Traitements médicamenteux

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20625
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Traitements médicamenteux

#256 Message par Jean » mercredi 10 juillet 2019 à 23:18

blogs.mediapart.fr
Comment l'hormone sociale" vasopressine" pourrait aider les personnes autistes
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... s-autistes

spectrumnews.org Traduction de "How the social hormone vasopressin might help autistic people"
par Elizabeth Hammock / 9 juillet 2019

Image

De nombreuses recherches confirment le rôle de l'hormone vasopressine dans le comportement social. Aussi appelée " hormone antidiurétique ", la vasopressine est un petit peptide qui régule diverses fonctions, comme la soif, l'équilibre hydrique, la tension artérielle et le comportement social.

En raison de ses effets sur le comportement social, le système vasopressine peut offrir des cibles thérapeutiques pour soulager les troubles sociaux de l'autisme. Deux études cliniques publiées cette année ont donné des résultats prometteurs.

Une étude, publiée en mai dans "Science Translational Medicine", indique que l'administration de vasopressine par le nez améliore les scores de comportement social chez les enfants autistes1. L'autre, dans le même numéro, a révélé que le blocage de la vasopressine avec une pilule appelée balovaptan améliore modestement les habiletés sociales et de communication chez les adultes autistes 2.

Au premier abord, il s'agit d'une énigme. Comment des manipulations apparemment opposées - l'une reproduisant la vasopressine et l'autre la bloquant - peuvent-elles induire des résultats similaires ?

Les différences méthodologiques entre les deux études offrent des indices et des explications possibles. L'analyse des études en tandem offre également de nouvelles questions de recherche à explorer autour du thème de la vasopressine et du comportement social.

Différence d'âge


L'âge des participants aux études diffère : Une étude portait sur des enfants et l'autre sur des adultes. Les enfants ne sont pas seulement de petits adultes, et nous ne pouvons pas présumer que les médicaments ont les mêmes effets à tout âge. En fait, le traitement des enfants avec la vasopressine intranasale a eu un effet important sur le comportement social, tandis que le traitement des adultes avec un inhibiteur de la vasopressine par voie orale a produit un léger changement.

Le système vasopressine joue peut-être un rôle pendant le développement - de sorte que les enfants ont besoin de plus de signaux de vasopressine pour leur comportement prosocial - et un rôle bien différent à l'âge adulte.

Une autre explication possible est que les médicaments, tels qu'administrés dans les études, agissent sur différentes parties du corps. La pulvérisation de vasopressine dans le nez peut agir localement ou peut pénétrer dans le cerveau. Nos recherches non publiées sur les rongeurs montrent que les récepteurs de la vasopressine sont présents dans la bouche et le nez et pourraient transmettre des informations au cerveau.

Par contre, le balovaptan, administré par voie orale, est absorbé dans la circulation sanguine et distribué dans tout le corps, y compris le cerveau. Nous pensons généralement que les effets comportementaux des médicaments sont influencés par le cerveau ; cependant, la vasopressine a des actions connues sur les tissus périphériques, ce qui pourrait influencer indirectement le comportement. Par exemple, il est devenu clair que l'hormone agit en périphérie pour induire des sensations d'excitation 3.

Dans l'ensemble, il n'est pas encore clair si les médicaments à base de vasopressine appliqués de façon périphérique affectent le comportement en agissant à la périphérie, dans le cerveau ou les deux.

Actions indirectes


Les deux traitements peuvent également différer dans la façon dont ils interagissent avec les quatre types de récepteurs qui se lient à la vasopressine et transmettent son message 4. Trois des récepteurs, V1a, V1b et le récepteur d'ocytocine ont des rôles connus dans la régulation du comportement social. Comme la vasopressine produite dans l'organisme, la vasopressine administrée par voie intranasale peut se lier à ces quatre récepteurs.

En revanche, le balovaptan, un inhibiteur de la vasopressine, se lie sélectivement à un seul récepteur de la vasopressine - V1a. Le blocage d'un type de récepteur force peut-être la vasopressine qui circule normalement à agir sur d'autres récepteurs pour favoriser les effets prosociaux. Dans ce scénario, le balovaptan augmenterait indirectement l'activité vasopressinique globale des trois récepteurs restants.

