TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Fluxus
Intarissable
Messages : 7069
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02
Localisation : Pays des Schtroumpfs

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#241 Message par Fluxus » dimanche 29 mai 2022 à 11:33

En tout cas, je me rappelle que les étapes les plus complexes que j'ai eu avec mon poids, ça a été les suivantes :

:arrow: Atteindre les 14Kg

:arrow: Atteindre les 17Kg

:arrow: Atteindre les 20Kg

:arrow: Atteindre les 40Kg

:arrow: Atteindre les 45Kg

Et aujourd'hui, je suis stable entre 44Kg et 45Kg pour environ 1m60...

Mais les plus dures, ça a vraiment été les 14Kg et les 17Kg...
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage + trouble anxiodépressif associé - CRA régional (2021)

Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir.
Plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. ~ Les Shadoks

Athéna
Prolifique
Messages : 1695
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Rennes

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#242 Message par Athéna » dimanche 29 mai 2022 à 11:42

wahou 14 kg c'est vraiment très très bas !
De mon côté je suis jamais descendu plus bas que 39, je faisais très attention à manger au moins l'équivalent d'un repas par jour, réparti sur toute la journée et même si c'était laborieux parfois. ça me fait un peu de peine de repenser à cette période d'ailleurs.
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Avatar du membre
Fluxus
Intarissable
Messages : 7069
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02
Localisation : Pays des Schtroumpfs

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#243 Message par Fluxus » dimanche 29 mai 2022 à 11:47

Athéna a écrit : dimanche 29 mai 2022 à 11:42 wahou 14 kg c'est vraiment très très bas !
De mon côté je suis jamais descendu plus bas que 39, je faisais très attention à manger au moins l'équivalent d'un repas par jour, réparti sur toute la journée et même si c'était laborieux parfois. ça me fait un peu de peine de repenser à cette période d'ailleurs.
14Kg et 17Kg c'était pendant l'enfance ! Mais à partir de l'adolescence, ça a commencé à s'arranger, personnellement. (Si on prend pas en compte la période où j'ai passé 2 ans à me vider)

Là où ça flanche généralement pour d'autres.

EDIT : C'est les plus hard parce que c'est des poids auxquels je suis restée bloquée plusieurs années avant de voir une augmentation.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage + trouble anxiodépressif associé - CRA régional (2021)

Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir.
Plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. ~ Les Shadoks

Avatar du membre
Alpha
Passionné
Messages : 408
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#244 Message par Alpha » dimanche 29 mai 2022 à 16:32

Athéna a écrit : dimanche 29 mai 2022 à 10:00 Bonjour,

j'ai souffert de TCA à plusieurs reprises dans ma vie. En général c'est un indicateur que ça ne va pas, que ma vie m'échappe et que j'ai besoin de reprendre le contrôle, que je suis triste (c'est souvent suite à des deuils).
Bonjour

C’est exactement le cas. Est ce qu’après ce « passage », tu retrouves l’équilibre, bien que précaire, que tu avais trouvé ? Ou il faut repasser par tout le processus de guérison ? Je ne veux pas retourner à l’hôpital, je ne veux plus la SNG, je ne veux pas que la reprise de poids soit si difficile et éprouvante. Et puis j’ai l’impression que ces troubles rentrent dans mon quotidien et en bonne autiste que je suis, on ne rompt pas une habitude, même si elle est mauvaise, comme ça…

Fluxus, je pense qu’on peut appeler ça des TCA. Le DSM V évoque l’anorexie, la boulimie et l’hyperphagie. Je ne pense pas que les gens « choisissent » ce trouble plutôt qu’un autre comme l’alcool par exemple. J’imagine qu’il y a différentes façons d’y arriver, c’est multifactoriel.

En tout cas tant mieux si vous allez bien tous les deux, c’est que c’est possible.
Diag TSA

Athéna
Prolifique
Messages : 1695
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Rennes

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#245 Message par Athéna » dimanche 29 mai 2022 à 16:52

