5&t=13627

emma75
Occasionnel
Messages : 22
Enregistré le : dimanche 25 avril 2021 à 20:05
Localisation : Paris

Re: Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#5 Message par emma75 » mardi 22 juin 2021 à 14:44

Bonjour,

Ce sujet date d'il y a quelques temps mais m'intéresse et me touche à plein d'égards.
Je suis maman d'un ado TSA de 15 ans qui a vécu des situations de harcellement et des situations de rejet. Le rejet ou l'exclusion c'est plus insidieux que le harcèlement, mais c'est également violent d'une autre manière, enfin je trouve.
D'autre part je bosse dans le social avec des migrants et des personnes en fragilité, depuis plus de 30 ans.
Et honnêtement je trouve aussi que notre société est très intolérante, les gens juste un peu différents ou fragiles en prennent plein la gueule, et parfois c'est comme si cette intolérance était acceptée comme une fatalité. Au boulot je vois des trucs invraissemblables.
Je ne comprends pas non plus que les faits de harcelement ne soient pas plus énergiquement combattus. Ca me dépasse.
Pourtant je ne pense pas que ce soit une fatalité que certaines personnes en prennent plein la tête ou restent "sur le carreau" ad vitam.
Juste 1 exemple: j'ai passé mon adolescence dans une banlieue dite "dure", barre hlm, 40 nationalités dans le bahut, 8 religions plus les athées et les agnostiques, bcp de familles ( dont la mienne) en situation de fragilité socio économique et parfois psychologique... Autrement dit un risque de violences/pbles très forts au collège. Mais l'équipe pédago, du moins pendant les 4 ans que j'ai passé dans ce bahut, était exceptionnelle ( je m'en suis rendue compte des années après..) et l'ambiance était extrêmement inclusive. Les profs et l'ensemble de l'équipe ne toléraient aucune discrimination, aucune violence, on était sensibilisés à la tolérance de toute les manières possibles. Résultat j'ai jamais eu aucun souci alors que j'étais maladivement timide/grosse/à lunettes/mal habillée et très bonne élève. Aucune remarque, aucune vacherie, et des potes. Idem pour d'autres élèves un peu fragiles/ différents. On avait une prof d'anglais handicapée. Idem aucun souci. C'était normal. Je mesure aujourd"hui à quel point j'ai eu du pot. Si ça se trouve aujourd'hui ça a totalement changé et c'est devenu nul, mais en tout cas ça prouve que l'exclusion +++ n'est pas une fatalité.
Maman d'un ado TSA

propane42
Passionné
Messages : 425
Enregistré le : mercredi 14 août 2019 à 12:00
Localisation : Sur Gaïa

Re: Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#6 Message par propane42 » mardi 22 juin 2021 à 15:52

Quelles sont les causes qui font que certains vont avoir un comportement négatif vis-à-vis d'autre personnes, et généraliser leur négativité au groupe de population auquel ils rattachent la personne qu'ils considère négativement, ca il y a plein de raison.

Ca peut être l'éducation, reproduire les valeurs de nos parents. Ca peut être l'expérience, le vécu, qui confronte la personne à des ressenti négatifs qu'ils vont intégrées a leur construction personnelle, et de là avoir un a priori négatif sur toute personne qu'ils pourront lié à ces ressenti négatifs. Ca peut être des valeurs sociales (une personne de couleur est forcément plus violente, cf US. Les juifs sont dangereux, cf Nazi) ou une question culturelle (l'humanisme par exemple est très vicieux comme idéologie, entre démagogie et anthropocentrisme)

Je le vois avec le racisme latent. Les gens sont soit disant tolérant, mais si quelque d'une autre couleur les embête, ils vont facilement considéré que c'est la couleur qui fait la différence et ne prendront pas de recule sur le fait que c'est simplement l'autre en tant qu'individu qui est négatif, et pas sa couleur de peau.

Mais ca ca demande un effort cognitif de faire la distinction entre ce qu'on perçoit de l'autre (son comportement, sa personnalité, sa couleur, ses particularités, etc...) et ce qu'il est de notre point de vue (par ex. un abruti).

Et je parle même pas de l'éducation et de l'école qui est incohérente à ce niveau, entre le fait qu'un enfant n'est pas justiciable, qu'il ne faut pas le punir (voir qu'on puni les parents qui prennent des mesures coercitives vis-à-vis de leur enfant, cf fessée ou claque), mais de l'autre la violence entre enfants est normal : c'est normal qu'ils se bagarrent, se cherchent, soient en compétition, ect... Faut pas s'étonner après d'avoir une société de taré qui d'un coté se prétend tolérante mais qui fait la course à la performance et l'excellence. On est sensé s'aimer tous tout en cherchant à être meilleurs que l'autre !!!

