[Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
hazufel
Intarissable
Messages : 6007
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#406 Message par hazufel » samedi 18 mai 2024 à 22:08

Je ne saurais ajouter matière à tout ce qu’a écrit avec grande pertinence C3PO, ni rappelé Ostara, mais voici quelques lectures qui rappelleront que la France est un mélange multiculturel depuis toujours et que c’est ce mélange qui a contribué à en faire un pays fort.

Par ailleurs, il est absolument inconcevable, et abominable de rapprocher les migrants venants de pays en situations atroces aujourd’hui aux Européens migrant en Amérique pour s’approprier des terres et des richesses, impunément.

Combien comptons-nous d’ancêtres immigrés ?
extrait a écrit :Les statistiques de l’Insee ne permettent pas d’en dire plus pour l’ensemble de la population. On ne connaît l’origine de la troisième génération (les petits-enfants d’immigrés) que pour les personnes âgées de 0 à 59 ans. Au total, 37,4 % des 30-34 ans sont soit immigrés, enfants d’au moins un immigré ou petits-enfants d’au moins un immigré. Plus on remonte le fil du temps, plus la part de la population ayant un ancêtre étranger augmente. Très peu d’entre nous ont des ancêtres tous nés en France : en cherchant bien nous sommes bien quasiment tous des enfants d’immigrés.
[…]
Ces données ont pour intérêt de mesurer l’impact au long cours des migrations. La France est une terre d’accueil depuis le XIIIe siècle. À partir du milieu du XIXe siècle, les flux s’amplifient pour combler les besoins de main-d’œuvre, car la natalité française est assez faible par rapport aux autres pays. Les travailleurs venus de Pologne, de Belgique, d’Italie, d’Espagne, du Portugal, puis des anciennes colonies ont quitté leur pays pour fuir la misère et faire tourner la machine économique française. L’immense majorité est restée en France, s’y est mariée, et a fait des enfants.
Un tiers de la population de moins de 60 ans a des origines immigrées
extrait a écrit :De quoi battre en brèche la théorie raciste du « grand remplacement », notamment popularisée en France par le candidat malheureux à l’élection présidentielle Eric Zemmour : « La théorie du grand remplacement oppose des populations les unes aux autres, celles qui n’auraient aucun rapport à l’immigration à des nouveaux venus, reprend M. Simon. Or, on voit que ce qui se produit c’est que les généalogies sont de plus en plus mélangées. On parle de grand élargissement ».
Et tout un dossier, fort pertinent :
immigration, illusions, confrontations, instrumentalisation - manière de voir
chapeau a écrit :Un spectre hante l’Occident. Celui d’un déferlement de populations en quête d’allocations familiales. Alors que l’extrême droite s’invite dans un nombre croissant de gouvernements en Europe et ailleurs, le nouveau numéro de « Manière de voir » cherche à expliquer qui sont les migrants et pourquoi ils prennent tant de risques
TSA & SAMA
2 fils TSA (et dysgraphiques / praxiques / exécutifs)

Avatar du membre
Ostara
Intarissable
Messages : 10560
Enregistré le : jeudi 18 novembre 2021 à 16:38

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#407 Message par Ostara » samedi 18 mai 2024 à 22:59

Par ailleurs, il est absolument inconcevable, et abominable de rapprocher les migrants venants de pays en situations atroces aujourd’hui aux Européens migrant en Amérique pour s’approprier des terres et des richesses, impunément.
Totalement d'accord Hazufel,
L'intolérance est dûe a la bêtise humaine,
Les personnes dangereuse c'est totalement multifactoriel et ça n'as rien a voir avec l'immigration,ce sont des personnes qui peuvent avoir des troubles types psychopathie et antisocial,(et encore loin de moi l'idée de stigmatiser ces troubles là,certains en sont conscients,et se font aider),des personnes livrées a elles même qui n'ont pas appris les limites,les règles, ni a respecter les autres,des personnes endoctrinées dans des idéaux extrémistes avec de la manipulation,où tout ça a la fois,où des personnes sans tout ça, d'ailleurs,

C'est une question très complexe, et la réduire a une simple question d'immigration,c'est un raccourci dangereux,

Il n'y a qu'à regarder ce qui se passe aux états unis,avec la suppression du droit a l'avortement dans certains états,pour se rendre compte qu'il n'est pas question d'origines mais bien simplement de bêtise humaine,où de personnes dangereuses,pour les crimes,

Les nombreux bains de sang et fusillades,

Les États-Unis il est très difficile d'y migrer pourtant.
Et la Corée du nord,un des pays les plus fermés au monde,qui pourtant, possède a sa tête des dictateurs cruels qui se passe la main de générations en générations,et complètement mégalo, sans une once d'humanité,qui tient un peuple dans la peur,de disparaitre et de mourir,pour qui ne nourrit pas sa mégalomanie,et la censure, comme tant d'autres,ce sont des personnes dangereuses pour les autres aussi,

Les personnes dangereuses peuvent être partout, là où il y a des humains.

Et ces personnes là ce ne sont pas des pauvres migrants qui tentent de fuir un avenir bien noir et précaire dans une barque de fortune,

Ce sont des personnes qui contrôle un Etat,un pays,et ce sont des criminels en puissance,ils ont fait tuer des gens,ils ont du sang sur les mains,

La seule différence qui les sépare des autres personnes dangereuses c'est qu'elles ont de l'argent et du pouvoir, apparemment c'est un bon vaccin contre le jugement de leurs actes,et la condamnation.
Diagnostic TSA avec suspicion de TDA associé,trouble anxio-dépressif de type épuisement.

Savoir,Vouloir,Oser,
Se taire.

Avatar du membre
C3PO
Prolifique
Messages : 999
Enregistré le : dimanche 27 octobre 2019 à 14:45

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#408 Message par C3PO » samedi 18 mai 2024 à 23:31

Hydrean a écrit : samedi 18 mai 2024 à 22:05 Oui, moi même j'ai des origines extra européenne (antillais descendant d'huguenot du côté de mon père .)
Spoiler : 
Néanmoins, je trouve qu'il y a une certaine naïveté dans la vison mondialiste. On essaye quand même de faire appliquer une mentalité bicentenaire (même pas forcément totalement acquise chez une majorité des gens proche historiquement et culturellement de cela) à d'autres personnes pour qui ça peut sembler totalement étranger voir même antagoniste.
Je vois ça comme un bâton pour se faire battre (peut être que j'ai tort).
Pourriez-vous préciser votre propos ?

Il est établi que les huguenots aux Antilles ont participé à la colonisation, laquelle incluait la domination et l’exploitation des populations locales et des esclaves africains. Bien que leur arrivée ait été motivée par la recherche de refuge et de liberté religieuse, leur intégration dans le système colonial les a placés dans des positions de pouvoir et d’exploitation, similaires à celles des autres colons européens.

Quel est le rapport exact avec les flux migratoires actuels ?

