TSA et permis de conduire...

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
WakanaSakuna
Habitué
Messages : 84
Enregistré le : jeudi 30 novembre 2023 à 11:47
Localisation : Haute-Savoie, France

Re: TSA et permis de conduire...

#766 Message par WakanaSakuna » jeudi 30 novembre 2023 à 12:39

Bonjour,

Je suis titulaire du permis de conduire depuis mes 19 ans en 2014 et j'ai tous mes points avec 45 % de bonus, je possède ma propre voiture et j'adore conduire avec. Avoir un volant entre les mains me fait du bien. Cela me donne l'impression d'être indépendant et d'aller ou bon me semble quand je le souhaite.

Mais il est vrai que cela n'a pas été chose facile de l'obtenir. J'ai dû passer 59 heures de conduire et passer l'examen 3 fois que j'ai eu de justesse. Par la suite, pendant 4 ans mon permis devais être contrôlé par un médecin assermenté en raison de mon traitement qui pouvait influencer ma conduite. Mais depuis 2018, plus de restrictions. Je peux conduire sans contrôle d'un médecin et tant mieux j'ai envie de dire.

Je pense, que dans mon cas, je suis vraiment un gros contre exemple des TSA qui ne conduise pas de voiture, si vous ne pensez pas la même chose n'hésitez pas à me le dire. Bonne journée.
TSA (Syndrome d'Asperger) diagnostiqué en 2002, TDAH (Hyperactif) également diagnostiqué en 2002. Énurésie diagnostiqué en 2021.

Passionné par le Japon, l'aristocratie du XIXeme siècle et le style vestimentaire Old Money.

Fift
Prolifique
Messages : 1098
Enregistré le : jeudi 22 mars 2018 à 14:23

Re: TSA et permis de conduire...

#767 Message par Fift » lundi 4 décembre 2023 à 15:05

Et si on pense la même chose, on peut le dire quand même ? :D
En cours de diag.

"All these words I don't just say, and nothing else matters"

Avatar du membre
rekkan
Assidu
Messages : 296
Enregistré le : vendredi 19 août 2022 à 17:36
Localisation : Rouen

Re: TSA et permis de conduire...

#768 Message par rekkan » lundi 4 décembre 2023 à 18:05

A cause de ma maladresse et de mon étourderie, passer l'épreuve de conduite fut un calvaire pour moi.

Si je le retentais maintenant avec mon statut d'handicapé, la plus petite réflexion désobligeante du moniteur me ferait le laisser en plan sans délai.
Atteint de TAS, TPE, TSA,TAC et de dépression nerveuse.
En attente de diagnostic TDAH et/TPB et de TAG/TP.
THPI potentiel.
Hyperimpulsif.
Hypersensible.

Dehlynah
Prolifique
Messages : 1221
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: TSA et permis de conduire...

#769 Message par Dehlynah » jeudi 7 décembre 2023 à 17:05

rekkan a écrit : lundi 4 décembre 2023 à 18:05 A cause de ma maladresse et de mon étourderie, passer l'épreuve de conduite fut un calvaire pour moi.

Si je le retentais maintenant avec mon statut d'handicapé, la plus petite réflexion désobligeante du moniteur me ferait le laisser en plan sans délai.
Si je le retentais maintenant avec mon statut d'handicapé, la plus petite réflexion désobligeante du moniteur me ferait le laisser en plan sans délai.
c'est ce que j'ai fait en cours de diag
à 20 ans je m'en étais pris plein la tête, j'étais considérée comme la pire des nouilles, le "cas", c'était horrible
il y avait une monitrice fumait dans la voiture, mettait la musique à fond, j'osais rien dire
après un petit jeune sympa mais qui hallucinait de mes conneries (en plus je confonds ma droite et ma gauche) et forcément me renvoyait ma nullité
je suis pas allée bien loin, après plus de 30 h de conduite je n'étais pas en mesure de passer le permis
à côté je faisais des études
mon cerveau était saturé un max

