Les préjugés sur l'autisme et les autistes

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
rekkan
Passionné
Messages : 334
Enregistré le : vendredi 19 août 2022 à 17:36
Localisation : Rouen

Les préjugés sur l'autisme et les autistes

#1 Message par rekkan » dimanche 18 février 2024 à 18:30

Bonjour.

J'ai hésité longuement avant de poster ce sujet, car il tend à me taper sur les nerfs. Je précise qu'il s'agit des préjugés véhiculés par les média, internet compris. Ce sont au mieux des généralités, au pire des erreurs qui démontrent une totale méconnaissance du sujet, digne des articles d'Allociné.

Voici quelques exemples :

- L'autisme est une maladie : bon dieu, c'est un handicap et plus précisément un TND (Trouble Neuro-Développemental) ! Et oui, il n'y a donc aucun traitement !

- Les autistes sont doués en informatique : raté, j'ai une sainte horreur des ordinateurs, même si je les utilise.

- Les autistes sont fans de trains : je préfère le train à l'avion pour plusieurs raisons mais je n'ai jamais joué au train électrique même si c'est un loisir que je respecte. De même, l'un de mes oncles en a une grosse collection, et, pour autant que je sache, il n'est pas autiste.

- Les autistes n'ont pas d'empathie : bien sûr que si ! Je suis autiste et non un psychopathe.

Il en existe un tas d'autres mais j'ai la flemme de les lister.

Qu'en pensez-vous ?
Modifié en dernier par rekkan le mercredi 21 février 2024 à 18:53, modifié 1 fois.
Atteint de TAS, TPE, TSA,TAC et de dépression nerveuse.
En attente de diagnostic TDAH et/TPB et de TAG/TP.
THPI potentiel.
Hyperimpulsif.
Hypersensible.

David68
Familier
Messages : 104
Enregistré le : samedi 4 décembre 2021 à 6:46

Re: Les préjugés sur l'autisme et les autistes

#2 Message par David68 » mardi 20 février 2024 à 8:01

Bonjour

Heu ...
Je suis né... informaticien....alors que l'informatique était encore très peu diffusée.
J'en ai fait mon métier sans jamais avoir eu de cours.
Et je l'enseigne ... à haut niveau ...

J'adore les trains. J'ai eu un train électrique....
Je vais a la gare le WE parfois juste pour les regarder passer...

Les avions aussi...
Le machines ... Très cool...

L'astronomie quand j'ai le temps.
La musique mais plutôt classique et plutôt les grandes orchestrations.

Empathie oui.. à ma sauce, en tout cas parfois décalée... De toute façon à la recherche d'un absolu, de justice, mais c'est utopique.

École... Des très bas et des très hauts. Le tout cahotique.

Des angoisses aussi .

Frustré du Monde car je ne le comprends pas.

Oui c'est un handicap effectivement pas une maladie .


Voilà un petit résumé
Bonne journée
diagnostiqué TSA et suivi régulièrement par le CRA
Ados et Adi... et le reste... TSA confirmé ++

Et aussi HP posé.
:D
David68

Avatar du membre
Eratosthène
Assidu
Messages : 233
Enregistré le : mardi 21 novembre 2023 à 15:26
Localisation : Bourgogne

Re: Les préjugés sur l'autisme et les autistes

#3 Message par Eratosthène » mercredi 21 février 2024 à 13:09

Les autistes sont tous hypersensibles : je suis globalement hyposensibles et adore la lumière et les musiques fortes.
L'informatique : avec un bac A2 j'ai eu parmi mes jobs la maintenance informatique
Les autistes sont solitaires : j'adore les gens, même s'ils ne me le rendent pas toujours.
Les autistes adorent les chats VRAIIIII
Les autistes sont des monomaniaques qui ne s'intéressent qu'à un truc : alors astronomie, Grèce, histoire en général, cinéma, histoire des techniques, littérature, philosophie, neurologie biologie, éthologie, musique et musicologie (juste que je ne fais pas tout en même temps)
Les trains : à conditions que ce soit de vieux modèles à vapeur restaurés par des passionnés. Je n'aime pas voyager en train : manque de ponctualité de la sncf!
C'est un handicap (à qui je dois envoyer un CV pour sortir de la maison qui rend fou appelée éducation nationale? Si vous avez une recette pour trouver un emploi qui vous convient, appelez moi... En même temps il y a un progrès avant j'en étais à comment on trouve un emploi tout court?)
Ce sont des génies : pas du tout, juste une tendance à approfondir mais je suis d'un niveau intellectuel "normal" pour quelqu'un qui a fait des études approfondies. (à vue de nez je dois être à maximum120 en qi verbal et encore je suis peut-être optimiste...) Comment savoir quand c'est mon tour de parler sans faire tapisserie ou passer pour un rustre?
Empathique : non. Compassionnel : à 200%