Comme prochaine étape, les chercheurs doivent répéter ces études initiales. Ils doivent également s'assurer que ces traitements sont sûrs en surveillant les effets secondaires dans les essais de plus grande envergure.

Les chercheurs doivent également déterminer comment la vasopressine affecte le comportement social à différents stades de développement et dans différents contextes comportementaux. Nous devons déterminer le rôle des régions du cerveau et de la périphérie dans l'action de la vasopressine et les types de récepteurs qui ont un effet prosocial sur les effets de la vasopressine. Par exemple : Que se passe-t-il si le récepteur de la vasopressine V1a est bloqué en même temps que la vasopressine supplémentaire ?

Une meilleure compréhension du fonctionnement de la vasopressine dans l'organisme peut mener à de meilleurs traitements.

Elizabeth Hammock est professeure adjointe de psychologie à la Florida State University.

Références:

Parker K.J. et al. Sci. Transl. Med. 11, eaau7356 (2019) PubMed
Bolognani F. et al. Sci. Transl. Med. 11, eaat7838 (2019) PubMed
Leng G. et al. Ann. N.Y. Acad. Sci. Epub ahead of print (2019) PubMed
Song Z. and H.E. Albers Front. Neuroendocrinol. 51, 14-24 (2018) PubMed


Voir aussi : De faibles niveaux d'hormones cérébrales peuvent être un marqueur fiable de l'autisme 6 nov. 2018

De faibles niveaux de vasopressine dans le cerveau peuvent prédire des difficultés sociales chez les garçons atteints d'autisme.

Essai clinique chez des enfants et adolescents atteints de Troubles du Spectre Autistique


Des essais cliniques encourageants ont été effectués sur plus de 120 enfants atteints de Troubles du Spectre Autistique (TSA) en utilisant la Bumétanide. Après 2 essais cliniques réussis (Lemonnier et al, 2012, 2017), Neurochlore a signé avec Servier un partenariat de licence lui concédant les droits de développement et commercialisation en Europe. Servier est actuellement en train de lancer deux études de phase 3 (400 enfants de 2 à 17 ans) qui viennent de débuter dans plusieurs pays d’Europe.

Participants à l'étude. 9 en France (Bordeaux, Lyon, Paris, Rouen, Strasbourg, Nice) . 8 pays.

Yehezkel Ben-Ari : Pourquoi est-ce si difficile de développer des traitements pharmaceutiques de l’autisme ?


Bumétanide - Interview du Dr Eric Lemonnier
17 mars 2017
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1835
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: Traitements médicamenteux

#257 Message par Siobhan » jeudi 11 juillet 2019 à 17:26

Spoiler : 
Jean a écrit :
mercredi 10 juillet 2019 à 23:18
blogs.mediapart.fr
Comment l'hormone sociale" vasopressine" pourrait aider les personnes autistes
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... s-autistes

spectrumnews.org Traduction de "How the social hormone vasopressin might help autistic people"
par Elizabeth Hammock / 9 juillet 2019

Image

De nombreuses recherches confirment le rôle de l'hormone vasopressine dans le comportement social. Aussi appelée " hormone antidiurétique ", la vasopressine est un petit peptide qui régule diverses fonctions, comme la soif, l'équilibre hydrique, la tension artérielle et le comportement social.

En raison de ses effets sur le comportement social, le système vasopressine peut offrir des cibles thérapeutiques pour soulager les troubles sociaux de l'autisme. Deux études cliniques publiées cette année ont donné des résultats prometteurs.

Une étude, publiée en mai dans "Science Translational Medicine", indique que l'administration de vasopressine par le nez améliore les scores de comportement social chez les enfants autistes1. L'autre, dans le même numéro, a révélé que le blocage de la vasopressine avec une pilule appelée balovaptan améliore modestement les habiletés sociales et de communication chez les adultes autistes 2.

