Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 40266
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#466 Message par Tugdual » dimanche 5 novembre 2023 à 19:39

« HPI HPE - Haut Potentiel d'INEPTIE avec Raymonde Hazan », par La Tronche en Biais :
Spoiler : ▮▶ : 
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

missmarmelade
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : lundi 18 septembre 2023 à 11:21

Test de QI chez les autistes SDI

#467 Message par missmarmelade » dimanche 3 mars 2024 à 17:06

Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (début).


Je viens de sortir de chez ma neuropsy, à qui j'ai posé des questions sur la réelle exactitude du test de QI. Je ne suis moi-même pas une grande fan de ce machin.

J'en ai passé un l'année dernière, car je me pensais stupide ( oui ) et je voulais comprendre ce que j'avais.
Seulement, je n'étais pas satisfaite des réponses évasives que m'avais données mon ancienne neuropsy au sujet des résultats de mon test.

De mémoire, j'ai: 129 en compréhension verbale,100 en vitesse de traitement et 106 et 108 dans les 2 autres (je ne sais plus exactement mais on s'en fout un peu).
Dans mon compte rendu, il est dit en gros: "madame machin n'est pas HPI mais a un fonctionnement qui fait penser au HPI."(déjà là je ne comprends pas) "Elle a une "zone" de haute potentialité." Je lui ait dit que je me sentais en décalage avec les autres, et elle a écrit que c'était parce que j'ai un très haut indice de compréhension verbale que je suis en décalage dans ma façon de parler. Voilà. Elle n'a pas écrit un mot sur le fait que j'étais très lente, d'ailleurs elle n'a pas arrêté de me presser pour que je réponde plus vite à ses questions, ce qui m'a mis une pression de dingue. Il y avait même un patient juste derrière la porte pendant les dernières 45 minutes que j'entendais dans la salle d'attente.

Bref, aujourd'hui, avec du recul, je comprends pourquoi j'étais aussi lente (TSA + TDA), et je suis déçue que ça n'ait pas fait tilt chez la psy, surtout qu'elle m'a dit, comme pour me rassurer avant que je ne la quitte pour de bon le jour de la restitution "vous avez autour de 120 de QI, c'est pas mal". Bah pourquoi j'ai autant galéré alors?? Tout ça ne collait pas du tout.

Donc j'en ai discuté avec une neuropsy spécialisée dans les neuroatypies, et selon elle, on mesure dans les tests de QI la rapidité et l'intelligence "scolaire" comme si elles étaient la même chose. C'est révélateur de notre société et sa valorisation de la rapidité. Mais chez les personnes avec des troubles de l'attention, cela demande plus d'effort, donc plus de temps pour faire ces tests. Je pense que vous me voyez venir: et si nous n'étions pas chronométrés?? Si le temps ne rentrait pas dans les critères pour mesurer l'intelligence? Quels seraient nos résultats?

Ma neuropsy m'a fait remarquer, d'ailleurs, que BEAUCOUP des gens qu'elle voit (tsa sdi adultes) on le même profil: indice de compréhension verbale très haut et le reste dans la moyenne. Et quel indice est calculé sans aucun sous test chronométré? L'indice de compréhension verbales bien sûr! De là à se demander si le QI qu'on nous a donné n'est pas en réalité bien plus élevé si on prend en compte nos atypies....

Bref, je ne suis même pas une grande fan du QI, mais ça reste intéressant de se poser des questions dessus, justement pour le mettre encore plus à distance. Évidemment qu'il ne mesure que des choses très très restreintes, à un moment précis. Mais en plus il y a un malentendu sur la définition même de l'intelligence, et une non prise en compte des atypies (comme d'hab).

Je pense que vous êtes nombreux à ne pas aimer entendre parler du QI, mais qu'en pensez-vous?

Au fond, on n'est pas un peu tous HPI?? (humour :wink: )
Diagnostiquée TSA et TDA en mars 2024.