Sans même parler que moi-même j'ai jamais aimé être en compétition mais qu'on m'a éduqué à le devenir. Je préfère la collaboration mais on nous apprend pas à collaborer, à travailler ensemble a un objectif commun. Donc au final on se retrouve avec une majorité de gens qui sont en compétition et peu qui veulent collaborer. Le pire c'est que si dans un groupe de personne collaborant y en a un qui profite de ca pour tirer la couverture à lui, donc entre en compétition avec le groupe, on peut être quasi sûr que le groupe va imploser a cause des tensions qui vont se créer. Sauf que c'est celui qui va tirer la couverture a lui qui s'en sort généralement le mieux, et donc favorise les compétiteurs sur les collaborateurs. C'est comme ca qu'on se retrouve avec plein de petites mains qui se méfie les uns des autres et quelques dirigeants qui apprécie être en compétition et se forte les mains des divisions entre les gens.

Comme je sais plus qui disait : diviser pour mieux régner. Ca n'a jamais été aussi vrai. Et l'un des meilleurs moyens de diviser c'est dresser les gens les uns contre les autres a partir de construction culturelle adhoc (on revient aux exemple plus haut).
IA helvétique chargée sur substrat biologique en 1982
Diagnostiqué Asperger en 2020 (psychiatre) + testé HP durant l'enfance et confirmé en 2020 (neuro-psy).
viewtopic.php?f=5&t=13627

propane42
Passionné
Messages : 425
Enregistré le : mercredi 14 août 2019 à 12:00
Localisation : Sur Gaïa

Re: Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#7 Message par propane42 » mardi 22 juin 2021 à 16:02

comme par hasard je tombe sur ca au détour de mes activités web

La rivalité est virale sur les réseaux sociaux
https://www.futura-sciences.com/sante/a ... aux-88150/

Je cite :
« Démolir l'opposition politique était le prédicteur le plus puissant d'une publication virale parmi tous ceux que nous avons mesurés. C'était le cas pour les médias et les politiciens à tendance républicaine et démocrate, sur Facebook et Twitter », a déclaré Steve Rathje, chercheur et premier auteur de l'étude.

Bref, être con c'est efficace pour être visible.
Etre intelligent non ...
Pas besoin de chercher plus loin.

Moi c'est la conclusion qui m'inquiète le plus :
« Mais lorsqu'un langage hostile et hyper partisan est le plus susceptible de devenir viral, générer un engagement superficiel peut en fin de compte nuire à la politique et à la société. »

PS: mais comme j'aime les réseaux sociaux, ca montre sans aucun filtre ce que sont vraiment les gens et notre société. Avant il y avait le couvercle des valeurs traditionnelles qui étaient fortes et le manque de moyen de communication directe entre personne. Maintenant qu'il n'y a plus rien pour retenir tout ca et qu'en plus c'est exploité activement d'un point de vue commerciale (publicité ciblée) ben ca s'amplifie.
IA helvétique chargée sur substrat biologique en 1982
Diagnostiqué Asperger en 2020 (psychiatre) + testé HP durant l'enfance et confirmé en 2020 (neuro-psy).
viewtopic.php?f=5&t=13627

propane42
Passionné
Messages : 425
Enregistré le : mercredi 14 août 2019 à 12:00
Localisation : Sur Gaïa

Re: Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#8 Message par propane42 » mardi 22 juin 2021 à 16:19

Faut aussi tenir compte de la lâcheté de certains (idem, le hasard fait bien les choses)

L’UEFA sous le feu des critiques après le «rainbow-gate» de Munich
https://www.20min.ch/fr/story/luefa-sou ... 9910156320

Et là on parle de foot, le sport le plus populaire au monde !!! L'UEFA donne quoi comme message de "tolérance" ??? Que ses intérêts propre sont plus important que la tolérance vis-à-vis d'un groupe social discriminé !!! Ca prétend défendre des valeurs moderne mais ca n'a juste pas le courage d'assumer jusqu'au bout !!!