Au premier abord, il s'agit d'une énigme. Comment des manipulations apparemment opposées - l'une reproduisant la vasopressine et l'autre la bloquant - peuvent-elles induire des résultats similaires ?

Les différences méthodologiques entre les deux études offrent des indices et des explications possibles. L'analyse des études en tandem offre également de nouvelles questions de recherche à explorer autour du thème de la vasopressine et du comportement social.

Différence d'âge


L'âge des participants aux études diffère : Une étude portait sur des enfants et l'autre sur des adultes. Les enfants ne sont pas seulement de petits adultes, et nous ne pouvons pas présumer que les médicaments ont les mêmes effets à tout âge. En fait, le traitement des enfants avec la vasopressine intranasale a eu un effet important sur le comportement social, tandis que le traitement des adultes avec un inhibiteur de la vasopressine par voie orale a produit un léger changement.

Le système vasopressine joue peut-être un rôle pendant le développement - de sorte que les enfants ont besoin de plus de signaux de vasopressine pour leur comportement prosocial - et un rôle bien différent à l'âge adulte.

Une autre explication possible est que les médicaments, tels qu'administrés dans les études, agissent sur différentes parties du corps. La pulvérisation de vasopressine dans le nez peut agir localement ou peut pénétrer dans le cerveau. Nos recherches non publiées sur les rongeurs montrent que les récepteurs de la vasopressine sont présents dans la bouche et le nez et pourraient transmettre des informations au cerveau.

Par contre, le balovaptan, administré par voie orale, est absorbé dans la circulation sanguine et distribué dans tout le corps, y compris le cerveau. Nous pensons généralement que les effets comportementaux des médicaments sont influencés par le cerveau ; cependant, la vasopressine a des actions connues sur les tissus périphériques, ce qui pourrait influencer indirectement le comportement. Par exemple, il est devenu clair que l'hormone agit en périphérie pour induire des sensations d'excitation 3.

Dans l'ensemble, il n'est pas encore clair si les médicaments à base de vasopressine appliqués de façon périphérique affectent le comportement en agissant à la périphérie, dans le cerveau ou les deux.

Actions indirectes


Les deux traitements peuvent également différer dans la façon dont ils interagissent avec les quatre types de récepteurs qui se lient à la vasopressine et transmettent son message 4. Trois des récepteurs, V1a, V1b et le récepteur d'ocytocine ont des rôles connus dans la régulation du comportement social. Comme la vasopressine produite dans l'organisme, la vasopressine administrée par voie intranasale peut se lier à ces quatre récepteurs.

En revanche, le balovaptan, un inhibiteur de la vasopressine, se lie sélectivement à un seul récepteur de la vasopressine - V1a. Le blocage d'un type de récepteur force peut-être la vasopressine qui circule normalement à agir sur d'autres récepteurs pour favoriser les effets prosociaux. Dans ce scénario, le balovaptan augmenterait indirectement l'activité vasopressinique globale des trois récepteurs restants.

Comme prochaine étape, les chercheurs doivent répéter ces études initiales. Ils doivent également s'assurer que ces traitements sont sûrs en surveillant les effets secondaires dans les essais de plus grande envergure.

Les chercheurs doivent également déterminer comment la vasopressine affecte le comportement social à différents stades de développement et dans différents contextes comportementaux. Nous devons déterminer le rôle des régions du cerveau et de la périphérie dans l'action de la vasopressine et les types de récepteurs qui ont un effet prosocial sur les effets de la vasopressine. Par exemple : Que se passe-t-il si le récepteur de la vasopressine V1a est bloqué en même temps que la vasopressine supplémentaire ?

Une meilleure compréhension du fonctionnement de la vasopressine dans l'organisme peut mener à de meilleurs traitements.

Elizabeth Hammock est professeure adjointe de psychologie à la Florida State University.