Carapa
Assidu
Messages : 298
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 20:45

Re: Test de QI chez les autistes SDI

#468 Message par Carapa » dimanche 3 mars 2024 à 19:27

missmarmelade a écrit : dimanche 3 mars 2024 à 17:06Dans mon compte rendu, il est dit en gros: "madame machin n'est pas HPI mais a un fonctionnement qui fait penser au HPI."(déjà là je ne comprends pas)
Une formulation bien nébuleuse en effet : je ne sais pas s’il y a quelque chose à comprendre.
missmarmelade a écrit : dimanche 3 mars 2024 à 17:06Bref, aujourd'hui, avec du recul, je comprends pourquoi j'étais aussi lente (TSA + TDA), et je suis déçue que ça n'ait pas fait tilt chez la psy, surtout qu'elle m'a dit, comme pour me rassurer avant que je ne la quitte pour de bon le jour de la restitution "vous avez autour de 120 de QI, c'est pas mal". Bah pourquoi j'ai autant galéré alors?? Tout ça ne collait pas du tout.
Un écart entre l’ICV et les autres indices n’est pas nécessairement indicateur de TSA ou TDA. Par ailleurs, on peut galérer pour des raisons n’ayant rien à voir avec les scores aux tests de QI, c’est même assez fréquent.
missmarmelade a écrit : dimanche 3 mars 2024 à 17:06Ma neuropsy m'a fait remarquer, d'ailleurs, que BEAUCOUP des gens qu'elle voit (tsa sdi adultes) on le même profil: indice de compréhension verbale très haut et le reste dans la moyenne. Et quel indice est calculé sans aucun sous test chronométré? L'indice de compréhension verbales bien sûr!
Cela dépend peut-être des versions du WAIS, mais il me semble que certains sous-tests de l’ICV sont chronométrés. Par ailleurs, à ma connaissance la majorité des profils hétérogènes, qu'ils soient ou non TSA/TDA, ont un ICV supérieur aux autres indices.
Diagnostiqué SA (septembre 2016).

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 7099
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Test de QI chez les autistes SDI

#469 Message par Lilas » dimanche 3 mars 2024 à 20:08

missmarmelade a écrit : dimanche 3 mars 2024 à 17:06 si nous n'étions pas chronométrés?? Si le temps ne rentrait pas dans les critères pour mesurer l'intelligence? Quels seraient nos résultats?
Les miens seraient moins bons car mon indice en vitesse de traitement est bien supérieur aux autres. Comme quoi, les généralités peuvent être trompeuses.

De plus, je dirais que 100 n'est pas très lent, c'est juste dans la moyenne, et proche de tes autres indices hormis l'ICV.
Lilas - TSA (AHN - Centre Expert - 2015)

Mes romans :

missmarmelade
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : lundi 18 septembre 2023 à 11:21

Re: Test de QI chez les autistes SDI

#470 Message par missmarmelade » lundi 4 mars 2024 à 11:36

Carapa a écrit : dimanche 3 mars 2024 à 19:27
Un écart entre l’ICV et les autres indices n’est pas nécessairement indicateur de TSA ou TDA. Par ailleurs, on peut galérer pour des raisons n’ayant rien à voir avec les scores aux tests de QI, c’est même assez fréquent.
Justement, si c'est un schéma que l'on retrouve chez beaucoup de gens, cela me pose question. Comment cela se fait-il?
C'est vrai que l'anxiété de performance et le fait d'être mal à l'aise avec ma psy a dû jouer aussi.
Carapa a écrit : dimanche 3 mars 2024 à 19:27
Cela dépend peut-être des versions du WAIS, mais il me semble que certains sous-tests de l’ICV sont chronométrés. Par ailleurs, à ma connaissance la majorité des profils hétérogènes, qu'ils soient ou non TSA/TDA, ont un ICV supérieur aux autres indices.
Je n'ai pas le souvenir d'avoir été chronométrée personnellement.
Diagnostiquée TSA et TDA en mars 2024.

