[2018/06/30] Journée Prévention Sexualité

Section destinée à recevoir toutes les informations d'actualités, les annonces d'événements, et d'une manière générale tout ce qui se produit de nouveau dans le milieu de l'autisme et du syndrome d'Asperger.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20099
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

[2018/06/30] Journée Prévention Sexualité

#1 Message par Jean » mercredi 9 mai 2018 à 12:43

PRÉVENTION SEXUALITÉ

Journée du 30 juin 2018 organisée par Asperansa pour les personnes avec TSA, leurs familles et les professionnels

Samedi 30 juin 2018 de 10 h 00 à 17 h 00 Patronage Laïque de Lambézellec 4 rue du Lannoc à BREST
10 h 00 : Accueil des participants au par Virginie LABARRE et William MESSERLY à l’origine du projet de cette journée, Jean VINÇOT, président, et les membres du CA d’Asperansa
10 h 30-11 h 15 : Marie RABATEL, présidente de l’AFFA Sensibilisation aux violences sexuelles et à leurs conséquences psycho-traumatiques
11 h 15-11 h 45 : Débat avec la salle, questions écrites
11 h 45-13 h 15 : Pause déjeuner (chacun amène son repas) et ateliers en groupes
13 h 15-14 h 00 : Véronique UGUEN et Karine LE GOFF sages-femmes au CHRU de Brest Prévention des IST (Infections sexuellement transmissibles), contraception et risques de grossesse
14 h 00-14 h 30 : Débat (questions écrites)
14 h 30-15 h 15 : Pause café et ateliers en groupes
15 h 15-16 h 00 : Sébastien MIRAULT, neuropsychologue au CRA de Bretagne Particularités du développement de l’identité sexuelle dans le TSA
16 h 00-16 h 45 : Débat (questions écrites)
Flyer Prévention sexualité .pdf
(483.59 Kio) Téléchargé 91 fois
inscription-fiche 30 juin.doc
(844 Kio) Téléchargé 56 fois
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20099
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: [2018/06/30] Journée Prévention Sexualité

#2 Message par Jean » vendredi 29 juin 2018 à 22:08

Reportage en ouverture du journal FR3 Iroise du 29 juin sur la journée Prévention Sexualité : témoignages de William et de Virginie.

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 920-iroise
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20099
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: [2018/06/30] Journée Prévention Sexualité

#3 Message par Jean » samedi 30 juin 2018 à 19:53

Après la journée Prévention - Sexualité, les organisateurs avec Marie Rabatel, présidente de l'AFFA (association Francophone des femmes autistes) :
30 juin 2018 prévention sexualité 2.jpg
De droite à gauche : William, Thierry, Virginie, Marie, Véronique

Les présentations ont été très riches.

L'intervention de Marie Rabatel sera disponible sur la chaîne youtube d'Asperansa. https://www.youtube.com/channel/UC2V5Bu ... TDPVG1v62Q

Pour les autres, nous verrons ensuite. Sébastien Mirault, du CRA, a exploré un thème émergent autour de la dysphorie de genre, qualifiée comme un sentiment de détresse de la personne transidentitaire face à un sentiment d'inadéquation entre son sexe assigné (à la naissance,biologique) et son identité de genre. Si la question se pose plus fréquemment chez des personnes autistes, grâce à une sensibilité moins forte aux stéréotypes, son interprétation peut être plus difficile : est-ce que c'est transitoire ? la manifestation est-elle plus liée à l'autisme qu'à l'identité de genre ?

La mairie de Brest a financé cette action. A l'occasion d'évènements récents, il apparaît nécessaire de traiter la question de la prévention au niveau des différents handicaps.

Ont participé à cette journée des professionnels, des parents et des personnes autistes.

