Autisme et RQTH: les réactions en milieu pro ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Liladrielle
Passionné
Messages : 335
Enregistré le : samedi 18 décembre 2021 à 12:29

Re: Autisme et RQTH: les réactions en milieu pro ?

#16 Message par Liladrielle » mardi 7 novembre 2023 à 17:25

Vous ne comprenez pas du fait de votre monde de fonctionnement qui fait que vous ne pouvez même pas imaginer qu'un tel comportement soit possible...
Merci pour votre réponse.
vous ne pouvez même pas imaginer
Ces mots, en particulier, me marquent... Je ne comprends pas pourquoi, malgré toutes les fois où j'ai été déçue et trompée, je n'arrive toujours pas à "imaginer" à l'avance ce genre d'issue....

Après coup. J'arrive toujours à comprendre et même à identifier les signes à postériori qui auraient dû me questionner. Mais quand je suis dans la situation "je n'arrive même pas à imaginer" que ça puisse se produire.

Comme si une barrière m'empêchait d'envisager le pire, ou que si ça me passait par la tête, c'était évacué de mon esprit pour me concentrer sur le positif du moment. Comment puis-je changer celà pour que ça ne se reproduise plus ? Doit-on systématiquement partir du pire scénario possible au travail ?
Je ne comprends pas comment on peut y survivre si on pense comme ça...

Comment faites-vous pour vous prémunir de ces situations. Si vous avez des techniques pourriez-vous les partager ?

Merci d'avance.

@Lila
TSA - THPI (diag 2022 / 1998) 🦋
| Syndrôme Dys-exécutif | Dyslexie - Dysgraphie - Dysorthographie - Dyspraxie.
| Bilan NeuroPsy - CogCharonne
| Comorbidités : SED, TAG, Dépression, Burnout, PTSD
| RQTH - MDPH 50-70% - sans compensation

Noura
Familier
Messages : 125
Enregistré le : jeudi 21 septembre 2023 à 15:55

Re: Autisme et RQTH: les réactions en milieu pro ?

#17 Message par Noura » mardi 7 novembre 2023 à 17:40

Je suis comme toi Liladrielle, et dans toutes les situations de la vie quotidienne je crois. Je suis le sujet, parce que ça m'intéresse aussi.
Un diagnostic de TSA en 2018 : juste ou pas, telle est encore la question ...

Avatar du membre
Liladrielle
Passionné
Messages : 335
Enregistré le : samedi 18 décembre 2021 à 12:29

Re: Autisme et RQTH: les réactions en milieu pro ?

#18 Message par Liladrielle » mardi 7 novembre 2023 à 18:05

Noura a écrit : mardi 7 novembre 2023 à 17:40 Je suis comme toi Liladrielle, et dans toutes les situations de la vie quotidienne je crois. Je suis le sujet, parce que ça m'intéresse aussi.
Tu as raison ce n'est pas qu'au travail... Je pense que j'ai de la chance dans ma vie privée d'être avec des personnes "comme moi" ou au moins d'un monde pas trop éloigné. Mais ailleurs dans la société c'est une vrai jungle... Je ne sais jamais comment me comporter, et si je ne vais pas avoir une attitude déplacée ou mal interprété...

Je voudrais une pilule magique qui stop la naïveté... :hotcry:
TSA - THPI (diag 2022 / 1998) 🦋
| Syndrôme Dys-exécutif | Dyslexie - Dysgraphie - Dysorthographie - Dyspraxie.
| Bilan NeuroPsy - CogCharonne
| Comorbidités : SED, TAG, Dépression, Burnout, PTSD
| RQTH - MDPH 50-70% - sans compensation

Noura
Familier
Messages : 125
Enregistré le : jeudi 21 septembre 2023 à 15:55

Re: Autisme et RQTH: les réactions en milieu pro ?