Clamavi
Régulier
Messages : 38
Enregistré le : mardi 20 juin 2023 à 16:41

Re: Test de QI chez les autistes SDI

#471 Message par Clamavi » lundi 4 mars 2024 à 22:37

Carapa a écrit : dimanche 3 mars 2024 à 19:27
missmarmelade a écrit : dimanche 3 mars 2024 à 17:06Dans mon compte rendu, il est dit en gros: "madame machin n'est pas HPI mais a un fonctionnement qui fait penser au HPI."(déjà là je ne comprends pas)
Une formulation bien nébuleuse en effet : je ne sais pas s’il y a quelque chose à comprendre.
Ca c'est du compte rendu de qualité ! :crazy: :crazy: :crazy:
Je crois que tout est dit en effet : HPI c'est juste avoir un QI élevé.
A ce jour, il n'y a pas d'études internationales qui font consensus sur un éventuel fonctionnement spécifique. C'est très franco-français...
Pour le dire crument : un test de QI, ça donne juste un QI... Comme tu dis poliment, il y a un "malentendu" sur l'intelligence (en fait il y a surtout ce que la société préfère entendre, je crois : iels sont intelligents !).

Mon premier test de QI, c'était chez une neuropsy qui a eu la bonne idée de me dire après le premier exercice "vous n'êtes pas HPI" et oh ! surprise ! j'ai totalement foiré la suite ! (par contre elle m'a bien délesté de 400 euros...)
TSA niveau 1 + TAG diagnostiqués à 34 ans
Je suis non binaire et mon pronom est iel (accords au féminin)

Hydrean
Régulier
Messages : 31
Enregistré le : jeudi 15 février 2024 à 15:42

Re: Test de QI chez les autistes SDI

#472 Message par Hydrean » lundi 4 mars 2024 à 22:47

Je crois que tout est dit en effet : HPI c'est juste avoir un QI élevé.

Il y a une sorte de consensus comme quoi 130 = HQI.
En cours de validation (ados passé).

Avatar du membre
Ostara
Intarissable
Messages : 10075
Enregistré le : jeudi 18 novembre 2021 à 16:38

Re: Test de QI chez les autistes SDI

#473 Message par Ostara » lundi 4 mars 2024 à 23:07

Pour ma part j'ai un QI situé dans la moyenne de 90,avec 124 d'ICV,
La vitesse de traitement est ma faiblesse cognitive :scorée a 69,le reste est entre 79 et 90 dans mes souvenirs (en même temps c'est pas un scoop je suis pas connue pour ma rapidité :lol: )
J'ai passé le test parce qu'il faisait parti de la démarche pré diagnostic,sinon je ne l'aurais pas fait,
Parce que je m'en foutais de savoir mon QI,même si j'avoue je l'ai redouté,

Après coup j'ai trouvé ça bien pour situer les domaines cognitifs qui peuvent me poser problème,et voilà :innocent:

Ceci dit la prochaine fois qu'il me prend l'envie de jouer au loto,je pourrais au moins jouer avec mon score de QI,et si je suis chanceuse je pourrais dire que c'est grâce a mon QI que j'ai gagné le gros lot :mrgreen:

Et si je mise sur le 69 et que je gagne je dirais que c'est grâce à ma rapidité d'esprit que j'ai pu être millionnaire :lol:


Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (fin).
Diagnostic TSA avec suspicion de TDA associé,trouble anxio-dépressif de type épuisement.

Savoir,Vouloir,Oser,
Se taire.

Fift
Prolifique
Messages : 1171
Enregistré le : jeudi 22 mars 2018 à 14:23

Re: Test de QI chez les autistes SDI

#474 Message par Fift » mardi 5 mars 2024 à 16:17

Lilas a écrit : dimanche 3 mars 2024 à 20:08

De plus, je dirais que 100 n'est pas très lent, c'est juste dans la moyenne, et proche de tes autres indices hormis l'ICV.
C'est même pile poil dessus : comme il s'agit d'une courbe de Gauss, médiane et moyenne sont confondues. Il y a donc 50% de la population au-dessus et 50% au-dessous. La courbe est centrée sur 100 avec un écart type de 15 pour l'échelle de Wechsler (utilisée en Europe) et 25 pour l'échelle de Catell (utilisée aux USA). L'échelle varie entre mediane moins 4 écart-type (soit 40 pour nous, 0 pour les américains) et mediane plus 4 écart-type (soit 160 pour nous, 200 pour les américains).



Pour ce qui concerne l'écart entre les différent indices, il est généralement considéré qu'un écart de 25 à 30 points entre les indices mini et maxi est signe d'un fonctionnement atypique - exception faite de l'IVT parce que la vitesse de traitement peut justement être impactée par de nombreux facteurs, qu'ils soient physiques ou neurologiques. Mais ce n'est pas forcément signe de difficultés.