Références:

Parker K.J. et al. Sci. Transl. Med. 11, eaau7356 (2019) PubMed
Bolognani F. et al. Sci. Transl. Med. 11, eaat7838 (2019) PubMed
Leng G. et al. Ann. N.Y. Acad. Sci. Epub ahead of print (2019) PubMed
Song Z. and H.E. Albers Front. Neuroendocrinol. 51, 14-24 (2018) PubMed


Voir aussi : De faibles niveaux d'hormones cérébrales peuvent être un marqueur fiable de l'autisme 6 nov. 2018

De faibles niveaux de vasopressine dans le cerveau peuvent prédire des difficultés sociales chez les garçons atteints d'autisme.

Essai clinique chez des enfants et adolescents atteints de Troubles du Spectre Autistique


Des essais cliniques encourageants ont été effectués sur plus de 120 enfants atteints de Troubles du Spectre Autistique (TSA) en utilisant la Bumétanide. Après 2 essais cliniques réussis (Lemonnier et al, 2012, 2017), Neurochlore a signé avec Servier un partenariat de licence lui concédant les droits de développement et commercialisation en Europe. Servier est actuellement en train de lancer deux études de phase 3 (400 enfants de 2 à 17 ans) qui viennent de débuter dans plusieurs pays d’Europe.

Participants à l'étude. 9 en France (Bordeaux, Lyon, Paris, Rouen, Strasbourg, Nice) . 8 pays.

Yehezkel Ben-Ari : Pourquoi est-ce si difficile de développer des traitements pharmaceutiques de l’autisme ?


Bumétanide - Interview du Dr Eric Lemonnier
17 mars 2017
Intéressant
homme, diagnostic TSA.

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1371
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Traitements médicamenteux

#258 Message par Autrey » jeudi 11 juillet 2019 à 21:15

Dans les produits naturels pour me calmer j'utilise Ergycalm, un des seuls produits qui a de l'effet en ce qui me concerne. Ce médicament a un effet sur moi à tel point que quand je dépasse la dose je dors....
J'en avais entendu parler dans un article où une femme en donnait à son ado et cela le calmait.
Je ne l'utilise pas tous les jours, juste les jours de stress.
https://www.nutergia.com/complement-ali ... alm_BQ.php
Je pense que pour les produits à base de plantes, les effets diffèrent selon les individus.
Diagnostique TSA - la cinquantaine mais jeune dans la tête

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20625
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Traitements médicamenteux

#259 Message par Jean » samedi 13 juillet 2019 à 15:43

Des groupes de familles et des chercheurs unissent leurs forces pour résoudre les mystères des gènes de l'autisme

A travers l'exemple de la mutation du gène SYNGAP1, comment se sont noués les collaborations entre les associations de familles concernées et des chercheurs, dans la compréhensin des caractéristiques et la recherche de traitements.

spectrumnews.org Traduction de "Family groups, researchers join forces to solve mysteries of autism gene" par Nicholette Zeliadt / 10 juillet 2019
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... e-lautisme
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20625
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Traitements médicamenteux

#260 Message par Jean » samedi 13 juillet 2019 à 15:45

Les statines bien connues sont prometteuses pour le traitement du syndrome de l' X fragile

Des souvenirs durables : les effets d'un médicament contre le cholestérol sur la cognition chez le rat semblent persister. Il pourrait être efficace dans le syndrome de l'X fragile.
spectrumnews.org Traduction de "Popular statin shows promise for treating fragile X syndrome"
par Hannah Furfaro / 17 juin 2019
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... lx-fragile
Image
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20625
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Traitements médicamenteux

#261 Message par Jean » jeudi 1 août 2019 à 12:12

Des dossiers

Antibiotiques pour l’autisme, une fausse piste de recherche
Date: 25 juillet 2019Author: Suzanne Ruhlmann

J’ai listé ici les études souvent citées pour justifier la recherche sur l’antibiothérapie appliquée à l’autisme, par rapport à une piste Lyme ou « infections froides », etc. J’ai cité aussi celles qui les réfutent ainsi que des références apportant un éclairage essentiel sur cette question.

https://debatbiomed.science.blog/2019/0 ... recherche/

Antibiotiques pour l’autisme – Récapitulatif d’un scandale
Date: 29 juillet 2019Author: Suzanne Ruhlmann
Une exception française. Plus d’infos ici :

La même chose en version Word : https://1drv.ms/w/s!AmjBOmNPLAoIgrNO-3tjB-Y3tz392g

Depuis 13 ans[1], des milliers d’enfants[1] ont pris des cocktails de médicaments [1] dans l’espoir de guérir de l’autisme[1] . A base d’antibiotiques, antifongiques et antiparasitaires1, ces traitements peuvent durer 4 ans, voire plus[2]. Il s’agit d’une exception française[3].