à 40, "je me suis dit ZUT je paie pas et je fais pas autant d'effort pour me faire insulter" et j'ai refusé les leçons avec un moniteur très stressant pour moi et désobligeant ("mais t'es une femme, normalement vous savez faire plusieurs choses à la fois !!" et j'en passe et des meilleures)
et l'automatique m'a sauvée
gros challenge pour moi (cette fois, connaissant mieux mon fonctionnement, et sachant combien ça allait être énergivore, je ne me suis consacrée qu'à ça pendant plusieurs mois)
là je reconduis un peu, j'ai les mains moites et des sueurs froides à chaque fois , dur, dur...
TSA (diagnostic en 2019 par psychiatre spécialisé) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
rekkan
Assidu
Messages : 296
Enregistré le : vendredi 19 août 2022 à 17:36
Localisation : Rouen

Re: TSA et permis de conduire...

#770 Message par rekkan » jeudi 7 décembre 2023 à 17:46

C'est pour ça que je n'ose pas retenter, j'ai les mêmes soucis que toi.
Atteint de TAS, TPE, TSA,TAC et de dépression nerveuse.
En attente de diagnostic TDAH et/TPB et de TAG/TP.
THPI potentiel.
Hyperimpulsif.
Hypersensible.

Alvin
Nouveau
Messages : 4
Enregistré le : lundi 13 novembre 2023 à 16:43

Re: TSA et permis de conduire...

#771 Message par Alvin » jeudi 14 décembre 2023 à 1:23

"""""""
Modifié en dernier par Alvin le vendredi 15 décembre 2023 à 3:01, modifié 1 fois.
Pas de diagnostic officiel

Avatar du membre
Flower
Intarissable
Messages : 5529
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: TSA et permis de conduire...

#772 Message par Flower » jeudi 14 décembre 2023 à 14:28

Drôle d'idée... Donc quelqu'un avec une légère myopie, qui ne porte des lunettes que ponctuellement, ne devrait plus avoir le droit de conduire ? Et si on est myope et qu'on se fait opérer, on peut finalement apprendre à conduire ? Quid des gens qui commencent à devenir presbytes ? Ça arrive déjà vers 50 ans... Et si on fait un épisode dépressif, il faut rendre son permis ? Quitte à perdre son travail ? Tout le monde ne vit pas dans une grande ville avec de bons transports en commun !

La réalité, c'est que des gens totalement sains et valides, il y en a très peu, notamment parce que l'état de santé est quelque chose d'assez fluctuant.

Accessoirement, le fait d'avoir eu du mal à apprendre à conduire et à passer le permis ne signifie pas qu'ensuite, on conduit mal. Au contraire, ce sont souvent les gens à l'aise au volant qui conduisent n'importe comment et mettent les autres en danger !
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Eyvor
Prolifique
Messages : 1419
Enregistré le : vendredi 17 septembre 2021 à 18:15

Re: TSA et permis de conduire...

#773 Message par Eyvor » jeudi 14 décembre 2023 à 14:57

Bonjour Alvin,
Alvin a écrit : jeudi 14 décembre 2023 à 1:23 Bonjour.

C'est un ancien sujet et j'arrive bien en retard, il y a déjà tellement de messages, mais je voulais quand même donner rapidement un avis puisque je passe par là...

J'ai notamment une certaine dyspraxie et beaucoup de problèmes de concentration et mémoire/repérage/orientation. Je me perds systématiquement dans les endroits que je ne connais pas parfaitement. Pour ne rien arranger je suis très myope et astigmate.

J'ai essayé deux fois de passer le permis à partir de l'âge de 31 ans, j'ai dû abandonner à chaque fois. Apprendre le code et le réussir a déjà été très difficile mais la conduite, c'est juste pas possible.

Enfin, à vrai dire, si, c'est possible et beaucoup comme ici en sont la preuve... même avec leurs problèmes ils y arrivent. Avec du travail et de l'acharnement on peut réussir beaucoup de choses. C'est vrai.

Mais ce que j'ai fini par comprendre c'est que ce n'est pas raisonnable de conduire quand on a des troubles. C'est dangereux pour tout le monde.

Il vaut mieux se faire une raison et abandonner cette vanité de vouloir à tout prix réussir ce qui à la base n'était, en quelque sorte, pas pour nous. Chacun son rôle dans la vie.