Bref, chacun sa façon d'être asperger, la dyade autistique s'exprime d'une infinité de manière, à la manière des couleurs sur une truite arc-en-ciel qui a mille nuances et éclats selon la manière dont elle est éclairée.
(Sinon on peut mettre tous les traits médiatiques dans un shaker et on obtient Sheldon Cooper...)
Modifié en dernier par Eratosthène le jeudi 22 février 2024 à 12:12, modifié 1 fois.
Après une suspicion de TSA-SDI, confirmation par le médecin traitant. Enfin diagnostiqué TSA-SDI par médecin psychiatre le 09/02/2024

David68
Familier
Messages : 104
Enregistré le : samedi 4 décembre 2021 à 6:46

Re: Les préjugés sur l'autisme et les autistes

#4 Message par David68 » mercredi 21 février 2024 à 13:58

Absolument !!!
Empathique non
Compassionnel aussi a 200%
diagnostiqué TSA et suivi régulièrement par le CRA
Ados et Adi... et le reste... TSA confirmé ++

Et aussi HP posé.
:D
David68

Clamavi
Régulier
Messages : 37
Enregistré le : mardi 20 juin 2023 à 16:41

Re: Les préjugés sur l'autisme et les autistes

#5 Message par Clamavi » mardi 27 février 2024 à 11:00

Eratosthène a écrit : mercredi 21 février 2024 à 13:09 Les autistes sont solitaires : j'adore les gens, même s'ils ne me le rendent pas toujours.
Les autistes adorent les chats VRAIIIII
Les autistes sont des monomaniaques qui ne s'intéressent qu'à un truc : alors astronomie, Grèce, histoire en général, cinéma, histoire des techniques, littérature, philosophie, neurologie biologie, éthologie, musique et musicologie (juste que je ne fais pas tout en même temps)
C'est un handicap (à qui je dois envoyer un CV pour sortir de la maison qui rend fou appelée éducation nationale? Si vous avez une recette pour trouver un emploi qui vous convient, appelez moi... En même temps il y a un progrès avant j'en étais à comment on trouve un emploi tout court?)
Ce sont des génies : pas du tout, juste une tendance à approfondir mais je suis d'un niveau intellectuel "normal" pour quelqu'un qui a fait des études approfondies. (à vue de nez je dois être à maximum120 en qi verbal et encore je suis peut-être optimiste...) Comment savoir quand c'est mon tour de parler sans faire tapisserie ou passer pour un rustre?
Empathique : non. Compassionnel : à 200%
Ca m'a fait rire : moi aussi j'aime les gens mais ma façon de le montrer est mal comprise XD
Le coup du "monomaniaque", ça me rend chèvre, on me l'a même reproché pendant un bilan du CRA : j'aurai dû être intarissable sur les stylo plume et ne jamais m'arrêter (je suis adulte bon sang !).
Et oui, on fait comment pour sortir de l'éducation nationale ? La maison qui rend fou.

