[Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
Ostara
Intarissable
Messages : 10559
Enregistré le : jeudi 18 novembre 2021 à 16:38

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#76 Message par Ostara » jeudi 23 mai 2024 à 23:44

C3PO a écrit : jeudi 23 mai 2024 à 20:50
rekkan a écrit : jeudi 23 mai 2024 à 19:15
Je trouve la non-binarité absurde mais je ne vais pas pour autant faire un caca nerveux.
Cet énergumène borné a-t-il saisi que, conformément aux lois en vigueur sur les discriminations, proférer cette ineptie équivaut, dans un autre domaine, à déclarer que l'autisme serait absurde ?

De plus, il convient de noter qu'il n'en est pas à son premier essai.

Extrait du texte de loi :
Spoiler : 
Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques sur le fondement de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de la particulière vulnérabilité résultant de leur situation économique, apparente ou connue de son auteur, de leur patronyme, de leur lieu de résidence, de leur état de santé, de leur perte d'autonomie, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales […]
Par conséquent, cela relève de la charte du forum.
Spoiler : 
Les propos discriminatoires envers des groupes de personnes sont interdits dans les conditions prévues par la législation en vigueur en France. Par exemple, vous ne devez pas diffuser des messages violents, injurieux, diffamatoires, racistes, révisionnistes, faisant l’apologie des crimes de guerre, pédophiles, appelant au meurtre ou incitant au suicide, incitant à la discrimination ou à la haine
🙏🙏🙏
Diagnostic TSA avec suspicion de TDA associé,trouble anxio-dépressif de type épuisement.

Savoir,Vouloir,Oser,
Se taire.

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 7308
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#77 Message par Lilas » vendredi 24 mai 2024 à 8:09

rekkan a écrit : jeudi 23 mai 2024 à 19:15 Je trouve la non-binarité absurde mais je ne vais pas pour autant faire un caca nerveux.
Pourquoi relancer la polémique ?
Ça ressemble fortement à du trollage...
Lilas - TSA (AHN - Centre Expert - 2015)

Mes romans, qui parlent d'autisme mais pas que :

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 40521
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#78 Message par Tugdual » vendredi 24 mai 2024 à 12:40

Modération (Tugdual) : 
@rekkan;

Tu peux penser ce que tu veux, mais une fois un constat de désaccord établi, il faut passer à autre chose, car y revenir n'apporte rien à personne.

Cela devient du trollage, qui n'est pas de mise sur le forum.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
Deoxys
Prolifique
Messages : 1738
Enregistré le : jeudi 28 janvier 2021 à 9:06
Localisation : Finistère

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#79 Message par Deoxys » vendredi 24 mai 2024 à 14:29

Petits exercices de réflexion sur le genre ; parce que je sais qu'il y a une déconstruction collective à faire, plus ou moins longue et profonde en fonction de la personne (suivez mon regard :lol:), et jamais terminée :


- Aux personnes qui ont du mal à concevoir que le genre n'est pas si binaire ou automatique que ça (dans son ensemble, car après bien sûr qu'individuellement il est légitime d'être juste homme ou juste femme)...
:arrow: Imaginez-vous un homme cisgenre (assigné garçon à la naissance) ou une femme cisgenre (assignée fille à la naissance). S'il perd son pénis ou ses testicules, ou elle ses seins ou son utérus : il reste bien un homme et elle reste bien une femme. Je ne dis pas que cela ne serait pas difficile à vivre ou ne pourrait pas provoquer de difficultés avec le rapport au genre pour les personnes en question. Mais au niveau social, de l'identité, du passé (vie vécue sous le prisme masculin ou féminin)... il apparaît bien évident qu'il reste bien un homme et elle bien une femme. Parce que le genre n'est pas lié aux attributs physiques : il est une construction de notre espèce. Donc pas si binaire que ça, puisque l'on a sa propre façon de s'y retrouver. J'ajoute que décider à la place de cet homme ou de cette femme serait d'office vu comme une injustice. Alors pourquoi pour certaines personnes, cela serait acceptable et relèverait même de "la liberté d'expression" ?