[...]
Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris ton message, respectivement ce que j'essaie de comprendre, c'est si, à partir de ton expériences personnelle, tu essaie de généraliser (j'avoue que j'ai un peu du mal avec la généralisation sans nuances car cela peut laisser les dégâts derrière) ou alors c'est moi qui a mal compris ton message (ce qui est tout à fait possible) et dans ce cas là, tu pourrais (si tu veux) m'éclaircir — notamment qui est considéré comme "nous".
Bien sûr, je respecte ton avis personnelle.

Flower a écrit : jeudi 14 décembre 2023 à 14:28 Drôle d'idée... Donc quelqu'un avec une légère myopie, qui ne porte des lunettes que ponctuellement, ne devrait plus avoir le droit de conduire ? Et si on est myope et qu'on se fait opérer, on peut finalement apprendre à conduire ? Quid des gens qui commencent à devenir presbytes ? Ça arrive déjà vers 50 ans... Et si on fait un épisode dépressif, il faut rendre son permis ? Quitte à perdre son travail ? Tout le monde ne vit pas dans une grande ville avec de bons transports en commun !

La réalité, c'est que des gens totalement sains et valides, il y en a très peu, notamment parce que l'état de santé est quelque chose d'assez fluctuant.
Tout à fait.
Flower a écrit : jeudi 14 décembre 2023 à 14:28Accessoirement, le fait d'avoir eu du mal à apprendre à conduire et à passer le permis ne signifie pas qu'ensuite, on conduit mal. Au contraire, ce sont souvent les gens à l'aise au volant qui conduisent n'importe comment et mettent les autres en danger !
Là aussi, je plussoie entièrement et je rajoute que des fois quand on est un peu plus âgés (et avec des enfants par exemple), on peut avoir (mais cela reste individuel) plus de sens de responsabilité et conscience du danger et on peut être plus vigilants lors des cours de conduite et des examens, ce qui peut nous mettre encore plus de pression et stress (ce qui peut être mal vu lors des examens).
TSA SDI
"Il n'y a rien qui doive être craint dans la vie, il y a seulement quelque chose à comprendre" (Marie Curie)

Fift
Prolifique
Messages : 1098
Enregistré le : jeudi 22 mars 2018 à 14:23

Re: TSA et permis de conduire...

#774 Message par Fift » jeudi 14 décembre 2023 à 15:38

Heureusement qu'on a le droit de conduire sous antidép et/ou anxiolytiques. Prendre la moto a été salvateur pour moi il y a 3 ans, alors que pourtant j'avais du mal à marcher, pour évacuer le stress et m'aider à me focaliser sur l'instant au lieu d'avoir le cerveau qui part dans tous les sens.
En cours de diag.

"All these words I don't just say, and nothing else matters"

Avatar du membre
Eyvor
Prolifique
Messages : 1419
Enregistré le : vendredi 17 septembre 2021 à 18:15

Re: TSA et permis de conduire...

#775 Message par Eyvor » jeudi 14 décembre 2023 à 15:46

Je comprends ce que tu veux dire @Fift - je conduis, j'aime bien conduire (mais j'avoue que c'est souvent très fatiguant). Pareil, je me focalise sur l'instant, sur la conduite, tout en étant très concentrée sur la sécurité en évitant partir dans tous les sens dans mes pensées (ça change) et ça fait du bien :wink:
TSA SDI
"Il n'y a rien qui doive être craint dans la vie, il y a seulement quelque chose à comprendre" (Marie Curie)

Fift
Prolifique
Messages : 1098
Enregistré le : jeudi 22 mars 2018 à 14:23

Re: TSA et permis de conduire...

#776 Message par Fift » jeudi 14 décembre 2023 à 17:17

Voilà, c'est exactement ça.
(je ne sais pas si tu parles de conduite auto ou moto, je pars dans l'hypothèse que c'est auto).

