[Livre] Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents (Patfawl)

Livres, publications, films en rapport avec l'autisme : donnez ici votre avis.
Message
Auteur
Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4379
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

[Livre] Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents (Patfawl)

#1 Message par misty » mercredi 27 mars 2019 à 12:27

Image

https://www.autismediffusion.com/PBSCPr ... D=25652121

Je n'ai pas vu de sujet sur ce livre (pas trop le temps de bien chercher) mais je pense qu'il pourrait aider pas mal de monde en 1ère lecture sur l'autisme, y compris des parents qui découvrent les TSA et des enseignants ou accompagnants.
J'ai un peu "peur" de ce genre d'humour et de livre en général, mais là j'ai été très vite rassurée et je trouve que c'est clair, concis, facile à lire, drôle, et surtout bien plus sain comme base d'infos que la plupart de ce qu'on trouve sur le net. Sans être 100% ok avec tout ce qui est écrit, à mes yeux c'est un bon support pour débuter.

Freeshost qu'en penses-tu pour ta liste?
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: [Livre/humour]Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents(Patfawl)

#2 Message par Benoit » mercredi 27 mars 2019 à 13:54

Je me suis contenté de cliquer sur "lire un extrait" (le gras, c'est moi qui le rajoute).
Tous les enfants autistes n'ont pas le même degré de difficulté pour communiquer. La communication non-verbale est touchée aussi. Par exemple, vous vous demandez pourquoi il ne vous regarde pas dans les yeux. Il ne sait pas simplement qu'il doit le faire !
Mon avis à partir de ça, à mettre sur le (gros) tas "à brûler".
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3660
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: [Livre/humour]Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents(Patfawl)

#3 Message par hazufel » mercredi 27 mars 2019 à 15:01

D’accord avec Benoit. Ça rejoint ce que j’ai lu sur l’interaction du regard des tous petits enfants autistes.
Mon niveau d’humour étant proche de 0 je ne suis peut-être pas la bonne cible mais « ma carte bleue est muette, mon fils aussi » ça a quoi de drôle ? La carte dans ce cas n’est pas fonctionnelle. Le môme non plus alors ? :|
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 27066
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: [Livre/humour]Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents(Patfawl)

#4 Message par freeshost » mercredi 27 mars 2019 à 15:16

J'attends d'autres avis. :lol:

Peut-être que "il doit le faire" peut être remplacé par "il ne connaît pas cette norme sociale prescriptive". :mrgreen:

Faudrait que je le commande (comme bien d'autres). Mais je dois continuer d'économiser pour mes prochains voyages (Normandie en fin avril 2019, Allemagne et Autriche durant l'été 2019). :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: [Livre/humour]Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents(Patfawl)

#5 Message par Benoit » mercredi 27 mars 2019 à 15:18

Peut être aussi qu'une personne qui suit ce conseil décidera d'aider la personne à regarder, en lui mettant la main sous le menton et en l'y contraignant.

On sait tous qu'une personne autiste aura bien du mal à se plaindre de cette situation. Je doute fort que ça soit écrit dans le fascicule humoristique. (et pourtant, ça serait important).
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Zengali
Adepte
Messages : 295
Enregistré le : dimanche 1 mai 2016 à 9:38

Re: [Livre] Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents (Patfawl)

#6 Message par Zengali » jeudi 28 mars 2019 à 9:06

Bon alors on se calme, amis spectraux,:wink:

Moi je l'ai ce bouquin,

Il est écrit pour les neurotypiques qui sont paumés, ne comprennent pas leur neveu, ou trouvent a priori que le gosse du voisin est très mal élevé mais veulent quand même faire mieux.

Le bouquin fait relativement bien son job.
La formulation que vous évoquez en exemple : "ne sait pas qu'il doit le faire" est éliptique, convient à mon sens très bien à un NT. Il faut lire "qu'il doit le faire pour donner le sentiment qu'il entre dans l'interaction avec l'autre".

Le bouquin est truffé de dessins d'humour très potache (style presse satirique) et correspond bien au besoin de dédramatiser par la dérision qui est commun à nos amis non autistes (qui peuvent être bouffés d'angoisses de mal faire, faut pas croire).