——

Je souscris pleinement aux écrits d’Ostara et d’Hazufel.
ASD (DSM-5)
Catch Me If You Scan or Buy Me a Phish & Chips.
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα. Σωκράτης

Hydrean
Familier
Messages : 100
Enregistré le : jeudi 15 février 2024 à 15:42

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#409 Message par Hydrean » dimanche 19 mai 2024 à 1:24

C3PO a écrit : samedi 18 mai 2024 à 23:31
Hydrean a écrit : samedi 18 mai 2024 à 22:05 Oui, moi même j'ai des origines extra européenne (antillais descendant d'huguenot du côté de mon père .)
Spoiler : 
Néanmoins, je trouve qu'il y a une certaine naïveté dans la vison mondialiste. On essaye quand même de faire appliquer une mentalité bicentenaire (même pas forcément totalement acquise chez une majorité des gens proche historiquement et culturellement de cela) à d'autres personnes pour qui ça peut sembler totalement étranger voir même antagoniste.
Je vois ça comme un bâton pour se faire battre (peut être que j'ai tort).
Pourriez-vous préciser votre propos ?

Il est établi que les huguenots aux Antilles ont participé à la colonisation, laquelle incluait la domination et l’exploitation des populations locales et des esclaves africains. Bien que leur arrivée ait été motivée par la recherche de refuge et de liberté religieuse, leur intégration dans le système colonial les a placés dans des positions de pouvoir et d’exploitation, similaires à celles des autres colons européens.

Quel est le rapport exact avec les flux migratoires actuels ?

——

Je souscris pleinement aux écrits d’Ostara et d’Hazufel.
Étant descendant des deux (esclavagistes/esclaves) voire des trois car il y a aussi les migrants venant du sous-continent indien (venus après la fin de l'esclavage), je suis sensibilisé à cela depuis mon enfance, bien plus que beaucoup qui ne font que reprendre la propagande et la moraline politicienne que vous reprenez tous les trois.
Ayant vécu en Guadeloupe et pu voir certains emplacement historique, je peux vous dire que pour moi tout ça n'est pas qu'une simple image dans un livre d'histoire ou documentaire.


Restez aveugle concernant le véritable intérêt de l'afflux migratoire qui favorise le modèle économique et les puissances économico-politiques qui détruisent les zones d'où viennent bon nombre de ces migrants et continuent à les exploiter comme main-d'œuvre (à défaut de pouvoir en faire des esclaves officiels).


Mais ne me demandez pas de croire en la fable mondialiste qu'on nous pond et qui, apparemment, a de l'effet sur vous trois.

Vous disiez que mes propos s'apparentent à l'extrême droite. Je ne les apprécie pas en raison de leurs préjugés, comme celui selon lequel une personne de couleur (Antillais comme l'était mon père) serait de ce fait moins française qu'un Italien présent depuis 20 ans. Néanmoins, je reste attaché à l'idée d'un pays avec une histoire culturelle et territoriale forte (que ce soit en métropole ou outre-mer). Je ne suis donc pas plus l'allié de l'extrême droite, qui pense qu'une couleur ou un courant religieux (ou pas) définit la nationalité française, que des libéraux/mondialistes qui veulent à tout prix continuer dans un système créant le résultat que nous avons actuellement.

Peut être que vous verrez plus clair dans mon positionnement ou peut être pas.
TSA confirmé le 01/05/24.

Avatar du membre
C3PO
Prolifique
Messages : 999
Enregistré le : dimanche 27 octobre 2019 à 14:45

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#410 Message par C3PO » dimanche 19 mai 2024 à 4:06

Hydrean a écrit : dimanche 19 mai 2024 à 1:24
Spoiler : 
Étant descendant des deux (esclavagistes/esclaves) voire des trois car il y a aussi les migrants venant du sous-continent indien (venus après la fin de l'esclavage), je suis sensibilisé à cela depuis mon enfance, bien plus que beaucoup qui ne font que reprendre la propagande et la moraline politicienne que vous reprenez tous les trois.
Ayant vécu en Guadeloupe et pu voir certains emplacement historique, je peux vous dire que pour moi tout ça n'est pas qu'une simple image dans un livre d'histoire ou documentaire.

Restez aveugle concernant le véritable intérêt de l'afflux migratoire qui favorise le modèle économique et les puissances économico-politiques qui détruisent les zones d'où viennent bon nombre de ces migrants et continuent à les exploiter comme main-d'œuvre (à défaut de pouvoir en faire des esclaves officiels).


Mais ne me demandez pas de croire en la fable mondialiste qu'on nous pond et qui, apparemment, a de l'effet sur vous trois.

Vous disiez que mes propos s'apparentent à l'extrême droite. Je ne les apprécie pas en raison de leurs préjugés, comme celui selon lequel une personne de couleur (Antillais comme l'était mon père) serait de ce fait moins française qu'un Italien présent depuis 20 ans. Néanmoins, je reste attaché à l'idée d'un pays avec une histoire culturelle et territoriale forte (que ce soit en métropole ou outre-mer). Je ne suis donc pas plus l'allié de l'extrême droite, qui pense qu'une couleur ou un courant religieux (ou pas) définit la nationalité française, que des libéraux/mondialistes qui veulent à tout prix continuer dans un système créant le résultat que nous avons actuellement.

Peut être que vous verrez plus clair dans mon positionnement ou peut être pas.
Votre argumentation repose principalement sur des assertions émotionnelles dépourvues de fondement factuel. Dans un forum de discussion anonyme, chacun peut prétendre n'importe quoi afin de manipuler les opinions. En conséquence, je ne tiens aucunement compte des récits personnels invérifiables et m'appuie exclusivement sur des faits concrets et vérifiables pour répondre à vos assertions. Recourir à son histoire personnelle pour manipuler émotionnellement les interlocuteurs est une tactique qui se révèle inefficace avec moi.
Quand bien même, l’histoire personnelle, aussi respectueuse soit-elle, ne peut se substituer à une analyse rigoureuse et documentée des dynamiques migratoires passées et contemporaines.

Nous n'avons nul besoin de vos leçons de moralisme pour saisir les intérêts économiques des puissances mondiales. Les dynamiques migratoires sont bien comprises et analysées par de nombreux économistes et sociologues. Les migrations résultent souvent de politiques économiques et géopolitiques défaillantes qui exacerbent les inégalités et les crises dans les pays d'origine. Les multinationales et les gouvernements des pays développés ont structuré une grande partie de l'économie mondiale à leur avantage, exploitant les ressources naturelles et maintenant des pratiques de travail déloyales qui plongent les nations en développement dans la précarité économique. Les politiques migratoires sont souvent élaborées pour maximiser les avantages économiques des pays d'accueil, utilisant les migrants pour combler les lacunes du marché du travail et maintenir les coûts de production bas, soutenant ainsi la croissance économique dans les pays développés.

Nous sommes tout ouïe pour lire vos propositions concrètes afin d'améliorer cette situation complexe. Il est facile de critiquer les systèmes en place, mais les solutions exigent des propositions viables et réalistes. Quelles mesures proposez-vous pour équilibrer les accords commerciaux afin de rendre l'économie mondiale plus équitable ? Comment envisagez-vous de restructurer les politiques migratoires pour qu'elles bénéficient équitablement aux pays d'origine et d'accueil ? Quels mécanismes proposez-vous pour réduire l'exploitation des travailleurs migrants tout en soutenant la croissance économique dans les pays développés ? La critique doit être accompagnée de solutions pragmatiques. Nous attendons avec intérêt vos suggestions sur ces questions complexes.

De plus, nous serions curieux de savoir quelles actions concrètes vous avez mises en place dans votre quotidien pour vous désengager de ce système. Quelle est la marque de votre smartphone ? Consommez-vous local ? Quelles initiatives avez-vous prises pour réduire votre empreinte sur les systèmes que vous critiquez ? Avant de donner des leçons, il serait pertinent de savoir en quoi vos pratiques personnelles reflètent vos discours.