Et à moto, c'est comme en voiture mais de manière exacerbée. Parce qu'il faut faire attention, non seulement à son accélération et son freinage, mais également au positionnement de son corps, à la tension de ses muscles, etc. C'est très physique, au sens premier du terme.
Et c'est également très sensuel, toujours au sens premier du terme : les odeurs, les sons, les températures, sensations d'humidité ou d'air sec, etc sont totalement présentes, là où en voiture on n'a quasiment que la vue qui est sollicitée. Même la vue est bien plus dégagée puisqu'il n'y a pas de carrosserie et qu'on a une vue à 360°. Moi qui suis très sensible aux lumières (au sens photographique ou pictural du terme), j'en prends plein les yeux à chaque fois !
Je crois bien qu'à moto, le seul sens non sollicité est le goût :lol: .

Du coup, tout ceci focalise naturellement l'attention, un peu comme on pourrait le faire en méditation pleine conscience.


En fait, la moto devrait être remboursée par la Sécu !
En cours de diag.

"All these words I don't just say, and nothing else matters"

Avatar du membre
Fluxus
Intarissable
Messages : 7430
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02
Localisation : Pays des Schtroumpfs

Re: TSA et permis de conduire...

#777 Message par Fluxus » mercredi 20 décembre 2023 à 21:44

Ohlala, dans d'autres circonstances, j'arrive un peu à passer au-dessus mais avec la fatigue et la pression, c'est très compliqué ces derniers temps : J'ai plusieurs moniteurs différents à l'auto-école (en général, ça tourne sur 3 et souvent les mêmes et certains plus que d'autres)...

Sauf que ce qui me dérange, c'est qu'ils ont chacun leur pédagogie, leurs méthodes et des manières de faire différentes.

Et là, ça fait 2 fois (2 fois bien espacées hein) qu'avec 2 moniteurs différents, même si ça ne s'est pas trop mal passé, y a des moments où ils se mettent à péter des câbles tous seuls et ça m'énerve.

Ça m'énerve parce que déjà, je me sens agressée parce qu'eux, ils s'énervent comme si on avait fait quelque chose de très grave sans laisser le droit à l'erreur ou expliquer calmement, ça m'énerve parce que ça met la pression et ça m'énerve parce qu'ils ont tendance à sortir certaines phrases qui peuvent passer pour certaines personnes mais pas pour tout le monde et surtout pas pour des gens avec de gros troubles comme les miens... Surtout que souvent, je me prends l'accumulation quand les moniteurs sont déjà saoulés par des élèves qui refont la même erreur...

Si tout le monde fait la même erreur de débutant, c'est bien que y a une raison en fait et que s'énerver c'est pas la bonne façon de faire???

Je me suis sentie blessée et en même temps, j'ai envie de dire que je peux faire preuve de compréhension parce que je sais bien que la conduite est quelque chose de bien sérieux.

Juste que je n'aime pas certains commentaires où en fait, on ne prend pas le temps de nous expliquer comment y arriver, on nous dit simplement de faire et si on ne sait pas faire, et ba c'est notre faute, on avait qu'à savoir faire...

Je ne veux pas critiquer l'auto-école parce que c'est vraiment spécifique à certaines personnes en fait...

Bref, j'ai du retenir mes larmes pour ne pas me mettre à chialer au volant.

Je me suis sentie blessée et vexée. Et à la fois, je peux comprendre la réaction. Mais mes émotions et mon corps qui se sent blessé ne le voient pas comme ça...


Même en étant au courant du handicap, on peut encore entendre des :

"Tu te poses pas de questions, tu dois savoir coordonner tes mains et tes pieds et c'est tout"

Ou encore des :

"Ça, s'appelle ne pas savoir se repérer dans l'espace"


Et alors ? Merci, en tant que personne autiste, dyspraxique et autres troubles, je sais très bien ce que ça veut dire ne pas savoir coordonner ses membres ou ne pas se repérer dans l'espace.

Et donc ?

J'ai plus le droit d'apprendre à conduire parce que j'ai des difficultés ? Ça donne l'impression que je le fais exprès et que je le fais volontairement ? Ça fait de moi pour autant une mauvaise personne parce que je fais des erreurs par lesquelles il faut passer pour apprendre ? J'en ai marre que tout le monde ait un modèle parfait en tête. Tout le monde n'est pas pareil. Tout le monde ne sait pas faire tout parfaitement.