- Aux personnes qui s'offusquent du pronom iel, ou, même pour les pronoms binaires il/elle, qui ne supportent pas d'utiliser le bon pronom (pour une personne transgenre)...
:arrow: Dites vous que le désagrément [qui n'en est pas un en soi mais qui peut être vécu comme tel quand on se fait secouer dans sa vision du monde] de devoir employer ce pronom, n'est rien comparé à l'effacement de tout un tas d'expériences humaines sous prétexte qu'elles ne rentrent pas dans les cases admises.

- Aux personnes qui estiment que ce n'est pas une histoire de "cases admises" (donc de norme, et donc de discrimination) mais de simple biologie...
:arrow: Même si l'on nie l'aspect social du genre, celui-ci ne peut pas consister qu'en une binarité masuclin/féminin (existence de personnes naissant intersexes [et parfois mutilations], hormones jamais strictement masculines/féminines dans un corps humain, personnes cisgenre mais s'écartant des critères classiques*...). Et s'il peut être tentant de se dire que "ce sont des exceptions"... il faut se souvenir qu'il s'agit en fait de personnes (et qu'au lieu de les voir comme des "exceptions à la règle", il vaudrait mieux élargir cette règle — puisqu'il n'y a pas de raison objective à ne pas prendre en compte des personnes sous prétexte qu'elles sont minoritaires, à plus forte raison si le modèle en place les fait souffrir).

- Aux personnes qui voudraient mettre ça sur le dos de la fameuse "propagande woke", ou d'un quelconque ennemi allégorique et impersonnel...
:arrow: Pour sortir de cet aspect impersonnel, essayez plutôt de songer à des personnes (avec leur ressenti et leur bagage individuels), qui, au fond, ne cherchent qu'à vivre sans être discriminées. [Dans l'exemple suivant, je ne choisis volontairement pas le mégenrage, pouvant être difficile à se représenter quand on est cisgenre :] Si vous dites que vous êtes heureux·se, et qu'une personne vient vous dire que non, vous ne l'êtes pas. Vous pourriez laisser couler selon votre caractère et les circonstances précises, oui ; mais est-ce que cette personne a le droit de décider pour vous et est-ce que ce qu'elle pense devrait dicter votre réalité, votre réalité qui est de fait forcément LA réalité (puisque vous ne pouvez exister dans ce monde en étant malheureux·se si vous ne l'êtes pas) ? Et si vous vous dites "qu'on n'est jamais ou 100 % heureux·se ou 100 % malheureux·se", alors pourquoi accepter que là il y a nuance, mais pas pour le genre ?


*D'ailleurs, même s'il n'y a pas de phénomène discriminatoire envers les personnes cisgenre [quant au fait qu'elles soient cisgenre, parce qu'après on peut bien sûr l'être mais être victime d'autres oppressions comme le sexisme, le racisme, l'homophobie...], la binarité homme/femme peut apporter son lot de toxicité dans le monde en général : ainsi, pour la pilosité féminine par exemple, la biologie et le naturel disparaissent curieusement des injonctions, pour laisser place à "c'est sale, c'est pas féminin, hé Chewbacca !, etc."
Diagnostiquée hyperactive (TDAH mixte), autiste et anxieuse

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 4674
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#80 Message par lepton » vendredi 24 mai 2024 à 14:42

Deoxys a écrit : vendredi 24 mai 2024 à 14:29 - Aux personnes qui ont du mal à concevoir que le genre n'est pas si binaire ou automatique que ça (dans son ensemble, car après bien sûr qu'individuellement il est légitime d'être juste homme ou juste femme)...
Ceci avait bien été expliqué (je trouve) dans un billet de blog de la menace théoriste (au 2. Quelques éclaircissement sur le sexe et le genre). :)
Diagnostiqué. CRA, 2016.

Avatar du membre
rekkan
Passionné
Messages : 369
Enregistré le : vendredi 19 août 2022 à 17:36
Localisation : Rouen

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#81 Message par rekkan » vendredi 24 mai 2024 à 19:02

Si je suis un troll, les personnes qui passent leur temps à me rentrer dedans font du harcèlement. Le sujet a été évoqué, j'ai répondu, c'est tout. Je suis juriste, alors arrêter de parler de discrimination ou de propos haineux à tout va, surtout C3PO, qui parle d"un sujet que de toute évidence il ne connaît pas.

Je n'en ai jamais tenus, vous pouvez relire mes messages. Si c'était le cas, je serais allé embêter la personne non-binaire du forum, que j'ai laissée tranquille.