[Bien entendu, il aurait été indispensable que les réponses à ces questions soient intégrées dans votre précédent message. Il est désormais superflu d'y répondre, puisque je vous prémâche la réflexion.]

Plutôt que de recourir à des figures de style dénigrantes, il serait infiniment plus productif de discuter des aspects concrets du mondialisme et de ses implications. Le mondialisme, loin d’être une “fable”, est un phénomène rigoureusement documenté par une pléthore d’études économiques et sociologiques. Par exemple, des institutions telles que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international publient régulièrement des rapports détaillant les impacts de la mondialisation, en exposant tant ses avantages que ses défis.

Pour engager une discussion véritablement constructive, il serait judicieux de fournir des données spécifiques sur les effets de la mondialisation, de débattre des politiques susceptibles d'en atténuer les aspects négatifs et d’explorer les moyens par lesquels les nations peuvent collaborer pour instaurer des systèmes économiques plus justes et équitables.
Je ne vois rien de cela dans vos réponses insignifiantes.

Votre position révèle des contradictions internes flagrantes. D’une part, vous dénoncez les préjugés raciaux et revendiquez une identité nationale inclusive ; d’autre part, vous adoptez une position critique à l’égard des flux migratoires et du mondialisme, positions typiques des discours d’extrême droite. Si vous souhaitez réellement apporter une contribution constructive au débat, il serait infiniment plus productif de proposer des solutions viables et réalistes pour gérer les défis de la mondialisation et de l’immigration, plutôt que de vous cantonner à des critiques généralisées et superficielles. Nous ne sommes pas sur JVC ici ; soit vous vous adaptez à une discussion sérieuse et argumentée, soit vous vous abstenez de faire des commentaires de pilier de bar.

Dans l’histoire de l’humanité, les migrations ont toujours existé et ont joué un rôle crucial dans le développement des sociétés. Des mouvements massifs de populations ont modelé les civilisations depuis les temps anciens, favorisant l’échange culturel, l’innovation et la prospérité économique. Ignorer cette réalité historique revient à occulter l’essence même de l’évolution humaine.
Cela, indépendamment du fait que l'on soit favorable ou opposé au système global actuel.

Il est grand temps de cesser de déblatérer et de se plonger sérieusement dans des ouvrages érudits, si tant est que vous souhaitiez élever la qualité de vos arguments au-delà de la simple invective.

Pour conclure, je crains que nous ne perdions, une fois de plus, notre temps avec un individu manifestement inapte à argumenter et qui ne construit ses maigres répliques qu'en fonction des réponses qui lui sont fournies.
ASD (DSM-5)
Catch Me If You Scan or Buy Me a Phish & Chips.
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα. Σωκράτης

Hydrean
Familier
Messages : 100
Enregistré le : jeudi 15 février 2024 à 15:42

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#411 Message par Hydrean » dimanche 19 mai 2024 à 9:33

Votre argumentation repose principalement sur des assertions émotionnelles dépourvues de fondement factuel. Dans un forum de discussion anonyme, chacun peut prétendre n'importe quoi afin de manipuler les opinions. En conséquence, je ne tiens aucunement compte des récits personnels invérifiables et m'appuie exclusivement sur des faits concrets et vérifiables pour répondre à vos assertions. Recourir à son histoire personnelle pour manipuler émotionnellement les interlocuteurs est une tactique qui se révèle inefficace avec moi.
Quand bien même, l’histoire personnelle, aussi respectueuse soit-elle, ne peut se substituer à une analyse rigoureuse et documentée des dynamiques migratoires passées et contemporaines.
Votre potitionnement intellectuel aurait pu être honnête si vous faisiez de même avec vous. Car l'argumentation de l'acceptation du flux migratoire est elle même basé sur ce que vous nommez "manipulation émotionnelle" via l'histoire de vie (réel ou pas) qui a poussé X ou Y migrant a quitter son pays ou encore l'argument de du mentient de notre situation de vie (en parlant de la nécessité économique).

Ne jouez pas au plus malin avec moi, vous n'avez cette posture que parce que ça vous arrange bien d'essayer de vous la jouer ainsi dans ce cas . C'est digne d'un politicien /idéologue.

Nous sommes tout ouïe pour lire vos propositions concrètes afin d'améliorer cette situation complexe. Il est facile de critiquer les systèmes en place, mais les solutions exigent des propositions viables et réalistes. Quelles mesures proposez-vous pour équilibrer les accords commerciaux afin de rendre l'économie mondiale plus équitable ? Comment envisagez-vous de restructurer les politiques migratoires pour qu'elles bénéficient équitablement aux pays d'origine et d'accueil ? Quels mécanismes proposez-vous pour réduire l'exploitation des travailleurs migrants tout en soutenant la croissance économique dans les pays développés ? La critique doit être accompagnée de solutions pragmatiques. Nous attendons avec intérêt vos suggestions sur ces questions complexes.
Pour engager une discussion véritablement constructive, il serait judicieux de fournir des données spécifiques sur les effets de la mondialisation, de débattre des politiques susceptibles d'en atténuer les aspects négatifs et d’explorer les moyens par lesquels les nations peuvent collaborer pour instaurer des systèmes économiques plus justes et équitables.
Je ne vois rien de cela dans vos réponses insignifiantes.

Je n'ai pas la prétention ni l'arrogance intellectuelle de proposer un meilleur modèle de mon propre fait. Néanmoins, cela ne m'empêche pas d'avoir un regard critique sur X ou Y sans pour autant avoir la solution ultime à portée de main. Cela s'appelle faire preuve d'esprit critique.





Plutôt que de recourir à des figures de style dénigrantes, il serait infiniment plus productif de discuter des aspects concrets du mondialisme et de ses implications. Le mondialisme, loin d’être une “fable”, est un phénomène rigoureusement documenté par une pléthore d’études économiques et sociologiques. Par exemple, des institutions telles que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international publient régulièrement des rapports détaillant les impacts de la mondialisation, en exposant tant ses avantages que ses défis.

Bravo, ceux qui ont intérêt à voir perdurer le système produisent de la propagande allant dans ce sens. Qui l'eût cru ?
C'est le serpent qui se mord la queue.


Votre position révèle des contradictions internes flagrantes. D’une part, vous dénoncez les préjugés raciaux et revendiquez une identité nationale inclusive ; d’autre part, vous adoptez une position critique à l’égard des flux migratoires et du mondialisme, positions typiques des discours d’extrême droite. Si vous souhaitez réellement apporter une contribution constructive au débat, il serait infiniment plus productif de proposer des solutions viables et réalistes pour gérer les défis de la mondialisation et de l’immigration, plutôt que de vous cantonner à des critiques généralisées et superficielles. Nous ne sommes pas sur JVC ici ; soit vous vous adaptez à une discussion sérieuse et argumentée, soit vous vous abstenez de faire des commentaires de pilier de bar.
Il y une ambivalence chez moi, en effet, je ne vais pas le nier. Vous oubliez que nous sommes avant tout sur un forum dont le sujet principal parle de l'autisme pas sur le forum fermé et élitiste "Les Elon Musk bis".

