La marijuana comme traitement pour l'autisme ?

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
Thibault0218
Occasionnel
Messages : 28
Enregistré le : dimanche 3 mai 2020 à 1:32

Re: La marijuana comme traitement pour l'autisme?

#121 Message par Thibault0218 » mardi 5 mai 2020 à 19:20

Bonjour,

Je suis un ancien consommateur de cannabis.
Et je consomme du CBD depuis 1 an.
Et très franchement, le CBD m'aide.
J'ai eu plusieurs traitements médicamenteux pendant des années, pour traiter toc, dépression et anxiété, et de nombreux effets secondaires.
Honnêtement, j'ai été pire sous traitement que sous THC.
Je ne sous-entend pas que c'est bien de consommer du hash ou de l'herbe, ou du CBD, mais en tout cas pour ma part, c'est plus efficace qu'un traitement médicamenteux.
Après ça dépend des gens.
Le CBD peut remplacer le cannabis. Et comme il est légal et n'a aucun effet psychotropes/psychoactifs, et bien je vois pas où est le problème. ^^
Je me souviens que sous cachtons j'étais mou, shooté, perché...
On a eu cru que j'étais drogué (que je fumais de l'herbe), alors que j'étais sous anxiolytique et antidépresseur, sédatifs...
Bref.
J'étais méfiant face au CBD au début.
Mais il peut soigner.
Il a des vertues opposées à celles du THC.
Ça me relaxe et me détend.
Ce qui n'est pas bon, c'est la nicotine et le tabac quoi.

Bonne semaine sur ce ! =)
Pré-diagnostiqué Syndrome d'Asperger

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 435
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: La marijuana comme traitement pour l'autisme?

#122 Message par mathieu frank » mercredi 6 mai 2020 à 10:04

j ai ete précurseur et me suis pas mal automédiqué il y a pas mal d années :lol:
alors franchement oui les premières années ca ete les mieux de ma vie ou j ai fait le plus de choses vu le plus de gens
mais bon sur la durée c est pas ca
ca coupe pas mal le "dialogue intérieur" ce qui fait que l on " s embourbe" un peu psychologiquement
ca résout rien quoi
j etais peut etre trop jeune aussi ....
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

EnHans
Forcené
Messages : 1988
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: La marijuana comme traitement pour l'autisme ?

#123 Message par EnHans » mercredi 24 juin 2020 à 7:19

Un homme de 37 ans a été incarcéré, ce mardi 23 juin, par le tribunal correctionnel de Brest, après avoir été reconnu coupable de culture et consommation de stupéfiants en récidive.

Trop, c’est trop. Interpellé et placé en garde à vue à deux reprises depuis le début du mois de juin, Ronald Marti était présenté en comparution immédiate, ce mardi, au tribunal correctionnel de Brest. Il lui était reproché plusieurs infractions liées à ce qu’il appelle son « herbe originale », retrouvée en grande quantité à son domicile de Plounévez-Lochrist. Lors des deux perquisitions, les gendarmes avaient également saisi du matériel pouvant servir à produire la substance illicite. Embêtant, surtout après une première condamnation en juin 2019 pour des faits identiques, qui lui avaient valu neuf mois de prison avec sursis. « Il n’a pas tenu compte de cet avertissement pénal », a souligné la procureure Nathalie Le Clerc’h.

À la barre, le prévenu s’est montré très volubile, assumant sans problème sa culpabilité. « Je fume du cannabis depuis l’âge de 15 ans, de 10 à 30 joints par jour », a-t-il reconnu, avant d’ajouter : « Cette consommation est sans doute excessive, mais elle contribue à mon équilibre personnel ». Mieux, il a expliqué mener une « étude scientifique » sur les effets de cette drogue douce sur le psychisme humain. Doté de capacités intellectuelles élevées (diplômes dans l’audiovisuel et le marketing), il présente aussi des troubles schizophréniques, selon le rapport d’expertise.

Malgré cet état de santé délicat, les juges l’ont condamné à une peine de douze mois de prison dont quatre ferme, auxquels s’ajoutent les neuf mois du sursis révoqué. « J’accepte la sanction si c’est la seule solution pour guérir de ma dépendance », a conclu le prévenu, immédiatement placé sous mandat de dépôt.

https://www.letelegramme.fr/finistere/m ... 570909.php
Un enfant diag en 2012

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20774
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: La marijuana comme traitement pour l'autisme ?

#124 Message par Jean » mardi 18 août 2020 à 17:54

Les chercheurs invitent à la prudence sur une étude reliant la marijuana à l'autisme

Les femmes enceintes consomment de plus en plus de marijuana, ce qui incite les chercheurs à examiner ses effets sur le développement des bébés. Présentation d'une étude canadienne largement médiatisée.

spectrumnews.org Traduction de "Researchers urge caution over study linking marijuana to autism" par Laura Dattaro / 18 août 2020
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... a-lautisme
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 435
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: La marijuana comme traitement pour l'autisme ?