#19 Message par Noura » mardi 7 novembre 2023 à 18:14

Parfois c'est ce que je me dis aussi, j'en ai marre de ma naïveté qui me joue des tours. Mais est-ce que ce n'est pas quelque chose de beau aussi ? Faire confiance ça veut aussi dire qu'on croit en l'être humain, et même si ça parait idéaliste, c'est plutôt chouette, non ?
Un diagnostic de TSA en 2018 : juste ou pas, telle est encore la question ...

margotton91
Prolifique
Messages : 769
Enregistré le : mercredi 17 juillet 2019 à 16:14
Localisation : Essonne (91)

Re: Autisme et RQTH: les réactions en milieu pro ?

#20 Message par margotton91 » mardi 7 novembre 2023 à 18:23

Bonsoir Liladrielle,


C'est bien pour cela que pour les autistes, comme nous, et plus généralement, les neuroatypiques, c'est si difficile de travailler en milieu ordinaire, avec des personnes qui n'ont pas été sensibilisées, auxquelles notre mode de fonctionnement différent n'a pas été expliqué auparavant...

Un(e) autiste est naïf(ve) de base. Il ne peut pas envisager, surtout lorsqu'il est enfant, adolescent ou jeune adulte, que les autres ne pensent pas comme lui et qu'il y a de mauvaises personnes... Cela fait partie de la théorie de l'esprit, déficitaire chez nous...

Même si cela a été fait, c'est encore extrêmement répandu, il existera toujours des personnes malveillantes, intolérantes et pas ouvertes d'esprit, pour lesquelles ne peut être handicapée que la personne qui se déplace en fauteuil roulant...

La différence entre vous et moi est que j'ai 56 ans et que désormais, je ne travaille plus : je suis allocataire de l'Allocation Adulte Handicapée. Mais, avant d'apprendre ma condition d'autiste, très tard (cf. sous ma signature), j'ai travaillé environ 20 ans en tant que salariée sans aucun accompagnement vu que j'ignorais tout du fait que je suis autiste et que, de plus, pendant longtemps personne ne parlait de ce type d'accompagnement...
Ce que je vous ai écrit, je l'ai appris à mes dépends, comme vous après coup, en analysant la situation et avec l'expérience.

Ce que vous avez décrit, je l'ai moi-même vécu, dans un de mes derniers postes, en CDD, alors que j'ai reçu ma RQTH après mon embauche, une fois la période d'essai terminée. A l'époque, c'était quelques mois avant que je n'apprenne ma condition d'autiste, la RQTH n'était alors rattachée qu'à mon trouble anxio-dépressif, comorbidité de l'autisme qui n'était pas encore diagnostiqué.
Liladrielle a écrit : mardi 7 novembre 2023 à 17:25
Je ne comprends pas comment on peut y survivre si on pense comme ça...

Comment faites-vous pour vous prémunir de ces situations. Si vous avez des techniques pourriez-vous les partager ?

Merci d'avance.

@Lila
Pré-diagnostic TSA asperger, de niveau faible à modéré, par psychologue clinicien en 03/2019
Confirmation par psychiatre en 04/2019, à 51 ans
Juin 2020 : tests du bilan diagnostic réalisés dans le privé - QI hétérogène

Avatar du membre
Liladrielle
Passionné
Messages : 335
Enregistré le : samedi 18 décembre 2021 à 12:29

Re: Autisme et RQTH: les réactions en milieu pro ?

#21 Message par Liladrielle » dimanche 12 novembre 2023 à 13:21

margotton91 a écrit : mardi 7 novembre 2023 à 18:23 Ce que je vous ai écrit, je l'ai appris à mes dépends, comme vous après coup, en analysant la situation et avec l'expérience.
Merci ENORMEMENT pour votre témoignage. Ca m'a fait un bien fou de comprendre que je ne suis pas la seule à passer par ces difficultés... J'ai encore beaucoup à apprendre... J'espère que j'y arriverai comme vous. :heart:
TSA - THPI (diag 2022 / 1998) 🦋
| Syndrôme Dys-exécutif | Dyslexie - Dysgraphie - Dysorthographie - Dyspraxie.
| Bilan NeuroPsy - CogCharonne
| Comorbidités : SED, TAG, Dépression, Burnout, PTSD
| RQTH - MDPH 50-70% - sans compensation

aspi_rateur
Régulier
Messages : 44
Enregistré le : mardi 8 décembre 2020 à 1:06

Re: Autisme et RQTH: les réactions en milieu pro ?