Pour le reste je vais m'auto-citer
. Je n'ai pas la prétention ni l'arrogance intellectuelle de proposer un meilleur modèle de mon propre fait. Néanmoins, cela ne m'empêche pas d'avoir un regard critique sur X ou Y sans pour autant avoir la solution ultime à portée de main. Cela s'appelle faire preuve d'esprit critique.


Il est grand temps de cesser de déblatérer et de se plonger sérieusement dans des ouvrages érudits, si tant est que vous souhaitiez élever la qualité de vos arguments au-delà de la simple invective.
Proposez-en.
Dans l’histoire de l’humanité, les migrations ont toujours existé et ont joué un rôle crucial dans le développement des sociétés. Des mouvements massifs de populations ont modelé les civilisations depuis les temps anciens, favorisant l’échange culturel, l’innovation et la prospérité économique. Ignorer cette réalité historique revient à occulter l’essence même de l’évolution humaine.
Cela, indépendamment du fait que l'on soit favorable ou opposé au système global actuel.

Oui.

Code : Tout sélectionner

Pour conclure, je crains que nous ne perdions, une fois de plus, notre temps avec un individu manifestement inapte à argumenter et qui ne construit ses maigres répliques qu'en fonction des réponses qui lui sont fournies.

Moi, je trouve notre échange intéressant. Il confronte deux façons de voir les choses. Cela aussi fait partie de
l’essence même de l’évolution humaine.
😉. Si vous lâchiez un peu prise sur votre attitude de froideur et de dédain intellectuel habituel, vous vous en seriez rendu compte.
TSA confirmé le 01/05/24.

Avatar du membre
C3PO
Prolifique
Messages : 999
Enregistré le : dimanche 27 octobre 2019 à 14:45

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#412 Message par C3PO » dimanche 19 mai 2024 à 10:00

Hydrean a écrit : dimanche 19 mai 2024 à 9:33
Spoiler : 
Votre argumentation repose principalement sur des assertions émotionnelles dépourvues de fondement factuel. Dans un forum de discussion anonyme, chacun peut prétendre n'importe quoi afin de manipuler les opinions. En conséquence, je ne tiens aucunement compte des récits personnels invérifiables et m'appuie exclusivement sur des faits concrets et vérifiables pour répondre à vos assertions. Recourir à son histoire personnelle pour manipuler émotionnellement les interlocuteurs est une tactique qui se révèle inefficace avec moi.
Quand bien même, l’histoire personnelle, aussi respectueuse soit-elle, ne peut se substituer à une analyse rigoureuse et documentée des dynamiques migratoires passées et contemporaines.
Votre potitionnement intellectuel aurait pu être honnête si vous faisiez de même avec vous. Car l'argumentation de l'acceptation du flux migratoire est elle même basé sur ce que vous nommez "manipulation émotionnelle" via l'histoire de vie (réel ou pas) qui a poussé X ou Y migrant a quitter son pays ou encore l'argument de du mentient de notre situation de vie (en parlant de la nécessité économique).

Ne jouez pas au plus malin avec moi, vous n'avez cette posture que parce que ça vous arrange bien d'essayer de vous la jouer ainsi dans ce cas . C'est digne d'un politicien /idéologue.

Nous sommes tout ouïe pour lire vos propositions concrètes afin d'améliorer cette situation complexe. Il est facile de critiquer les systèmes en place, mais les solutions exigent des propositions viables et réalistes. Quelles mesures proposez-vous pour équilibrer les accords commerciaux afin de rendre l'économie mondiale plus équitable ? Comment envisagez-vous de restructurer les politiques migratoires pour qu'elles bénéficient équitablement aux pays d'origine et d'accueil ? Quels mécanismes proposez-vous pour réduire l'exploitation des travailleurs migrants tout en soutenant la croissance économique dans les pays développés ? La critique doit être accompagnée de solutions pragmatiques. Nous attendons avec intérêt vos suggestions sur ces questions complexes.
Pour engager une discussion véritablement constructive, il serait judicieux de fournir des données spécifiques sur les effets de la mondialisation, de débattre des politiques susceptibles d'en atténuer les aspects négatifs et d’explorer les moyens par lesquels les nations peuvent collaborer pour instaurer des systèmes économiques plus justes et équitables.
Je ne vois rien de cela dans vos réponses insignifiantes.

Je n'ai pas la prétention ni l'arrogance intellectuelle de proposer un meilleur modèle de mon propre fait. Néanmoins, cela ne m'empêche pas d'avoir un regard critique sur X ou Y sans pour autant avoir la solution ultime à portée de main. Cela s'appelle faire preuve d'esprit critique.





Plutôt que de recourir à des figures de style dénigrantes, il serait infiniment plus productif de discuter des aspects concrets du mondialisme et de ses implications. Le mondialisme, loin d’être une “fable”, est un phénomène rigoureusement documenté par une pléthore d’études économiques et sociologiques. Par exemple, des institutions telles que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international publient régulièrement des rapports détaillant les impacts de la mondialisation, en exposant tant ses avantages que ses défis.

Bravo, ceux qui ont intérêt à voir perdurer le système produisent de la propagande allant dans ce sens. Qui l'eût cru ?
C'est le serpent qui se mord la queue.


Votre position révèle des contradictions internes flagrantes. D’une part, vous dénoncez les préjugés raciaux et revendiquez une identité nationale inclusive ; d’autre part, vous adoptez une position critique à l’égard des flux migratoires et du mondialisme, positions typiques des discours d’extrême droite. Si vous souhaitez réellement apporter une contribution constructive au débat, il serait infiniment plus productif de proposer des solutions viables et réalistes pour gérer les défis de la mondialisation et de l’immigration, plutôt que de vous cantonner à des critiques généralisées et superficielles. Nous ne sommes pas sur JVC ici ; soit vous vous adaptez à une discussion sérieuse et argumentée, soit vous vous abstenez de faire des commentaires de pilier de bar.
Il y une ambivalence chez moi, en effet, je ne vais pas le nier. Vous oubliez que nous sommes avant tout sur un forum dont le sujet principal parle de l'autisme pas sur le forum fermé et élitiste "Les Elon Musk bis".

Pour le reste je vais m'auto-citer
. Je n'ai pas la prétention ni l'arrogance intellectuelle de proposer un meilleur modèle de mon propre fait. Néanmoins, cela ne m'empêche pas d'avoir un regard critique sur X ou Y sans pour autant avoir la solution ultime à portée de main. Cela s'appelle faire preuve d'esprit critique.


Il est grand temps de cesser de déblatérer et de se plonger sérieusement dans des ouvrages érudits, si tant est que vous souhaitiez élever la qualité de vos arguments au-delà de la simple invective.
Proposez-en.
Dans l’histoire de l’humanité, les migrations ont toujours existé et ont joué un rôle crucial dans le développement des sociétés. Des mouvements massifs de populations ont modelé les civilisations depuis les temps anciens, favorisant l’échange culturel, l’innovation et la prospérité économique. Ignorer cette réalité historique revient à occulter l’essence même de l’évolution humaine.
Cela, indépendamment du fait que l'on soit favorable ou opposé au système global actuel.

Oui.

Code : Tout sélectionner

Pour conclure, je crains que nous ne perdions, une fois de plus, notre temps avec un individu manifestement inapte à argumenter et qui ne construit ses maigres répliques qu'en fonction des réponses qui lui sont fournies.

