[Mémoire] Effet sur les parents d'un diagnostic de TSA

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
Etudiantepsycho
Nouveau
Messages : 2
Enregistré le : lundi 7 juin 2021 à 10:03

[Mémoire] Effet sur les parents d'un diagnostic de TSA

#1 Message par Etudiantepsycho » lundi 7 juin 2021 à 10:12

Modération (Tugdual) : Déplacement du sujet depuis "L'Espace parents".


Bonjour à tous,

Je suis étudiante en Master de psychologie et je m'intéresse aux effets de l'annonce diagnostique de TSA sur les parents. Je vise notamment à mieux comprendre ce qui se joue pour les parents lors de l'annonce, et ses effets à court et à long terme afin d'accompagner au mieux les parents dans leur parcours. Cette recherche s'effectue dans le cadre de mes études, et ne sera ainsi pas publiée et votre anonymat est garanti. L'idéal, si vous êtes d'accord, serait d'organiser un rendez-vous en visio pour échanger autour de ce sujet.
Si vous êtes intéressés, merci de me laisser un message sous ce poste :)

Belle journée à tous,

Emma Fritsch

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 29800
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: [Mémoire] Effet sur les parents d'un diagnostic de TSA

#2 Message par freeshost » lundi 7 juin 2021 à 19:22

Bienvenue ! Etudiantepsycho !

Pour en savoir plus le spectre autistique, il est possible de dévorer ici. :P
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

Diagnostiqué autiste en l'été 2014 :)

Avatar du membre
AlDuelz
Régulier
Messages : 49
Enregistré le : lundi 21 juin 2021 à 4:34
Localisation : Dans un autre monde visiblement.
Contact :

Re: [Mémoire] Effet sur les parents d'un diagnostic de TSA

#3 Message par AlDuelz » lundi 21 juin 2021 à 17:51

Hello ! :D

De ce que j'ai appris de mes parents ainsi que certains parents, le Diagnostic TSA permet avant tout de faire apprendre à la fois aux parents et à l'enfant, la particularité mentale qu'a celui-ci Il en va donc de soi que lorsqu'il est effectué et validé, que les parents perdent leurs repères qu'ils avaient fixés pour leur enfant car c'est une information qui est souvent difficile à accepter pour des parents, ces mêmes parents qui veulent (sans doute) le bien de leur enfant et tout le bonheur du monde et qui ont un minimum de repères avec eux. Il y'a une multitude de réactions possibles, je vais donc énumérer les deux plus probables qui peuvent avoir lieu :

Le Déni et le renfermement sur soi. (Le fameux pourquoi il a des TSA, est-ce à cause de moi ? Pourquoi lui et pas moi ? Et si la personne n'avait pas été Autiste, comment serait-elle aujourd'hui ? etc)
.

Il est évident de savoir qu'un parent ne souhaite pas accepter ce fait, en disant qu'il ne ressemble pas à un autre Autiste du tout, et de prendre cet autre Autiste comme "exemple", ou encore de se dire que la personne Autiste n'est pas si différente, que ses symptômes sont de la comédie etc. Être parent est loin d'être facile, les parents ont dû faire des sacrifices et se battre pour donner à leur enfant le meilleur d'eux-mêmes, alors accepter cette différence est pour eux, souvent encore une épreuve de + à surmonter parmi une multitude.

L'Acceptation, la compréhension et la Reconstitution


Suite à l'arrivée du Diagnostic, les parents peuvent se mettre à mieux comprendre certains aspects de la constitution mentale de leur enfant, en acceptant de faire des efforts pour comprendre le TSA de l'enfant ainsi que les particularités mentales de celui-ci. Il est important pour les parents de bien cerner l'enfant, car ceux-ci vont donc décider de remettre en question certains aspects de leur vie, pour aider et accompagner l'enfant pour qu'il trouve le bonheur et vive d'une manière adaptée.


Bien sûr, ce ne sont que des exemples, ce qu'il faut retenir c'est que :

- Les parents ne vont pas forcément accepter dès le début, et c'est tout-à-fait normal par crainte. D'autres au contraire, vont l'accepter immédiatement car signe de soulagement.