Plus intéressant est l'écart qu'il y a entre les subtests d'un même indice : chaque subtest est censé mesurer la même caractéristique (par exemple la mémoire à long terme dans le cas de l'ICV), mais en utilisant différents moyens. Normalement, tous les subtests (notés de 0 à 19 par ex) doivent avoir peu ou prou le même résultat. S'il y a un écart significatif (supérieur à 5 points, si je ne dis pas de bêtise), c'est qu'il y a une fragilité.

Enfin, de mémoire, seule l'IVT est réellement chronométrée. Pour les autres, la mesure de temps donne une indication au psychologue mais le test n'a pas de contrainte de temps.


(Pour l'anecdote, l'ICV est également mon "score" le plus élevé, et l'IVT le plus bas).
Tests passés le 29/02/2024. Diagnostic officialisé le 26/03/2024.

"All these words I don't just say, and nothing else matters"

Carapa
Assidu
Messages : 298
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 20:45

Re: Test de QI chez les autistes SDI

#475 Message par Carapa » mardi 5 mars 2024 à 22:02

Fift a écrit : mardi 5 mars 2024 à 16:17 Pour ce qui concerne l'écart entre les différent indices, il est généralement considéré qu'un écart de 25 à 30 points entre les indices mini et maxi est signe d'un fonctionnement atypique - exception faite de l'IVT
Je ne sais pas si c'est le cas pour un score dans la moyenne, mais dans le cas d'un score élevé ça ne veut a priori pas dire grand-chose, vu qu'en fait, la majorité des profils HPI sont hétérogènes:
https://www.researchgate.net/publicatio ... _QI_eleves
Cela dit, il serait intéressant d'étudier si les résultats aux différents sous-tests sont liés à d'autres caractéristiques. La plupart des études ne prennent en compte que le score global, ce qui est une limite majeure.
Fift a écrit : mardi 5 mars 2024 à 16:17 Enfin, de mémoire, seule l'IVT est réellement chronométrée.
Quand j'ai passé le WAIS-3, beaucoup d'épreuves étaient chronométrées, pas seulement l'IVT. Il y en avait moins dans le WAIS-4, cependant je me souviens d'un test chronométré "citez un maximum de mots commençant par...", qui relève me semble-t-il de l'ICV.
Diagnostiqué SA (septembre 2016).

Avatar du membre
Scalt
Assidu
Messages : 215
Enregistré le : vendredi 4 août 2023 à 15:44

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#476 Message par Scalt » mercredi 6 mars 2024 à 12:22

D'après les test, je suis hpi avec un profil hétérogène entre les indices et au sein des indices. Mais calculable malgré tout.
Mais je galère tellement...
J'arrive pas à savoir à ce stade si mes difficultés viennent de mon profil cognitif, du TSA, du caractère, du passé. Je sais pas sur quoi je peux agir ou pas.
Est ce que vous êtes passés par là pour ceux et celles qui ont été diagnostiquées tardivement?
TSA et TDAH diagnostiqués tardivement, début 2024

Hydrean
Régulier
Messages : 31
Enregistré le : jeudi 15 février 2024 à 15:42

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#477 Message par Hydrean » mercredi 6 mars 2024 à 19:06

J'ai passé le mien aujourd'hui. Je me suis souvenue que c'est Jules Verne l'écrivain d'un tour du monde une fois le test fini
Je rejoint la personne sur le désavantage temps par rapport à la résolution des problèmes. Il y a à 2 deux que j'aurai pu résoudre avec une feuille et peut-être un peu plus de temps
En cours de validation (ados passé).