Revue de presse sur Montagnier et l’autisme
Date: 30 juillet 2019Author: Suzanne Ruhlmann

Des antibiotiques pour traiter ou guérir l’autisme ? La presse, comme la blogosphère scientifique ont réagi de longue date pour rétablir les faits concernant ces annonces sensationnalistes
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20625
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Traitements médicamenteux

#262 Message par Jean » samedi 22 février 2020 à 11:04

Autisme et traitements : ocytocine, cannabis, sommeil, anxiété
Effets de l'ocytocine, des cannabinoïdes, de traitements pour les troubles du sommeil et contre l'anxiété : résumés d'études.
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... il-anxiete
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20625
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Traitements médicamenteux

#263 Message par Jean » mercredi 22 avril 2020 à 16:21

Roche met fin à des essais clés de phase 3, dont un traitement révolutionnaire contre l'autisme

Une information de Roche concernant les essais de phase III de la vasopressine pour l'autisme.L'essai est abandonné.

fiercebiotech.com Traduction de "Roche culls key phase 3 drug trials, including a cancer med and an autism 'breakthrough' therapy" par Ben Adams le 22 avr. 2020

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... de-phase-3
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Barbibul
Régulier
Messages : 41
Enregistré le : samedi 16 mai 2015 à 8:11

Re: Traitements médicamenteux

#264 Message par Barbibul » mercredi 22 avril 2020 à 21:59

Il devient urgent de revendre ses parts dans Neurochlore. :mrgreen:
parent

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20625
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Traitements médicamenteux

#265 Message par Jean » mercredi 22 avril 2020 à 22:05

où il faut attendre que çà monte ?

D'ailleurs, comment en acheter ?
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Morgane26
Régulier
Messages : 37
Enregistré le : vendredi 24 avril 2020 à 11:28
Localisation : Nouvelle aquitaine

Re: Traitements médicamenteux

#266 Message par Morgane26 » vendredi 24 avril 2020 à 21:52

Bonsoir,
Les traitements, vaste sujet.. J'aurai envie de dire qu'il n'existe aucun médicament curatif de l'autisme.
Cependant, on peut améliorer les symptômes.
Dans mon cas, et c'est particulier je vous l'accorde, je prends pour l'épilepsie: Dépakine chrono 500 mg(un demi comprimé le soir), lamictal50 et 25 mg(un comprimé de chaque matin et soir), rivotril en gttes(1 le matin et 2 gttes le soir), effexor 37 mg le matin(une gélule) et dans le cadre de l'autisme, j'ai poursuivi grâce au pédopsychiatre du cra, l'essai clinique pour le Burinex.
Cela a permis d'être plus concentrée en cours, déterminée dans mes choix.
Diagnostiquée Autiste Asperger- en Juillet 2019 + HPI, par le CRA de Limoges.
Epileptique
En attente des résultats du bac pro ASSP.
Poursuite d'études: IFAS(institut de formation d'aide soignant) du CHU de Limoges

Avatar du membre
Morgane26
Régulier
Messages : 37
Enregistré le : vendredi 24 avril 2020 à 11:28
Localisation : Nouvelle aquitaine

Re: Traitements médicamenteux

#267 Message par Morgane26 » vendredi 24 avril 2020 à 22:15

Suite de ma réponse car j'étais partie dîner^^:
Le burinex chez moi a des effets positifs et des inconvénients. Les effets positifs! + concentrée en cours(avant, je ne tenais pas en place plus de 35 min), plus volontaire et déterminée pour faire des choix sans "râler"(enfant, c'était pire), plus active(un peu trop limite).