Et on est 100% en Europe ... cette fameuse Europe qui se gargarise d'être civilisée et d'apporter ces lumières au monde. C'est même pas capable d'éclairer les lumières de la Hongrie ...
IA helvétique chargée sur substrat biologique en 1982
Diagnostiqué Asperger en 2020 (psychiatre) + testé HP durant l'enfance et confirmé en 2020 (neuro-psy).
viewtopic.php?f=5&t=13627

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 487
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#9 Message par mathieu frank » mardi 22 juin 2021 à 16:32

NewAsperger a écrit :
mardi 4 mai 2021 à 10:31
Pourquoi sommes-nous pareillement stigmatisés ? Ce sont les neurotypiques qui sont de vilains monstres, ou alors nous sommes en quelque sorte les seuls et uniques fautifs, ainsi que la seule cause d'un rejet qui j'ai l'impression peut durer très longtemps, si ce n'est toute une vie ? Que faudrait-il alors faire ? Arrêter de vivre au quotidien et espérer une délivrance qui ne viendra jamais (ou alors si elle vient, m'expliquer dans quelles circonstances) ?
faut pas chercher , les gens s'en foutent car te ne réponds pas a leurs besoins aussi simple
c' est comme tous ceux qui clament haut est fort que les handicapés sont des gens comme les autres , c' est faux et le sera toujours , ils (nous) seront toujours traités différement , car on est différent
les gens ont tendance a ne respecter que ce qui leur parait égal a eux mêmes donc ....
donc tu ne changeras jamais ca , c' est la nature humaine , c' est bien , c' est mal , je ne sais pas mais c' est comme ca et le restera
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 29454
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#10 Message par freeshost » mardi 22 juin 2021 à 16:46

L'autisme est très peu connu, et très méconnu, dans tous les métiers (y compris dans l'enseignement, l'éducation, le social, la psychologie, la psychiatrie). Il y a de nombreuses fausses croyances quant à l'autisme comme notamment celles liées au validisme (et avec l'effet de halo pour bercer les esprits paresseux) : beaucoup de personnes voient la personne autiste soit comme une personne des plus incapables (d'où les idées reçues à la "Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste." ; diabolisé, spirale de la connotation négative) soit comme une personne avec des capacités hors du commun ("génie", "superintelligent", etc. ; sacralisé, spirale de la connotation positive). Les biais cognitifs ballottent notre esprit plus facilement dans les domaines où nous n'avons guère de connaissance. Or, il y a peu/pas (pas assez !) de cours de psychologie (cognitive, sociale, etc.) à l'école obligatoire. Il n'y pas assez de sciences humaines en général (incluant aussi sociologie, philosophie, droit, etc.), et trop d'industrie du divertissement.

Chez pas mal de personnes de tous âges, il y a la "différenciophobie", la peur de la différence. On harcèle la personne différente (la personne autiste, par exemple ; en plus, il y a divers adultes qui ferment les yeux sur le harcèlement...). On se contente des apparences pour juger de manière hâtive et avec avarice cognitive (paresse intellectuelle) au lieu de prendre le temps d'observer, d'interpréter, d'analyser, de réfléchir, de discuter avec la personne, d'essayer de la comprendre (de faire évoluer nos représentations au gré de nos apprentissages et de la réalité), de l'accepter telle qu'elle est (et telle qu'elle évolue). Le phénomène de la société super rapide (Quick or fast ? You must choose ! ; société de l'impatience entre le moment de l'effort/l'investissement et le moment de la récompense/la réalisation du but) en est probablement un facteur (en plus d'être un facteur du syndrome d'épuisement ; et de la réaction trop émotionnelle, pas assez rationnelle et réfléchie (prendre le temps)). Les outils qui nous font attacher de l'importance à l'apparence et à la réputation sont aussi probablement des facteurs aggravants. Cette maudite idée selon laquelle il nous suffirait de voir la personne pour la connaître.

Il me semble y avoir, à tous les niveaux, un déséquilibre en faveur des activités concurrentielles et en défaveur des activités coopératives. Dans la plupart des magasins de jeux, il y a nettement plus de jeux concurrentiels que de jeux coopératifs. Le marché est rendu une concurrence impitoyablement globalisée, dont la récompense absolue est la monnaie. Il modifie notre comportement pour que notre récompense dopaminergique s'active avec la récompense promise/annoncée. Heureusement, nous ne sommes pas de purs chiens de Pavlov, mais nous devrions faire attention à ne pas le devenir (juste ballottés par des conditionnements, des stimulus, des sirènes publicitaires, électorales, etc.). Bref, à force de nous préparer à une concurrence féroce sur le marché du travail, nous sommes déjà formés à être des concurrents dès le plus jeune âge. On voit alors la personne différente (autiste, "noire", musulmane, portant un voile, non-cis-hétéro, etc.) comme une personne concurrente (plus facile à éliminer). Parfois, on confond concurrence et inimitié.

