Epilepsie

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Coralie78
Régulier
Messages : 35
Enregistré le : vendredi 29 mai 2020 à 20:43
Localisation : 78

Re: L'Epilepsie

#31 Message par Coralie78 » samedi 30 mai 2020 à 13:39

Loner a écrit :
lundi 3 février 2020 à 9:08
Alors je suis épileptique et peut-être autiste. ^^
Je fais des épilepsies pariétales de type tonique nocturne.
Je me réveille à l'envers, réincarné en meuble Ikea encore dans son carton d'emballage...
Avec le sentiment que c est la fin du monde..que je voyage dans un pays nommé le Deprimistan.

J'associe mes crises à la fatigue et aux états de stress..et parviens à les anticiper de plus en plus. De temps en temps rarement, cela se passe en journée et en pleine conscience. Je verrais un hallo lumineux autour des gens pendant 2 min maximum et enchaînerais sur un mal de crâne énorme..qui durera plusieurs heures.

Depuis 2 ans , en accord avec ma neurologue, je fonctionne sans traitement à raison d'un EGG par trimestre..le traitement me rendait déprimé.

C'est très très pénible à vivre.
Merci pour le sujet.
😊 Contente de voir un tonic sur l'épilepsie et de voir que je ne suis pas la seule personne épileptique à être peut-être autiste.

En ce qui me concerne, j'ai été diagnostiqué épi à 14 mois. À 16 ans, suite à un changement de neurologue, j'ai appris que je suis épileptique suite à une mutation génétique du gêne PCDH19.

Mon épilepsie est frontale et régressive. Elle est générale mais. Enfant, je perdais conscience lors de mes crises. Elles étaient donc générales. Aujourd'hui, les seules rares que je fais sont partielles, des myoclonies légères - pas besoin d'assistance.

Enfant, j'étais pharmaco-résistante - je changeais sans cesse de traitement d'après ma mère - ado, les crises ne n'arrivaient que lorsque j'oubliais de prendre mon traitement de plus de 1g le matin ou le soir ou que je me couchais après 1h du matin. J'étais donc pharmaco-sensible.

Adulte, j'ai demandé à changer de traitement pour une grosse qui n'a pas eu lieu. Je peux oublier de prendre mon traitement de 250 Mg et ne pas faire de crise.

Je me demande si mes crises épileptiques ont un rapport avec ma réserve d'énergie pour me rappeler de reprendre ma routine sommeil.

Adolescente, je faisais 100 fois moins de crises d'épilepsie que de Meltdown ou Shutdown que ma famille subissait.

On me disait que j'avais des troublés du comportement parce que je suis épileptique. Mais je ne suis pas sûre que ça vienne de l'épilepsie.

Me lisant dans les témoignages d'Asperger, je me demande si je suis Aspi.
Suspicion de TSA.
Je suis épileptique depuis mes 14 mois suite à une mutation génétique du gêne PCDH19.

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 893
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: Epilepsie

#32 Message par Loner » samedi 30 mai 2020 à 15:09

Il y a une prévalence de l'epilepsie dans l'autisme..mais je ne sais dans quelle mesure l'un implique et/ou impacte l'autre.
Pour ma part, l'anxiété et la fatigue tendent à accentuer le risque de crise.
Bonnes recherches Coralie.
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

Avatar du membre
Morgane26
Régulier
Messages : 36
Enregistré le : vendredi 24 avril 2020 à 11:28
Localisation : Nouvelle aquitaine

Re: Epilepsie

#33 Message par Morgane26 » samedi 30 mai 2020 à 18:25

Bonjour,
Pareillement, en plus du syndrome d'asperger, je suis épileptique: épilepsie généralisée avec crises tonico cloniques mais stable depuis 2 ans.
Je suis sous: Matin: Lamictal 50 mg(1 cp), Lamictal 25 mg(1 cp), Effexor 37.5(une gélule), rivotril(1 gtte), Burinex(1 cp)
Soir; Dépakine chrono 500 mg(1/2 comprimé), Lamictal(même dosage que le matin), Burinex(1 cp), Rivotril 2 gttes
Le seul traitement qui marche pour l'instant.
Je suis une femme, en âge de procréer mais je ne veux pas d'enfant donc avec accord du neurologue, on m'a prescrit la Dépakine qui fonctionne très bien pour mon épilepsie. J'ai fait un choix entre mon désir de femme et une stabilité sur le plan général. Le choix a été fait
L'épilepsie entraine une fatiguabilité plus importante et des difficultés attention.
L'avantage du SA est la mémoire, le dynamisme, l'énergie que on a à dépenser, l'affection.
Jeune femme de 26 ans, Diagnostiquée Autiste Asperger- en Juillet 2019 + HPI, par le CRA de Limoges.
Elève en Terminale bac pro Accompagnement, soins et services à la personne et future élève Aide soignante après le bac.

Répondre