Le préjugé sur les autistes nées femme : on est comme les hommes ! Difficile de trouver des représentations d'ailleurs, à part Quinni dans Hartley coeur à vif (le reboot)
TSA niveau 1 + TAG diagnostiqués à 34 ans
Je suis non binaire et mon pronom est iel (accords au féminin)

Zebrizebra666
Occasionnel
Messages : 25
Enregistré le : lundi 26 février 2024 à 21:16

Re: Les préjugés sur l'autisme et les autistes

#6 Message par Zebrizebra666 » lundi 4 mars 2024 à 3:54

Bonjour tout le monde,

J'ai repéré cet article qui va me permettre de vider mon sac.
- la discussion porte sur l'autisme et la référence est ... Rain man, donc un mixte entre un fou sorti de l'asile et Einstein
- dans l'ensemble les films sur l'autisme sont des caricatures : exemple, celui sur Temple Grandin (les doublages français sont pourris)
- les généralités sur l'autisme sont des stéréotypes: les HPI sont des savants, tous des prix Nobel, excellents en maths etc.
- "autiste" est une insulte pour rigoler entre neurotypiques ultranormés bienpensants, qui sert a stigmatiser l'ensemble des gens qui ne sont pas des moulins a parole.
- confondre autisme et maladie
- erreurs récurrentes sur l'interprétation du comportement autistique, considérer l'autisme comme quelque chose "a vaincre" alors que l'enjeu est de vivre avec
TSA en cours de diagnostic; quelque part entre HPI et Asperger.

"un espace à eux, une certaine liberté dans le travail, pas de contrainte sociales trop fortes."

Avatar du membre
Escherischieuse
Passionné
Messages : 305
Enregistré le : lundi 19 février 2024 à 18:24
Localisation : Franche-Comté

Re: Les préjugés sur l'autisme et les autistes

#7 Message par Escherischieuse » mercredi 13 mars 2024 à 2:25

Moi je me pose effectivement la question... Car une médecin pense ma mère autiste... ce, pour quoi, j'ai quelques doutes... Par contre, je pense que j'ai une amie d'enfance qui l'est...

Je vais commencer par mon amie d'enfance...
Elle adore les maths et les chevaux.
Sa vie, c'est surtout ça. Elle n'a pas besoin + que ça d'avoir d'autres amis.
Elle n'aime pas les mascarades et n'est pas mascarade (bonjour, comment ça va, etc.) et est capable, quand on lui fait un cadeau, de demander cash pourquoi... (😅 mais j'ai bcp aimé! Moi je n'ose pas mais je pense pareil).
Elle adore les animaux et est très soigneuse, gentille avec eux.
Je ne l'ai jamais vu dire des méchancetés des autres, comme ça. Elle n'est pas médisante de nature.
Elle aime que les choses soient bien faites.
Elle est très logique.
Je ne sens rien en elle de manipulateur.
Je ne ressens pas en elle de narcissique ni de chercher à.