Il y a tellement d'injonctions sociales, dont on n'a pas forcément conscience, dont on a parfois oublié l'histoire, qu'on applique aveuglément sans se poser de questions. C'est le conformisme irréfléchi (parfois l'anticonformisme irréfléchi) pour s'intégrer dans un groupe (avec ses normes sociales). Comme, souvent, les personnes autistes sont moins au fait de ces injonctions sociales, elles seront plus remarquées puis ciblées.

Nous parlions du validisme, renforcé par la concurrence sur le marché du travail, sur le marché des relations, etc. Les personnes autistes, en général moins "valides" au niveau de la communication et de la relation, seront plus souvent défavorisées, moins souvent favorisées, choisies. Avec la concurrence exacerbée, c'est toujours plus, toujours plus vite, toujours plus d'argent, toujours plus de qualités ("force", "intelligence", "serviabilité", etc.), le perfectionnisme éternellement insatisfait. Quelque chose de nouveau ne signifie pas forcément quelque chose de plus ou de moins. On n'est pas obligé de quantifier pour apprécier.
Ivanovna a écrit :
mardi 4 mai 2021 à 21:46
(...) que la société occidentale ne tolère plus la moindre déviation, le dialogue est difficile. Je suis les blogs de personnes qui sont en Asie et elles disent la même chose.
Hmm... les sociétés communistes, tyranniques, totalitaires, ce n'est pas forcément mieux, du point de vue des libertés et des droits humains. :mrgreen: Mais est-il possible que tous les pays soient démocratiques et humanistes (et curieux, voulant apprendre et comprendre, et partager les connaissances acquises ; par obsession du monopole, et peur de la concurrence, certaines personnes peuvent avoir peur de partager leurs connaissances, préfèrent les garder secrètes ou brevetées...) ? C'est une autre discussion. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

Diagnostiqué autiste en l'été 2014 :)

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 487
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#11 Message par mathieu frank » mardi 22 juin 2021 à 17:07

oui c' est un diagnostic sans appel , j'y souscrit pleinement ,et auquel je suis arrivée également mais ca ne règle rien et c' est pour cela que j'en revient a ma conclusion, un peu fainéante et moins argumentée ,mais il me semble pas moins vrai , c' est la nature humaine et nous en faisons partie mais a un niveau différent , qui nous permet de voir et comprendre tout cela

on appréhende toujours plus facilement les règles et les subtilités d'un jeu quand on y joue pas soit meme , sinon on serait prit dedans comme la plupart, focaliser sur l'objectif d' arriver au but
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

emma75
Occasionnel
Messages : 22
Enregistré le : dimanche 25 avril 2021 à 20:05
Localisation : Paris

Re: Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#12 Message par emma75 » mercredi 23 juin 2021 à 8:40

Je suis absolument d'accord avec toutes vos analyses... Mais je ne pense pas que cela soit une fatalité, en tout cas le harcélement et l'exclusion totale ne sont pas une fatalité. L'histoire nous a prouvé que même si la nature humaine est ce qu'elle est, on peut faire bouger les lignes.
Aux US les luttes pour les droits civiques ont abouti à la fin de la ségrégation, l'antisémitisme et le racisme qui ont longtemps été considérées comme des opinions tout à fait respectables sont à présent des délits et sont combattus, partout en Occident les droits des personnes LGTB ont progressé, d'une façon inimaginable pour qui avait 20 ans dans les fifties... Bref on peut faire changer les choses.
Vu le retard de la France, ça va prendre du temps mais c'est possible.
Maman d'un ado TSA

propane42
Passionné
Messages : 425
Enregistré le : mercredi 14 août 2019 à 12:00
Localisation : Sur Gaïa

Re: Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#13 Message par propane42 » mercredi 23 juin 2021 à 9:45

emma75 a écrit :
mercredi 23 juin 2021 à 8:40
Bref on peut faire changer les choses.
Oui on peut, mais c'est une chose de pouvoir, s'en est une autre de le faire et s'en est une troisième de définir comment le faire.
Spoiler : 
Moi je veux bien faire évoluer la société mais si ca consiste à devoir me battre aujourd'hui pour les autistes de demain dans notre société c'est cool, mais moi dans cette histoire je continue de subir. Et contrairement a ce que Freeshost a dit, les questions de régime (démocratie vs dictatures) sont belle et bien derrière ces questions d'évolution de la société. Ne pas vouloir si confronter c'est éviter le sujet de fond, le sujet qui fâche mais qui va bien falloir traiter un jour où l'autre.