#22 Message par aspi_rateur » jeudi 23 novembre 2023 à 12:34

Dans les réactions qui m'insupportent en milieu pro : sous prétexte qu'on est différent, qu'on s'exprime pas comme tout le monde ou je ne sais quoi, on n'a pas le droit d'avoir un avis. En fait personne ne s'y intéresse, et ce n'est pas pour de bonnes raisons.
Diagnostic TSA à 22 ans

Avatar du membre
Auberose
Régulier
Messages : 35
Enregistré le : mardi 18 février 2020 à 11:06

Re: Autisme et RQTH: les réactions en milieu pro ?

#23 Message par Auberose » jeudi 23 novembre 2023 à 20:13

Je reviens un peu tardivement ici, en tous cas vos témoignages sont hyper intéressants !

Je suis daccord pour la naïveté, je suis toujours surprise quand je vois le nombre d'embrouilles/coups bas et compagnie dans les entreprises, personnellement j'essaye de me tenir loin de tout cela et je pars du principe que je serai décue pour éviter les mauvaises surprises.

Actuellement je n'en peux plus de ma binôme / collègue de boulot. Je la trouve très sympa, mais je n'arrive pas à bosser avec elle. J'ai besoin d'être dans une bulle totale quand je bosse, et l'intrusion d'une tierce personne venant ajouter son avis/ses modifications etc sur mon travail m'est difficile.

En fait on doit écrire un journal ensemble. Pour éviter que ma collègue ne me parle toutes les 5 min, je m'isole dans le studio d'enregistrement. Une pièce insonorisée, avec un ordinateur : mon rêve absolu.

Sauf que mon chef a commencé a se poser des questions, me disant que ce n'était pas sain de m'enfermer seule là dedans et qu'il fallait que je travaille en équipe.

En fait je ne pense pas être contre le travail en équipe. Mais j'ai besoin que les choses soient segmentée. Par exemple, pendant 2 heures, je reste focus sur mon truc, toute seule et pendant 10 min je discute avec ma collègue, et hop je repars dans mon boulot. Vous voyez ce que je veux dire ?

Je vis très mal ces intrusions dans ma bulle. Ma collègue ne sait pas que je suis autiste. J'ai pas envie d'en parler, bizarrement.

J'ai l'impression que de le dire ou pas ne change rien. Mon chef est au courant et s'étonne pourtant que je m'isole. J'ai pas envie de me lancer dans une explication pour expliquer pourquoi j'ai besoin d'être tranquille.

Je devrais peut etre, mais c'est à moi de m'adapter.
Image

Diagnostiquée TSA en décembre 2022

margotton91
Prolifique
Messages : 769
Enregistré le : mercredi 17 juillet 2019 à 16:14
Localisation : Essonne (91)

Re: Autisme et RQTH: les réactions en milieu pro ?

#24 Message par margotton91 » jeudi 23 novembre 2023 à 20:46

Bonsoir Auberose,

Être au courant que vous êtes autiste ne signifie pas, malheureusement, savoir et avoir conscience de ce que cela représente et signifie pour la personne autiste...

Clairement, votre supérieur n,a pas été sensibilisé réellement et correctement à l'autisme.

Si tel était le cas, vous ne vous entendriez pas dire que "ce n'est pas sain de vous isoler", de temps en temps, comme vous le faites...
Auberose a écrit : jeudi 23 novembre 2023 à 20:13 Mon chef est au courant et s'étonne pourtant que je m'isole.
Se forcer à s'adapter en tant qu'autiste, signifie "masquer", de contraindre", "être quelqu'un d'autre" afin de paraître "normale" dans le but d'être "acceptée" par la société neurotypique, dans le but de s'intégrer... Soit...

Attention : masquer est extrêmement coûteux en énergie et c'est impossible de masquer constamment... " Chassez le naturel, 8l revient au galop "

Inexorablement, cela conduit à brève échéance à faire des effondrements eux-mêmes également coûteux en énergie.