Les inconvénients: devoir aller au wc toutes les 2h dans la matinée(quand on commence les cours à 8h jusqu'à midi et reprise à 13h...), un peu plus caractérielle que d'habitude(j'ai du mal à gérer ma colère ou la frustration avec mon SA).
Mais les effets positifs devancent les inconvénients. Je dois juste faire suivre mes analyses de sang(urée, créatinine, ionogramme, glycémie) chaque mois.

J'ai envie de dire c'est un médicament supplémentaire à prendre mais bon, c'est pour mon bien et je veux tout faire pour dépasser mon handicap et vivre avec comme tout le monde.Je veux me battre! J'en ai marre que mon frère m'insulte de "débile mentale bonne à finir en HP, folle, on peut rien lui dire à elle......".

Les médicaments cités précédemment comme le risperdal, tercian, tranxène, j'en ai pris mais ça a aggravé mon épilepsie; je somnolais tout le temps, tremblait énormément limite parkinson et a entrainé chez moi des envies de suicide où j'ai été à cause de ça hospitalisé plusieurs fois.
Ma mère me dit que chez les autistes, les traitements proposés par les psy ne servent à rien. Vu mon expérience, elle n'a pas tort. Qu'en pensez vous?
Est ce vrai que il y a d'avantages d'épileptiques autistes que d'autistes sans autre problématique? au niveau des risques liés à l'épilepsie plus fréquente chez les autistes d'après mon pédopsychiatre du CRA. Qu'en pensez vous avec vos expériences?
Diagnostiquée Autiste Asperger- en Juillet 2019 + HPI, par le CRA de Limoges.
Epileptique
En attente des résultats du bac pro ASSP.
Poursuite d'études: IFAS(institut de formation d'aide soignant) du CHU de Limoges

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2866
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Traitements médicamenteux

#268 Message par olivierfh » samedi 25 avril 2020 à 9:06

Morgane26 a écrit :
vendredi 24 avril 2020 à 22:15
Est ce vrai que il y a d'avantages d'épileptiques autistes que d'autistes sans autre problématique?
Quelques chiffres de la HAS dans ce sujet (bon la réponse doit dépendre de ce qu'on appelle une problématique, d'un certain point de vue il n'y a pas d'autiste sans problématique de handicap).
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20625
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Traitements médicamenteux

#269 Message par Jean » lundi 27 avril 2020 à 11:47

Le lithium pourrait traiter le comportement lié à un gène de l’autisme

Le lithium, médicament stabilisateur d’humeur, apaise les comportements répétitifs observés chez les souris sans gène SHANK3, un gène de l’autisme. La perte ou mutation de SHANK3 empêche les neurones de s’adapter aux changements de l’information sensorielle. Les souris mutantes font excessivement leur toilette, comportement qui s’apparenterait à des comportements répétitifs chez l’homme.

spectrumnews.org Traduction par Sarah de "Lithium may treat behavior linked to autism gene"par Peter Hess / 24 Avril 2020

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... -l-autisme
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Alpha
Passionné
Messages : 316
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: Traitements médicamenteux

#270 Message par Alpha » dimanche 10 mai 2020 à 12:01

Morgane26 a écrit :
vendredi 24 avril 2020 à 22:15
Est ce vrai que il y a d'avantages d'épileptiques autistes que d'autistes sans autre problématique? au niveau des risques liés à l'épilepsie plus fréquente chez les autistes d'après mon pédopsychiatre du CRA. Qu'en pensez vous avec vos expériences?
Je ne connais pas les proportions exactes. Pour ma part je suis épileptique et ces traitements ont aussi aggravés mon épilepsie pour le peu d'intérêt qu'ils ont eu. Ca a été nécessaire par moment, en HP ou encore à cause de TCA mettant en danger ma santé. Je pense à titre personnel qu'ils peuvent être utile pour gérer des épisodes très ponctuels mais ne doivent pas être envisagés au long terme dans le cadre de l'autisme, sauf si la personne traitée y voit un réel intérêt.
Diag TSA

Répondre