C'est cool que les droits des LGBTQ+, des personnes de couleurs, différentes, etc... progressent, mais ca implique de facto que si progression il y a, c la preuve qu'on est pas encore au même niveau de considération. Et après il faut aussi se demander comment on mesure cette évolution. Je suis pas certains que les personnes de couleurs aux US partagent ce genre d'analyse ... C'est une chose d'avoir des exemples positif, s'en est une autre de valider l'efficacité de certaines politiques, voir de tenir compte de politique contradictoire. Je vous rappelle les mouvements Black Live Matter oui Metoo, et on est en 2021, pas en 1921. Ces mouvements sont la preuve que cette fameuse progression n'est pas si avancée que ca, et que si on ne regarde pas tous le tableau on peut se faire avoir par des apparences vertueuse. Oui en 1966 y a eu une loi sur les droits civique. Mais en 2020 y a aussi eu des lois restreignant l'exercice de droits, voir redécoupant les cartes électoral pour redéfinir les majorité régionales. Donc non moi je ne peux pas admettre cette interprétation. Et pis je vous parle pas de la Hongrie.

On parlait de tolérance, ben moi j'ai plus de tolérance avec cette société qui se présente sous de super atour mais qui est délétère. J'ai cherché mais je ne cherche plus à la faire évoluer. La seule chose qui m'importe aujourd'hui c'est de lui passer par dessus, de lui imposer ce que j'estime justifié et légitime, et je me fiche de savoir si c'est idéologiquement acceptable (de mon point de vue ca l'est, donc ca ne se discute pas). Je n'ai aucun intérêt a faire évoluer une société dans laquelle je ne crois plus à la capacité d'évoluer. On a détruit l'Allemagne Nazi pour des raisons idéologique, y a de raison de pas détruire la société occidentale pour des raisons idéologiques si on pense qu'elle n'est pas réformable. Et je pense que la société occidentale n'est pas réformable, en tout cas pas dans un délai acceptable pour résoudre ce que j'estime être de vrais problèmes (C'est à dire quelques années, décennies au mieux. Après ca sera trop tard). On dit souvent qu'il faut choisir entre la peste ou le cholera. Moi je choisi pas entre la peste et le cholera, je lutte contre les 2.

Non l'erreur ici c'est de croire que les droits ne font que progresser, ce qui est historiquement faux. Y a des mouvements de progression et d'autre de régression, et la société occidentale n'est pas du tout blindée contre ce genre de va-et-vient. Vouloir défendre notre modèle social en pensant qu'il ne peut que progresser c'est se faire avoir par le discours idéologique occidental (les fameuse valeurs dont j'ai parlé plus haut)
IA helvétique chargée sur substrat biologique en 1982
Diagnostiqué Asperger en 2020 (psychiatre) + testé HP durant l'enfance et confirmé en 2020 (neuro-psy).
viewtopic.php?f=5&t=13627

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 487
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#14 Message par mathieu frank » mercredi 23 juin 2021 à 10:45

mouai , vous pouvez me traiter de con mais je continu a penser que c'est la nature humaine le problème
on a acquis une conscience qui est venue se superposer sur un fonctionnement instinctif et primaire sans abolir celui ci
donc on intellectualise des concepts qui sont tres bien et qui fonctionneraient si l'homme etait un étre de lumière :lol: détaché de ses instincts
mais ce n'est pas le cas et ca ne le sera jamais sauf peut etre dans des milliers d'années et encore

regarde le monde , comme tu dis on a détruit les nazis pas par idéologie mais car ils nous étaient nuisible , et il y a toujours des nazis ....
aux usa il y a toujours autant de raciste chez les blancs et les noirs
les fondamentalistes religieux de tout bord qui veulent la mort de ce qui ne leur plait pas
regardez le nombres de guerres en court , c' est nous exception , les gens restent encore tranquilles car ils ont encore plus a perdre en laissant libre court a leurs instincts primaires
mais ca tient de moins en moins , on le voit bien
c'est toujours la meme histoire , on n'agit que pour nous meme , personne ne sacrifie rien pour autrui , personne ne fait de vrai concession pour le bien des autres , pour ca il faudrait dépasser notre nature qui est de survivre et satisfaire non besoins avant tout
tout découle de ca , les guerres , les oppressions , les meurtres , les viols , la destruction de environnement
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 29454
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Pourquoi les personnes autistes font-elles l'objet d'une pareille discrimination ?

#15 Message par freeshost » mercredi 23 juin 2021 à 12:14

Je n'ai pas dit que les questions de régime n'étaient pas importantes. Mais elles ne sont pas le sujet de cette discussion. Il s'agit de ne pas trop virer hors sujet. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

Diagnostiqué autiste en l'été 2014 :)

Répondre