Ma mère...
Elle passe son temps à mentir (prête même à jurer et pas mal à l'aise) et avoir différentes versions selon les personnes.
Elle n'a jamais eu de soucis sociaux, a tjrs réussi à s'entendre avec tout le monde.
Elle sait vraiment parfaitement ce qu'il faut dire ou ne pas dire.
Elle n'a aucune difficulté à cacher les choses.
Elle est amie avec tous ceux qui lui profitent en tout et les laissent la couvrir de cadeau, et, parallèlement, elle ne cesse de dire du mal des uns et des autres dans leur dos.
Je n'ai pas l'impression qu'elle aime vraiment qui que ce soit vraiment/ses propos et comportements (quand elle n'est pas face à eux). A ne les chercher que quand ils lui servent uniquement.
A ne pas comprendre et ne pas aimer l'épouse d'un de ses "amis" (qu'elle ne considère pas comme tel vraiment, vus ses propos) qui, après que ce dernier ait fait un AVC et un peu diminué et fatigué depuis, que l'épouse de ce dernier veuille qu'on laisse un peu tranquille son mari, ne le sollicite pas sans arrêt pour du bricolage ou l'envoyer lui chercher dans une autre ville x ou y, etc. et que cette épouse veuille rester un peu avec son mari.
Elle envahit tout son espace et ne laisse dans sa maison et partout aucune place à quiconque (même à ses enfants).
Elle crise (pleure, etc.) si quoique ce soit dit qu'elle peut rapporter à elle et peut rabaisser sa personne (exemple: elle fait un cadeau à quelqu'un, si à un moment donné, ce cadeau a un défaut et juste parce qu'on dit que il faut réparer pour x ou y raison, elle le prend pour elle et dit alors qu'elle ne fait rien de bien, qu'on n'a qu'à le dire, qu'on la trouve nulle, etc. alors qu'on a juste dit que, au bout de x années, on a fait réparer le cadeau et à aucun moment rapporté ça à elle).
Elle n'aime pas le contact, même avec un être aimé et même vis à vis de ses enfants (à ne pas les embrasser, etc. quand petits etc.) Elle n'a aucun mal à par contre les battre quand enfants.
Elle n'a pas d'état d'âme (ça l'a même fait rire) quand un poisson est devenu juste une arrête, car elle avait mis de l'acide pour nettoyer son aquarium et a donc tué tous ses poissons avec.
Elle est parfois préoccupée de ne pas rentrer ses chats, et parfois elle les considère très négativement et qu'ils peuvent crever, que ce sont des m, etc. et s'en moquer réellement vraiment, passer sincèrement d'un état à l'autre.
Elle ne tient pas en place. Elle pouvait cirquer autrefois sans faire de sieste, être chez sa soeur plusieurs jours sans chercher à fuir, avoir des moments à elle par moment (moi, impossible. Besoin de me retrouver). Bon, maintenant, elle fait sa sieste (82 ans) mais sinon, elle n'arrête jamais.
Elle passe son temps à dire du mal des autres dans leur dos (et ils ne s'en doutent absolument pas. Tout le monde la pense très gentille, vraiment quelqu'un de très bien, de charmante, de normale et j'en passe).
Elle n'a pas de "manie" particulière, à part vouloir garder ses tapis même quand j'étais handicapée, et que plusieurs fois à faillir me casser la figure avec les béquilles, et elle à s'en moquer. Et remplir, remplir, remplir, acheter, acheter, acheter.
Elle est extrêmement jalouse de quiconque (si on fait un cadeau à quelqu'un d'autre, elle le veut).
Je n'ai aucune idée de pourquoi la médecin la croit autiste...
Elle n'est pas logique.
Elle aime regarder les trucs à la télé où des animaux en tuent et mangent d'autres et ça ne lui fait rien (moi je ne supporte pas). Par contre, elle ne supportera pas un documentaire criminelle et n'est pas intéressée de savoir pourquoi une personne nuit à une autre, ni de chercher à comprendre les gens de pourquoi ils font ce qu'ils font. Elle n'est absolument pas vegan et n'est pas gênée sur le fait de ce que vivent les animaux pour nous nourrir.
Dans les séries, elle a de la compassion pour les méchants de la série, c'est même ses préférés.
Elle s'intéresse aux sciences naturelles, elle est mordue des insectes à l'heure actuelle. Mais elle n'utilise absolument pas ce qui peut l'aider à les organiser et va en mettre absolument partout sans chercher à s'y retrouver.
Elle se moque de faire souffrir l'autre et si on lui signale que ça nous a fait mal ou que pas refaire ça, elle ne va pas changer, elle va faire une crise comme quoi on la rabaisse elle, etc.
Si elle nous propose de nous rapporter ce qu'on veut car elle va faire des courses et qu'on lui demande de la mousse au chocolat et qu'on a une envie de chocolat, elle va ramener de la vanille et dire (avant qu'on ait dit quoique ce soit), qu'elle est désolée, qu'elle s'est trompée et que finalement ce sera de la vanille. Et elle refusera de le manger elle et fera toute une histoire si on ne mange pas cette vanille, qu'on ne peut pas se permettre de la jeter, etc.


