médication

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
Avatar du membre
calande
Forcené
Messages : 1000
Enregistré le : samedi 30 août 2014 à 10:56
Localisation : Nantes

Re: médication

#46 Message par calande » jeudi 17 septembre 2015 à 20:02

davia8 a écrit :le médecin avait proposé abilify pour mon fils j'ai refusé tout net me disant que par rapport à la risperidone

Abilify, Risperidone...Donner ça à un petit...J'en suis malade pour lui. J'ai pris ces deux médocs parmi d'autres anti-psychotiques. C'est juste horrible la sensation que ça donne. Je n'ai pas tenu plus d'un jour ou deux à chaque fois. Un vrai zombie. Les médecins ne se rendent pas compte...Ils devraient prendre ne serait-ce qu'un comprimé et essayer de tenir toute la journée dans leur cabinet médical pour voir ce que c'est. On ne donne pas ça à un autiste, encore moins à un enfant. Ce n'est pas un psychotique ou un schizophrène :evil:
Présentation - Aspie | HPI | TDA/H | TOC | Fibromyalgique (maladie de Lyme, stade 2)

Avatar du membre
3enfants
Forcené
Messages : 1283
Enregistré le : vendredi 23 novembre 2012 à 21:51
Contact :

Re: médication

#47 Message par 3enfants » jeudi 17 septembre 2015 à 22:57

Bonjour. Je voudrais juste évoquer le cas d'un adolescent de 15 ans... enfant, un pedopsy a décrété qu'il fallait le retirer de l'école, le mettre avec des autistes et le calmer chimiquement...
Quelques années plus tard... ayant appris un certain nombre de comportements autistiques...
Suite à un déménagement, nouvelle structure qui le prend en charge. Le pedopsy pense qu'en fait il n'est pas autiste, on n'aurait jamais dû lui donner des psychotropes mais... de la melatonine car il n'en produit pas. Ils sont donc en train de progressivement remplacer la camisole chimique par une hormone qu'il n'a jamais su produire. Pour l'instant... la maman ne peut pas travailler, avec son ado qui ne va qu'un peu en impro et fait la sieste l'après midi...
Accessoirement, l'accès à la nourriture est sous clé, il a tout le temps faim...
3 enfants : une fille Asperger, un fils TED NS et le frère ... "sans étiquette" (traits autistiques + éléments de précocité)... !
mon blog : cuisineallergo.canalblog.com

Avatar du membre
davia8
Passionné
Messages : 369
Enregistré le : lundi 25 mai 2015 à 18:43

Re: médication

#48 Message par davia8 » lundi 21 septembre 2015 à 15:43

calande a écrit :
davia8 a écrit :le médecin avait proposé abilify pour mon fils j'ai refusé tout net me disant que par rapport à la risperidone

Abilify, Risperidone...Donner ça à un petit...J'en suis malade pour lui. J'ai pris ces deux médocs parmi d'autres anti-psychotiques. C'est juste horrible la sensation que ça donne. Je n'ai pas tenu plus d'un jour ou deux à chaque fois. Un vrai zombie. Les médecins ne se rendent pas compte...Ils devraient prendre ne serait-ce qu'un comprimé et essayer de tenir toute la journée dans leur cabinet médical pour voir ce que c'est. On ne donne pas ça à un autiste, encore moins à un enfant. Ce n'est pas un psychotique ou un schizophrène :evil:
Oui Calande jeme suis souvent posé cette question est ce que les soignats se fiolent à la risperidone vous pour voir l'effet que cela fait, je connais quelqu'un qui prenait du risperdalet qui le matin au réveil rêvait de pizza dégoulinant de gruyère. Jene veux pas rejeterr tout en bloc mais il y a énormément de progrès à faire en ce qui concerne les médicaments psy.