- Il y'a une remise en question perpétuelle des parents sur une possible erreur du Diagnostique, et sur leurs propres repères mentaux qu'ils avaient fixés pour l'enfant et une multitude de questionnements sur le "pourquoi" l'enfant a des TSA.

- Mise en place d'un nouveau plan mental pour leur enfant, comment l'aider et l'accompagner à faire valoir ses droits, procédures administratives, comment discuter avec d'autres parents qui ont également un ou des enfant(s) possédant(s) des TSA.


Le mieux serait de directement demander à un parent de TSA qui a traversé ses périodes de questionnement, pour cerner comment les aider au mieux à accepter les troubles de l'enfant et l'aider.
Bilan 30/07/2021 : TSA (Asperger), TDAH, Troubles Obsessionnels Compulsifs, Dyspraxie Visuo-Spatiale avec de fortes probabilités d'autres Dys, Troubles Sensoriels. Personnalité INTP (Logicien). En MeltDown Autistique. QI hétérogène, Verbal >

Etudiantepsycho
Nouveau
Messages : 2
Enregistré le : lundi 7 juin 2021 à 10:03

Re: [Mémoire] Effet sur les parents d'un diagnostic de TSA

#4 Message par Etudiantepsycho » samedi 26 juin 2021 à 12:06

Merci beaucoup pour cette réponse ! Effectivement je m'intéresse à la réaction des parents face au diagnostic, mais aussi aux réaménagements que l'annonce de TSA entraîne au sein de la famille.

Et oui, dans l'idéal je cherche à avoir des témoignages de parents dont l'enfant a été diagnostiqué avec un TSA 😊 Si certains parents ont envie de partager leur expérience sous ce post, c'est avec plaisir que je vous lirais.

Belle journée !

Herbe Rouge
Régulier
Messages : 38
Enregistré le : vendredi 10 janvier 2020 à 23:07
Localisation : Seine et marne

Re: [Mémoire] Effet sur les parents d'un diagnostic de TSA

#5 Message par Herbe Rouge » vendredi 30 juillet 2021 à 21:14

Le diagnostic a plutôt été plutôt un soulagement pour ma part.
Il faut dire aussi que j'avais beaucoup lu sur le sujet avant de faire le bilan neuropsy, je n'ai donc pas été "surprise" ni prise de court par le diagnostic.

Le soulagement est venu aussi du fait que cela me permet de mieux me comprendre moi-même, et notamment d'expliquer cette énorme fatigue qui s'est installée chez moi au fur et à mesure des années dont je n'arrive pas à me débarrasser malgré mon chômage actuel.

Pour mon fils, il était déjà suivi, donc nous continuons son suivi tel qu'il était auparavant, cela n'a pas changé grand-chose.
Par contre, je pense que l'équipe pédagogique du collège a été très rassurée que nous ayons enfin un diagnostique qui puisse expliquer son comportement.

Autre effet : je m'inquiète pour nos finances, et son avenir.
Côté finances, son suivi actuel nous coûte entre 400 et 500 euros par mois, non remboursés bien sûr puisqu'en libéral (le CMPP ne s'étant malheureusement pas bien passé pour nous, avec refus de leur part de nous donner un diagnostic notamment). Je perds mes allocations chômage à partir de septembre, et gagnerais donc 0 euro. Nous serons donc à 5 pour vivre sur le salaire de mon mari. Nous sommes en train de terminer le dossier MDPH, mais au mieux, d'après ce que j'ai compris, nous aurons une centaine d'euros par mois, et ce n'est même pas sûr.
J'ai deux autres enfants. Qui auront également besoin de certains suivis (psychomotricité au minimum).
(j'ai encore espoir d'un possible emploi avec une personne que je dois recontacter en septembre, donc je croise les doigts, mais c'est une situation assez flippante)
Côté avenir, va-t-il être capable de réussir les études qu'il souhaite entreprendre alors qu'il est pour le moment incapable de travail personnel ? Il est très concentré à l'école, mais à la maison, c'est une vraie cata, et il n'arrive pas à étudier ni faire ses devoirs correctement. Quand à l'avenir plus lointain (travail), je préfère ne pas y penser pour l'instant.
Mon fils ainé de 12 ans diagnostiqué TSA+HP+dysgraphique

Répondre