Je veux pas dire qu'on est dans un délire où on a pas le droit à l'erreur parce que si c'était le cas, ça irait très fortement à l'encontre de mes valeurs et à ce moment là, j'aurais plus qu'à changer d'endroit mais voilà... On n'en est pas bien loin non plus dans certains cas.

Je tolère. Je prends sur moi. J'ai jamais eu de soucis à accepter les critiques lorsqu'elles étaient formulées correctement et pas de manière à ce que je me sente rabaissée émotionnellement. Je fais pas partie des gens qui apprennent à conduire pour se la péter. Je le fais parce que j'en ai besoin pour mon autonomie et mon indépendance...

Et quand je pense que maintenant, quand les auto-écoles font les évaluations de conduite pour définir le nombre d'heures nécessaires, ils font un questionnaire théorique dans lequel il faut obligatoirement répondre que pour nous, apprendre à conduire ça relève d'un plaisir et qu'on n'a pas "la bonne réponse", "la réponse juste" si on dit que c'est par utilité qu'on souhaite apprendre... Et ça, c'est spécifique à TOUTES les auto-écoles en France hein !

Bref...

Genre limite je culpabilise que ça me blesse énormément et que ça me fasse pleurer... Comme si au final, je devais quand même dire que c'est la personne qui me blesse avec ses mots qui est raisonnable... C'est même pas une question de raisonnabilité d'ailleurs... Enfin bref, je m'étale.


EDIT : Surtout que j'ai déjà eu à changer une fois d'auto-école parce que ça se passait pas bien et c'était pas suffisamment adapté, c'est pas pour aller à un endroit qui se pense plus tolérant et bienveillant alors que c'est pas forcément le cas tout le temps...
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage + trouble anxiodépressif associé - CRA régional (2021)

Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir.
Plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. ~ Les Shadoks

delidelo
Nouveau
Messages : 9
Enregistré le : samedi 2 mars 2019 à 18:26

Permis de conduire

#778 Message par delidelo » mercredi 3 janvier 2024 à 9:01

Modération (Curiouser) : Fusion de messages

Bonjour, mon fils est en âge de passer la conduite accompagnée. Dois je signaler qu'il est asperger ? Y a t'il des étapes à suivre ? Merci par avance pour votre réponse.
maman d'un garçon diagnostiqué asperger fin janvier 2019

Avatar du membre
Fluxus
Intarissable
Messages : 7430
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02
Localisation : Pays des Schtroumpfs

Re: Permis de conduire

#779 Message par Fluxus » mercredi 3 janvier 2024 à 11:09

Bonjour delidelo !

Il y a un topic dans l'espace TSA sur le permis de conduire, je pense que tu pourras trouver quelques renseignements ici.

Je pense que c'est bien d'en parler à ton fils d'abord, de savoir s'il est d'accord pour le mentionner ou non.

Personnellement, étant adulte et ayant repris la conduite depuis quelques mois, j'ai décidé d'en parler à ma nouvelle auto-école (en tout cas, à la personne qui s'est chargée de la partie administrative de mon dossier et qui connaît bien tout le monde). Alors bien-entendu, comme souvent, peu de communication dans les équipes donc je pense que les différents moniteurs avec qui je tourne (dont le directeur de l'auto-école) ne sont pas tous au courant... J'avais mentionné la présence de troubles mais sans aller plus loin. Je crois qu'il y a juste ma monitrice préférée qui est au courant qu'il s'agit d'autisme parce que le jour où j'ai changé d'auto-école, elle était dans les parages pendant que je faisais mon inscription.

Je pense que le fait de le mentionner, ça peut aider à mieux comprendre, notamment sur le fait que ça puisse causer des soucis au niveau de la coordination, de la concentration et de l'attention et des fonctions exécutives.

Il y a des gens qui s'en sortent pas trop mal avec la conduite, même en étant TSA même si je sais que la plupart du temps, c'est compliqué.

Donc voilà, à voir.