Bref une bonne tentative de cosmopolitanisme dans le sens de la recherche de la compréhension de la culture de l'autre.

De plus le titre est quand même très honnête : on parle de prendre soin d'un enfant quelques heures, pas de devenir éduc spé.

Enfin je suis toujours très mal à l'aise quand on parle de brûler des livres, c'est mon côté voltairien qui souffre pour l'humanité, mais ça va passer. :mrgreen:
Aspie et HPI,
et maman du même en pas pareil, il a 12 ans.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: [Livre] Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents (Patfawl)

#7 Message par Benoit » jeudi 28 mars 2019 à 9:41

L'intention je la comprends, j'ai été feuilleter le livre.

L'impression bizarre que je retiens, c'est qu'on recherche à gommer, effacer la différence au nom du vivre ensemble. C'est assez "cohérent" avec les valeurs de gôche du dessinateur.

Je préfère accepter la différence au nom du vivre ensemble. (Ce qui n'est pas de droite, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit).

La question c'est quand est-ce qu'accepter les gens différents c'est devenu inenvisageable, même dans une bédé de ce type ?

Histoire d'illustrer mon point :


Sur la question des éducateurs spécialisés, précisemment, je suis persuadé que tout ce qui aura été intégré par "la population en général" en matière d'autisme, bah ça sera ça de moins à donner comme bagage aux spécialistes, qui du coup pourront du coup atteindre un niveau d'expertise bien plus élevé.

Pour les autodafés de livre, je ne parle pas sérieusement d'en faire. A part pour la bible bien sûr. (coucou à Bubu).
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4379
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: [Livre] Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents (Patfawl)

#8 Message par misty » jeudi 28 mars 2019 à 11:15

Zengali a écrit :Il est écrit pour les neurotypiques qui sont paumés, ne comprennent pas leur neveu, ou trouvent a priori que le gosse du voisin est très mal élevé mais veulent quand même faire mieux.
Ce qu'il a surtout, à mon avis, c'est que les gens susceptibles de lire cet ouvrage ne liront la plupart du temps rien d'autre sur le sujet. Je me rends compte dans le cadre de mon travail que tous les "bons" bouquins qu'on conseille ici la majorité de la population ne les ouvrira JAMAIS. :innocent:
J'en conseille, j'en prête, j'en parle... mais je vois bien qu'il y a un gros de souci de ciblage.

J'ai un peu repensé à cette BD à cause d'une mère qui est venue me demander conseil (son fils vient de recevoir un diagnostic TSA, ce qui ne m'étonne pas car au 1er coup d'oeil je l'avais vu alors que ça a pris des années d'errance diag et qu'elle-même ne semble pas convaincue). Elle m'a demandé de lui conseiller un bouquin sur le sujet en me précisant qu'elle ne lisait vraiment jamais. Je lui ai filé le B.Harrisson en dépit de la tête qu'elle a fait et de sa réaction "mais je vais rien comprendre" immédiate. Je sais qu'elle ne le lira pas, ou pas vraiment, parce qu'avant même de l'avoir ouvert elle avait décrété qu'il était trop compliqué pour elle. Et j'ai vu ça souvent.

Cette BD me semble un moindre mal pour cette catégorie de population qui pour des raisons X ou Y ne lira pas autre chose. Je sais que plein de parents et enseignants s'informent vraiment bien et sont capables de lire "nos" ouvrages, mais plus ça va plus il me paraît évident que la majorité ne le fera jamais et devra quand même gérer un ou des enfants autistes.

Je ne souhaite pas juger des modes de vie ou attitudes des gens qui ne lisent pas ou ne s'informent pas vraiment, mais je voudrais juste qu'ils arrêtent de hurler sur des enfants dont ça décuple les difficultés. J'en vois, souvent, des parents branchés sur 10000 volts en train de secouer leurs enfants autistes "agités" pour essayer de les calmer, et ça m'est insupportable. Je ne peux pas les frapper (les parents :mrgreen: ) donc à la place je me dis que je peux peut-être les aider avec ce genre de lecture pas parfaite mais qui a au moins le mérite d'expliquer l'importance de rester calme face à une crise. Ou de détailler pourquoi le besoin d'anticipation est lié au stress et pas à un enfant qui veut tout contrôler.