enfants comment s'est on rendu compte que l'enfant ne produisait pas de mélatonine?
3 enfants : mon aîné de 19 ans, une petite de 8 ans et loulou, 11 ans diagnostiqué par le CRA, TSA et plus particulièrement Asperger le 02/06/2016.

lenine
Adepte
Messages : 205
Enregistré le : mardi 12 mai 2015 à 22:50
Localisation : Saint-Etienne

Re: médication

#49 Message par lenine » jeudi 27 octobre 2016 à 18:58

Manichéenne a écrit :
davia8 a écrit :Et psychose infantile c'est l'ancien terme qui désigne le TSA
Je sais cela. J'essaie juste de comprendre pourquoi un traitement normalement associée à la schizophrénie (=psychose) est donné à un enfant probablement TSA. D'où la possibilité qu'un psy utilisant encore le terme de psychose infantile fasse l'amalgame et en arrive à prescrire ce traitement.
(je sais que les liens logiques de ma pensée ne sont pas compréhensibles, même à l'écrit, parfois même quand j'essaie de détailler)
crilo a écrit :"Droguer" son enfant est une décision difficile à prendre... celle que j'ai prise semble bénéfique (pour l'instant) à mon fils.
Merci pour ton retour. Je pourrais y être amenée un jour, les témoignages m'aident à mieux comprendre les implications. C'est très différent de choisir pour soi ou pour autrui.
En fait , les psychanalystes , considèrent que l'autisme, est une psychose, (ils parlent souvent de schizophrénie infantile pour parler d'autisme) , et prescrivent donc des antipsychotiques (ou neuroleptiques) à leurs patient autistes, ce qui n'aident pas les autistes bien au contraire.
Spoiler :  : 
Mais par Saint Lacan et par Saint Sigmund !
Ces en**ler de psychanalystes en on rien à foutre de leur patients.
Seul la grandeur de la Sainte Église Freudienne à une importance au yeux de ces gourous.
diagnostiqué S.A. en 2013 à 19 ans (Centre Donald T Lyon) .

mikkel
Forcené
Messages : 657
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: médication

#50 Message par mikkel » jeudi 27 octobre 2016 à 20:15

"les psychanalystes , considèrent que l'autisme, est une psychose, (ils parlent souvent de schizophrénie infantile pour parler d'autisme)"

Je cherche à bien différencier les 2 ? Sur internet, je suis noyé dans un flot d'informations incompréhensibles... Si quelqu'un pouvait me donner un lien ou une explication claire, merci d'avance !
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
3enfants
Forcené
Messages : 1283
Enregistré le : vendredi 23 novembre 2012 à 21:51
Contact :

Re: médication

#51 Message par 3enfants » jeudi 27 octobre 2016 à 20:46

autrefois, suite à Bettelheim, on pensait que l'autisme était une maladie psychiatrique de type psychose, comme la schizophrénie, due à un traumatisme causé par la mère, vue de façon semblable par Bettelheim à son vécu dans les camps de concentration. En gros, quand on te parle de psychose, on compare le vécu de l'enfant autiste au vécu des prisonniers des camps de la mort... Donc il faut soigner => hopital psychiatrique, séparation de l'enfant et de sa mère, et médicaments... Dès que tu vois ce type d'approche : FUIS !!!

Aujourd'hui, on sait que l'autisme est un fonctionnement neurologique différent, que ce n'est pas une maladie qui doit être soignée, qu'un enfant autiste a besoin d'être éduqué et suivi de façon adaptée => école, maintien en milieu ordinaire et dans sa famille, suivi orthophonique et autre en fonction des besoins...
3 enfants : une fille Asperger, un fils TED NS et le frère ... "sans étiquette" (traits autistiques + éléments de précocité)... !
mon blog : cuisineallergo.canalblog.com

mikkel
Forcené
Messages : 657
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: médication

#52 Message par mikkel » jeudi 27 octobre 2016 à 21:49

"Dès que tu vois ce type d'approche : FUIS !!! "
oui !! on avait vu quelqu'un au tout début, une collègue de ma femme nous l'avait conseillé... Ce doc nous avait parlé d'un crocodile... on avait été choqué et on en était resté là. Elle est en retraite maintenant.