Moi, je trouve notre échange intéressant. Il confronte deux façons de voir les choses. Cela aussi fait partie de
l’essence même de l’évolution humaine.
😉. Si vous lâchiez un peu prise sur votre attitude de froideur et de dédain intellectuel habituel, vous vous en seriez rendu compte.
Je ne perçois aucun intérêt dans cet échange. Nous sommes confrontés à un vide argumentatif manifeste, émanant d'une personne incapable de justifier ses propos.

L’argumentation en faveur de l’acceptation des flux migratoires ne repose nullement sur une “manipulation émotionnelle”, mais bien sur des analyses économiques, sociologiques et démographiques d’une rigueur incontestable.

Accuser votre interlocuteur de jouer un rôle de politicien ou d’idéologue ne fait que masquer votre incapacité à répondre aux arguments de fond. Il serait grand temps de transcender simplement les attaques personnelles.

Par conséquent, je vous classe parmi les trolls à partir de maintenant, jusqu’à preuve du contraire.

Je vous souhaite une bonne continuation.

Ps :
Vous oubliez que nous sommes avant tout sur un forum dont le sujet principal parle de l'autisme pas sur le forum fermé et élitiste "Les Elon Musk bis".
C’est assez déplorable de constater la quantité de réponses émanant de diverses entités de ce forum, toutes adoptant systématiquement la même technique éculée de l’accusation miroir et de la répétition servile, suivie d’inepties flagrantes et d’attaques ad hominem. Cette orchestration de la médiocrité, où chaque intervention n’est qu’un pâle écho de la précédente, illustre une incapacité inquiétante à engager un débat intellectuellement honnête et rigoureux. Il serait grand temps que ces contributeurs cessent de se vautrer dans ce marasme verbal et commencent à élever le niveau de leurs discours, s'ils souhaitent être pris au sérieux dans une discussion digne de ce nom.
ASD (DSM-5)
Catch Me If You Scan or Buy Me a Phish & Chips.
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα. Σωκράτης

Hydrean
Familier
Messages : 100
Enregistré le : jeudi 15 février 2024 à 15:42

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#413 Message par Hydrean » dimanche 19 mai 2024 à 10:11

L’argumentation en faveur de l’acceptation des flux migratoires ne repose nullement sur une “manipulation émotionnelle”, mais bien sur des analyses économiques, sociologiques et démographiques d’une rigueur incontestable.
Bien sur que si. Le nié n'est n'est qu'une malhonnêteté intellectuelle. Rien que la reprise de la mort du gosse en Turquie je sais plus quand quand ça parle des naufrages en méditerranée ou encore le fait de dire qu'ils fuient la guerre et la misère. Tout ça est fait pour avoir une réaction émotionnelle.
Néanmoins, si vous êtes pas en mesure de faire face à une opposition et considérer comme du "troll" tout ce qui ne correspond pas à votre petite logique personnelle, en effet, il vaut malheureusement mieux s'arrêter là.
personnes dangereuse c'est totalement multifactoriel et ça n'as rien a voir avec l'immigration,ce sont des personnes qui peuvent avoir des troubles types psychopathie et antisocial,(et encore loin de moi l'idée de stigmatiser ces troubles là,certains en sont conscients,et se font aider),des personnes livrées a elles même qui n'ont pas appris les limites,les règles, ni a respecter les autres,des personnes endoctrinées dans des idéaux extrémistes avec de la manipulation,où tout ça a la fois,où des personnes sans tout ça, d'ailleurs,
Cette partie résume bien votre erreur idéologique. Vous prenez les migrants pour des enfants à éduquer (même si adulte) ou des gens à soigner non pas selon leur propre culture (en terme d'éducation) mais selon votre fable universaliste. Ceux qui parmis eux refusent l'idéal progressiste de votre fable sont vue comme des "extrémiste endoctrinés " (équivalent de l'extrême droite), c'est pas très respectueux des différences de culture.
TSA confirmé le 01/05/24.

Avatar du membre
Ostara
Intarissable
Messages : 10560
Enregistré le : jeudi 18 novembre 2021 à 16:38

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#414 Message par Ostara » dimanche 19 mai 2024 à 16:48

Cette partie résume bien votre erreur idéologique. Vous prenez les migrants pour des enfants à éduquer (même si adulte) ou des gens à soigner non pas selon leur propre culture (en terme d'éducation) mais selon votre fable universaliste. Ceux qui parmis eux refusent l'idéal progressiste de votre fable sont vue comme des "extrémiste endoctrinés " (équivalent de l'extrême droite), c'est pas très respectueux des différences de culture.
hein? Mais a quel moment dans ce passage où dans mes propos je fais le liens entre migrants et personnes dangereuses pour les autres où à "éduquer"?je parle simplement d'êtres humains en général représentant un danger pour les autres,a cause de TROUBLES,DE GRAVES PROBLÈMES COMPORTEMENTAUX,

Vous projetez vos propres clichés dans mes propos.
Diagnostic TSA avec suspicion de TDA associé,trouble anxio-dépressif de type épuisement.

Savoir,Vouloir,Oser,
Se taire.

Avatar du membre
Deoxys
Prolifique
Messages : 1738
Enregistré le : jeudi 28 janvier 2021 à 9:06
Localisation : Finistère

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#415 Message par Deoxys » dimanche 19 mai 2024 à 19:09

Hydrean a écrit : dimanche 19 mai 2024 à 9:33Votre potitionnement intellectuel aurait pu être honnête si vous faisiez de même avec vous. Car l'argumentation de l'acceptation du flux migratoire est elle même basé sur ce que vous nommez "manipulation émotionnelle" via l'histoire de vie (réel ou pas) qui a poussé X ou Y migrant a quitter son pays ou encore l'argument de du mentient de notre situation de vie (en parlant de la nécessité économique).
L’argumentation en faveur de l’acceptation des flux migratoires ne repose nullement sur une “manipulation émotionnelle”, mais bien sur des analyses économiques, sociologiques et démographiques d’une rigueur incontestable.
Bien sur que si. Le nié n'est n'est qu'une malhonnêteté intellectuelle. Rien que la reprise de la mort du gosse en Turquie je sais plus quand quand ça parle des naufrages en méditerranée ou encore le fait de dire qu'ils fuient la guerre et la misère. Tout ça est fait pour avoir une réaction émotionnelle.
En fait, ici il semblerait que tu partes du principe que ces deux visions se valent, sauf que dès qu'on parle d'éthique, toutes les visions ne peuvent se valoir puisqu'une sera nécessairement plus préjudiciable qu'une autre pour les intérêts des êtres humains en question.

Attention à ne pas confondre "manipulation émotionnelle" et "appel (pas toujours volontaire) à l'empathie".
Ce qui aide pour mieux comprendre cela, c'est de penser à des personnes, individuelles.
Une personne humaine en galère, le mieux c'est de l'aider ou de ne pas l'aider ? Première option sans équivoque. Je ne dis pas qu'il n'y a aucun défi, qu'on doit donner sans compter, héberger la première personne qu'on rencontre chez soi ; je dis qu'on se doit, en tant qu'êtres civilisés, de faire en sorte que la population se porte le mieux possible globalement.

S'imaginer (même si c'est difficile) à la place d'une personne qui n'a nulle part où aller, qui est stigmatisée, etc., peut aussi aider à mieux comprendre : si tu étais à la place d'un migrant en galère, tu serais bien content d'être accueilli et traîté sans distinction. Tu pourras me dire que sinon, tant pis pour toi, mais la réalité c'est que ce serait forcément préférable pour toi si tu étais aidé.