Ayant une reconnaissance de handicap et un dossier MDPH depuis quelques temps, on ne m'a jamais rien demandé à l'auto-école par rapport à ça, juste posé la question de si je prenais des médicaments incompatibles avec la conduite mais c'est tout.

A une époque, j'entendais parler d'aménagements pour le permis de conduire, je ne sais pas ce qu'il en est aujourd'hui, s'il y a des auto-écoles qui mettent ça en place ou pas.

Donc je pense que dans l'ordre, les choses à faire, ce serait :

-En parler avec ton fils pour savoir s'il souhaite que ce soit mentionné ou non.

-S'il est d'accord pour que ce soit mentionné, peut-être mettre l'accent sur les choses qui pourraient poser des difficultés dans la conduite.

-S'il n'est pas d'accord pour que ce soit mentionné, respecter son choix (je pense que c'est pas vraiment une obligation d'en parler, beaucoup de gens ne le disent pas).

-S'il y a des difficultés potentielles, mentionner précisément les difficultés qui peuvent poser souci spécifiquement sur la conduite (ça peut éviter les éventuels clichés sur le TSA).

En espérant t'avoir un peu éclairé

Modération (Curiouser) : Fin des messages fusionnés
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage + trouble anxiodépressif associé - CRA régional (2021)

Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir.
Plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. ~ Les Shadoks

Cardamome
Prolifique
Messages : 2784
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: TSA et permis de conduire...

#780 Message par Cardamome » mercredi 3 janvier 2024 à 14:07

-En parler avec ton fils pour savoir s'il souhaite que ce soit mentionné ou non.

-S'il est d'accord pour que ce soit mentionné, peut-être mettre l'accent sur les choses qui pourraient poser des difficultés dans la conduite.

-S'il n'est pas d'accord pour que ce soit mentionné, respecter son choix (je pense que c'est pas vraiment une obligation d'en parler, beaucoup de gens ne le disent pas).

-S'il y a des difficultés potentielles, mentionner précisément les difficultés qui peuvent poser souci spécifiquement sur la conduite (ça peut éviter les éventuels clichés sur le TSA).
Bien résumé !

Essayer de choisir une auto école que "vous sentez"...
Nous sommes allés en voir deux. La première: petit bémol les élèves un peu laissés seul pour le code en salle. (Je cherchais particulièrement un endroit avec présence d'un "enseignant" pour les explications des réponses du code... Connaissant mon fils, faire uniquement en ligne aurait été bien moins efficace.)

La seconde très bon accueil et bon feeling. Mon fils en sortant m'a dit "ils sont très positifs".
A la fois sympas, honnête et expliquant clairement les choses que ce soit pour le code ou la conduite.

On a choisi celle là et aucun regret, notre ressenti s'est bien confirmé. Très bonne relation de confiance.
Mon fils est ravi d'apprendre, même s'il découvre que ce n'est pas aussi simple qu'il pensait :lol: il a toujours le sourire en y allant et en revenant.
Spoiler : 
et il est très apprécié car poli, souriant, investi, sérieux, plein de volonté... L'équipe m'explique que ce n'est hélas plus vraiment répandu :oops:
Conduite accompagnée: en dehors du TSA il faut se sentir prêt à ce rapport particulier.
Qui peut être corsé par le TSA.
J'aurais bien voulu que mon fils puisse bénéficier d'une telle expérience de conduite... Mais perso je ne m'en sentais pas capable en général et en particulier par rapport à ses rigidités de TSA qu'il imposera et dont je ne saurais faire.
Je pense qu'une tierce personne convient mieux.

Donc en fonction de votre fils, plusieurs choix ne sont possibles.

Mon fils n'a pas souhaité évoquer le TSA, j'ai respecté. Nous avons convenu de revoir cette décision si nécessaire. Après 15 heures de leçons j'ai demandé à faire le point avec la formatrice et rien de particulier inhérent au TSA n'est ressorti de ses propos.
Donc nous n'avons rien dit.

Personnellement j'envisageais d' en parler avant qu'il ne commence. Ça n'est pas si incongru que ça.
C'est à adapter en fonction de chacun!
maman d'un jeune homme diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Répondre