"on sait que l'autisme est un fonctionnement neurologique différent"
M. Urien (il était à Asperansa) nous l'a encore expliqué ce matin, c'est neurologique. D'ailleurs, c'est prouvé scientifiquement. Mais j'aimerais tout de même savoir ce qui différencie la psychose de l'autisme (à travers un tableau le plus clair possible ??). J'aimerais comprendre l'amalgame entre cette maladie et cet handicap. Sinon je chercherais sur google mais c'est tellement nébuleux... puis les explications sont incompréhensibles pour un néophyte !!

Pour en revenir au sujet, je me garde de juger un parent qui donne des médocs à son enfant autiste. Franchement, chacun fait ce qu'il peut, ce n'est pas simple. On essaie de trouver des solutions et parfois ça peut aider mais il faut savoir ne pas user de cette aide, je pense. Notre fils ne prend rien... et je croise les doigts pour qu'il n'en ait jamais besoin... on verra comment se passera l'adolescence...
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25877
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: médication

#53 Message par freeshost » vendredi 28 octobre 2016 à 0:20

Ceci ou cela voire ce fichier pourrait t'éclairer. :)
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

mikkel
Forcené
Messages : 657
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: médication

#54 Message par mikkel » vendredi 28 octobre 2016 à 7:29

Merci freeshost, il va me falloir plusieurs lectures pour bien comprendre. Je suis étonné de lire qu'au moins 65 gênes reliés à la psychose(schizophrénie,bipolaire, dépression) sont identifiés... Le traumatisme "déclenche" ces gênes en "dormance" ? Une chose qui semble assez certaine, la psychose engendre des hallucinations, ce qui n'est pas le cas à ma connaissance pour les autistes ? Quoique j'ai lu sur le forum que c'est tout à fait normal dans le sommeil (les hallucinations hypnagogiques).
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2108
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: médication

#55 Message par lulamae » jeudi 25 avril 2019 à 9:46

J'ai recherché le sujet adéquat pour mes interrogations : la psychiatre du CHU a donné de la rispérid*** à ma fille durant l'hospitalisation, et de la fluxét***.
J'étais déjà réticente sur l'anti-dépresseur à son âge (14 ans), je comprends encore moins l'anti-psychotique, et la fiche du médicament me perd encore un peu plus :
La seule indication que je pourrais retrouver, ce sont les troubles de la conduite et agressivité, mais ça n'a pas été le cas ! Elle a cassé un verre par terre une fois parce qu'elle en avait marre d'être hospitalisée, mais à part ça, elle n'est pas du tout agressive.
Je précise à sa demande que plusieurs enfants ont eu cette prescription médicamenteuse dans le service pédiatrie, et pas nécessairement anorexiques.
Je trouve ça grave de donner ce type de médicament à une gamine. Qu'est-ce que je fais du coup ? Je demande conseil à mon médecin traitant ?
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Aeryn
Passionné
Messages : 484
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: médication

#56 Message par Aeryn » jeudi 25 avril 2019 à 12:20

La première chose à faire est de demander au médecin prescripteur quelle est l'indication ? Pour qu'il vous explique ce qui a motivé la prescription du Risperdal, même si c'est hors AMM.
Ensuite tu pourras rediscuter la poursuite ou non du traitement si tu estimes que ça n'est pas adapté.

La prescription de Fluoxétine est compréhensible d'après les informations que tu as donné, celle du Risperdal est moins évidente a priori.