Quant au sujet sur l'asexualité, ce n'est pas moi qui l'ai lancé et vous remarquerez que je l'ai quitté depuis un bail. Alors oui, j'ai un avis tranché mais je n'ai jamais dit qu'un tel devait être persécuté ou exterminé parce qu'il était comme ça. C'est ça, la discrimination : traiter différemment des personnes qui sont dans la même situation. Sur ce, j'en ai fini avec ce débat, qui n'est bon qu'à me mettre sur les nerfs.
Modifié en dernier par rekkan le vendredi 24 mai 2024 à 19:16, modifié 1 fois.
Atteint de TAS, TPE, TSA,TAC et de dépression nerveuse.
En attente de diagnostic TDAH et/TPB et de TAG/TP.
THPI potentiel.
Hyperimpulsif.
Hypersensible.

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 4674
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#82 Message par lepton » vendredi 24 mai 2024 à 19:14

Oui, tu trolles ce sujet.

Tu balances un propos haineux :
rekkan a écrit : jeudi 23 mai 2024 à 19:15 Je trouve la non-binarité absurde mais je ne vais pas pour autant faire un caca nerveux.
Tout en sachant que tu vas ignorer les personnes qui vont potentiellement te répondre :
rekkan a écrit : jeudi 23 mai 2024 à 19:37 Désespérément prévisible ... Avec les deux autres concernés, tu es en ignoré. Alors réponds à mes messages si tu veux mais je ne les vois plus !:mrgreen:
C'est ce qu'on appelle du trollage. Tu viens perturber sciemment ce fil de discussion.
rekkan a écrit : vendredi 24 mai 2024 à 19:02 Je suis juriste
Alors c'est une bonne occasion de reprendre tes cours de droit pénal.

Maintenant, on va te demander d'arrêter d'attaquer les personnes abordant les sujets de l'orientation sexuelle, du genre, ou de la non binarité.

Le message en vert ci-dessus est un avertissement...
Diagnostiqué. CRA, 2016.

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 7308
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#83 Message par Lilas » vendredi 24 mai 2024 à 19:26

rekkan a écrit : vendredi 24 mai 2024 à 19:02 Je suis juriste, alors arrêter de parler de discrimination
Comme tu n'auras pas manquer de le remarquer, tu es ici sur un forum et non dans un tribunal, et en l'occurrence la loi c'est nous, modérateurs, qui la faisons. Tu serais donc bien avisé de tenir compte des avertissements qui t'ont déjà été adressés à plusieurs reprises si tu veux pouvoir continuer à jouir de cet espace d'échanges.
Lilas - TSA (AHN - Centre Expert - 2015)

Mes romans, qui parlent d'autisme mais pas que :

Avatar du membre
rekkan
Passionné
Messages : 369
Enregistré le : vendredi 19 août 2022 à 17:36
Localisation : Rouen

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#84 Message par rekkan » vendredi 24 mai 2024 à 19:37

La charte des forums demeure soumise à la loi. Puisque je suis soi-disant intolérant, je vous invite à déposer plainte. Désolé, mais la loi c'est moi, c'est un peu trop pour moi.

Sur ce, au revoir.
Modifié en dernier par rekkan le samedi 25 mai 2024 à 12:24, modifié 1 fois.
Atteint de TAS, TPE, TSA,TAC et de dépression nerveuse.
En attente de diagnostic TDAH et/TPB et de TAG/TP.
THPI potentiel.
Hyperimpulsif.
Hypersensible.

Avatar du membre
Ostara
Intarissable
Messages : 10559
Enregistré le : jeudi 18 novembre 2021 à 16:38

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#85 Message par Ostara » vendredi 24 mai 2024 à 20:39

rekkan a écrit : vendredi 24 mai 2024 à 19:37 La charte des forums demeurent soumise à la loi. Puisque je suis soi-disant intolérant, je vous invite à déposer plainte. Désolé, mais la loi c'est moi, c'est un peu trop pour moi.

Sur ce, au revoir.
Et la loi interdit de discrimininer les personnes selon leurs genres,leurs orientations sexuelles,leurs origines,leurs apparences,où leurs activités politiques et syndicales,c'est comme le port salut c'est écrit dessus!