Je trouve que de manière générale il y a un vrai souci avec les ciblages de publications: quand je vois le dernier Rufo je suis atterrée. Le problème de la majorité des vrais enfants tyrans, c'est l'attitude de leurs parents couplée à l'incapacité à admettre leur part de responsabilité dans le comportement de leurs enfants. Du coup, je me demande un peu comment un psy peut ne pas comprendre que les parents en question n'ouvriront jamais son bouquin, en pensant que c'est "pour les autres parce que eux c'est pas pareil" (=leur gamin est surdoué, par exemple, et il vont aller taper dans du JSF direct).
Ce qui me fait peur par contre, c'est que des parents d'enfants en détresse vont gober parce que le mec passe à la télé et qu'il semble toucher sa bille. Même avec un diagnostic TSA, si le voisin dit que le gosse est "à recadrer et pis c'est tout", le voisin doit avoir raison, donc on va aller traumatiser un gamin malade de stress en lui hurlant dessus et en niant tous ses besoins de repère.
J'ai déjà entendu des parents répondre "mais qu'est-ce que ça peut te foutre?/t'es vraiment pénible!" à un enfant qui semblait vraiment en besoin d'informations sur ce qu'ils allaient faire/manger le lendemain, par exemple. La BD parle de ça, donc peut-être que ça peut aider à une prise de conscience même minime.

Sinon, je suis d'accord avec toi Benoit, et le passage que tu as cité est un de ceux qui m'ont le plus irritée (le gars aurait au moins dû dire "ce qu'il est censé faire", à mon avis). Maintenant je précise le contexte qui est un peu particulier, et difficile à concevoir avant d'y être confronté. Moi-même je suis très désemparée, car j'ai l'impression que je suis considérée comme un super-cerveau qui peut comprendre des trucs très compliqués alors qu'en fait certains de ces trucs sont à la portée d'un peu n'importe qui. Mais tant qu'on voit les choses comme ça effectivement c'est hors de portée.
Spoiler : 
Les bibles il doit pas en rester beaucoup parce qu'on en a brûlé un max avec mes copines sorcières la dernière fois qu'on est allées adorer Satan dans le bosquet derrière la maison :mrgreen:
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: [Livre] Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents (Patfawl)

#9 Message par Benoit » jeudi 28 mars 2019 à 11:30

Celui avec les chats, ça serait pas mal de le traduire, en plus il n'y a pas beaucoup de texte, ça fait autant de boulot en moins.

D'accord, ça s'adresse en priorité aux (parents de) enfants autistes mais je pense que ça pourrait convenir au grand public.

De la même auteur, il y a "Inside Asperger's Looking Out" qui m'a été fortement recommandé mais que je n'ai pas trouver nulle part, et qui sert exactement à ça, expliquer de l'intérieur c'est quoi le S.A. a des gens qui ne l'ont pas, avec des images "めっちゃかわいいいいい!"
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Cardamome
Forcené
Messages : 852
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: [Livre] Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents (Patfawl)

#10 Message par Cardamome » jeudi 28 mars 2019 à 13:10

Je l'ai acheté très vite après sa sortie. Intention louable de l'auteur, au départ, mais je n'ai pas aimé le côté trop caricatural, dans les exemples. Bon c'est normal, c'est le job du gars, les caricatures ! :lol:
Je croyais naïvement qu'il se contenterait des dessins, pour appuyer sur le sérieux des mots, mais les textes finissent par retomber dans les clichés, les extrêmes, le caricature.
(Choquée également à la lecture du "il ne sait pas qu'il doit le faire" à propos de regarder ses interlocuteurs...
Mon fils sait qu'il "devrait" regarder ses interlocuteurs pour être comme tout le monde, et pour autant il ne le fait pas souvent, en particulier si c'est un inconnu ou qu'il voit peu ou qu'il ne "sent" pas digne de sa confiance... Même sa prof de judo avec qui il s'entend très bien, il parvient juste à jeter de rapides coups d'oeil furtifs).
Je ne l'ai pas relu, remisé sur une étagère, je ne me souviens plus des deux trois exemples qui m'ont choquées.