Avatar du membre
Corarêva
Passionné
Messages : 310
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#478 Message par Corarêva » samedi 9 mars 2024 à 13:49

La plupart des gens qui me connaissent pensent que je suis HQI, mais j'ai toujours passé ces tests dans un état physique très faible ( anorexie sévère et anxiété sévère également), je n'ai pas dépassé 126-130 dans certains item, mais je suis au-dessus de la norme dans ce qui est plus bas, mon QI est hétérogène et non calculable et chaque fois il a été dit de prendre en compte mon état d'épuisement lors des passations. Vu que j'ai des difficultés dans beaucoup de domaines surtout en vieillissant avec la concentration, le fait de faire compliqué quand on peut faire simple, de beaucoup réfléchir avant de parler aussi, d'être hyper analytique et en arborescence avec une piètre capacité de synthèse, de ne plus rien comprendre même des choses simples quand je suis fatiguée et d'avoir une trs faible estime de moi-même en me retrouvant en invalidité etc, devoir travailler énormément pour progresser dans certains domaines, je préfère le verdict non hqi car au moins ça justifie le fait que je doive travailler, apprendre, persévérer et je sais que je peux avoir plus de 126 en un ou deux items surtout par le passé mais selon moi, avec les médicaments, l'âge, les contingences, un QI ne peut pas être stable. Maintenant ceux qui ont vraiment un QI homogène et l'ensemble qui plafonne très haut, sans troubles associés ou presque, là ok... mais en clair c'est quantifiable par rapport à la norme attendue, mais il n'y a aucune évaluation quand à un autre niveau de fonctionnement et à l'aspect qualitatif de stratégies autres... Je n'ai jamais aimé les évaluations standardisées jusqu'à refuser de répondre en me bloquant devant les personnes... Par ailleurs je ne suis pas d'accord non plus sur le fait que le camouflage est plus présent chez des personnes plus HQI.. certains sont fragilisés aussi par la vie et la réalité et décompensent sans pouvoir camoufler et n'en sont pas moins HQI aussi...et je pense que certains arrivent à camoufler en étant moins dans le spectre aussi avec QI normal ou à peu près... En fait je ne vois pas ce que cela apporte dans le diagnostic d'autisme. Pour accompagner la personne et en discuter avec elle en prenant en compte justement les conditions de passation et ce qui est en compétences et non en potentialité, alors là d'accord. En théorie je sais beaucoup de choses, mais ce n'est pas cela qui aide à vivre concrètement dans certains environnements.
Tsa + Tdah, Tcas chroniques, anxiété sociale, hypersensible

Avatar du membre
Eratosthène
Assidu
Messages : 233
Enregistré le : mardi 21 novembre 2023 à 15:26
Localisation : Bourgogne

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#479 Message par Eratosthène » mardi 12 mars 2024 à 0:08

Scalt a écrit : mercredi 6 mars 2024 à 12:22 D'après les test, je suis hpi avec un profil hétérogène entre les indices et au sein des indices. Mais calculable malgré tout.
Mais je galère tellement...
J'arrive pas à savoir à ce stade si mes difficultés viennent de mon profil cognitif, du TSA, du caractère, du passé. Je sais pas sur quoi je peux agir ou pas.
Est ce que vous êtes passés par là pour ceux et celles qui ont été diagnostiquées tardivement?
Bien entendu
Avec les ruines, les saisies des biens des parents, les TS parentales, le meltdown effrayant du père etc plus les différentes formes de harcèlement, je pensais que tous mes problèmes en grande partie dépassés étaient liés à ma vie.
Ce n'est que très récemment que j'ai pris conscience de ma neurodivergence et vu qu'elle expliquait mieux certaines choses. Heureusement le diagnostic a été assez rapide car tant qu'il n'allait pas là je repassais toute ma vie en boucle depuis ma prise de conscience.
A chaque étape de ma vie j'avais l'impression de rencontrer des impasses, je ne comprenais pas ce qui clochait, mais pourtant au bout du compte chaque année et chaque épreuve permettait des progrès sur le plan social jusqu'à une vie normale. Il est probable que passif et Tsa sont des facteurs qui s'additionnent pour freiner la progression.
Pour le HPI, aucune idée quant à mon cas, mais il y a bien un côté hétérogène évident, je n'ai jamais éprouvé le besoin de faire des tests, ma culture G assez vaste et hétéroclite me semble plus satisfaisante qu'un nombre (sachant que je suis nul en math tout en étant capable de comprendre des théories mathématiques si elles sont exprimées en mode verbal et non symbolique ). Donc impossible de dire si ça a joué dans mon comportement, faute de diagnostic sur ce plan.
Après une suspicion de TSA-SDI, confirmation par le médecin traitant. Enfin diagnostiqué TSA-SDI par médecin psychiatre le 09/02/2024