Cette conversation tourne en rond,on ne va pas se répéter dix fois non plus,

Vous avez le droit de penser ce que vous voulez on est pas dans votre tête,mais vous n'avez pas le droit de tenir des propos haineux sur un forum,sur la voie publique, qui porte atteinte aux personnes moralement,

Vous êtes juriste,vous devriez le savoir?
Si vous êtes dans votre bon droit alors fournissez nous le texte de lois qui permettent de telles attitudes,ce qui je doute existe où alors ça serait totalement contraire aux droits de l'Homme.

Maintenant stop il y a assez de haine dans le monde,ça suffit la haine ⛔
Diagnostic TSA avec suspicion de TDA associé,trouble anxio-dépressif de type épuisement.

Savoir,Vouloir,Oser,
Se taire.

Avatar du membre
C3PO
Prolifique
Messages : 999
Enregistré le : dimanche 27 octobre 2019 à 14:45

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#86 Message par C3PO » vendredi 24 mai 2024 à 22:08

rekkan a écrit : vendredi 24 mai 2024 à 19:02 Si je suis un troll, les personnes qui passent leur temps à me rentrer dedans font du harcèlement. Le sujet a été évoqué, j'ai répondu, c'est tout. Je suis juriste, alors arrêter de parler de discrimination ou de propos haineux à tout va, surtout C3PO, qui parle d"un sujet que de toute évidence il ne connaît pas.
Je me permets de répondre à vos récentes assertions au sujet de l’asexualité et de la non-binarité, que vous considérez respectivement inexistantes et absurdes. Il m’apparaît impératif de vous rappeler certains principes juridiques et éthiques fondamentaux, afin de dissiper toute ambiguïté sur la nature de vos propos et leurs conséquences.

En premier lieu, vos affirmations sont non seulement infondées, mais également contraires aux principes universels de dignité et de respect inhérents à la personne humaine. L’article premier de la Déclaration universelle des droits de l’homme proclame que « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. » En outre, l’article deux de ce même texte précise que « Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. »

En ce qui concerne le droit positif français, l’article 225-1 du Code pénal énonce que la discrimination se définit comme « toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. » En tenant des propos dénigrants l’asexualité et la non-binarité, vous vous rendez coupable de discrimination basée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre, ce qui est explicitement proscrit par les dispositions législatives précitées.

Par ailleurs, il me semble opportun de réfuter votre accusation de harcèlement. Selon l’article 222-33-2 du Code pénal, le harcèlement se définit comme des « agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de vie susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel. »
En revanche, le sentiment de persécution relève d’un tout autre domaine et ne saurait être confondu avec les infractions définies par le droit pénal.
Les interventions des membres de ce forum, y compris les miennes, ne sauraient en aucun cas être qualifiées de harcèlement. Nos réponses relèvent de l’exercice légitime du droit à la liberté d'expression, dans le respect des lois et règlements du forum, et visent à maintenir un espace inclusif pour tous.

Il convient de souligner que notre volonté de maintenir un espace inclusif pour tous n’implique en aucun cas la tolérance de propos discriminants ou haineux. L’inclusivité implique le respect et la protection des droits et de la dignité de chaque individu, conformément aux principes légaux et éthiques. Ainsi, en s’opposant à des propos qui nient l’existence et la légitimité des identités asexuelles et non-binaires, nous ne faisons que défendre les valeurs fondamentales de respect et d’égalité inscrites dans le droit.

Votre revendication d’une expertise juridique, matérialisée par l’argument d’autorité « je suis juriste », perd toute légitimité lorsque vos propos se trouvent en infraction avec les principes fondamentaux du droit et de l’éthique. La connaissance et la pratique du droit impliquent non seulement une maîtrise des textes législatifs, mais aussi une application rigoureuse et respectueuse des valeurs humanistes qu’ils incarnent.

Je vous exhorte à reconsidérer vos propos et à aligner votre conduite sur les exigences légales et éthiques en vigueur, afin de préserver la dignité et les droits de chaque membre de ce forum.

NB: Il convient de préciser que je ne me réclame point du titre de « juriste » ; néanmoins, j’attends de votre part une réponse érudite et éclairée sur le sujet, compte tenu de votre expertise professionnelle. Vous êtes sans doute à même de fournir une analyse juridique rigoureuse et détaillée qui soutiendrait vos propos, conformément aux principes légaux et éthiques en vigueur. Pour ma part, je ne fais qu’apporter ma maigre contribution à cette discussion en espérant une clarification adéquate de votre part.