Moi? Bon, à part quand quelqu'un m'a fait du mal, je n'aime pas dire du mal des gens.
J'adore tous les documentaires qui peuvent m'aider à comprendre les autres, comment ils sont et pourquoi ils sont comme ça, parce que moi, ça m'échappe.
J'aime bcp les trains (veinard celui qui en a eu un! 😉), mais, au fond, j'ai passé un concours sncf (éliminée cause arthrose officiellement) pour être aiguilleuse et j'adore ce genre de "jeu": plusieurs données et il faut organiser selon ce qui nous est dit. De la logique. Et idem des tests pour être développeur informatique.
Si on a un losange, alors il tournera à droite la première fois puis à gauche au deuxième carrefour puis à droite au troisième. Le carré, lui, ira toujours à droite. Le cercle toujours à gauche. Et on nous met une file de forme à passer. Puis on complique un peu. Y'a un sens précis de passage, et ça aussi, on nous l'a dit. Tout est précis et dit.
Tout comme les puzzle.
J'adore les avions (mais malheureusement je déteste l'anglais. Ca me bloque et ça m'agace qu'ils inversent tout))
J'ai du mal avec la conjugaison des temps/autres langues.
J'aime les animaux mais je n'aime pas s'ils font du mal aux autres (j'ai de la chance, ma chatte est une crème, y compris avec mes oiseaux)
Je suis parait-il aussi hypersensible. C'est vrai que je ne supporte pas qu'on fasse du mal à d'autres, que j'ai du mal à voir des personnes âgées qui ne peuvent plus et qu'on n'aide pas forcément quand elles en ont besoin.
Je déteste l'injustice. (Et j'ai tendance à le clamer même si, depuis, j'ai compris qu'il ne fallait pas le clamer, que cela peut me nuire).
Je n'arrive pas à rester de marbre et aurais tendance à gaffer et agir quand je vois quelque chose que je pourrais améliorer, à m'en mêler.
Je déteste la lumière artificielle plein pot. Si je suis seule dans une pièce (exemple salle d'attente) et que j'ai repéré où il est possible de la couper, je la coupe...
Je déteste le bruit citadin, etc. Par contre, même si le bruit des enfants qui crie est en partie difficile, j'aime les entendre quand ils sont en train de jouer, car je vois bien, sens bien qu'ils sont heureux et insouciants et je n'ai pas envie de les mettre en boite (vu qu'ils ne sont pas en train de se faire du mal, rigolent, se courrent après mais sans se nuire et tous au même niveau). (Au +, moi, ça serait leur demander s'ils peuvent aller crier juste un peu + loin... Ma mère par contre: ils sont mal élevés, comment leurs parents peuvent les laisser ainsi hurler, il faut les faire taire. Les enfants doivent rester sages et pas bouger. (Les chats aussi. Un peu tout comme des objets).)

J'aime l'informatique, les maths, les sciences.
J'ai découvert tard l'informatique. Je ne suis pas un génie. J'ai eu peur en programmation. Et des autres (communauté pas très gentille). Et de faire quelque chose qui risque d'abimer mon ordinateur et ne pas savoir gérer derrière. J'ai très mal vécu Openclassroom et mes cyberattaques. J'ai tjrs une envie de coder mais n'ai pas ré-osé de peur de me faire encore pirater.
Je cherche à avoir une alternance et être formée en école, pour avoir la sécurité, les réponses à toutes mes questions et être encouragée aussi car j'ai du mal à me concentrer sur une seule chose (surtout si harcelée, emm ailleurs et seule pour gérer). Enfin, ma famille passant son temps à me démolir, j'ai bcp de mal à ne pas me laisser abattre. C'est + facile si pas seule pour m'encourager à.
Mes amis d'enfance et rares connus après sont tous éparpillés et loin, malheureusement. Et certaines, du jour au lendemain, ne m'ont plus du tout adresser la parole et je ne sais pas pourquoi et ne veulent pas me le dire. (Ça aussi, je ne comprends pas: quand on en veut à quelqu'un, on lui dit et pourquoi. Moi, quand en colère, etc. Je n'ai pas de mal à dire à la personne ce que je lui reproche et que je ne veux plus lui causer ni le voir mais je veux bien lui dire au moins pourquoi).

J'aime l'ordre, organiser pour me retrouver car sinon, je ne saurais pas par où commencer et ça m'abatterait. J'aime mon kanban et me dire ce que je dois faire et quand pour me retrouver.
Je n'aime pas avoir plein de bazar partout car ça m'empêche de me concentrer, je ne vais pas arrêter d'avoir en tête le truc pas à sa place.
Quand je vois du monde, j'ai vraiment besoin de m'isoler après et me reposer car ça m'épuise.