Avatar du membre
Scalt
Assidu
Messages : 215
Enregistré le : vendredi 4 août 2023 à 15:44

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#480 Message par Scalt » mardi 12 mars 2024 à 9:55

Eratosthène a écrit : mardi 12 mars 2024 à 0:08
Scalt a écrit : mercredi 6 mars 2024 à 12:22 D'après les test, je suis hpi avec un profil hétérogène entre les indices et au sein des indices. Mais calculable malgré tout.
Mais je galère tellement...
J'arrive pas à savoir à ce stade si mes difficultés viennent de mon profil cognitif, du TSA, du caractère, du passé. Je sais pas sur quoi je peux agir ou pas.
Est ce que vous êtes passés par là pour ceux et celles qui ont été diagnostiquées tardivement?
Bien entendu
Avec les ruines, les saisies des biens des parents, les TS parentales, le meltdown effrayant du père etc plus les différentes formes de harcèlement, je pensais que tous mes problèmes en grande partie dépassés étaient liés à ma vie.
Ce n'est que très récemment que j'ai pris conscience de ma neurodivergence et vu qu'elle expliquait mieux certaines choses. Heureusement le diagnostic a été assez rapide car tant qu'il n'allait pas là je repassais toute ma vie en boucle depuis ma prise de conscience.
A chaque étape de ma vie j'avais l'impression de rencontrer des impasses, je ne comprenais pas ce qui clochait, mais pourtant au bout du compte chaque année et chaque épreuve permettait des progrès sur le plan social jusqu'à une vie normale. Il est probable que passif et Tsa sont des facteurs qui s'additionnent pour freiner la progression.
Pour le HPI, aucune idée quant à mon cas, mais il y a bien un côté hétérogène évident, je n'ai jamais éprouvé le besoin de faire des tests, ma culture G assez vaste et hétéroclite me semble plus satisfaisante qu'un nombre (sachant que je suis nul en math tout en étant capable de comprendre des théories mathématiques si elles sont exprimées en mode verbal et non symbolique ). Donc impossible de dire si ça a joué dans mon comportement, faute de diagnostic sur ce plan.
Et aujourd'hui, tu sais différencier ce qui est de l'ordre du "trauma" du TSA ?
De mon côté, certains points ne sont pas clairs...

Les personnes qui me suivent ont beaucoup insisté pour le passage du WAIS .Ils pensaient que ça pourrait m'aider à reprendre confiance.
Oui mais non.

Mon test montre des faiblesses dans la perception spatiale, la vitesse de traitement et la mémoire de travail.
C'est un peu au dessus de la moyenne mais avec de gros écarts avec les autres indices.
La vitesse de traitement est impactée par des "toc" de vérification. Le tout serait aussi fortement impacté par de l'hypersensibilité.

Mon psychiatre a posé le diagnostic de TSA mais on doit aborder le tda dans quelques jours car je suis au dessus du seuil significatif d'après mes bilans.

Et donc, par exemple:
J'ai des problème d'orientation dans l'espace:
J'ai besoin de prendre le même trajet avec gps. Je n'arrive pas à me représenter l'espace de manière globale. C'est fractionné.
Si je me retrouve dans une rue faisant partie de mon chemin quotidien (que je connais par coeur) en y arrivant par un autre chemin, je suis perdu, je ne la reconnais pas. Sauf si d'un coup je remarque un arbre ou un panneau ou un élément particulier, je vais pouvoir me réorienter. Je repasse souvent par chez moi pour me rendre d'un point a un autre car c'est mon repère et je perds du temps, de l'essence...

J'ai lu que ça pouvait être le cas pour les personnes avec TSA et ou avec tda.

Et je me demande d'où vient cette difficulté : particularité cognitive, TSA, tda, trauma?

Je suis peut être aussi trop exigeant dans mon besoin de compréhension/réponses attendues dans le but d'avoir des axes de travail clairs et précis pour gérer mes difficultés...
TSA et TDAH diagnostiqués tardivement, début 2024

Répondre