Ces questions avaient été abordées dans les groupes d’habilités sociales des jeunes adultes qu'anime Thierry.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 910
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: [2018/06/30] Journée Prévention Sexualité

#4 Message par Mizton » mardi 3 juillet 2018 à 11:35

La "dysphorie de genre" comme "thème émergent" ? ça se discute... :/
De plus, pourquoi focaliser le sujet sur la dysphorie ? (qui, rappelons-le, n'est pas systématique chez les personnes trans...) plutôt que sur le réel sujet ici, qui est la prévalence de personnes trans au sein de la communauté autiste (surtout aspies apriori) et vice-versa...
D'ailleurs c'est passablement psychophobe de laisser entendre qu'il serait "plus difficile" d'interpréter un questionnement (ou une certitude.. parce que oui hein, c'est pas un "questionnement" pour tout le monde) de genre chez une personne autiste, ou qu'il y aurait plus de "risques" que ce soit transitoire ou "lié à l'autisme"...
Quand bien même certaines personnes autistes définissent leur genre par le biais de leur autisme (avec des termes tels que "autigenre" pour désigner un genre ni homme, ni femme, mais intrinsèquement lié au fait d'être autiste), ça n'invalide pas pour autant le fait qu'iels soient trans, ni les besoins éventuels de suivre des démarches de transition.
De plus, pourquoi ce serait + ou - "transitoire" parce qu'il s'agit d'une personne autiste ? Encore une fois, ça a pour conséquence d'infantiliser les personnes autistes (chez qui affirmer être trans serait moins à prendre au sérieux car potentiellement "plus à risque d'être transitoire que chez une population non autiste")...
Bref, à part laisser flotter des idées psychophobes et transphobes...
Les personnes trans peuvent être autistes, neuro-typiques, schizophrènes, bipolaires, en situation de handicap mental/psychique/moteur/sensoriel, dépressives, HQI etc... sans que l'une des situations invalide l' / les autre-s... (et évidemment l'inverse est vrai aussi : les personnes autistes peuvent être trans ou cisgenres, intersexes ou dyadiques, en situation de handicap varié, avoir des troubles psys (dépression, toc, anxiété etc), être bipolaire etc sans que l'un invalide l'autre...bref.


J'aimerais d'ailleurs beaucoup savoir quelle légitimité a Mr Mirault pour aborder la transitude (/ les transidentités) ? Il a participé en 2016 à une sensibilisation (un parcours trans express) à l'UBO, où il a clairement indiqué qu'il n'y connaissait rien et qu'il trouvait intéressant les informations apportées.... Ce qui montre bien qu'il est tout sauf légitime pour aborder le sujet d'un oeil de spécialiste, quand bien même il aurait étudié le "développement sexuel", ce dernier point n'étant pas du tout lié à la transitude, qui, elle, concerne le GENRE, et non le développement sexuel....

C'est d'autant plus questionnant qu'ayant participé au Parcours Trans, il a pu identifier des associations de personnes concernées sur place, ainsi qu'au moins un militant concerné par les 2 sujets (trans ET autiste... Sans compter qu'il y a également plusieurs personnes trans et autistes sur ce forum et/ou sur Brest)... Donc lui (autant que vous à Asperansa...!!!) étiez en mesure de faire appel à des personnes réellement légitimes et à l'expertise indéniable.

Je trouve vraiment décevant que vous n'ayiez pas jugé opportun de faire appel à des personnes concernées... Vous savez, le fameux "rien sur nous sans nous"... Bah il s'applique aussi aux personnes trans (et encore plus, dans ce cas précis, aux personnes trans autistes).
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :) -> HPI confirmé
Et Annihilator assumé :p

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20099
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: [2018/06/30] Journée Prévention Sexualité

#5 Message par Jean » mardi 3 juillet 2018 à 20:40

Pour l'instant, l'intervention n'est pas disponible.

On en reparlera quand çà sera le cas.

Depuis plusieurs semaines, la journée était annoncée. C'est dommage que certaines personnes directement concernées n'aient pas eu l'information ou n'ont pas pu venir.

L'information essentielle qui en est ressortie, c'est qu'il y a plus de personnes autistes qui sont concernées par la question de l'identité de genre. C'est ce qui se ressort aussi de l'enquête d'Asperansa (entre 5 et 10%).

