Aspergers travaillant dans l'enseignement

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
FidjiTiwi
Fidèle
Messages : 189
Enregistré le : dimanche 24 janvier 2016 à 15:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#16 Message par FidjiTiwi » mardi 3 avril 2018 à 13:06

J'ai craqué aussi après un déménagement/mutation pour rejoindre mon nouveau compagnon. Autant ne pas être à l'aise en arrivant dans son premier poste, c'était normal, autant là, je voyais les nouveaux arrivés prendre leurs marques en 2-3 semaines, et moi toujours très mal après 3 ans...

Au cours des rencontres, j'ai glissé des allusions sur mon intérêt pour l'autisme, sur le probable autisme de mes enfants, sur mes difficultés... et aujourd'hui, elle me dit en souriant "j'ai pensé à vous ce week-end. J'ai écouté un reportage sur le diagnostic tardif de l'autisme et la personne qui était interrogée m'a tout de suite fait pensé à vous. Ce qui est bien, c'est que ce qu'ils conseillaient de faire c'est exactement ce qu'on a mis en place : pas de pause café, éviter les temps collectifs..." . Je l'aime ma nouvelle principale :love:
Maman de R (18 ans, HPI, TDA ?), N (16 ans, Asperger) et A (6 ans, en cours de diag).

THPI. RDV au CRA le 01/08/2019 : phobie sociale et trouble de la personnalité obsessionnelle.

Avatar du membre
Meddio
Passionné
Messages : 418
Enregistré le : jeudi 29 mars 2018 à 7:16
Localisation : PACA

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#17 Message par Meddio » mercredi 4 avril 2018 à 8:23

Il me semble que le/la principal/e y fait pour beaucoup dans la gestion d'un établissement, dans son organisation, dans son ambiance, et dans le bien-être qu'on peut y éprouver ...
Diagnostiqué SA et HPI

fayette
Nouveau
Messages : 8
Enregistré le : mercredi 31 mai 2017 à 21:34

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#18 Message par fayette » vendredi 6 septembre 2019 à 22:22

J’adore enseigner aux petits ils ont tellement envie d’apprendre ! J’aime leur sincérité leur envie de découvrir le monde leur envie de grandir, tout est si nouveau pour eux ! J’aime les initier à la lecture et leur faire découvrir de beaux textes . C’est un enchantement de tous les jours, quand je suis dans ma classe, j’oublie tout le reste. C’est très intense.
Le gros inconvénient: le bruit et les sollicitations me fatiguent beaucoup , alors le soir se remettre aux préparations c’est dur.
Moi non plus je ne suis pas sensible aux modes pédagogiques et les conversations futiles des collègues m’ennuient. Les entretiens avec les parents sont un exercice difficile pour moi , je ne sais pas ‘broder’, je suis très factuelle ,bon tant que je partage des informations c’est l’essentiel.
Des moments de déprime aussi, beaucoup quand la classe est surchargée , je trouve cela tellement maltraitant pour les enfants et l’enseignant !
Encore une rentrée et c’est la retraite , les enfants vont me manquer. Dans ma carrière j’ai apprécié d’avoir les mêmes horaires que mes propres enfants ,les mercredis et les vacances. Sans cela je n’aurais pas tenu le coup !
J’ai aussi apprécié dans ma carrière le fait d’être le seul maître à bord!
TSA diagnostiquée en juillet 2019 dans un CRA

Mlle-Qui
Fidèle
Messages : 164
Enregistré le : samedi 15 juin 2019 à 11:22

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#19 Message par Mlle-Qui » samedi 7 septembre 2019 à 7:40

Ton témoignage fait écho en moi, bien que je ne sois pas institutrice mais animatrice périscolaire, et je souhaite devenir atsem.
J'adore mon travail auprès des enfants, pouvoir leur apprendre plein de chose (notamment le respect des règles et des personnes, ça c'est mon cheval de bataille !!) Et apprendre par le jeux aussi, mes journées sont très enrichissantes dans la mesure où j'apprend aussi des choses sur moi et mes capacités au quotidien.

Mais il est vrai que les sollicitations permanentes, le brouhaha, les cris, les bruits de jeux, les conflits, les repas à la cantine... sont méga épuisants !!!

J'apprécie d'avoir toutes les vacances scolaires que pour le coup je trouve bien méritées :lol:
Et j'ai le même rythme de vie que mes enfants, ça c'est royal pour mélanger vie professionnelle et vie de famille :D
Profil atypique HPI
Suspicion TSA (démarche auprès de ma psy)

squirell
Régulier
Messages : 50
Enregistré le : samedi 28 juillet 2018 à 0:48

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#20 Message par squirell » samedi 7 septembre 2019 à 23:37