Alors je suis retombée une fois dans le processus d'accompagnement médical et pareil je me sentais très mal. Je pense que ce n'est pas adapté quand on a TCA + autisme car on ne fonctionne pas comme les autres. Enfin pour moi en tout cas. Par exemple les soignants partaient du principe qu'on mentait forcément sur nos prises alimentaires et ça m'avait choquée car moi je ne mens jamais. Je leur ai dit et j'ai bien vu qu'ils ne me croyaient pas.
La personne qui m'a aidée à l'époque c'est mon copain, il a vu que ce n'était pas adapté et donc il m'a aidée à trouver ce qui m'angoissait etc
C'est là que j'ai compris que la junk food etc ce n'était pas pour moi et que j'ai trouvée la façon de m'alimenter à peu près normalement. C'est "drôle"que tu écrives ce message aujourd'hui car j'ai eu un petit rappel on va dire que je ne suis pas entièrement guérie: un ami vient me voir mardi et nous devons manger ensemble dans un restaurant. Grosse angoisse de mon côté. Mais en même temps, je me dis que voilà, j'ai fait du chemin. Maintenant j'ai un poids stable, un IMC de 18 (ok ça reste bas mais c'est acceptable) et j'arrive à manger équilibré.
Quand je me suis retrouvée seule j'ai eu très peur de retomber là dedans car je voyais les mécanismes se remettre en marche, un peu comme toi en ce moment j'imagine.
Ce qui m'a aidé: me forcer à avoir une vie sociale (manger avec les autres, ça permet d'avoir une notion des portions normales), avoir qq plats faciles (je crois que c'est Fluxus qui disait ça aussi, je fais la même chose, je sais que j'ai des repas qui passent bien, ne me rendent pas anxieuse, donc quand je suis stressée j'y recours facilement) et le sport/la marche (parce que ça fait baisser l'anxiété, ça ouvre l'appétit, ça augmente le taux de sérotonine :) )

En tout cas si tu sens que tu as besoin de soutien n'hésite pas à poster ici :)
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Avatar du membre
Alpha
Passionné
Messages : 408
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#246 Message par Alpha » dimanche 29 mai 2022 à 18:08

Merci pour ton retour.
J’espère que vous allez réussir à trouver un restaurant qui te convient.

C’est les mécanismes compensatoires qui se remettent en place, et je n’arrive pas à me raisonner. J’ai l’impression parfois de faire ça sans réfléchir mais des fois c’est réfléchi mais simplement impossible de me raisonner, l’addiction est revenue. Et puis maintenant l’habitude…
Je ne mens pas non plus, par contre je cache mes comportements à mon entourage. Après si mon conjoint me demande je pense que je ne nierai pas, mais j’en ai très honte, et rien que de penser à la façon dont mes parents ont traité le sujet à l’époque où j’ai été hospitalisé me terrifie.

Merci pour les tips..
Diag TSA

Athéna
Prolifique
Messages : 1695
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Rennes

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#247 Message par Athéna » dimanche 29 mai 2022 à 18:10

De mon côté la famille n'a pas du tout aidé mais mon copain oui. Peut être que ça serait une bonne idée de lui en parler s'il est bienveillant :)
Bon courage !
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Avatar du membre
Fluxus
Intarissable
Messages : 7069
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02
Localisation : Pays des Schtroumpfs

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#248 Message par Fluxus » dimanche 29 mai 2022 à 19:24

Alpha a écrit : dimanche 29 mai 2022 à 16:32 Fluxus, je pense qu’on peut appeler ça des TCA. Le DSM V évoque l’anorexie, la boulimie et l’hyperphagie. Je ne pense pas que les gens « choisissent » ce trouble plutôt qu’un autre comme l’alcool par exemple. J’imagine qu’il y a différentes façons d’y arriver, c’est multifactoriel.
M'oui, je pense que de toutes façons, à partir du moment où on entretient un rapport compliqué avec l'alimentation qui est préoccupant et qui présente un danger pour la santé, que ce soit physique ou psychique ou les deux, ça pourrait être classé dans les TCA.

Ce que je voulais dire, c'est que chez moi, ça n'a littéralement jamais fait l'objet d'un diagnostic ou autre et à chaque fois, c'était en quelques sortes conséquences de choses extérieures mais sans que je puisse en avoir conscience d'abord et que ce soit une situation préoccupante pour moi au quotidien.

Je veux dire quand on venait me piquer tous les matins au réveil pour faire du suivi quotidien sur les carences en continu, j'étais bien trop jeune pour avoir conscience moi-même d'un quelconque problème avec l'alimentation, mon corps etc.

Pour moi c'était presque "normal" parce que comme j'étais née avec un poids plume, je savais que j'allais rester dans un état de maigreur plus ou moins conséquent, quoi.