Il n'est donc pas étonnant que les personnes autistes soient surreprésentées (par rapport aux NT) dans les troubles qui sont catalogués "dysphorie de genre". Il y a des publications qui disent que çà peut être transitoire : il faut reconnaître que cela se base sur des données statistiquement très faibles.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 910
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: [2018/06/30] Journée Prévention Sexualité

#6 Message par Mizton » mardi 3 juillet 2018 à 21:18

Ce que je trouve dommage c'est que tant l'intervenant qu'Asperansa étaient en mesure de contacter des personnes concernées pour leur demander leur expertise. Ce n'est pas aux personnes concernées de venir une fois que le projet est bouclé. L'idée c'est de les inclure pendant la création du projet :/

Ne serait-ce que pour éviter des maladresses et erreurs, tels que "trouble" pour qualifier le fait d'être trans... Quant aux publications qui diraient que "ce peut être transitoire", est-ce qu'elles établissent des comparaisons avec la population non-autiste ? Je doute très très fortement de la validité de ces publications, quand on sait que bah, les études abordant la transitude sont en très grande majorité pathologisantes et leurs échantillons non représentatifs de la population trans.
De plus, la plupart des documents/articles/thèses/publications/ouvrages divers (issus du milieu médical ou de la recherche) traitant de la transitude tiennent des propos transphobes, pathologisants, psychiatrisant... et auront tendance à conforter les préjugés existant, du style que c'est "transitoire" ou que beaucoup "regrettent" etc, ce qui est totalement faux... :/
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :) -> HPI confirmé
Et Annihilator assumé :p

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20099
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: [2018/06/30] Journée Prévention Sexualité

#7 Message par Jean » mardi 3 juillet 2018 à 21:43

J'avoue ne pas avoir suivi d'assez près la question, et que je ne pensais pas que l’intervention du CRA serait aussi centrée sur la "dysphorie de genre".

Le groupe de travail qui s'en est occupé au sein d'Asperansa n'avait pas les contacts sur le sujet, que j'aurai pu lui donner.

L'intervenant du CRA a bien insisté sur le fait qu'être trans n'était pas un trouble, et que c'était un progrès dans le DSM5 par rapport aux classifications antérieures.

Cela a été présenté plutôt comme un point fort des personnes autistes de ne pas se conformer à l'identité de genre assignée à la naissance.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Vad
Forcené
Messages : 1423
Enregistré le : samedi 17 novembre 2012 à 19:48

Re: [2018/06/30] Journée Prévention Sexualité

#8 Message par Vad » samedi 21 juillet 2018 à 4:20

Elle sort quand cette vidéo? J'aimerai bien voir le contenu de cette intervention. :D
Aspie.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20099
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: [2018/06/30] Journée Prévention Sexualité

#9 Message par Jean » vendredi 27 juillet 2018 à 12:13

Patience, c'est en cours. Mais il faudra attendre une validation par le CRA.

En attendant, je peux fournir en MP le support.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20099
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: [2018/06/30] Journée Prévention Sexualité

#10 Message par Jean » mercredi 1 août 2018 à 14:46

Sensibilisation aux violences sexuelles et à leurs conséquences psycho-traumatiques
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... aumatiques

Conférence de Marie Rabatel, présidente de l’Association Francophone des Femmes Autistes, lors de la journée "Prévention Sexualité" d'Asperansa (30 juin 2018)

Marie Rabatel est intervenue dans cette conférence. Voir son intervention (une heure 21 mn):


Sensibilisation aux violences sexuelles et à leurs conséquences psycho-traumatiques © Asperansa autisme Asperger

La conférence a été annoncée par un reportage de France 3 le 28 juin, avec Virginie et William.
Image
Journée Prévention Sexualité - Jean, Véronique, Marie, Virginie, Thierry, William Journée Prévention Sexualité - Jean, Véronique, Marie, Virginie, Thierry, William


L'AFFA publie beaucoup de documents sur la question des violences faites aux femmes et sur les abus sexuels. Par exemple :

Les violences infligées par des proches à des adultes autistes, une réalité méconnue