Je suis prof en école de musique.
J'aime beaucoup travailler avec les enfants, j'aime leur spontanéité, par contre j'aime souvent moins le contact avec les parents (j'ai horreur de téléphoner et répondre aux mails ou sms du coup parfois je ne leur fais pas passer les infos à temps et ça se retourne contre moi(même si j'essaie de lutter contre cette tendance). la je suis en train d'organiser les plannings et c'est une grosse source de stress pour moi(gérer certains parents qui me harcèlent pour avoir un horaire, par exemple le mercredi à 16h et rien d'autre, et bien sur ils veulent tous le même horaire).
je crois que j'apprécie aussi d'être indépendante, de pouvoir inventer mes projets (ça m'enthousiasme beaucoup plus que l'année passée quand j'étais encore étudiante et que j'étais contrainte de mener un projet avec d'autres étudiants dont certains ne tenaient pas compte de mon avis ou émettaient des critiques négatives à mon sujet)
j'apprécie aussi le fait d'avoir une relation privilégiée avec chacun de mes élèves et de pouvoir peut être parfois les aider à s'exterioriser, se révéler; j'ai un de mes élèves que je soupconnne très fortement d'être autiste et je ressens avec lui plus qu'avec aucun autre que la musique lui fait du bien. J'aimerais dans un futur plus ou moins proche suivre une formation pour donner des cours aux personnes avec autisme.
j'ai parfois du mal avec certaines réunions ou j'ai l'impression que certains de mes collègues ne sont la que pour défendre leur intérêts personnels alors que j'aimerais aborder des sujets en rapport avec la musique et la pédagogie. Par exemple il y a un an on s'était retrouvés à faire la moitié d'une réunion sur le fait d'aller travailler ou non quand il y a de la neige (cette réunion avait lieu au mois de juillet et il y avait peut être eu 3 jours de neige dans l'année)
je crois par contre que j'apprécie de n'enseigner que 20h par semaine (je pense que si je devais faire un travail à 35h par semaine je serais constamment épuisée)
Non diagnostiquée/ en questionnement

Arcane
Régulier
Messages : 55
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#21 Message par Arcane » dimanche 8 septembre 2019 à 7:46

Tu es prof de quoi Squirrel ?

(j'adooore la musique je fais du violon... Enfin j'essaie :love: :love:)


Sinon moi je suis professeur des écoles...
J'aime la maternelle pour la sincérité et la spontanéité des échanges avec les enfants.
A partir du ce2-cm1 j'aime moins... Je commence à les trouver fourbes (pas tous heureusement...)

J'apprécie de ne pas avoir mon patron sur le dos et de plus ou moins gérer mes journées comme je veux. J'apprécie graaaandement les vacances...!!

Par contre je suis épuisée. Clairement, les journées d'école sont mille fois trop longues pour moi. Gérer toute la journée des enfants c'est fatiguant. Surtout quand ils n'attendent qu'une chose : que l'adulte ait le dos tourné pour faire leur bêtise. Et puis, la journée est non stop. A la récré surveillance et le midi entre soutien, les réunions, et les corrections, si je trouve 15 min pour me poser c'est le max.

Donc je ne sais pas combien de temps je vais tenir. Même si... J'aime ce que je fais dans le fond... Et que je ne sais pas vraiment ce que je pourrais faire d'autre d'ailleurs :innocent:
Septembre 2019
Entretien 1 avec psychologue spécialisée TSA
Hpi probable
Tsa probable
La suite en décembre

squirell
Régulier
Messages : 50
Enregistré le : samedi 28 juillet 2018 à 0:48

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#22 Message par squirell » dimanche 8 septembre 2019 à 23:06

je suis prof de piano!
je pense que je comprends ton ressenti, et m'estime chanceuse de ne voir les enfants que seuls ou à 2 ou 3 et ne pas passer la journée avec eux.
c'est une chose que j'ai pu expérimenter cet été (être toute la journée avec un groupe d'enfants) et j'ai trouvé cela très dur, simplement de devoir être là, alors qu'il y a des moments ou j'avais envie de me réfugier, seule, dans un autre espace (bien que j'appéciais beaucoup certains moments, en particuliers dans mes interventions musicales)
Non diagnostiquée/ en questionnement

Space
Habitué
Messages : 88
Enregistré le : samedi 26 janvier 2019 à 10:54

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#23 Message par Space » lundi 9 septembre 2019 à 10:24

Aspects positifs pour moi :

- quatre jours de travail dans la semaine donc du repos social le mercredi et plus facile pour s’habiller (oui c’est bête mais les semaines de cinq jours me posent soucis alors que là c’était deux jours une tenue et les deux autres une autre) ;
- aucune relation avec les collègues pendant le temps de classe ;
- lien particulier avec les enfants et échanges souvent sans détours (peu de questions à se poser, j’aime leur franchise) ;
- possibilité d’allier de la psychologie et de la réflexion au métier avec l’impression d’avoir un impact parfois non négligeable sur leur futur (redonner confiance en eux, discuter des valeurs morales...) ;
- les enfants sont globalement reconnaissants et démonstratifs, là encore, peu de décodage.

Aspects (ultra) négatifs :
- le travail avec l'équipe pédagogie (un enfer...) ;
- les réunions interminables et inefficaces qui viennent se greffer au dernier moment (j’aime pas ce genre d’imprévus) ;
- le système éducatif français bridé qui oublie qu’avant d’être des élèves ce sont des enfants avec des besoins particuliers.
10/2019 : diagnostic TSA-Asperger (psychiatre)
09/2019 : pré-diagnoctic syndrome Asperger (psychologue)
12/2016 : diagnostic (T)HQI

Dehlynah
Fidèle
Messages : 147
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#24 Message par Dehlynah » lundi 9 septembre 2019 à 12:23

bah justement, plus d'énergie pour m'occuper de mes propres enfants...Quand j'étais seule et célibataire, l'enseignement m'épuisait déjà, mais j'y trouvais tout de même des points positifs, mais depuis que mon temps de récupération est très limité, c'est beaucoup plus dur, voire quasi ingérable...Et puis je cogite trop - c'est un métier envahissant - les heures de prép...Dès que je vois, lis entends un truc, je pense tout en terme d'exploitation péda - etc. D'où mon projet de reconversion. Et puis mon vécu fait que j'ai accumulé des traumas, une anxiété déjà présente qui s'est acccentuée, je ne peux plus gérer des situations de crise en classe, ou alors sur le coup mais après je m'effondre.
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Répondre