On peut aussi se poser la question (vraie question non-rhétorique) : qu'est-ce qui ferait qu'une personne ayant la nationalité française mériterait un traitement significativement meilleur qu'une migrante, dans une situation analogue ?

Comme je l'ai dit, il y a des défis, aucune solution n'est miraculeuse. Mais faire au mieux sera toujours plus éthique que de trop restreindre.

(Maintenant, est-ce qu'il y a des situations où il va réellement y avoir manipulation émotionnelle, pour "graisser la patte" aux gens ? Oui. Bon, il ne faut pas perdre de vue la cause de base ; mais surtout, ne pas non plus perdre de vue que la détresse n'est pas de la manipulation, à la base. La manipulation est choisie, la détresse est subie.)

Je n'ai pas la prétention ni l'arrogance intellectuelle de proposer un meilleur modèle de mon propre fait. Néanmoins, cela ne m'empêche pas d'avoir un regard critique sur X ou Y sans pour autant avoir la solution ultime à portée de main. Cela s'appelle faire preuve d'esprit critique.
Tant mieux, car il n'y a pas de solution ultime en soi, en tout cas on n'est pas près de la trouver.
Mais garder un regard critique ne veut pas dire perdre de vue l'entraide et la nécessité de bâtir un monde basé sur des principes plus justes qu'actuellement (territorialisme, racisme, xénophobie, etc.).

Ne pas non plus oublier, malgré les défis du mondialisme, l'histoire et le privilège indéniable de certains peuples au détriment d'autres (qui sont souvent ensuite ceux qui deviennent injustement les "migrants qui posent problème").

Bravo, ceux qui ont intérêt à voir perdurer le système produisent de la propagande allant dans ce sens. Qui l'eût cru ?
C'est le serpent qui se mord la queue.
Attention à ne pas tomber dans le même fonctionnement que les complotistes, à savoir "tout ce qui vient contredire mon point de vue est en fait une manipulation (qui va ensuite venir le renforcer)".

Il est également dommage d'employer des termes comme "propagande" pour se référer pas seulement à des choses observables, mais aussi à des valeurs profondément humanistes, quand on sait historiquement à quoi servait la propagande et à quoi elle continue de servir actuellement (distorsion de la réalité pour rallier à sa cause).

Afin de rester juste dans mes propos, tout de même : en termes de définition brute, le mot propagande est plus neutre, mais même là il ne convient pas non plus à ce dont il est question dans cette discussion. Car dans la propagande, il est question d'idées, de doctrines, qu'on cherche à faire accepter.
Sauf que tendre vers un meilleur vivre-ensemble, c'est objectivement ce qu'il y a de mieux pour tout le monde (ça n'est pas une "idée" ou une "doctrine").
Et cela trouve en fait son fondement dans notre empathie naturelle. De la même manière que de base, un enfant vivra mal de voir (ou même de savoir) son animal préféré de la ferme de son grand-père tué pour le dîner. Ce n'est pas qu'il "faut grandir", c'est en fait qu'il "ne faut pas oublier l'enfant (l'être "brut") que l'on a été (est)".
De la même manière que l'on ne va pas rester sans rien faire si une personne se casse la figure devant nous (sauf sidération à la limite).

Ce n'est pas une fable : c'est la nature humaine.
Par contre, c'est pas simple à mettre en œuvre globalement, ça d'accord (car nous grandissons, et le monde des adultes est plein de petits ou grands intérêts personnels).

Il y une ambivalence chez moi, en effet, je ne vais pas le nier. Vous oubliez que nous sommes avant tout sur un forum  dont le sujet principal parle de l'autisme pas sur le forum fermé et élitiste "Les Elon Musk bis".
Ici nous sommes spécifiquement sur un sujet dédié au racisme et au sexisme, auquel toute personne (autiste ou pas) peut prendre part.
Il est vraiment dommage de parler "d'élitisme" dès que la nécessité objective d'une réflexion plus éthique et la réfutation d'autres visions de fait moins préférables — moralement — se présentent...

Moi, je trouve notre échange intéressant. Il confronte deux façons de voir les choses. Cela aussi fait partie de
l’essence même de l’évolution humaine.
😉.
Comme déjà dit au début de mon message, ces deux façons de voir les choses ne se valent pas (objectivement, pas au sens jugement personnel).
Si une chose est concrète, on est sur de l'objectif, elle est ce qu'elle est.

L'essence même de l'évolution humaine est aussi de vivre de manière civilisée, ce qui ne veut pas dire que ça se passe toujours bien, mais qu'il est impératif de chercher à s'entendre au mieux (ce qui ne peut pas se faire si on n'apprend pas à connaître l'Autre et vice-versa).

Si vous lâchiez un peu prise sur votre attitude de froideur et de dédain intellectuel habituel, vous vous en seriez rendu compte.
Là, tu te focalises sur la forme et la juges (ce qui n'est pas très judicieux sur un forum dédié à l'autisme), alors que si on reprend vos arguments respectifs (et je dis ça de manière neutre) : le discours de C3PO témoigne d'une approche du monde nettement plus empathique — moins froide et dédaigneuse — que la tienne.

Mais ça, ça peut s'améliorer, et d'ailleurs même les "intellectuels/érudits/libéraux/etc." qui seraient plus loin dans leur déconstruction, sont en apprentissage constant.
Surtout que, même si la documentation est très importante, cela fait aussi tout simplement appel à notre humanité (l'inverse de l'élitisme, qui supposerait qu'il faille avoir un certain QI pour y accéder).

Néanmoins, si vous êtes pas en mesure de faire face à une opposition et considérer comme du "troll" tout ce qui ne correspond pas à votre petite logique personnelle, en effet, il vaut malheureusement mieux s'arrêter là.
En fait, dans tes réponses, et notamment en parlant "d'élitisme", de "propagande", de "fable" ou encore de "façons de voir les choses", c'est bien toi qui réfutes tout ce qui ne correspond pas à ta petite logique personnelle.
On pourrait dire que nous aussi, sauf que quand il s'agit de personnes (humaines, quoiqu'on pourrait en dire beaucoup sur les non-humaines), on ne peut avoir "sa façon de voir les choses" comme ce serait le cas avec une couleur de cheveux ou une activité. Ce ne sont pas des choses.

personnes dangereuse c'est totalement multifactoriel et ça n'as rien a voir avec l'immigration,ce sont des personnes qui peuvent avoir des troubles types psychopathie et antisocial,(et encore loin de moi l'idée de stigmatiser ces troubles là,certains en sont conscients,et se font aider),des personnes livrées a elles même qui n'ont pas appris les limites,les règles, ni a respecter les autres,des personnes endoctrinées dans des idéaux extrémistes avec de la manipulation,où tout ça a la fois,où des personnes sans tout ça, d'ailleurs,
Cette partie résume bien votre erreur idéologique. Vous prenez les migrants pour des enfants à éduquer (même si adulte) ou des gens à soigner non pas selon leur propre culture (en terme d'éducation) mais selon votre fable universaliste. Ceux qui parmis eux refusent l'idéal progressiste de votre fable sont vue comme des "extrémiste endoctrinés  " (équivalent de l'extrême droite), c'est pas très respectueux des différences de culture.
Les diverses inégalités peuvent effectivement mener à la précarité, à la perte de repères, à la délinquance ; certaines populations moins favorisées peuvent aussi avoir un accès réduit aux soins (psychiatriques donc aussi) ; etc.