Question subsidiaire : Est-ce-qu'il ta fille a encore les sensations de faim et de satiété ?
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
hazufel
Modérateur
Messages : 2760
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: médication

#57 Message par hazufel » jeudi 25 avril 2019 à 12:53

Aeryn a écrit :
jeudi 25 avril 2019 à 12:20
La première chose à faire est de demander au médecin prescripteur quelle est l'indication ? Pour qu'il vous explique ce qui a motivé la prescription du Risperdal, même si c'est hors AMM.
D'autant que le médecin traitant n'aura pas forcément les indications de prescription pour des effets particuliers et non habituels d'un médicament prescrit par une équipe spécialisée. Un des effet semble être de redonner de l'appétit, mais seul l'équipe peut expliquer son utilisation ici. Il ne faut hésiter à demander surtout.
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2108
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: médication

#58 Message par lulamae » jeudi 25 avril 2019 à 13:23

Merci pour vos réponses : je vais envoyer un mail à la psychiatre. Ca va un peu mieux avec elle (j'ai mis les pieds dans le plat et demandé un entretien en tête-à-tête pour discuter toutes les deux, en milieu d'hospitalisation), mais avoir affaire à elle n'est pas la chose que j'ai le plus envie de faire en ce moment... Surtout que je suis tranquille à présent pour un bon mois.

@Aeryn : tu as bien fait de poser la question, du coup on en a reparlé, ma fille et moi. Elle ne ressent pas la faim, un tout petit peu d'envie sur certains aliments (céréales et lait froid le matin, certains fruits au dessert), et pas vraiment la satiété. Elle a l'air de ne plus ressentir grand-plaisir lié à l'alimentation et au fait de manger, mais semble sécurisée intellectuellement par la pesée des aliments dans son assiette (savoir que son repas est équilibré et comporte de tout d'un point de vue nutritionnel).
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

biscotte45
Nouveau
Messages : 6
Enregistré le : vendredi 26 avril 2019 à 19:16

Re: médication

#59 Message par biscotte45 » vendredi 26 avril 2019 à 19:39

Je me joins à ce sujet, mon ado de 15 ans fait de grosses crises d'angoisses (avec violences, contre lui même, il se tape la tête dans le mur), il dit qu'il entent des voix dans sa tête, il pense au suicide; la pédopsychiatre l'a donc mis sous abilify (10mg par jours) ça fait maintenant 15 jours; effectivement j'étais réticente aux médicaments mais je désespérais de l'aider, j'en pleurais tous les soirs à le voir se mettre dans cet état et ne pas réussir à le calmer, ne pas savoir comment faire .... il n'a pas refait de crises d'angoisses depuis mais il dit qu'il se sent fatigué; nous allons continué les médicaments et voir comment ça évolue mais il ne faut pas juger les parents qui donnent des médicaments; ce n'est vraiment pas facile mais si vous avez des solutions, des conseils je veux bien les lire !
maman d'un ado de 15 ans en cours de diagnostique.

Avatar du membre
hazufel
Modérateur
Messages : 2760
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: médication

#60 Message par hazufel » vendredi 26 avril 2019 à 21:38

Bonjour Biscotte45

Pour ce qui est du comportement de ton ado, je te conseille de lire cet article : les comportements défis voire le livre auquel il se réfère particulièrement.
Les stratégies à mettre en place en priorité pour accompagner une personne autiste avec ce genre de comportement étant :
- La compréhension du fonctionnement autistique pour appréhender les sources potentielles de crises.
- L’adaptation de l’environnement autant que possible pour éviter qu’elles surviennent.
- Accompagner la gestion de l’anxiété par des thérapies comportementales

Les médications de type anti psychotiques ne sont pas recommandées dans l’autisme (plusieurs études ont montré leur non efficacité voire des réactions dangereuses), autant que possible, car les métabolismes autistiques y réagissent très mal en général et si elles éteignent les symptômes, n’aident en rien les personnes autistes...
Avez-vous la possibilité de rencontrer des professionnels qui ont une vraie connaissance de l’autisme (c’est loin d’être le cas de tous les psychiatres.)
Abilify et autisme : mise en garde
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

Répondre