A force d'en faire, vous allez devoir être arrêtée afin de pouvoir récupérer... Plus le temps va passer, plus vous aurez besoin de temps pour récupérer et, en parallèle, vous en ferez de plus en plus car votre résistance s'amenuisera petit à petit...
Auberose a écrit : jeudi 23 novembre 2023 à 20:13 ...mais c'est à moi de m'adapter.
Ce n'est pas agréable à lire mais, hélas, c'est la réalité...

Bon courage
Pré-diagnostic TSA asperger, de niveau faible à modéré, par psychologue clinicien en 03/2019
Confirmation par psychiatre en 04/2019, à 51 ans
Juin 2020 : tests du bilan diagnostic réalisés dans le privé - QI hétérogène

Zuflane
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : jeudi 18 novembre 2021 à 14:25

Re: Autisme et RQTH: les réactions en milieu pro ?

#25 Message par Zuflane » samedi 9 décembre 2023 à 19:25

Bonjour Auberose, j'ai lu l'échange vous concernant et je suis triste de lire que c'est à vous de vous adapter.
Je suis complètement d'accord avec Margotton.
Faites attention à vous, à votre santé mentale, c'est le plus important.
C'est très difficile de trouver un équilibre entre le TSA et le boulot mais vous avez la "chance" d'avoir été diagnostiquée jeune. Vous avez besoin d'aménager votre travail pour éviter d'être usée prématurément.
Il faut que vous en preniez conscience vous-même avant d'en faire prendre conscience aux autres.
Désolée, ça fait un peu "leçon", je m'en rends compte, mais je sais que le chemin est long pour arriver à s'écouter et se prendre en compte... Si ce chemin peut être plus court pour certain.es grâce à l'expérience des plus anciennes comme moi...
Diagnostic posé par le CRA de ma région: TSA sans déficience intellectuelle (novembre 2021)
HPI (octobre 2016)

rg22
Régulier
Messages : 33
Enregistré le : lundi 20 novembre 2023 à 12:54
Localisation : BRETAGNE

Re: Autisme et RQTH: les réactions en milieu pro ?

#26 Message par rg22 » lundi 11 décembre 2023 à 0:50

Liladrielle a écrit : dimanche 12 novembre 2023 à 13:21
margotton91 a écrit : mardi 7 novembre 2023 à 18:23 Ce que je vous ai écrit, je l'ai appris à mes dépends, comme vous après coup, en analysant la situation et avec l'expérience.
Merci ENORMEMENT pour votre témoignage. Ca m'a fait un bien fou de comprendre que je ne suis pas la seule à passer par ces difficultés... J'ai encore beaucoup à apprendre... J'espère que j'y arriverai comme vous. :heart:
Bonsoir Liladrielle je viens de lire vos messages. J'ai 59 ans et 34 ans dans la même entreprise. À mon arrivée dans l'entreprise j'ai voulu tout révolutionner pour améliorer les conditions de travail. Je n'ai pas utilisé la bonne méthode et j'ai fait peur à mon responsable de l'époque. J'étais naïf et je donnais toujours la réponse logique. Exemple lors d'un changement de poste je me suis retrouvé en espace vert pendant plusieurs mois et ce n'était pas mon domaine. Lors de mon passage au notations en début d'année il m'a demandé si je pensais travailler aussi vite que les autres. La réponse logique était non puisque j'étais nouveau à ce poste. C'était un piège. Lorsque j'ai quitté le bureau il a dit que j'étais un fainéant. C'est la seule fois ou il a pu me piéger. Nous n'avons pas la même façon de penser mais à notre avantage ils sont quand même globalement très prévisibles. Ce qui m'a permis par la suite d'anticiper leurs réactions. De même ils sont incapables de comprendre que je n'ai aucune ambition en ce qui concerne les montées en grade. Ils nous jugent à partir de leur façon de fonctionner. J'espère que cela pourra vous être utile et je suis à votre disposition pour d'autres infos. J'ai plein d'anecdotes sur diverses situations de travail (en 34 ans de métier ce n'est pas étonnant) Cordialement
Diagnostiqué TSA avec HPI en 2021

Répondre