Je stresse facilement. Par contre quand il arrive un truc apparemment grave, alors que les gens sont souvent perdus, j'ai plutôt l'esprit précis, à me rappeler ce qu'on a appris pour les secours, etc. Je décompenserais après. Mais sur le moment, j'ai tendance à être dans souvenir de ce que j'ai lu, sais, et à l'appliquer étape par étape un peu comme un robot.

Par contre, quand pas forcément truc très grave, là, par contre, je peux paniquer... (A une interro, ne pas réussir à me rappeler quoique ce soit, et à peine rendu la feuille, tout me venir...😅. Voir qu'on me parle et ne plus rien entendre, même le chariot que quelqu'un pousse. Etc.)

Perso, à mon premier entretien professionnel, je n'ai pas compris sur le moment pourquoi j'avais l'air de l'amuser. Parce qu'il m'avait donné un questionnaire à lui remplir. Ben je lui ai rempli et j'étais très assidue. Je n'ai pas menti. Etc. Je vous laisse imaginer...
J'ai appris après que ça ne se faisait pas comme ça. Et qu'on ne cherche pas, dans cette société à être logique, à réellement chercher à résoudre les problèmes, à mettre les gens où ils se sentent bien et où ils sont dans leurs éléments et parfaits pour le poste, à leur permettre de travailler à leur rythme et correctement, à mettre en place ce qui est le mieux, quitte à adapter. Ni à gagner du temps en étant sincères. Etc.

A Lidl, la responsable de magasin et entrainant toute son équipe, à se moquer sans arrêt de moi et à jouer sur le lard ou cochon où moi, je ne savais pas quand vrai ou faux, comment le prendre, et un humour que je ne comprenais souvent pas. A avoir été vraiment puante. J'avais fini par aller aux urgences, demandé à voir un psy et lui raconter ce qu'il se passait en détail. Il m'avait collé une sorte d'anxiolytique qui était apparemment aussi assez un décontractant musculaire mais qu'il ne faut pas prendre longtemps car risque d'addiction, et m'avait fait un arrêt maladie jusqu'à la fin du contrat.

Je m'intéresse à des tas de choses. La société m'attriste.

Je suis quasiment tjrs prise pour une bonne poire, une abrutie, parfois à tord. Ce n'est pas parce qu'on veut être sincère, résoudre les problèmes, aider, être plutôt gentils, qu'on ne réalise pas leur comportement et qu'on est forcément bête. Ils sont même parfois épuisants à tjrs abuser quand on essaie juste de faire fonctionner correctement les choses et être gentils. Les animaux, eux, souvent comprennent, mais les humains, qui se croient de surcroit très intelligents, eux, ils ont du mal à voir les limites.

J'ai tendance aussi, quand je travaille, à ce que petit à petit, on me colle tout dessus, parce qu'apparemment, on est sûr qu'on peut compter sur moi, que je ne ferais pas faux bond, vais souvent assumer et faire, être là. Et peu à peu, à me retrouver à tout assumer, de tous, et les autres à se décharger, et aucun à se soucier de savoir si j'ai du mal, si fatiguée, si... Et comme je n'ai pas envie de mal faire, ben je finis en arrêt et démissionner ou ne pas accepter de renouveler.

Je ne supporte pas certains bruits et certaines musiques. Selon les moments, je m'aide des musiques/tristesse, angoisse, etc.
J'aime entendre le bruit d'un ruisseau, le chant des oiseaux, le bruissement du vent dans les feuilles des arbres, etc.
Je n'aime pas les parfums à part l'ambre. Je préfère souvent les odeurs naturels qui émanent des gens, animaux, etc.

J'ai tendance à décompenser ce que j'ai vus ou vécu. J'ai fait entre autres le cauchemar d'un avion qui crashait la Tour Eiffel, par exemple, après les attentats du World Trade Center.