Je nourris l'espoir d'avoir éveillé en vous un regain d'intérêt pour les arcanes du droit.
ASD (DSM-5)
Catch Me If You Scan or Buy Me a Phish & Chips.
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα. Σωκράτης

Avatar du membre
rekkan
Passionné
Messages : 369
Enregistré le : vendredi 19 août 2022 à 17:36
Localisation : Rouen

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#87 Message par rekkan » samedi 25 mai 2024 à 0:32

Au revoir et merci de ne pas me faire la leçon, j’en ai vraiment assez. Puisque vous êtes incapable d’admettre une opinion contraire, restez entre vous. Décidément ce sujet fait fleurir l’intolérance. On me diabolise pour un sujet qui fait encore débat. Mais vous êtes une minorité : j’en ai parlé à d’autres personnes, pas forcément d’accord avec moi mais qui ne m’ont pas traité de haineux. Vos interprétations sont totalement biaisées par vos préjugés. Je ne vais pas passer pour le méchant de service parce qu’il ne faudrait surtout pas heurter certaines personnes dont les allégations donnent souvent lieu à controverse. Je n’ai pas dit pour autant qu’il fallait leur faire du mal. En ce qui me concerne elles ne méritent pas que tant de considération. D’ailleurs je trouve cette profusion de lettres à la suite de LGBT pas très réalistes avec toutes ces tendances qui poussent comme des champignons.

Je pourrais en donner des exemples mais ça ne ferait que de mettre de l’huile sur le feu. Vous m’avez vraiment mis en colère et certains ici sont passés à côté d’un torrent de flammes. Ceci est mon dernier message avant un bout de temps. Je ne sais pas si je reviendrai un jour mais ne comptez surtout que je me renie. Je suis capable de me remettre en question mais il y a une limite à la dose d’absurdités que je peux entendre. A bon entendeur ...
Atteint de TAS, TPE, TSA,TAC et de dépression nerveuse.
En attente de diagnostic TDAH et/TPB et de TAG/TP.
THPI potentiel.
Hyperimpulsif.
Hypersensible.

Avatar du membre
C3PO
Prolifique
Messages : 999
Enregistré le : dimanche 27 octobre 2019 à 14:45

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#88 Message par C3PO » samedi 25 mai 2024 à 1:26

rekkan a écrit : samedi 25 mai 2024 à 0:32
Spoiler : 
Au revoir et merci de ne pas me faire la leçon, j’en ai vraiment assez. Puisque vous êtes incapable d’admettre une opinion contraire, restez entre vous. Décidément ce sujet fait fleurir l’intolérance. On me diabolise pour un sujet qui fait encore débat. Mais vous êtes une minorité : j’en ai parlé à d’autres personnes, pas forcément d’accord avec moi mais qui ne m’ont pas traité de haineux. Vos interprétations sont totalement biaisées par vos préjugés. Je ne vais pas passer pour le méchant de service parce qu’il ne faudrait surtout pas heurter certaines personnes dont les allégations donnent souvent lieu à controverse. Je n’ai pas dit pour autant qu’il fallait leur faire du mal. En ce qui me concerne elles ne méritent pas que tant de considération. D’ailleurs je trouve cette profusion de lettres à la suite de LGBT pas très réalistes avec toutes ces tendances qui poussent comme des champignons.

Je pourrais en donner des exemples mais ça ne ferait que de mettre de l’huile sur le feu. Vous m’avez vraiment mis en colère et certains ici sont passés à côté d’un torrent de flammes. Ceci est mon dernier message avant un bout de temps. Je ne sais pas si je reviendrai un jour mais ne comptez surtout que je me renie. Je suis capable de me remettre en question mais il y a une limite à la dose d’absurdités que je peux entendre. A bon entendeur ...
Je vous remercie de votre mise en garde, mais sachez que je suis pourvu d'un bouclier ignifuge à toute véhémence incendiaire.
Quant au reste de vos propos, vous persistez et signez avec une détermination inébranlable.
Hélas, c'est fort déplorable.
ASD (DSM-5)
Catch Me If You Scan or Buy Me a Phish & Chips.
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα. Σωκράτης