#125 Message par mathieu frank » mardi 18 août 2020 à 21:00

pour en revenir au cbd il a effectivement des choses en ce sens :
relaxant et plus tolérable qu un anxiolytique
alors oui c est légal mais visiblement aucune garantie de passer un test salivaire :innocent:

Voilà maintenant quelque temps que le CBD fait des émules. Tour à tour produit miracle, substitut vertueux du cannabis ou encore substance pas assez connue des scientifiques, on peut trouver tous les avis et propos le concernant. Et nombre d’entre eux font état de ses effets positifs sur certaines affections, aussi variées que l’épilepsie ou l’anxiété. Mais qu’en est-il dans les faits ?

Avant toute chose, commençons par le commencement. Le cannabidiol est une substance trouvée dans le cannabis. Mais contrairement au THC (tétrahydrocannabinol) qui est illégal en France, il ne possède aucun effet psychoactif ou hallucinogène. Le CBD observe également un taux de THC inférieur aux 0,2 % autorisés par la loi, ce qui explique pourquoi on le trouve souvent dans le commerce ou dans des boutiques spécialisées.

Sur son site, le gouvernement rappelle toutefois que la culture et la consommation de cannabis restent interdites, de même que l’utilisation de la fleur ou de la feuille de chanvre. La production et la vente de CBD sont donc strictement encadrées pour les industries et le commerce : « seules les graines et les fibres peuvent être utilisées », par exemple.
Sous quelles formes se décline le CBD ?

Aujourd’hui, le cannabidiol est plutôt facile à trouver, notamment dans les recharges e-liquides de cigarettes électroniques. On peut aussi trouver de l’huile de CBD, des gélules, du thé ou encore des produits de beauté au CBD.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les marques n’ont pas attendu pour s’emparer de cette substance et surfer sur l’effet de mode. Celles-ci décrivent les effets du CBD et insistent sur la différence avec l’usage récréatif qui est généralement associé au cannabis. Le flou juridique quant à l’utilisation de cette molécule favorise la multiplication de boutiques spécialisées.

ustement, voici ce qui est stipulé par les autorités pour ce qui est de l’usage du CBD dans le domaine médical :

« En France, les seuls produits contenant des tétrahydrocannabinols et du CBD pouvant revendiquer des allégations thérapeutiques sont les médicaments autorisés par l’ANSM ou la Commission européenne ».

Courbatures, maux de tête, règles douloureuses, épilepsie, douleurs dues à la sclérose en plaques, autant de maux sur lesquels le CBD a un effet souvent positif d’après plusieurs études, certaines sources évoquant même leur rôle pour lutter contre la résistance aux antibiotiques. Il manque encore des recherches scientifiques pour étayer ces hypothèses dans le temps, mais les témoignages récoltés sont pour la plupart positifs.
Quels sont les effets du CBD sur l’anxiété ?

Pour ce qui est des effets sur l’anxiété et d’autres manifestations du stress, le CBD apparaît aussi relativement souvent dans les solutions présentées. Que faut-il en penser ? Les études réalisées pour le moment, de même que les résultats observés ont pour la plupart été effectués sur l’huile de CBD.

Les troubles de l’anxiété peuvent être nombreux et handicapants pour qui en souffre : phobie sociale, sommeil agité, douleurs et autres tensions musculaires, irritabilité… De son côté, le CBD agit sur des récepteurs du système nerveux et la sécrétion de sérotonine dans un processus que les scientifiques ont encore du mal à expliciter.

Mais les études réalisées sur les animaux ont pour le moment apporté la preuve que le CBD agit vertueusement sur le trouble anxieux généralisé, via l’observation d’une baisse du rythme cardiaque par exemple. Il a également été prouvé que le CBD peut atténuer le stress post-traumatique et l’anxiété sociale (comme parler en public) via un travail de recherche sur des humains.

En revanche, une étude de 2017 n’a pas trouvé assez d’effets concluants concernant la dépression – des recherches plus approfondies étant nécessaires. Dans tous les cas, ces résultats restent encourageants, et seront à mettre en perspective avec de nouvelles études sur les humains, ce que s’accordent à dire de nombreux scientifiques.
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20774
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: La marijuana comme traitement pour l'autisme ?

#126 Message par Jean » jeudi 10 septembre 2020 à 16:14

Le cannabis et l'autisme, explications
Le point sur les applications thérapeutiques envisagées de composants du cannabis, dans l'autisme ou des troubles connexes.

spectrumnews.org Traduction de "Cannabis and autism, explained" par Peter Hess / 7 septembre 2020
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... plications
himalayan II.png
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Répondre