je me suis mise à dos bcp de monde... car je suis allée dire leurs 4 vérités aux dealers qui finissaient par vraiment nous saouler avec leur bordel la nuit au pied de l'immeuble, que j'ai mis sur Twitter à l'époque (et radiée derrière) à destination de Gérard Collomb des enregistrements du bordel qu'on avait dans notre quartier et que les forces de l'ordre avaient ordre de ne pas bouger à l'époque...
Car j'ai porté plainte contre un gendarme qui, autrefois, avait tenté de me violer et avait violé ma meilleure amie et pas sûr que arrêté.
Car j'ai porté plainte car je savais qu'on allait dans mon appartement en mon absence et pour aider la police à identifier qui ça pouvait être, je leur ai donné toutes les informations que j'avais sur mon entourage et les mobiles et opportunités de chacun à le faire et ce que je savais des uns et des autres de pas correct et qui pourrait donc laisser penser que. Et le policier a voulu s'intéresser à mon médecin de l'époque et à me dire de ne plus avoir aucun contact avec lui car à penser que lui. J'ai obéit à leur consigne et à celle de re-changer une fois de + la serrure. C'est vrai qu'après, on n'est plus rentré mais par contre à m'endommager régulièrement la serrure. Et je me suis mise à être menacée (vraiment) et privée de soins par un certain nombre de médecins. Et d'autres à me laisser entendre que j'étais très suicidaire et aurais fait de multiples tentatives de suicide, ce qui est totalement FAUX. Et à vouloir me coller des somnifères et certains médicaments que je n'avais pas demandé et ne voulaient pas (des anti-inflammatoires et opioïdes qui, selon le dosage et en + dont on peut devenir dépendants). Enfin, à laisser entendre que schizophrène, bipolaire, sociopathe, etc. ce que, j'ai demandé à TOUS ceux qui me connaissaient et mon ancien pay, ils sont sûr que jamais été ni ne suis schizophrène ou bipolaire ou sociopathe, etc.

Mais je ne regrette pas de l'avoir fait. Car si personne ne dénonce ceux qui font le mal, ils peuvent continuer de faire bcp de mal autour d'eux.
C'est comme si il n'y avait pas eu de résistants pendant la guerre et si les Américains (ceux pas en haut qui voient leur intérêt perso) n'étaient pas venus, au péril de leur vie, nous aider.
Necker: "névrose d'angoisse + dépression + troubles relationnels cognitifs" Psychiatre 40 ans d'exercice: "hypersensible avec possibilité de TSA" l'ADOS-2, score total de 12 compatible avec 1 Trouble du Spectre de l'Autisme.

Avatar du membre
Escherischieuse
Passionné
Messages : 305
Enregistré le : lundi 19 février 2024 à 18:24
Localisation : Franche-Comté

Re: Les préjugés sur l'autisme et les autistes

#8 Message par Escherischieuse » mercredi 13 mars 2024 à 2:52

J'aime bcp ce forum car y'a vraiment tas de sujets. Les personnes ne se jugent pas (apparemment). Y'a pas de troll non plus. Et pas de "cinéma". On peut vraiment discuter.
Necker: "névrose d'angoisse + dépression + troubles relationnels cognitifs" Psychiatre 40 ans d'exercice: "hypersensible avec possibilité de TSA" l'ADOS-2, score total de 12 compatible avec 1 Trouble du Spectre de l'Autisme.

Hydrean
Régulier
Messages : 30
Enregistré le : jeudi 15 février 2024 à 15:42

Re: Les préjugés sur l'autisme et les autistes

#9 Message par Hydrean » mercredi 3 avril 2024 à 1:33

Je poste ici car c'est dans le thème du topic
https://www.psychologies.com/moi/proble ... r-lautisme
En cours de validation (ados passé).

Avatar du membre
MystAirH
Habitué
Messages : 92
Enregistré le : jeudi 11 août 2022 à 8:52

Re: Les préjugés sur l'autisme et les autistes

#10 Message par MystAirH » vendredi 12 avril 2024 à 9:56

Escherischieuse a écrit : mercredi 13 mars 2024 à 2:52 J'aime bcp ce forum car y'a vraiment tas de sujets. Les personnes ne se jugent pas (apparemment). Y'a pas de troll non plus. Et pas de "cinéma". On peut vraiment discuter.
C'est le bon forum pour les bonnes personnes :bravo: :kiss:
Né en 1978 | Diagnostiqué TSA [08/2022] | HPI [02/2022] | TDA (sans H) [10/2021]
Reconnaissance invalidité par AI (Suisse) [06/2023] | Sans emploi depuis... longtemps

Répondre