Trois recommandations :
  • En tant qu’individus et en tant que société, il nous faut apprendre à écouter plus attentivement les personnes autistes et à développer de l’empathie face aux souffrances liées à l’autisme.
    Les personnes influentes doivent financer et/ou mener des recherches afin d’identifier et de prévenir de telles violences. Il nous faut des données fiables afin de développer notre connaissance des problèmes évoqués dans cet article
    Il nous faut ensuite investir les instances compétentes - y compris la police et les services sociaux - du pouvoir de mettre en œuvre une politique et une éducation basées sur les conclusions de ces recherches.
Dans le 4ème plan (page 47) :

" La prévention des agressions et des violences comprendra notamment les questions d’éducation à la vie affective et sexuelle, en lien avec les initiatives prises par le secrétariat d’Etat à l’égalité femme/homme. Il s’agit de donner les moyens aux personnes de se protéger contre les violences, soit directement ou par la formation des professionnels en charge de les accompagner. Il s’agit aussi de sensibiliser les professionnels en charge du recueil de la parole des victimes, aux spécificités du handicap."

Les hommes aussi


Les témoignages concernant les violences sexuelles envers des garçons ou hommes autistes sont moins fréquents. Le problème existe cependant, comme "Asriel" l'explique :

Image"Il n’y a pas la même liberté, à parler d’homme, quand on imagine son agresseur de quarante ans, nous forcer à faire certaines choses. Il n’y a pas la même liberté, à parler de sexualité, quand on imagine ces agressions, et qu’elles nous rendent la vie impossible. En fait, il n’y a plus rien à faire, qu’oublier, que rationaliser.
Pourtant, je déteste le mot homme, alors que j’en suis un, et je ne parviens pas à en dissocier l’image. Est-ce pour la même raison que le viol masculin est tellement passé sous silence ?
"

https://asriel.atlanti.se/untitled/

"En novembre 2015, j’ai posé par écrit tout ce que je ressentais. J’étais une source de rage alimentée par le chagrin, je ne pensais que du mal de moi. Je pensais être devenu un monstre, parce qu’on m’avait fait quelque chose de monstrueux.

Comme sur bien d’autres choses, je me suis trompé
."

https://asriel.atlanti.se/2-557-jours-plus-tard/
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
cbb44
Adepte
Messages : 285
Enregistré le : dimanche 13 décembre 2015 à 20:50
Localisation : nantes

Re: [2018/06/30] Journée Prévention Sexualité

#11 Message par cbb44 » mardi 5 mars 2019 à 15:37

Les violences sexuelles sont avant tout des violences sexistes et discriminatoires commises dans un rapport de domination et d’emprise, les agresseurs ciblent préférentiellement les personnes les plus vulnérables et celles qui sont le moins en capacité de comprendre, d’identifier les comportements violents et de se défendre ; c’est à dire les enfants avant tout : 1 fille sur 5 et 1 garçon sur 13 subissent des violences sexuelles, et sur l’ensemble des violences sexuelles 81% ont commencé avant 18 ans, 51% avant 11 ans, 21% avant 6 ans (IVSEA, 2015), et les personnes présentant des handicaps intellectuels, moteurs et mentaux (qui subissent 4 fois plus de violences) et des troubles émotionnels et dissociatifs traumatiques (des personnes ayant déjà subi des violences, on sait que le premier facteur de risque de subir des violences c'est d’en avoir subi, 70% des enfants ayant subi des violences sexuelles vont en subir à nouveaux tout au long de leur vie si on ne les protège pas) et, et c’est notre propos, des troubles neuro-développementaux tels que les troubles du spectre de l’autisme : jusqu’à 90% des femmes présentant des TSA ont subi des violences sexuelles, 78% de l’ensemble tout sexe confondu (Brown-Lavoie, 2014).

https://femmesautistesfrancophones.com/ ... m-salmona/

https://blogs.lexpress.fr/the-autist/20 ... sexuelles/

https://femmesautistesfrancophones.com/ ... -au-point/

un peu long mais intéressant : https://soussilence.lesoir.be/autistes
diagnostiquée asperger - fortement suspectée de fibromyalgie - traitée pour dépression

les limbes de mes nuits sont plus belles que vos jours (Jean Racine & FFF)

Répondre