Dommage, j'ai été déçue et, vu le succès, malheureusement c'est qu'il correspond à une attente... Celle de ceux qui pensent que l'enfant autiste, ben c'est forcément ça.

Mon fils, lui, a bien rigolé, c'est un des côtés positifs !

Il devrait réfléchir au tome "comment s'occuper d'un enfant autiste en le respectant et que tout le monde y trouve son compte", ça, ça serait un beau projet !

Je n'ai pas voulu acheter le suivant destiné aux élèves. Un temps traînait la rumeur que l'éducation nationale pourrait doter les établissements. Bof.
Spoiler : 
Et à côté de ça, l'Académie de Strasbourg fait un boulot de dingue en publiant un guide pr les lycéens, initiative remarquable (marre de voir les docs eduscol sur tous les sites académiques ou presque... Super pour les maternelles, le primaire et ensuite ??? L'élève avec TSA n'est pas collégien et encore moins lycéens?! Etc etc...
Et ce guide reste cantonné sur leur site académique, je croise les doigts pour qu'il soit largement diffusé dans toutes les académies !
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA peu avant ses 12 ans.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4379
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: [Livre] Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents (Patfawl)

#11 Message par misty » jeudi 28 mars 2019 à 13:41

Cardamome a écrit :Il devrait réfléchir au tome "comment s'occuper d'un enfant autiste en le respectant et que tout le monde y trouve son compte", ça, ça serait un beau projet !
C'est intéressant ce que tu dis parce que j'ai pensé à la même chose mais (peut-être suis-je cynique?) je me suis dit qu'une telle initiative remporterait moins d'adhésion. Rien que le titre "comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents" me semble révélateur de ce qui capte les gens. =>"Je vais lire ce livre parce que je veux aider des gens parce que je suis quelqu'un de bien (la preuve, je vais lire ce livre)".
Au départ j'avoue que le "comment garder un enfant autiste quelques heures" (=ouf! c'est précisé que c'est que quelques heures! :mryellow: ) m'a fait penser aux titres genre "chien agressif: des solutions existent" (c'est un vrai titre de vrai livre). :?
Au niveau marketing, je pense que pour que des gens lisent sur l'autisme il faut absolument un implicite comme quoi l'autisme est un problème à gérer et que seules les personnes formidables-particulièrement-soucieuses-d'aider-leur-prochain lisent ce type de littérature. On en revient toujours au même point: le narcissisme.
Au niveau de la terminologie du titre, on s'en tape de respecter l'enfant l'autiste: ce n'est pas lui qui va acheter ou lire le bouquin.
C'est sans doute un peu désabusé mais c'est la vision que j'ai de tout ça, dorénavant...

Concernant les traductions, pour l'instant je jette totalement l'éponge avec les projets éditeurs (pour plein de raisons) mais effectivement K.Hoopmann faisait partie des auteurs que je ciblais. Même si c'est un peu le même problème, à savoir le prisme à partir duquel est traitée la question.
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3660
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: [Livre] Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents (Patfawl)

#12 Message par hazufel » jeudi 28 mars 2019 à 13:53

Cardamome a écrit :
jeudi 28 mars 2019 à 13:10
Et à côté de ça, l'Académie de Strasbourg fait un boulot de dingue en publiant un guide pr les lycéens, initiative remarquable (marre de voir les docs eduscol sur tous les sites académiques ou presque... Super pour les maternelles, le primaire et ensuite ??? L'élève avec TSA n'est pas collégien et encore moins lycéens?! Etc etc...
Et ce guide reste cantonné sur leur site académique, je croise les doigts pour qu'il soit largement diffusé dans toutes les académies !
Le guide du lycéen est facilement accessible en écrivant guide lycée autisme dans une barre de recherche, et pour eduscol, le guide disponible (de 2009... mais qui a le mérite d'exister) ne mentionne pas de classe. scolariser les élèves autistes.
Ce qui me gène encore, dans ces guides, c'est que les collectifs d'auteurs ne comprennent pas d'autistes...