De plus, une vision progressiste ne consiste pas à nier l'existence d'inégalités parmi les populations elles-mêmes victimes de celles-ci...
Elle consiste plutôt, contrairement à ce que tu sembles croire en parlant "d'enfants à éduquer", à considérer que les personnes humaines sont égales. Mais différentes, diverses, et certainement pas à uniformiser. Le non-respect des droits (des femmes, des enfants, des personnes queer, etc.), c'est le non-respect des droits, point, population étrangère ou non. Cela ne revient pas à vouloir diluer leur héritage et leur culture.
(Ne pas oublier aussi, au passage, que les cultures conservatrices sont loin d'être une exclusivité de certains peuples plus volontiers montrés du doigt ; je suis à fond sur le fondamentalisme religieux des USA depuis des mois et des "blancs pure souche" qui violent tout un tas de droits fondamentaux et qui clament leur souveraineté totale haut et fort, c'est pas ça qui manque.)

Quant à certains "extrémistes endoctrinés", comme dit sur un autre fil : il serait bon de dé-zoomer sur le monde et de considérer les conflits et rapports de force divers, et de songer à l'implication de pays occidentaux comme la France et les USA dans les pays particulièrement concernés par cet "extrémisme".

Et de ne pas oublier l'attitude historique "j'ai tous les droits" du peuple blanc (bien que ce ne soit évidemment pas représentatif de toutes personnes qui en font partie) et d'une certaine religion qui lui est si chère (là encore, pas tout le monde, oui, oui)...
Diagnostiquée hyperactive (TDAH mixte), autiste et anxieuse

Hydrean
Familier
Messages : 100
Enregistré le : jeudi 15 février 2024 à 15:42

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#416 Message par Hydrean » lundi 20 mai 2024 à 12:35

pas oublier aussi, au passage, que les cultures conservatrices sont loin d'être une exclusivité de certains peuples plus volontiers montrés du doigt ; je suis à fond sur le fondamentalisme religieux des USA depuis des mois et des "blancs pure souche" qui violent tout un tas de droits fondamentaux et qui clament leur souveraineté totale haut et fort, c'est pas ça qui manque.

Je suis d'accord. Je ne pense pas que l'extrémisme soit présent chez certains et totalement absent chez d'autres. La différence, c'est qu'il n'y a pas un flux continu de Mormons, etc., qui viennent s'installer en France et, "au mieux', exercent une pression sur leurs communautés pour avoir un regard plus rigoriste, ou au pire, en viennent à tuer.

Et l'idéologie créationniste chrétienne est combattu avec moins de pincettes que pour d'autres où tu seras vite cataloguer de "phobe" et "iste" si tu trouves quelque chose à redire alors que si c'est le christianisme c'est ok


Après oui, je conçois que je dois manquer d'empathie pour avoir un regard aussi rigide.
TSA confirmé le 01/05/24.

Avatar du membre
C3PO
Prolifique
Messages : 999
Enregistré le : dimanche 27 octobre 2019 à 14:45

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#417 Message par C3PO » lundi 20 mai 2024 à 13:30

Une pression sans alcool siouplaît.

Il est impératif d'établir un fil consacré exclusivement à ces échanges dépourvus de fondement et marqués par des préjugés, permettant ainsi à ces individus de s'exprimer sans troubler les discussions constructives et enrichissantes ailleurs.

Je suis las de cette publicité omniprésente.
ASD (DSM-5)
Catch Me If You Scan or Buy Me a Phish & Chips.
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα. Σωκράτης

Avatar du membre
Deoxys
Prolifique
Messages : 1738
Enregistré le : jeudi 28 janvier 2021 à 9:06
Localisation : Finistère

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#418 Message par Deoxys » lundi 20 mai 2024 à 15:10

Je suis d'accord. Je ne pense pas que l'extrémisme soit présent chez certains et totalement absent chez d'autres.
Je disais ça pour montrer le "traitement de faveur", qui est à l'inverse de ce que tu mentionnes plus bas dans ton message :
Et l'idéologie créationniste chrétienne est combattu avec moins de pincettes que pour d'autres où tu seras vite cataloguer de "phobe" et "iste" si tu trouves quelque chose à redire alors que si c'est le christianisme c'est ok
Parce que la "christianophobie", ça n'existe pas.
Les termes comme "racisme", "xénophobie", "islamophobie", "antisémitisme", "homo/trans/queer[en général]phobie", "sexisme", désignent non pas uniquement des comportements nuisibles divers (et parfois subtiles) envers les groupes de personnes visés, mais également de véritables phénomènes, observables sociologiquement, et basés sur une hiérarchisation (arbitraire) de notre monde prenant racine dans l'histoire de celui-ci.

Le Christianisme est donc bien tranquille en comparaison (et en grand chef qu'il est/a pu être dans cette hiérarchie passée et actuelle, il est bien normal de dire les choses sans pincettes).
Pour les autres religions telles que l'Islam ou le Judaïsme, il faut bien différencier deux choses : la discussion sur la religion (au sens général) et la stigmatisation de groupes de personnes.
Ouais. Sauf que c'est bien là qu'il y a un déséquilibre.

De la même façon, puisqu'on est sur le fil du racisme : bien que l'on puisse se faire traîter de "sale blanc" par un groupe de personnes noires, cela n'en fait pas du "racisme anti-blanc", qui n'existe pas pour les mêmes raisons qu'évoquées plus haut.
Ça ne veut pas dire que les invectives sont acceptables dans ce sens-là, ça veut juste dire qu'il y a une différence majeure qui nécessite, une fois de plus, de "dé-zoomer" sur le monde pour mieux en comprendre les dynamiques de pouvoir.

La différence, c'est qu'il n'y a pas un flux continu de Mormons, etc., qui viennent s'installer en France et, "au mieux', exercent une pression sur leurs communautés pour avoir un regard plus rigoriste, ou au pire, en viennent à tuer.
Pour le flux :
  • historiquement :arrow: Mormonisme et migration sont étroitement liés (les "pioneers", ce qui a entraîné de la souffrance et de nombreuses morts en chemin) ;
  • actuellement :arrow: Un des aspects du Mormonisme, c'est qu'il y a une mission qu'accomplissent les jeunes gens quand iels deviennent jeunes adultes. Les missionnaires partent un peu partout dans le monde afin de baptiser un maximum de personnes (une bonne partie de ces missions se fait d'ailleurs dans des pays en développement auprès de populations vulnérables, tiens ça me rappelle quelque chose...).
    (L'idée ici n'est pas de blâmer les missionnaires, qui sont — je viens encore de le voir à l'instant avec une suite d'interviews — en proie à de multiples complications, et qui pensent sincèrement bien faire.)

Pour la pression sur la communauté, on a tout un tas de préceptes (qui vont jusqu'à faire une fixette sur la pornographie et la masturbation, sujets qui reviennent très fréquemment lors de discours religieux) et même des universités spécialement Mormones où le renvoi pour non-respect du code de conduite d'un autre temps n'est jamais bien loin.

Pour les tueries :
  • historiquement :arrow: Afin d'entrenir la mémoire des victimes du tragique massacre de Moutains Meadows ;
  • actuellement :arrow: Bon, ce n'en sont pas exactement ou directement, et l'on ne saurait tenir le Mormonisme pour [seul] responsable, mais l'Utah (maison-mère de cette religion) a un taux de suicide qui est près de deux fois plus élevé que celui du reste des USA, et là-bas, le suicide est la première cause de mortalité pour les 15-19 ans [source]... curieux.