Après, la période des 2 ans où je me vidais, c'était littéralement une conséquence des effets secondaires d'un traitement très mal toléré qui m'a mené jusqu'à la tentative de suicide à l'été 2016 + conséquences d'une situation anxiogène++ quotidienne qui a fait que je me vidais constamment sans rien pouvoir avaler. Et la conséquence a été cette fois-ci que pour moi, ne plus manger = ne plus me vider = solution. En ayant conscience que c'était pas ouf mais je maigrissais plus en rejetant tout ce que j'avalais qu'en ne mangeant pas en fait...

Mais en dehors de ça ou des intolérances que je peux avoir au niveau sensoriel par rapport à la nourriture, je prends à mort du plaisir à manger et j'adore manger d'ailleurs.

C'est juste que je mange de façon très anarchique parfois mais si je prends sur moi pour me gérer et faire des repas corrects, y a vraiment plus aucun souci.

Les seules choses qui aujourd'hui me poseraient problème avec mon alimentation, c'est le fait que je sache pas me gérer en terme de quantités, quand je veux manger plusieurs choses à la fois, je préfère tout manger que faire un choix ou alors j'abuse facilement en faisant de gros excès jusqu'à m'en rendre malade mais c'est totalement involontaire, c'est vraiment une question de pas savoir s'arrêter.

Ça + peut-être, quand j'étais encore dans un très bon rythme sportif, l'envie de manger plus juste pour prendre de la masse et avoir 1 gabarit solide mais sans malmener mon corps pour autant.

Après le reste, c'est vraiment des problématiques de tolérance des aliments surtout par rapport aux textures et odeurs et de rares fois, le dégoût et le fait de plus vraiment prendre de plaisir.
Athéna a écrit : dimanche 29 mai 2022 à 16:52 avoir qq plats faciles (je crois que c'est Fluxus qui disait ça aussi, je fais la même chose, je sais que j'ai des repas qui passent bien, ne me rendent pas anxieuse, donc quand je suis stressée j'y recours facilement)
Oui, personnellement, je trouve que le fait de manger un truc "simple" qui passe bien, ça rassure quand on est dans une phase anxiogène où ça peut devenir problématique de réussir à manger.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage + trouble anxiodépressif associé - CRA régional (2021)

Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir.
Plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. ~ Les Shadoks

Avatar du membre
MlleHulotte
Prolifique
Messages : 877
Enregistré le : samedi 1 octobre 2016 à 16:30

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#249 Message par MlleHulotte » dimanche 29 mai 2022 à 19:57

Bonsoir Alpha,

Je ne sais pas si ça peut t'aider.
Me concernant, pendant les périodes de rechute, j'ai l'impression que je n'en sortirai jamais. Pendant ces périodes, l'état « normal », ou disons, en équilibre me semble quelque chose d'incompréhensible et je n'arrive pas à imaginer à quoi ça ressemble. Et lorsque je ne suis plus dedans, que je suis ne suis plus envahie par ces obsessions permanentes (j'en fais des cauchemars la nuit) et pulsions incessantes, que je ne suis plus en guerre contre la nourriture, c'est l'état TCA qui me semble incompréhensible.
Pour moi, les rechutes sont toujours dues à des périodes particulièrement difficiles.
Mes TCA ont commencés à s'améliorer il y a seulement 6 ans, juste un peu et juste pendant trois mois et beaucoup mieux depuis 3 ans après vingt ans de TCA sévères et ininterrompus. Je pensais que je n'en sortirai jamais. Et finalement si (même si je reste très crispée par rapport à la nourriture), je peux vivre autre chose. Des événements malheureux m'ont fait replonger, mais je constate que lorsque ça va mieux, les TCA s'améliorent et se mettent en veille.

Ensuite, j'ai toujours un rapport à la nourriture compliqué, mais je pense que c'est en partie due à l'autisme et en partie à une fragilité de mes TCA.
diagnostiquée autiste - TDAH - fibromyalgie - dyspraxie - TCA - etc.

Avatar du membre
Alpha
Passionné
Messages : 408
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#250 Message par Alpha » samedi 4 juin 2022 à 18:25

Bonsoir Mlle Hulotte,

C’est ça. L’équilibre passé me semble irréaliste alors qu’il était bien là il y a quelques mois.
Est ce que ces pulsions par exemple ne se transforment par en routine ? Comment fais tu ?