Quant à la BD du sujet, franchement, ce genre de titre me choque carrément et est pour moi totalement rédhibitoire. A en croire beaucoup, ce sont les parents qui sont le plus à aider...
Franchement, je lirais le titre à mes fils, ils me répondraient "Mais on va aller où ? et quand ? et combien de temps ? et on veut pas y aller !"...
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: [Livre] Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents (Patfawl)

#13 Message par Benoit » jeudi 28 mars 2019 à 14:03

Ca revient un peu à l'une des questions posées à Josef lors de la dernière conférence.

Quand des parents tuent leur enfant, c'est monstrueux.

Mais s'il était autiste, là tout à coup le regard change, c'est limite perçu comme une circonstance atténuante, vous savez c'était dur pour eux, ils n'en pouvaient plus, etc.
Même dans le cas d'un chien méchant, je ne crois pas qu'il y a ce genre de retournement.

L'Asan (aux USA) a lourdement manifesté sur la question là bas. Ici, personne n'en parle, sauf à la conférence justement, merci à la personne (autiste?) qui a posé la question.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3660
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: [Livre] Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents (Patfawl)

#14 Message par hazufel » jeudi 28 mars 2019 à 14:12

Benoit a écrit :
jeudi 28 mars 2019 à 14:03
Ca revient un peu à l'une des questions posées à Josef lors de la dernière conférence.

Quand des parents tuent leur enfant, c'est monstrueux.

Mais s'il était autiste, là tout à coup le regard change, c'est limite perçu comme une circonstance atténuante, vous savez c'était dur pour eux, ils n'en pouvaient plus, etc.
Même dans le cas d'un chien méchant, je ne crois pas qu'il y a ce genre de retournement.

L'Asan (aux USA) a lourdement manifesté sur la question là bas. Ici, personne n'en parle, sauf à la conférence justement, merci à la personne (autiste?) qui a posé la question.
L'affaire Ratier a été pas mal relayée sur les réseaux sociaux (cf handicap). Comme l'horrible affaire aux US avec la mère portant atteinte à son fils autiste. Mais quand c'est relayé dans les médias, c'est comme tu le dis, avec un enfant handicapé, les parents n'en peuvent plus et on les comprend. :sick: :hotcry:
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 27066
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: [Livre] Comment garder un enfant autiste quelques heures pour aider ses parents (Patfawl)

#15 Message par freeshost » jeudi 28 mars 2019 à 18:37

misty a écrit :
jeudi 28 mars 2019 à 11:15
Ce qu'il a surtout, à mon avis, c'est que les gens susceptibles de lire cet ouvrage ne liront la plupart du temps rien d'autre sur le sujet. Je me rends compte dans le cadre de mon travail que tous les "bons" bouquins qu'on conseille ici la majorité de la population ne les ouvrira JAMAIS. :innocent:
J'en conseille, j'en prête, j'en parle... mais je vois bien qu'il y a un gros de souci de ciblage.
Les personnes devraient plus lire, plus apprendre, développer et entretenir leur curiosité, leur insatiabilité, leur volonté de comprendre les spectres et autres diversités. :mrgreen:

Lire des romans, c'est bien. Lire des documents et des ouvrages de sciences et de langues aussi. :P

Promenez-vous dans les librairies. Téléchargez des fichiers pdf. :P :P

[Et les personnes auraient, comme moi, plein de livres en liste d'attente à acheter. :lol: ]
Zengali a écrit :
jeudi 28 mars 2019 à 9:06
Enfin je suis toujours très mal à l'aise quand on parle de brûler des livres, c'est mon côté voltairien qui souffre pour l'humanité, mais ça va passer. :mrgreen:
Verbrennt mich ! Brûlez-moi ! :lol:

Oskar Maria Graf :mrgreen: (en allemand)

Beaucoup de personnes ont des attentes excessivement élevées. On dit aussi qu'elles pètent plus haut que leurs culs. :lol: C'est très mal parti avec celles qui font beaucoup d'efforts dans l'espoir de ne plus devoir en faire.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Répondre