Avatar du membre
Deoxys
Prolifique
Messages : 1738
Enregistré le : jeudi 28 janvier 2021 à 9:06
Localisation : Finistère

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#89 Message par Deoxys » samedi 25 mai 2024 à 9:54

rekkan a écrit : samedi 25 mai 2024 à 0:32Au revoir et merci de ne pas me faire la leçon, j’en ai vraiment assez. Puisque vous êtes incapable d’admettre une opinion contraire, restez entre vous. Décidément ce sujet fait fleurir l’intolérance. On me diabolise pour un sujet qui fait encore débat. Mais vous êtes une minorité : j’en ai parlé à d’autres personnes, pas forcément d’accord avec moi mais qui ne m’ont pas traité de haineux. Vos interprétations sont totalement biaisées par vos préjugés. Je ne vais pas passer pour le méchant de service parce qu’il ne faudrait surtout pas heurter certaines personnes dont les allégations donnent souvent lieu à controverse. Je n’ai pas dit pour autant qu’il fallait leur faire du mal. En ce qui me concerne elles ne méritent pas que tant de considération. D’ailleurs je trouve cette profusion de lettres à la suite de LGBT pas très réalistes avec toutes ces tendances qui poussent comme des champignons.

Je pourrais en donner des exemples mais ça ne ferait que de mettre de l’huile sur le feu. Vous m’avez vraiment mis en colère et certains ici sont passés à côté d’un torrent de flammes. Ceci est mon dernier message avant un bout de temps. Je ne sais pas si je reviendrai un jour mais ne comptez surtout que je me renie. Je suis capable de me remettre en question mais il y a une limite à la dose d’absurdités que je peux entendre. A bon entendeur ...
Voilà qui ressemble à s'y méprendre à ton dernier caca nerveux...
rekkan a écrit : samedi 27 avril 2024 à 19:06Certains membres du forum me tapent prodigieusement sur les nerfs, pas d'accord avec moi, ce qui est leur droit, mais incapables d'accepter que je sois d'un avis contraire, me traitant d'intolérant. Du coup, je suis très énervé et je vais à nouveau prendre congé du forum, le temps de laisser la tempête retomber. Pour être clair, je reviendrai, quand je le déciderai, et rien ni personne ne m'empêchera de donner mon avis soi-disant problématique sur n'importe quel sujet.

Je savais qu'être autiste me rendrait à part dans la société mais je ne m'attendais pas à l'être ici, au beau milieu d'autres autistes. Contrairement à que certains ont insinué, je suis capable de réfléchir sur moi-même et de changer d'avis. Mais il y a une limite à l'acharnement que je peux supporter. Si on me parle de liberté d'expression, je répondrai que j'y ai aussi droit.

A bon entendeur, salut.

Tu as eu plus d'un mois pour faire ce qui est mis en gras et voilà ce que tu fais à la place...
Et encore, là c'est juste si on compte ton dernier départ en furie. Car ça fait depuis février que tu reviens de façon cyclique et qu'on prend la peine de te répondre (et depuis décembre si on compte ta gueulante gratos contre la non-binarité).

Voici la rétrospective de ton œuvre :bravo: :
Rien n'est perdu (bien que ce soit mal engagé). Moi je trouverais ça super chouette que tu acceptes de t'ouvrir. Comme je te l'ai déjà dit, l'asexualité (par exemple), je n'y croyais pas non plus quand je l'ai découverte.
À toi de jouer, maintenant.
Modifié en dernier par Deoxys le dimanche 26 mai 2024 à 6:50, modifié 1 fois.
Diagnostiquée hyperactive (TDAH mixte), autiste et anxieuse

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 40521
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: [Index Sexualité] Pour parler de sexualité...

#90 Message par Tugdual » samedi 25 mai 2024 à 10:06

Rekkan, il t'est ici surtout reproché d'insister lourdement sur un sujet que tu ne maîtrises pas.

Ce n'est pas grave de ne pas être d'accord, c'est courant en société (ce qu'est le forum).

Je vais me répéter : quand chacun reste sur ses positions après quelques échanges d'arguments, il vaut mieux rester sur un constat de désaccord et laisser courir (particulièrement quand on ne maîtrise pas le fond d'un sujet).
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Répondre