(Et petit "fun-fact" tant qu'on parle d'inégalités : il est estimé qu'il faudrait 267 milliards de dollars par an pour en finir avec la faim dans le monde d'ici 2030... La fortune de l'Église Mormone, dont les membres doivent payer une dîme équivalant à 10% de leurs revenus, s'élève actuellement à 236 milliards de dollars et pourrait atteindre le billion d'ici 2044... En d'autres termes, la toute petite minorité richissime qu'est la LDS Church aurait, d'ores et déjà, de quoi stopper la faim dans le monde pendant près d'un an.)


Après oui, je conçois que je dois manquer d'empathie pour avoir un regard aussi rigide.
Dans ce cas, ça peut se compenser par une approche plus analytique et par un apprentissage ouvert des réalités du monde (ce qui demande une mise à jour constante et pas toujours de tout repos ni plaisante lorsqu'il faut se remettre soi-même en question, je le reconnais — et je dis ça pour tout le tout monde).
Diagnostiquée hyperactive (TDAH mixte), autiste et anxieuse

Hydrean
Familier
Messages : 100
Enregistré le : jeudi 15 février 2024 à 15:42

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#419 Message par Hydrean » lundi 20 mai 2024 à 15:54

est impératif d'établir un fil consacré exclusivement à ces échanges dépourvus de fondement et marqués par des préjugés, permettant ainsi à ces individus de s'exprimer sans troubler les discussions constructives et enrichissantes ailleurs.

Parler de publicité quand l'origine de la discution porte sur une autopromotion de votre part.
C'est culotté. M'enfin vous n'êtes pas fichu d'avoir une discussion apaisé avec quelqu'un n'exprimant pas les mêmes idées que vous. Vous pouvez donc ignorer le reste de la discussion si c'est pour ne rien apporté.
Parce que la "christianophobie", ça n'existe pas.
Et pourquoi ne pas le crée comme tout les autres avant ?
Car eux aussi n'existait pas.

Christianisme est donc bien tranquille en comparaison
Pas forcément du point des chrétiens. Par exemple, le fait de devoir enlever une croix que l'on porte sur soi ou encore l'éternel culbabilisation sur X ou Y faits historiques. Ils peuvent se sentir stigmatisé pour cela.


la même façon, puisqu'on est sur le fil du racisme : bien que l'on puisse se faire traîter de "sale blanc" par un groupe de personnes noires, cela n'en fait pas du "racisme anti-blanc", qui n'existe pas pour les mêmes raisons qu'évoquées plus haut.
Le problème est donc un prisme idéologique.
Objectivement parlant, si on considère que Sale[ethnie] est une insulte raciste alors ça l'est pour tous les ethnies.

Ça manque de lancé d'escargots fait en prenant un accent paysan ?

Dans ce cas, ça peut se compenser par une approche plus analytique et par un apprentissage ouvert des réalités du monde (ce qui demande une mise à jour constante et pas toujours de tout repos ni plaisante lorsqu'il faut se remettre soi-même en question, je le reconnais — et je dis ça pour tout le tout monde).

Ce que je fais actuellement.
TSA confirmé le 01/05/24.

Avatar du membre
Deoxys
Prolifique
Messages : 1738
Enregistré le : jeudi 28 janvier 2021 à 9:06
Localisation : Finistère

Re: [Index Sociologie] Le racisme/sexisme...

#420 Message par Deoxys » lundi 20 mai 2024 à 16:40

Hydrean a écrit : lundi 20 mai 2024 à 15:54
Dans ce cas, ça peut se compenser par une approche plus analytique et par un apprentissage ouvert des réalités du monde (ce qui demande une mise à jour constante et pas toujours de tout repos ni plaisante lorsqu'il faut se remettre soi-même en question, je le reconnais — et je dis ça pour tout le tout monde).
Ce que je fais actuellement.
Non, ce n'est pas ce que tu fais actuellement (en tout cas pas sur ce fil, après ce que tu fais de ton côté je n'en sais rien...), par rapport aux mots en gras.

Parce qu'une fois de plus, tu parles de
prisme idéologique
ce qui sous-entend que ce ne serait qu'une histoire de "façons de voir les choses" (sujet traîté plus haut).
Et tu témoignes d'un manque d'ouverture quant au concept de réelles dynamiques de notre monde
Objectivement parlant, si on considère que Sale[ethnie] est une insulte raciste alors ça l'est pour tous les ethnies.
qui font que non, ça n'est pas pareil pour toutes les ethnies.

Enfin, là-dessus je crois peut-être comprendre ton point de vue car il se pourrait que ce soit le même que j'ai eu aussi, par le passé.

Par exemple, il y a plusieurs années, je considérais vraiment que toutes les personnes humaines étaient égales, mais au point de gommer les dynamiques inégalitaires et de ne pas pas bien comprendre la nécessité de revendications visant à lutter contre (car je n'y connaissais rien ; maintenant je ne suis pas une "érudite" et il me reste des biais à repérer et corriger comme tout le monde, mais j'ai quand même un peu progressé).
Du coup, je rejoignais l'idée selon laquelle un mouvement comme Black Lives Matter aurait plutôt dû s'appeler All Lives Matter... Sauf que, s'il est évidemment que "all lives matter" (toutes les vies ont de l'importance), la première revendication met en lumière le fait que non, hélas, à l'heure actuelle, toutes les vies (au sens phénomène sociologique, systémique) n'ont pas d'importance ou pas la même (et qu'il y a effectivement un white privilege).

C'est peut-être un peu comme ça que tu vois les choses ?
Si oui... ben tu vois, il est possible de travailler dessus. :mrgreen:

Parce que la "christianophobie", ça n'existe pas.
Et pourquoi ne pas le crée comme tout les autres avant ?
Car eux aussi n'existait pas.
Je ne comprends pas pour les "eux" qui n'existaient pas... (ni pour le lancé d'escargots... 😅).

Quant à créer la christianophobie (ou un mot pour, mais cela revient au même)... Pourquoi ce désir d'oppression ?

On retrouve le même fonctionnement chez certains qui se sentent victimes parce qu'ils sont "hommes blancs cisgenre" (ben voyons, comme dirait l'autre :lol:).

Christianisme est donc bien tranquille en comparaison
Pas forcément du point des chrétiens. Par exemple, le fait de devoir enlever une croix que l'on porte sur soi ou encore l'éternel culbabilisation sur X ou Y faits historiques. Ils peuvent se sentir stigmatisé pour cela.
Se sentir et être stigmatisé n'est pas la même chose.
Et bien qu'il s'agisse d'un héritage commun ou voisin, cela ne veut évidemment pas dire que toute personne de cette religion est tenue pour responsable.
Et cette culpabilité, il est important d'en parler, car elle rend la reconnaissance d'injustices (dont on est ou se sent responsable) bien plus complexe que quand elles ne nous impliquent pas (même chose quand on doit reconnaître le privilège blanc évoqué plus tôt quand on l'est soi-même).

Pour la croix (visible), c'est en lien avec le principe de laïcité, qui ne s'apparente pas à de l'oppression.
Diagnostiquée hyperactive (TDAH mixte), autiste et anxieuse

Répondre