Merci
Diag TSA

Avatar du membre
MlleHulotte
Prolifique
Messages : 877
Enregistré le : samedi 1 octobre 2016 à 16:30

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#251 Message par MlleHulotte » samedi 4 juin 2022 à 20:10

Bonsoir Alpha,

Pour la routinisation des compulsions et du fait que la routine reste, je dirais oui et non.
Pendant les périodes TCA, c'est ultra-routinisé et chaque fois, j'ai l'impression que cet aspect aussi rend impossible d'en sortir.
Dans ces périodes, c'est totalement intégré dans mes routines, déroulement identique aux mêmes heures, mêmes aliments de la même façon, etc. Et étonnement, lorsque je sors de ces phases, ça s'arrête, alors que pour changer n'importe quelle autre routine, c'est très anxiogène, difficile, voire impossible. Là, généralement, ça se fait tout seul et j'en suis chaque fois très étonnée.
Parfois, il faut quand même qu'au moment critique (au moment où ça peut basculer : pour moi, me gaver de kilos de bouffe et aller tout dégobiller après), je me force soit à contrôler le temps que ça se désamorce (c'est en fait très court)(en période TCA, contrôler ne sert strictement à rien, à part repousser avec des crises encore plus énormes, voire le double de crises) ou ajouter une courte activité apaisante à ce moment (si j'avais un animal de compagnie, ça pourrait être m'allonger sur mon lit et lui faire des câlins). Cela permet de déconditionner l'aspect routine.

J'espère que mon expérience pourra t'aider et que tu tiens le coup :kiss:
diagnostiquée autiste - TDAH - fibromyalgie - dyspraxie - TCA - etc.

Tree
Passionné
Messages : 335
Enregistré le : vendredi 30 avril 2021 à 8:45
Localisation : massif central

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#252 Message par Tree » samedi 4 juin 2022 à 20:30

Si ça vous intéresse, le Webinaire mis en ligne par margotton91 dans l'espace ''A propos de l'autisme et du SA".
diagnostiqué Asperger

Avatar du membre
Fluxus
Intarissable
Messages : 7069
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02
Localisation : Pays des Schtroumpfs

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#253 Message par Fluxus » jeudi 16 juin 2022 à 9:39

Choc ce matin en montant sur la balance par curiosité, ça doit faire largement 1 an que j'ai pas contrôlé mon poids...

41.7Kg ...

Je me demande comment c'est possible même si je pense savoir.

Coup dur.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage + trouble anxiodépressif associé - CRA régional (2021)

Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir.
Plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. ~ Les Shadoks

Tree
Passionné
Messages : 335
Enregistré le : vendredi 30 avril 2021 à 8:45
Localisation : massif central

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#254 Message par Tree » jeudi 16 juin 2022 à 9:54

T'as perdu combien de kilos depuis 1 an ?
41, c'est peu.
Tu mesure combien ?
Faut voir ton IMC
diagnostiqué Asperger

Avatar du membre
Fluxus
Intarissable
Messages : 7069
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02
Localisation : Pays des Schtroumpfs

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#255 Message par Fluxus » jeudi 16 juin 2022 à 10:27

Tree a écrit : jeudi 16 juin 2022 à 9:54 T'as perdu combien de kilos depuis 1 an ?
41, c'est peu.
Tu mesure combien ?
Faut voir ton IMC
J'étais stable entre 44.5Kg et 45Kg.

Je ne me suis plus pesée depuis super longtemps, je crois qu'en fait, ça doit faire même 2 ans.

Au 1er confinement, j'avais déjà perdu 1Kg que j'ai pas forcément réussi à reprendre avec la maladie puis ensuite, arrêt complet du sport, la sédentarité, modification de mon alimentation, le stress, les TOC, les nerfs, les crises...

Un peu cercle vicieux parce que comme je ne me dépense pas énormément, je mange moins.

Ce matin j'étais à 16 en IMC, d'habitude je suis à 17 et quelques (en comptant 45Kg pour 1m60 environ), je crois.

Après, je pense que j'ai perdu énormément de masse musculaire au niveau des épaules et du dos. J'ai toujours mes abdos, mes biceps, mes cuisses et de bons mollets, les clavicules ne ressortent pas.

En été, je perds toujours 1 ou 2Kg facile car avec la chaleur je mange moins mais comme y a pas eu de pesée depuis très longtemps, ça me donne l'impression d'avoir perdu 3Kg d'un coup alors que ça a été plutôt progressif.

Mais le tout, c'est que je m'en sois rendue compte à temps.

Je vais commencer par refaire des repas à heures fixes, repas dans le calme, manger plus lentement et arrêter de manger debout en marchant.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage + trouble anxiodépressif associé - CRA régional (2021)

Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir.
Plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. ~ Les Shadoks

Répondre